Les dépêches de LinuxFr

S'abonner à flux Les dépêches de LinuxFr
Mis à jour : il y a 2 heures 50 min

Revue de presse — janvier 2021

ven, 22/01/2021 - 12:45

Couvre-feu à 18h en France (métropolitaine), confinement dans beaucoup d’autres pays, plus d’excuses pour ne pas vous plonger dans vos magazines préférés. Surtout que le début d’année est bien fourni ! Vos kiosques à journaux préférés sont normalement ouverts (et nous vous incitons à les faire vivre si vous le pouvez), voici donc un petit tour subjectif et parti{e,a}l de la presse papier, celle que vous pouvez encore trouver avant 18h00 :

Sans plus attendre, les nouveautés de janvier 2021 :

  • GNU/Linux Magazine France no 244 invoque l’IA (en fait Skimage) pour analyser les images;
  • Linux Pratique no 123 s’intéresse au S de https ;
  • MISC magazine no 113 consacre son dossier à la sécurité du processeur ARM ;
  • GNU/Linux Magazine hors‑série no 112 outille le développeur que vous êtes ;
  • Hackable no 36 fait le tour de Maixduino, une carte Arduino boostée aux hormones ;
  • Linux Identity Starter no 42 avec du Ubuntu 20.10 pour ceux qui n’ont pas de connexion ou forfait adapté ;
  • Programmez ! no 244 fait le tour d’Horizon de Rust ;
  • Next Inpact le Magazine no 2 se demande si la technologie nous enferme ou nous libère.

Tour d’horizon plus détaillé dans la suite de cette dépêche.

Bonnes lectures !

Les sommaires des numéros sortis en janvier 2021 GNU/Linux Magazine numéro 244

Au sommaire de ce numéro de janvier 2021 :

  • Le retour de J.P. Troll sur le thème du No-Code et Low-code ;
  • Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d’images ;
  • Mesure fine de déplacement par RADAR interférométrique à synthèse d’ouverture (InSAR) par radio logicielle ;
  • Accélérez vos traitements en développant votre propre solution de parallélisation ;
  • L’édition des liens démystifiée ;
  • Des usages de l’astérisque en Python ;
  • Distribuez vos traitements Python avec Celery et Docker Swarm.
Linux Pratique numéro 123

Au sommaire de ce numéro de janvier et février 2021 :

  • Le partage de fichiers en ligne, simple et sécurisé ;
  • Maîtriser le système de gestion de paquets APT ;
  • Bloquez la publicité directement au DNS avec Pi-Hole ;
  • Les certificats, de l’émission à la révocation ;
  • Netcat, l’histoire d’un couteau suisse pour le réseau ;
  • Jenkins, Docker et Kubernetes pour déployer en CI/CD ;
  • Déploiement d’un cluster Wildfly avec Ansible.
MISC Magazine numéro 113

Au sommaire de ce numéro de janvier et février 2021 :

  • Zerologon pour les (mots de passe) nuls ;
  • Attaques en environnement Docker : compromission et évasion ;
  • Artefact d’authentification RDP ;
  • Dossier : ARM ;
    • Les difficultés du désassemblage sur ARM ;
    • ARMv8.5 : un support matériel contre les bugs mémoires ;
    • Sûreté mémoire : le temps des cerises ;
  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le fuzzing dirigé (sans jamais oser le demander) ;
  • Sécurité avancée des services Serverless (FaaS) ;
  • Les taxonomies se cachent pour ne pas mourir.
GNU/Linux Magazine hors‑série numéro 112

Au sommaire de ce numéro de janvier et février 2021 :

  • Les dangers des systèmes legacy ;
  • La surcharge ou overloading en Python ;
  • Dossier sur la boîte à outils du développeur !
    • Utilisation de l’IDE Visual Studio Code ;
    • Property based testing et mutation testing system en Python ;
    • Analyse de code avec Cppcheck (et intégration sous Eclipse) ;
    • CrossDev sous Eclipse ;
  • Créez une extension pour LibreOffice ;
  • Réinvention de la roue… des temporisations.
Hackable numéro 36

Au sommaire de ce numéro de janvier à mars 2021 :

  • Introduction à l’analyseur de réseau : le NanoVNA pour la caractérisation spectrale de dispositifs radiofréquences ;
  • Maixduino : faites de l’IA sur un processeur RISC-V ;
  • Une brève histoire des ASIC libres ;
  • Libérez votre CPU, utilisez l’accès direct mémoire : le DMA ;
  • Contrôle de ventilation PC par Arduino ;
  • Programmation avec le 6502 : les sprites de la NES, ou comment coder le jeu Pac-Man ;
  • Décodage par radio logicielle du VOR pour le positionnement sans GPS.
Linux Identity Starter numéro 42

Au sommaire de ce numéro de janvier à mars 2021 :

  • Groove Gorilla – Les nouveautés dans Ubuntu 20.10 ;
  • Installer Ubuntu 20.10 ;
  • Configurer et administrer Ubuntu 20.10 ;
  • Les logiciels de Divertissement dans Ubuntu ;
  • Gaming – comme sous Windows avec Steam et Proton !
  • Les Meilleurs Logiciels Photos sous Ubuntu ;
  • Gagner en efficacité avec le terminal et les raccourcis clavier.
Next Inpact le Magazine numéro 2

Au sommaire de ce second numéro :

  • Connaître les machines, par Framasoft ;
  • L’évolution des protocoles domotiques ;
  • CommitStrip nous raconte la domotique ;
  • Nabaztag : 15 ans de morts et de résurrection ;
  • Numérique et changement climatique, par Tristan Nitot ;
  • Le concours Lépine des lois sur le numérique ;
  • Comment le monde de l’édition se libère grâce au numérique ;
  • Du succès des plateformes au retour à un internet distribué ;
  • Le loup dans l’hébergeurie ;
  • La pause sucrée de Laurent Chemla ;
  • L’interface Synology DSM de ses débuts à la v7 ;
  • Où en est le déploiement de la fibre en France ?
  • Ariane 6 : vers l’infini et au-delà ;
  • Des planches de Flock.
Programmez ! numéro 244

Au sommaire de ce numéro de janvier-février 2021 :

  • Dossier sur Rust ;
  • La suite du dossier sur Smalltalk et Pharo avec notamment : Scripter VLC avec Pharo FFI, Visualisation agile avec Roassal et Applications Web avec Seaside ;
  • Démarrer dans le développement cloud ;
  • Cordova : pourquoi ne faut-il plus l’utiliser dans un développement mobile hybride ?
  • Karbon Platform Services : des interfaces de données simplifiées pour les déploiements Edge et IoT ;
  • Authentification : Implémenter un double facteur d’authentification par SMS ;
  • I.A : TensorFlow/Keras : accès facile au Deep Learning pour les développeurs Python ;
  • Introduction au TALN (Traitement Automatique du Langage Naturel) avec spaCy ;
  • Gestion avancée de fichiers avec Python.
Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l'April pour la semaine 2 de l'année 2021

mer, 20/01/2021 - 10:29

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

[Le Monde Informatique] Le tout open source: quel impact pour l'entreprise?

✍ Matt Asay, le dimanche 17 janvier 2021.

De nombreux éditeurs de logiciels open source ont adopté le modèle de développement «Open Core» pour augmenter leurs revenus. Ce n'est plus le cas de Yugabyte, qui, en abandonnant ce modèle économique, parvient à mieux valoriser sa production.

[Le Monde.fr] «Le logiciel libre et l'ouverture des données sont deux enjeux majeurs du numérique moderne qui méritent une stratégie publique» (¤)

Le dimanche 17 janvier 2021.

Des acteurs du logiciel libre soulignent dans une tribune au «Monde» le rôle-clé du logiciel libre comme moyen de reconquête d'indépendance économique vis-à-vis d'acteurs extérieurs à l'Europe

Voir aussi:

[Le Monde Informatique] La mauvaise qualité logicielle a coûté 2 080 Md$ aux Etats-Unis en 2020

✍ Maryse Gros, le mardi 12 janvier 2021.

Le Consortium for Information and Software Quality vient de publier son rapport sur le coût engendré par les défauts de qualité logicielle aux Etats-Unis l'an dernier. Il détaille les éléments qui lui ont permis de l'évaluer à 2 080 Md$ en 2020 et livre ses recommandations. Le CISQ expose aussi les tendances qui s'invitent dans le développement logiciel: edge, automatisation continue, poursuite de l'explosion des données, IA et cybersécurité.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Journées du logiciel libre — Plus que 10 jours pour s'inscrire à l'édition 2021

mer, 20/01/2021 - 08:17

Les Journées du logiciel libre (JDLL) préparent leur édition 2021, ayant pour thème Logiciel Libre : Utopies concrètes et accessibles.

C’est bientôt la fin des inscriptions pour pouvoir participer aux JdLL 2021 ! Il ne nous reste que 10 jours ! Vous pouvez proposer des interventions jusqu’au 31 janvier 2021 23:59 (Europe/Paris). Ne ratez pas l’occasion de venir présenter vos projets ou vos idées et de rencontrer la communauté en terres lyonnaises.

Pour s’inscrire, ça se passe par ici.

Thème

Au sein d’une société capitaliste, le numérique est pensé et construit comme un outil d’exclusion et d’oppression. Par la dématérialisation des services, il aggrave les inégalités et facilite la marchandisation du moindre recoin de nos vies. Or, les alternatives concrètes existent déjà, mobilisons – nous pour promouvoir leur usage !

Le Libre permet l’émancipation et l’autonomie des individu·e·s à travers le partage des connaissances et de la mise en commun des savoir-faire pour la réappropriation de nos vies. Cela passe par un usage actif et collectif des outils et une implication dans les communautés dont nous sommes les acteurs et les actrices. Ces communautés forment un réseau décentralisé, rhizomique, renforcé par ses capacités d’inclusion. À travers le dialogue et les échanges de nos membres, nous sommes riches de nos multiplicités et différences.

Pour construire des algorithmes collectifs et maîtrisés, pour une intelligence qui ne soit pas qu’artificielle et des logiciels libres au service d’humain·e·s émancipé·e·s !

Participation : mode d’emploi

Les JdLL reçoivent des publics variés et toute proposition est bienvenue, qu’elle s’adresse aux enfants, aux adultes, aux seniors, néophytes comme expert·e·s. Vous pouvez aussi cibler les associations, les entreprises, les collectivités territoriales, les trolls ou le ministère de l’Intérieur…

Bien que nous gardions le même thème, les inscriptions de l’année dernière ne valent pas pour cette nouvelle édition, ainsi, vous devez im-pé-ra-ti-ve-ment vous ré-inscrire pour 2021 si vous souhaitez participer.
Les Journées, des 3 & 4 avril 2021, sont ouvertes de 10h à 18h. Des espaces buvette et restauration circuit court sont prévus sur place.

Le format de l’événement permet plusieurs types de contributions.

Conférence

(55 minutes par défaut, mettez-nous un petit commentaire dans votre proposition pour une durée différente).

Atelier

(55 minutes par défaut, mettez-nous un petit commentaire dans votre proposition pour une durée différente. Nous mettons à disposition une dizaine d’ordinateurs dans la salle. N’hésitez pas à nous faire part de vos éventuels pré-requis logiciels, nous verrons ce que nous pourrons faire).

Activité pour enfants

À partir de 7 ans

Stand / Do It Yourself

dans le village associatif

Participation à l’Install Party

(Venez aider les visiteurs à passer à des solutions libres. Vous pouvez spécifier vos disponibilités)

Nous restons ouverts à d’autres idées pour celles et ceux qui voudraient expérimenter !
Vous pouvez mélanger plusieurs types de contributions, soyez nombreux et nombreuses pour assurer la présence de votre collectif sur toutes les activités (par exemple une conférence suivie d’un atelier, d’un stand).

Attention les participant·e·s au stand et DIY sont tenu·e·s d’être présent·e·s sur l’ensemble du week-end. Leurs disponibilités ne seront pas prises en compte.

Pour s’inscrire, ça se passe par ici. Les infos supplémentaires Pôle install party

Le pôle install party a besoin de bénévoles.
Aucune peur à avoir : nous recherchons des personnes capables de faire l’installation d’un OS libre, de l’administrer via son interface et ses fichiers de configuration, afin d’aider des personnes plus néophytes à passer au libre et à régler leurs soucis sur leurs machines déjà installées.
Même les Docteurs en Algorithmique Quantique sont les bienvenus ;-).
L’engagement est de donner, à minima, un créneau de deux heures de son temps.

Pôle gone

« Le pôle “gone” (enfants) a également besoin de bénévoles pour assister les intervenant·e·s durant les ateliers. Il reste par ailleurs quelques créneaux si vous souhaitez proposer un atelier. N’hésitez pas à postuler ! »

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

OW2 soutient le rapport Bothorel et propose son aide

mer, 20/01/2021 - 08:14

OW2 est une communauté internationale dédiée au développement et à la promotion d’une base de codes logiciels open source pour les systèmes d’informations. Elle apprécie les recommandations du rapport Bothorel. et propose son soutien au centre de compétences interministériel sur les logiciels libres.

« Nous apprécions les recommandations de ce rapport, déclare Cédric Thomas, le CEO d’OW2. Le travail du Parlement étant fait, nous sommes prêts à aider les administrations centrales à les transformer en actions. »

Les deux domaines où OW2 propose son aide sont la gouvernance et la méthodologie.

Au sujet de la gouvernance, OW2 propose de partager son ensemble de meilleures pratiques généralement acceptées issues de l’initiative OW2 OSS Good Governance afin d’aider à construire une référence commune et un système de suivi des progrès dans les administrations centrales.

En ce qui concerne la méthodologie, OW2 propose de contribuer à l’évaluation du niveau de préparation au marché des projets open source afin d’aider à gérer le catalogue des logiciels libres déployés par les administrations publiques.

Représentant plusieurs dizaines d’entreprises et de projets open source, OW2 est une expression de l’écosystème libre européen.

Le rapport de 216 pages de la mission Bothorel a été publié le 23 décembre 2020. Il contient 37 recommandations sur les données ouvertes et sur les logiciels libres dans l’administration publique française, présentées comme des « composants stratégiques de nos systèmes d’information ».

Signalons aussi la tribune publiée le 17 janvier 2021 par le quotidien français Le Monde et intitulée « Le logiciel libre et l’ouverture des données sont deux enjeux majeurs du numérique moderne qui méritent une stratégie publique », Roberto Di Cosmo (directeur de Software Heritage, professeur d’informatique à l’Inria et à l’université de Paris), Stéfane Fermigier (entrepreneur du logiciel libre et co-président du Conseil national du logiciel libre/CNLL) et Cédric Thomas (économiste et directeur général de l’organisation Open source OW2) reviennent sur « le rôle-clé du logiciel libre comme moyen de reconquête d’indépendance économique vis-à-vis d’acteurs extérieurs à l’Europe ».

À propos d’OW2

OW2 est une communauté indépendante qui se consacre à la promotion des logiciels libres et à favoriser un écosystème communautaire et commercial dynamique. OW2 fédère plus de 100 organisations et plus de 6 000 informaticiens dans le monde. Et OW2 héberge plus de 100 projets technologiques dont ADR App, ASM, AuthzForce, CLIF, DocDoku, FusionDirectory, GLPI, JORAM, Knowage, LemonLDAP:NG, Lutece, OCS Inventory, Petals ESB, Prelude, ProActive, Rocket.Chat, SAT4J, SeedStack, Sympa, Telosys, Waarp, WebLab et XWiki. Vous pouvez visiter www.ow2.org ou suivre @ow2.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Sortie de la version 2.0 de Grisbi, logiciel de comptabilité

lun, 18/01/2021 - 23:15

Grisbi est un logiciel de comptabilité personnelle sous licence GNU GPL v2+. Mais il est aussi utilisable par des associations ou des petites entreprises. C’est un programme écrit par des Français, qui respecte parfaitement l’esprit de la comptabilité à la française.

Grisbi vient juste de sortir en version 2.0. La version 1.0 est sortie en 2014 et avait été annoncée sur LinuxFr.org : Sortie de la version 1.0 de Grisbi, logiciel de comptabilité. Comme je suis un gros feignant, j'ai repris le même titre en changeant juste le numéro de version.

Développé dans un esprit de simplicité, il est utilisable pour toute comptabilité personnelle (comptabilité de trésorerie), mais il n’en supporte pas moins des fonctionnalités avancées : Grisbi est multi‐compte, multi‐devise et multi‐utilisateur ; il gère les comptes bancaires, de caisse, d’actif et de passif, les tiers, les échéances, les catégories de recettes et de dépenses, mais aussi les imputations budgétaires et les exercices.

Il permet donc de tenir une comptabilité analytique et une comptabilité en partie double, à partir d’une liste de catégories adaptées, pour une association ou une petite entreprise soumises au plan comptable.

Parmi les principales fonctionnalités, on note : analyse et rapports financiers grâce à un puissant module de génération d’états, simulation de crédits et de tableaux d’amortissement, budgets prévisionnels, impression et importation ou exportation de données, d’états ou tableaux sous différents formats pour imprimantes, tableurs ou traitements de texte. Le tout est hautement configurable.

Les nouveautés de cette version 2.0
  • intégration d'un thème sombre ;
  • nouvelle gestion des couleurs ;
  • possibilité de changer globalement la taille de la police ;
  • amélioration de l'interface pour les écrans à faible définition ;
  • refonte du module de gestion de crédit ;
  • ajout de règles d'import des fichiers CSV ;
  • ajout d'un module de recherche d'opérations ;
  • ajout de la possibilité d'effacer automatiquement les vieilles sauvegardes ;
  • plein de bugs corrigés.
Systèmes d'exploitation pris en charge

Grisbi est disponible pour GNU/Linux (bien sûr) mais aussi pour FreeBSD, macOS et Windows.
D'ailleurs le projet n'a pas de développeur Windows actif. Mais je ne pense pas que LinuxFr.org soit le meilleur endroit pour recruter un développeur Windows :-).

Localisation

Grisbi est traduit en français, anglais et allemand. D'autres langues sont aussi disponibles mais avec une couverture pas forcement complète.

Import/export

Grisbi supporte actuellement les formats de données de compte de comptabilité personnelle Gnucash, OFX, CSV et QIF.
Il est donc possible de migrer depuis un autre outil ou d'importer les relevés de sa banque.

À quoi ça ressemble ?

Le projet fournis des fichiers d'exemple que j'ai utilisé ici.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Logiciel libre : le Premier ministre se montrera-t-il à la hauteur du rapport Bothorel ?

lun, 18/01/2021 - 17:55

En juin 2020, le Premier ministre a confié au député Éric Bothorel, en y associant Stéphanie Combes, directrice générale du Health Data Hub, et Renaud Vedel, coordonnateur national pour l’intelligence artificielle, la conduite d'une mission d'information ayant pour objet d'analyser les opportunités stratégiques et financières ainsi que les freins à lever pour favoriser l’ouverture par défaut des données et des codes sources publics.

Le rapport de la mission a été publié le 23 décembre 2020. Il dresse un état des lieux lucide de la situation actuelle en termes d'ouverture des codes sources, décrit clairement et de manière pertinente les enjeux et inscrit sans détour le logiciel libre comme un des piliers d'une politique publique cohérente de la donnée et des codes sources.

L'April a publié un communiqué pour partager son analyse du document et appeler le Premier ministre à être à la hauteur du rapport en engageant sans attendre une politique publique ambitieuse en faveur du logiciel libre.

« L'April salue le travail réalisé par la mission et invite le Premier ministre à se saisir de ce rapport et à engager, enfin, avec l'ensemble du gouvernement une politique publique ambitieuse en faveur du logiciel libre. Huit ans après la circulaire Ayrault relative aux orientations pour l’usage des logiciels libres dans l’administration, le Premier ministre se voit offrir une formidable occasion de définir une stratégie globale sur l'utilisation, la publication et la politique de contribution aux logiciels libres » déclare Jean-Christophe Becquet, vice-président de l'April.

Éric Bothorel sera l'invité de l'émission Libre à vous ! du mardi 19 janvier 2021 (en direct, 15 h 30 - 17 h).

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Illico Editor : nouveautés depuis 2019

lun, 18/01/2021 - 15:23

Pour faire court, Illico Editor est un couteau suisse de la qualification de données qui simplifie les opérations de préparation de données : formatage, pivot, croisement, comparaison avec d’autres jeux de données. Il s’utilise à travers une interface web, et n’a pas besoin de serveur.

Pour l’installer on se contente de décompresser une archive et d’ouvrir le fichier HTML. L’application est écrite en Javascript et distribuée sous licence GPL. Je présente ici en résumé les nouveautés depuis la précédente dépêche en 2019. J’en profite pour vous souhaiter une excellente année 2021 !

Sommaire Illico : présentation rapide

Illico est orienté dans une approche généraliste de la donnée et s’adresse en premier lieu aux experts métiers responsables de leurs données (application de gestion RH, budgétaire, etc.). Les informaticiens et data scientist, déjà outillés par ailleurs, pourront également y trouver un intérêt comme complément pour vérifier rapidement le résultat d’un programme par exemple.

Illico s’utilise directement sur le site Web officiel (les données restent dans le navigateur) ou en local après avoir téléchargé et décompressé l’archive sur votre poste. Il s’agit d’une copie conforme du site Web, une simple page Web (ni serveur Web ni serveur de base de données).

Voir aussi les épisodes précédents.

Interface utilisateur

Le côté gauche de la page Web contient un menu en trois rubriques : charger des données, transformer et analyser, configurer. Transformer et analyser contient plus de 120 fonctions de traitement ou d’analyse de données, regroupées par thème. L’autre côté de la page présente les paramètres associés à chaque fonction. Un lien vers la documentation est toujours présent.

On commence bien entendu par charger des données. Le jeu de données à manipuler est importé par copier-coller (l’interface universelle) ou par fichier au format TSV, CSV et variantes. Il peut aussi être généré (liste d’identifiants, liste de jours, etc.).

Illico n’est pas un tableur et ne montre pas directement le résultat des manipulations. On le découvre dans un nouvel onglet après avoir choisi l’affichage CSV, tableau HTML ou texte (police monospace, les colonnes sont alignées visuellement). On l’exportera en CSV pour le récupérer (UTF-8 + BOM). Ces formats d’export sont toujours disponibles à l’écran dans le bandeau supérieur : aperçu CSV, tableau, texte.

Une fois les données chargées tout se passe dans transformer et analyser. Par exemple pour traiter les singletons et doublons :

Particularité de l’outil : le journal de bord

Qualifier les données est le plus souvent une activité exploratoire. On perd rapidement de vue ce qui a été corrigé, combien de données ont été modifiées, etc. Pour éviter cet écueil, Illico consigne chaque action et les résultats obtenus afin d’en faciliter sa vérification (caractère reproductible), sa qualité (analyse des étapes) et éventuellement son automatisation dans un autre outil (dérouler l’algorithme). La dernière colonne rappelle le nom du fichier exporté, par défaut automatiquement horodaté. La rubrique configurer permet de modifier ce comportement et de renommer le fichier de sortie à chaque export, c’est le cas dans l’exemple.

Nouveautés dans la rubrique « charger des données »

Cette rubrique regroupe les différentes fonctions pour créer un jeu de données, on y trouve aussi désormais des traitements pour évaluer l’intégrité d’un jeu de données. Ci-dessous, les titres reprennent ceux des menus concernés par les nouveautés.

Créer un jeu de données / créer un calendrier

Crée un calendrier borné par deux dates. On indique en paramètres les jours de la semaine à conserver (seulement lundi et mardi par exemple). Une colonne contient la date, l’autre contient les jours.

Évaluer l’intégrité / comparer deux versions

Je me suis plus ou moins inspirée de Meld, Beyond Compare et Wdiff. On charge un deuxième jeu de données présentant les colonnes dans le même ordre que le premier. Il n’y a pas de contrainte sur les libellés de colonnes. Cette fonction extrait au choix :

  • les lignes communes,
  • les lignes avec le même identifiant (sélection possible de plusieurs colonnes) mais dont le reste de la ligne diffère,
  • le jeu de données A mis à jour par B ou l’inverse.

Elle permet aussi d’identifier les collisions quand une source possède plusieurs lignes avec un même identifiant et que le reste de la ligne diffère.

Évaluer l’intégrité / rapprocher deux écritures

Cet assistant de correspondance floue sur une colonne (ou fuzzy-matching) combine plusieurs traitements de données disponibles séparément dans Illico.

La fonction calcule la distance d’édition ou un ratio de similarité (nombre de mots communs) en adaptant la sensibilité indiquée par l’utilisateur. C’est-à-dire qu’elle peut prendre en compte ou ignorer la casse, les accents, les articles (l', le, la, etc.), les caractères non-alphanumériques et l’ordre des mots. Les espaces consécutifs ou les espaces en début et fin de valeurs sont automatiquement réduits pour les premiers et supprimés pour les seconds.

L’utilisateur peut décider de simuler, pour voir les meilleures propositions d’appariement, ou d’apparier directement le jeu de données avec la meilleure proposition.

Nouveautés dans la rubrique « transformer et analyser »

Cette rubrique regroupe des fonctions d’analyse (format, vide, agrégat, etc.) et/ou de transformations (recodage, nouvelle colonne résultat de telle opération, etc.). Les transformations, y compris si l’action ne modifie rien, sont consignées dans le journal de bord. Là encore, les titres reprennent ceux des menus concernés par les nouveautés.

Valeurs en liste / modifier le séparateur des valeurs

Certaines cellules de tableau contiennent parfois plusieurs valeurs séparées par une virgule. Par exemple dans un tableau à deux colonnes une ligne peut comporter une valeur à gauche et une liste de plusieurs valeurs à droite, ou bien dans une forme plus structurée, une liste de paires {clé=valeur} :

Une valeur Plusieurs valeurs en liste abc 2020, 2021, 2022 bca 2022, 2023, 2024, 2025, 2026 Une valeur Une liste de paires clé=valeur abc 2020=1, 2021=2, 2022=1 bca 2022=1, 2023=2, 2024=1, 2025=2, 2026=1

Les fonctions concernant les valeurs en liste permettent de les transformer ou les analyser sans devoir les déstructurer (pivot) ni recourir aux expressions rationnelles (efficaces mais particulièrement techniques pour un utilisateur non-informaticien). Désormais on peut aussi librement « modifier le séparateur des valeurs » dans les valeurs en liste, par exemple pour remplacer la virgule par un point virgule.

Valeurs en liste / recoder des clés par des valeurs (ou l’inverse)

Toujours dans la même problématique, on souhaite cette fois évaluer et/ou recoder les valeurs bien qu’elles soient codées sous forme d’une liste de valeurs (dans une même cellule ou un même colonne). Pour cela, on donne une table de correspondance (un bloc de texte multi-ligne) et on choisit le résultat de l’opération, c’est-à-dire de conserver dans le tableau :

  • seulement les valeurs sans correspondance,
  • seulement les valeurs avec correspondance mais sans les recoder,
  • seulement les valeurs avec correspondance en les recodant,
  • toutes les valeurs, celles avec correspondance seront recodées (l’ordre des valeurs est conservé).

On peut l’utiliser pour passer d’un code numérique (identifiant machine) à un libellé texte (lisible par un humain), ce qui était le problème à l’origine de cette fonction, ou s’en servir pour recoder en masse, comme dans cet exemple :

Un organisme de formation planifie des sessions à la journée :

formations | jours thème A | 2020-01-18, 2020-02-04 thème B | 2020-02-04, 2020-02-05 thème C | 2020-02-05

Mais certaines dates doivent être déplacées, 2020-02-04 vers 2020-02-05 et 2020-02-05 vers 2020-02-08. Bien qu’il y ait plusieurs recodages, la modification est résumée à une seule action. Et on obtient un nouveau planning :

formations | jours thème A | 2020-01-18, 2020-02-05 thème B | 2020-02-05, 2020-02-08 thème C | 2020-02-08 En-tête / enlever le délimiteur

On s’en doute, les fonctions d’en-tête permettent de renommer ou de modifier les libellés de colonnes en ajoutant ou supprimant des préfixes. Une autre action intéressante est de pouvoir exporter verticalement ou horizontalement la ligne de libellés (bien utile lorsque l’on documente une base de données legacy avec des tables de plusieurs centaines de champs).

On peut désormais supprimer les délimiteurs (apostrophe, guillemet et autres) autour des libellés.

Colonnes : comparaison / identifier le minimum et le maximum

Cette fonction complète les outils de comparaisons de texte (comparer n colonnes deux à deux et calculer la distance d’édition). Elle effectue une comparaison numérique sur les valeurs des colonnes sélectionnées, puis détermine la valeur minimum ou la valeur maximum dans chaque ligne. En option, les valeurs vides sont converties en zéro pour la comparaison.

Colonnes : comparaison / comparer une valeur et plusieurs colonnes

Pour chaque ligne, compare la valeur d’une colonne de référence aux valeurs des colonnes sélectionnées. Les comparaisons seront textuelles (égales, différentes) ou numériques (<, >, …). Les résultats sont indiqués dans une nouvelle colonne qui contient les valeurs respectant la comparaison choisie.

Lignes / décaler vers le haut ou le bas

Très comparable à la fonction lag de SAS, cette fonction recopie, autrement dit décale, les valeurs d’une colonne soit vers le haut, soit vers le bas. Le décalage s’effectue sans condition particulière ou bien en tenant compte d’un identifiant choisi dans une autre colonne. Comme toujours, une troisième colonne accueille les résultats.
Dans ce tableau, la colonne A est notre identifiant :

col A | col B abc | 2020 abc | 2021 abc | 2023 def | 2020 def | 2022 abc | 2025

En décalant vers le haut les valeurs de la colonne B, le tableau devient :

col A | col B | col C abc | 2020 | 2021 abc | 2021 | 2023 abc | 2023 | 2025 def | 2020 | 2022 def | 2022 | abc | 2025 |

Si on choisit d’opérer le décalage qu’au sein d’une même série (succession de lignes avec le même identifiant), la valeur de la dernière ligne n’est pas copiée dans la troisième colonne :

col A | col B | col C abc | 2020 | 2021 abc | 2021 | 2023 abc | 2023 | def | 2020 | 2022 def | 2022 | abc | 2025 | Agrégats / extraire un dictionnaire (tri à plat sur plusieurs colonnes)

Dans Illico, les fonctions d’agrégats regroupent surtout des fonctions d’analyse : connaître le format (valeur vide, cardinalité, nombre de caractères min-max, etc.), tri à plat, exploration de données, etc. Cette nouvelle fonction résume la sélection de n colonnes à un dictionnaire des combinaisons des n-tuples de valeurs (col1, col2, etc.). La fonction présente le nombre d’occurrences pour chaque combinaison de n-tuples de valeurs.

Enrichissement / créer une empreinte (hash) pour chaque donnée

Ce groupe de transformations regroupe une fonction de fusion/jointure avec un autre jeu de données (fichier texte CSV ou variante) et une fonction de chiffrement/déchiffrement (algorithme de chiffrement de Blaise de Vigénère). Une nouvelle fonction permet de hasher les valeurs de la colonne sélectionnée.
À l’origine, l’idée était de s’appuyer sur un hash pour simplifier le développement de jointures sur plusieurs colonnes. En attendant sa concrétisation, l’implémentation de base est devenue une fonction de transformation de données à part entière. L’implémentation est empruntée à cette discussion sur stackoverflow.

Intervalles / centrer et réduire (intervalle [0,1] ou [-1,1])

Ajoute une colonne au tableau avec le résultat de la standardisation — centrer et réduire — des valeurs sélectionnées.

Intervalles / comparer les valeurs et une liste de seuils

Les valeurs d’une colonne sont comparées à une liste de seuils (au choix : planchers ou plafonds) puis une colonne est ajoutée pour indiquer quel seuil le plus proche a été dépassé. C’est particulièrement utile lorsque l’on cherche à créer des groupes des données, comme pour décomposer la population en segments : 10-25 ans, 25-30 ans, etc.
Voyons un exemple, avec un tableau des âges :

col A | col B abc | 20 def | 30 ghi | 40

Et comparons avec une liste de seuils :

0 25 30 50

Le résultat de la comparaison sera indiqué dans la troisième colonne :

col A | col B | col C (B strictement inférieur aux seuils) abc | 20 | 25 def | 30 | 50 ghi | 40 | 50 Nouveaux tutoriels

En plus de la documentation utilisateur, un ensemble de tutoriels est livré avec l’outil et s’inspire des cas concrets rencontrés dans mes activités. Les plus classiques sont :

  • détecter/vérifier l’encodage au chargement des données, harmoniser des variantes d’écriture d’une même valeur (signifiant),
  • séparer en deux colonnes une colonne contenant le nom et le prénom,
  • détecter des inversions nom et prénom ou des écritures erronés (distance d’édition) sur les noms, etc.

Sur le plan pédagogique, ces tutoriels sont utilisés comme support de formation. Deux tutoriels ont été ajoutés :

Système d’aide à la décision (planificateur/inscriptions)

Lorsque l’on utilise un outil de planification (doodle, etc.), on obtient souvent un tableau contenant des colonnes de dates avec les disponibilités des participants sur chaque ligne. Le tutoriel amène l’utilisateur à transformer les données pour obtenir un tableau à trois colonnes : les deux premières décrivent un groupe de date et le nombre de date dans ce groupe, tandis que la troisième liste tous les participants qui ont validé ce groupe de date. On détermine donc facilement les participants qui ont le moins de disponibilité.

C’est pratique pour repérer les contraintes des participants « ressources », c’est-à-dire ceux qui sont indispensables à la réunion ou ceux dont l’absence remet en cause son intérêt.

Compter des jours d’absence ou de présence sur une période

Ce tutoriel présente une nouvelle option du calcul du nombre de jours entre deux dates (début — fin) pour réduire le calcul aux jours ouvrés de la semaine, c’est-à-dire du lundi au vendredi.

Améliorations diverses

Les autres améliorations ont porté sur l’ajout de paramètres aux fonctions existantes (sous forme d’options), quelques corrections de bugs d’affichages mineurs et un nouveau mode de fenêtrage. La partie droite peut désormais occuper tout l’espace, ce qui est plus agréable sur des petits écrans et facilite notamment l’utilisation de la fonction Agrégats / explorer les données dans laquelle on fait apparaître des tableaux de synthèse en cascade (chaque clic ouvre une synthèse sur l’axe d’analyse suivant) :

En 2021, je prévois de finir le nettoyage des styles CSS (simplification et documentation) et de généraliser les options de comportement dans les calculs (valeurs vides ignorées ou traduites par zéro).

Installer ou contribuer

Pour utiliser Illico, il suffit de décompresser un zip (ou tar.gz). La documentation et les tutoriels sont dans le zip, générés dans les formats HTML et PDF.

Le code est également disponible sur un dépôt Git (licence GPL). Le dépôt contient les sources de l’application, de la doc, des tutos et les scripts pour générer les différents formats de sortie et empaqueter. N’hésitez pas à contribuer !

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de décembre 2020

lun, 18/01/2021 - 12:48

Nous continuons sur notre lancée de récompenser celles et ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logo, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois de décembre 2020 :

Les livres gagnés sont détaillés en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Certaines personnes n’ont pas pu être jointes ou n’ont pas répondu. Les lots ont été réattribués automatiquement. N’oubliez pas de mettre une adresse de courriel valable dans votre compte ou lors de la proposition d’une dépêche. En effet, c’est notre seul moyen de vous contacter, que ce soit pour les lots ou des questions sur votre dépêche lors de sa modération. Tous nos remerciements aux contributeurs du site ainsi qu’aux éditions Eyrolles et ENI.

Les livres sélectionnés :

             Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Agenda du Libre pour la semaine 3 de l'année 2021

lun, 18/01/2021 - 10:30

N. D. M. : vu le contexte de pandémie de Covid‑19 et les restrictions locales ou nationales (Belgique, France, Québec et Suisse) sur les rassemblements, certains événements sont susceptibles d’être annulés (que les organisateurs aient pensé à mettre à jour l’Agenda du Libre ou non).

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 21 événements (France: 19, Québec: 1, autre: 1) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire [autre] Mapathon Missing Maps 2021 - Le lundi 18 janvier 2021 de 18h00 à 20h00.

Vous voudriez vous engager pour une cause forte, rencontrer de nouvelles personnes dans le confort de votre foyer et apprendre à cartographier ?

CartONG vous invite à participer à un ou plusieurs mapathons en ligne !

Venez découvrir la cartographie participative et nous aider à cartographier des zones qui n’apparaissent pas encore sur les cartes au Soudan, en Éthiopie, au Myanmar, en Haïti ou autres à partir d’une image satellite sur OpenStreetMap, la carte du monde libre et collaborative !

Pas besoin d’être un·e expert·e, c’est convivial, gratuit et accessible à tout le monde !

Pour vous inscrire, contactez-nous à l’adresse missingmaps@cartong.org ou cliquez sur le lien suivant : https://www.eventbrite.ca/e/133090064967

[FR Nantes] Visioconférence Monnaie Libre - Le lundi 18 janvier 2021 de 19h30 à 21h00.

Vous vous interrogez sur les produits que vous achetez : d’où ça vient, comment c’est fabriqué, est-ce équitable, écologique?

Avez-vous pensé à vous poser les mêmes questions concernant la monnaie que vous utilisez chaque jour?

Dans le cadre de la transition écologique, la monnaie joue un rôle majeur.

Savez-vous qui crée les unités monétaires que vous “possédez”?

La monnaie libre permet de garantir la valeur et de privilégier l’humain.
Elle appartient à ses utilisateurs et non pas à une banque.
Elle est créée par les utilisateurs et non par la dette ni par minage.
Elle participe pleinement à la phase de résilience qui va suivre les bouleversements économiques majeurs qui s’annoncent.
Elle existe depuis 3,5 ans et ne nécessite aucun frais d’entrée ou de gestion.
C’est  une monnaie  qui peut être utilisée localement mais qui ne connaît pas de frontières
Elle intègre un dividende universel attribué automatiquement chaque jour.

C’est une autre façon de voir le revenu universel et c’est opérationnel dès aujourd’hui.

Dans le but de faire toutes les visio concernant la monnaie libre au même endroit.  A partir du mois d’octobre nouvelle adresse pour les visio discussions : https://meet.jit.si/Monnaie-libre 
Un petit tuto pour utiliser jitsi : cliquez ici
Pour toutes questions préalables voir Forum : visio-conference-tous-les-lundi-soir

La réunion commence à 19h30 mais on teste les connexions à partir de 19h20 (privilégier le câble).

Il n’y a pas vraiment de présentation, ces visioconférences sont faites pour faire connaissance (activez vos caméras), et répondre aux questions, en préparation de rencontres réelles pour utiliser cette monnaie.

Quelques vidéos de présentation sur youtube

[FR Brignoles] Visioconférence Groupe Monnaie Libre - Le lundi 18 janvier 2021 de 21h00 à 23h00.

Visioconférences Monnaie Libre chaque lundi à 21h !

La Monnaie Libre Ğ1 qu’est-ce que c’est ?

La monnaie libre s’appelle la June : Ğ1. Elle est différente de l’euro. Elle est aussi numérique (seules quelques unités sont imprimées sur des billets), mais surtout, elle est totalement libre. Et même plus encore, nous pouvons la créer !!

Elle correspond un peu à un revenu complémentaire. Elle n’a pas de frontière, elle peut être créée et utilisée là où les gens le souhaitent !

Pourquoi créer une monnaie libre ?

Pour répondre à de nombreux problèmes…

Endettement, surendettement, faillite, spéculation démesurée, corruption, chômage, pauvreté, inégalités sociales croissantes…

En fait, c’est une autre façon de fonctionner en parallèle de l’euro. Une manière d’être un peu plus libre !

Réapprenons à vivre ensemble !

Pour rejoindre la visioconférence il vous suffit de cliquer sur ce lien => https://meet.jit.si/monnaielibre83

Dans la mesure du possible, il est recommandé de vous équiper d’un casque ou micro-casque, cela sera plus agréable au niveau son.

Les premières sessions seront assez généralistes pour présenter la Monnaie Libre et procéder également à l’ouverture de comptes.

Mais nous aborderons également les idées de projets que les membres ont ou pourraient avoir et nous organiserons des séances dédiées.
Par avance merci de partager et pour votre future participation.

Prenez soin de vous et de vos proches.
Amicalement, Francis.

[FR Montpellier] Visiotech GNU/Linux et Logiciels Libres - Le mardi 19 janvier 2021 de 10h00 à 12h00.

En raison de l’annulation des permanences techniques sur Montpellier et Mauguio due à la situation sanitaire actuelle, tout en agilité et en résilience, Montpel’libre s’adapte et propose, sur les mêmes plages horaires, un système de dépannage en visiotech, grâce au partage d’écran permis par la majeure partie des systèmes de visioconférence.

Ce logiciel en ligne (rien à installer), vous permettra donc de montrer votre écran au technicien qui pourra vous guider oralement et voir en direct les retours à l’image pour vous dépanner. Néanmoins, il ne lui sera pas possible de prendre le contrôle à votre place.

Avant de vous connecter sur le site internet, il faudra donc vous assurer que vous êtes bien équipé au moins d’un micro pour pouvoir échanger avec notre technicien.

Comment ça marche ?

Vous vous connectez au site internet —> https://meet.jit.si/webinaire_montpellibre_visiotech

Si votre navigateur vous le demande, vous acceptez que le site web utilise votre micro et votre webcam

Vous rentrez votre nom

Vous attendez votre tour dans la salle d’attente

Ça m’intéresse, je m’inscris !
Pour participer à ce webinaire, suivez ce lien : https://meet.jit.si/webinaire_montpellibre_visiotech

Mardi 19 janvier 2021 de 10h00 à 12h00 (9h UTC)
En ligne. Montpellier

[FR Paris] Émission « Libre à vous ! » - Le mardi 19 janvier 2021 de 15h30 à 17h00.

L’émission Libre à vous ! de l’April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio.

Le podcast de l’émission, les podcasts par sujets traités et les références citées sont disponibles dès que possible sur le site consacré à l’émission, quelques jours après l’émission en général.

Les ambitions de l’émission Libre à vous !

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Depuis mai 2018, l’April anime une émission d’explications et d’échanges sur la radio Cause Commune sur les thèmes des libertés informatiques.

Libre à vous ! se veut avant tout une émission d’explications et d’échanges sur les dossiers politiques et juridiques que traite l’April, et sur les actions qu’elle mène.

Pour les libertés informatiques en général, et pour le logiciel libre en particulier.

Libre à vous ! c’est aussi un point sur les actualités du Libre, des personnes invitées aux profils variés, de la musique sous licence libre, des actions de sensibilisation.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d’action, tel est l’objectif de cette émission hebdomadaire, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

L’émission dispose :

[FR Lyon] OpenStreetMap, rencontre mensuelle (virtuelle) - Le mardi 19 janvier 2021 de 18h30 à 20h00.

Discussion entre contributeurs lyonnais du projet OSM et acteurs intéressés.

Toute personne intéressée par OpenStreetMap peut s’intégrer à cette rencontre, tout particulièrement les débutants qui souhaiteraient des conseils pour se lancer.

En raison de la pandémie, il n’est pas possible de se réunir au Tuba : la réunion aura lieu en ligne sur Jitisi Meet à partir de 18h30.

>> Ordre du jour de la réunion sur le wiki OSM

[FR Tours] Permanence ADeTI - Le mardi 19 janvier 2021 de 18h30 à 20h30.

La permanence d’ADeTI est un moment d’accueil avec des bénévoles pour apprendre à utiliser un ordinateur sous GNU/Linux (Ubuntu, Linux Mint, Debian,…)  mais aussi :

  • réparer les problèmes de logiciels sur son ordinateur
  • prendre des conseils pour choisir des logiciels alternatifs
  • différencier les logiciels libres utilisables pour répondre aux besoins
  • préserver et réfléchir sur ses usages (vie privée, éthique…)

Mais c’est aussi un moment consacré pour :

  • partager des connaissances et échanger des savoirs
  • maîtriser les formats ouverts et la pérennité de ses documents
  • Confidentialité, intégrité et disponibilité des systèmes d’information
  • Diversité des alternatives
  • Indépendance

Nous accueillons également des membres de l’association Touraine Data Network et A-Hébergement qui peuvent répondre aux questions concernant Internet, les réseaux et l’hébergement : connexion à Internet, alternatives aux “Box” et aux opérateurs/FAI commerciaux, Neutralité du Net, Vie Privée, Blog, Site Internet/Web…

[CA-QC Montréal] Réunion ordinaire du CA de FACIL - Le mardi 19 janvier 2021 de 19h00 à 20h00.

Le conseil d’administration (CA) de FACiL se réunit pour traiter des affaires courantes de l’association.

Par souci de transparence, les réunions du CA sont ouvertes aux membres.

Pourquoi vouloir assister aux réunions

Vous pouvez assister aux réunions, par exemple, si vous souhaitez mieux connaître le fonctionnement de notre association, et/ou rencontrer les administrateurs et administratrices et/ou peut-être faire valoir votre point de vue en personne. Si vous désirez assister à la réunion, merci de nous avertir en écrivant à la personne ressource (Geneviève Bastien), dont l’adresse courriel est indiquée plus bas.

[FR Vandœuvre-lès-Nancy] Rédiger un rapport avec LibreOffice - Le mercredi 20 janvier 2021 de 15h00 à 17h00.

Après avoir acquis les bases du traitement de texte de LibreOffice, apprenez désormais à utiliser ses fonctions avancées pour générer un document texte hiérarchisé.

Intéressant par exemple pour générer des rapports avec une mise en page de qualité.

Horaires

Cette animation se déroule l’après-midi, de 15 h à 17 h.

Inscription aux ateliers

La participation est limitée au nombre de places. Pré-inscription possible depuis le site web.

[FR Beauvais] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le mercredi 20 janvier 2021 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l’association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Lyon] Atelier 3D - Le mercredi 20 janvier 2021 de 19h30 à 21h00.

Atelier gratuit - inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et l’Aldil vous proposent de profiter de 4 cycles de 2 ateliers consécutifs afin de découvrir et d’expérimenter la création, modélisation et animation 3D avec le logiciel libre Blender.

Ces ateliers sont ouverts à tous.

Thématique abordée : Réalisez un personnage (mercredi 13 + 20 janvier)

N’hésitez pas à venir nombreux ce mercredi 20 janvier.

En savoir + : cliquez ici

[FR Lodève] Aide à l’informatique Libre - Le jeudi 21 janvier 2021 de 09h30 à 17h00.

 Gagnez votre liberté avec les logiciels logiquement libres !

  • intéressé·es ?
  • envie de pratique ?
  • d’apprendre ?
  • de partager ?
  • de questionner ?

Tous les jeudis et vendredis, venez découvrir Linux et les Logiciels Libres et vous faire aider pour l’installation, l’utilisation et à la prise en main, dans différents lieux. Des ateliers informatiques pour réduire la fracture numérique.

Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes et aux questionnements des personnes présentes avec leur(s) ordinateur(s), qu’il soit fixe ou portable, et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences nécessaires à une autonomie numérique certaine, au rythme de chacun. Des ordinateurs sont également mis à la disposition du public.

Pour rester en conformité avec le décret du 31 mai 2020, nous vous rappelons que les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. Notez bien que le respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale, restent quant à eux, obligatoire.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible. Rejoindre le groupe Montpel’libre sur Telegram S’inscrire à la Newsletter de Montpel’libre.

Bus Lio, ligne 661, direction Lodève, arrêt Lodève Gare Routière.
GPS Latitude : 43.73094 | Longitude : 3.32060
Carte OpenStreetMap

Jeudis 07, 14, 21 et 28 janvier 2021 de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Vendredis 08, 15, 22 et 29 janvier 2021 de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Shantidas - 11 Grand Rue 34700 Lodève

Ça m’intéresse, je m’inscris !

[FR] Atelier en ligne Wiktionnaire - Le jeudi 21 janvier 2021 de 18h00 à 20h00.

Atelier à distance autour du dictionnaire libre et francophone en ligne :

https://fr.wiktionary.org/wiki/Wiktionnaire:Page_d%E2%80%99accueil

Une première heure sera dédiée à présenter le projet et ensuite nous aborderons les aspects programmation.

Lien visio démarrant à 18h : https://is.gd/j9nzjU

[FR Bordeaux] Jeudi giroll visio - Le jeudi 21 janvier 2021 de 18h30 à 20h30.

Les membres du collectif Giroll, GIROnde Logiciels Libres, se retrouvent une fois par semaine, pour partager leurs savoir-faire et expériences autour des logiciels libres.

Pour l’instant on se retrouve en ligne grâce à nos amis d'Aquilenet:)

Venez nous rejoindre à notre horaire habituel sur jeudi.giroll.org pour papoter logiciel libre et culture libre.

[FR Lyon] Jeudis wiki - Le jeudi 21 janvier 2021 de 19h30 à 21h30.

 

Atelier gratuit - inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et les membres de l'association Wikimédia vous proposent de découvrir les différents projets Wiki (Wikipédia, Wikidictionnaire, Wikisource…) et leurs règles.

Ces ateliers sont ouverts à tous.

Thématique abordée : Découverte et programmation du Wiktionnaire

N’hésitez pas à venir nombreux ce jeudi 21 janvier.

En savoir + : cliquez ici

[FR Lodève] Aide à l’informatique Libre - Le vendredi 22 janvier 2021 de 09h30 à 17h00.

 Gagnez votre liberté avec les logiciels logiquement libres !

  • intéressé·es ?
  • envie de pratique ?
  • d’apprendre ?
  • de partager ?
  • de questionner ?

Tous les jeudis et vendredis, venez découvrir Linux et les Logiciels Libres et vous faire aider pour l’installation, l’utilisation et à la prise en main, dans différents lieux. Des ateliers informatiques pour réduire la fracture numérique.

Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes et aux questionnements des personnes présentes avec leur(s) ordinateur(s), qu’il soit fixe ou portable, et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences nécessaires à une autonomie numérique certaine, au rythme de chacun. Des ordinateurs sont également mis à la disposition du public.

Pour rester en conformité avec le décret du 31 mai 2020, nous vous rappelons que les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. Notez bien que le respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale, restent quant à eux, obligatoire.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible. Rejoindre le groupe Montpel’libre sur Telegram S’inscrire à la Newsletter de Montpel’libre.

Bus Lio, ligne 661, direction Lodève, arrêt Lodève Gare Routière.
GPS Latitude : 43.73094 | Longitude : 3.32060
Carte OpenStreetMap

Jeudis 07, 14, 21 et 28 janvier 2021 de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Vendredis 08, 15, 22 et 29 janvier 2021 de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Shantidas - 11 Grand Rue 34700 Lodève

Ça m’intéresse, je m’inscris !

[FR Lyon] Technique de cartographie et d’édition - Le samedi 23 janvier 2021 de 09h30 à 12h30.

Atelier gratuit - inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon), OSM (Open Street Map) et l’association Wikimédia vous proposent de découvrir la contribution collaborative à la carte libre Open Street Map ou à l’encyclopédie Wikipédia.

N’hésitez pas à venir nombreux ce samedi 23 janvier.

Atelier ouvert à toutes et à tous.

En savoir + : cliquez ici

[FR Montgiscard] Apéro Monnaie Libre du Lauragais - Le samedi 23 janvier 2021 de 14h00 à 17h00.

On vous propose un apéro présentation en personne:

  • La Monnaie Libre présentation & Q&R,
  • Présentation des projets d’Econolibre,
  • Ǧmarché des participants,
  • Prévision d’un jeu Ǧéconomicus

Alors notre monde en Monnaie Libre,
comment on le fait ?

Pour connaitre l’adresse exacte, communiquer en MP,
via contact@econolibre.org
Places limitées…

Un moment pour cette nouvelle année pour se retrouver dans le Lauragais et pour mieux nous connaître.

Apportez aussi de quoi partager pour les boissons ou encas…

Détails de l’association sur notre site:
https://econolibre.org

Vous pouvez trouver des vidéos sur la Monnaie Libre sur nos chaînes Vidéos Econolibre
https://www.youtube.com/channel/UC9e9jWjY8foLfJp_6KTI..
https://odysee.com/@Econolibre:6

[FR Vandœuvre-lès-Nancy] Publication assistée par ordinateur - Le samedi 23 janvier 2021 de 15h00 à 17h00.

Scribus est un logiciel libre de mise en page (appelée PAO – publication assistée par ordinateur). Il permet notamment de mêler textes et images afin de créer des dépliants publicitaires, des livrets, des journaux, des magazines, etc.

Ces ateliers seront l’occasion de prendre en main l’outil et de maîtriser ses fonctionnalités de base.

Horaires

Cette animation se déroule l’après-midi, de 15 h à 17 h.

Inscription aux ateliers

La participation est limitée au nombre de places. Pré-inscription possible depuis le site web.

[FR Marseille] Assemblée Générale Ordinaire de l’association CercLL - Le samedi 23 janvier 2021 de 16h00 à 17h15.

L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopérative autour des Logiciels Libres) vous invite à l’Assemblée Générale Ordinaire clôture de l’exercice 2020 qui aura lieu le samedi 23 janvier 2021 dans la salle du Foyer du Peuple, 50 rue Brandis 13005 Marseille, à 16h00, AG à 16h15 précises.

Ordre du jour:

  • Rapport moral par le Président.
  • Rapport financier par le Trésorier.
  • Vote des Rapports.
  • Élections des membres du bureau.
  • De nos renouvellements d’adhésions (April).
  • Activités 2021 (prévisionnel).
  • Questions diverses.

Ouvert à tous, adhérents et sympathisants.

Il est rappelé que seuls les membres de l’association à jour de leur cotisation ont le droit de vote.

Il sera possible de renouveler sa cotisation sur place.

Pour garantir la sécurité de chacun, le protocole sanitaire avec respect des mesures barrières restera d’actualité. N’oubliez pas de venir avec votre masque.

Vous pouvez vous inscrire: rendez-vous sur le pad

Plan d’accès

[FR Toulouse] Visioconférence Monnaie Libre - Le samedi 23 janvier 2021 de 19h00 à 22h00.

On vous propose une série d’apéro présentation en visioconférence:
La Monnaie Libre en Q&R,
Présentation des projets d’Econolibre,
Présentation de projets de monnaie libristes,
Alors notre monde en Monnaie Libre, comment on le fait?

Chaque samedi à partir de 19h à 22h

Proposez des thèmes de discussion, basés sur la Monnaie Libre, dans la semaine qui précède…

Cela nous permettra de nous réunir, de voir comment nous supportons cette folie Covid-19, De poser des questions sur la monnaie libre et de présenter les nouveaux projets de l’association ECONOLIBRE et des projets d’autres acteurs Monnaie Libre; de réfléchir aux projets que nous pouvons faire ensemble, et de mieux nous connaître.

Rien de spécial à installer, ça se passera via le site web JitSi:
https://meet.jit.si/econolibre

On pourra décider d’autres dates de réunions-visio en format différent (ateliers, cours, etc.) qui sont proposés par l’équipe d’Econolibre.

Détails de l’association sur notre site: https://econolibre.org

On peut manger pendant les réunions (c’est un apéro).

Un petit TUTO pour expliquer comment utiliser Jitsi:
https://forum.monnaie-libre.fr/t/visioconference-avec-jistsi/10363

La réunion commence à 19h, mais on teste les connexions à partir de 18h50.

(si besoin) Une présentation pour les nouveaux monnaie libristes est faite, qui dure moins de 30mn et sera suivie de questions réponses.

Quelques vidéos de présentation sur notre chaine Youtube: (Econolibre)
https://www.youtube.com/channel/UC9e9jWjY8foLfJp_6KTIHRQ
et sur notre chaine Odysee :
https://odysee.com/@Econolibre:6

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés de décembre 2020

lun, 18/01/2021 - 10:30

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori de lʼéquipe de modération. Ceux-ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs et les utilisatrices… qui notent. Lumière sur ceux du mois de décembre passé.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Participez à la grande enquête du CNLL sur l'état de offre open source en France

lun, 18/01/2021 - 09:42

Chaque année ou presque depuis 2014, le CNLL (Conseil National du Logiciel Libre) et ses partenaires mènent une grande enquête visant à donner un éclairage pointu sur la filière du logiciel libre et du numérique ouvert en France.

Cette année, l’enquête a pour but de donner une image précise de l’offre open source aux niveaux national et régional, en dressant un portrait des entreprises du secteur (éditeurs, intégrateurs, autres ENL, etc.).

Ses axes sont :

  • la typologie des produits et services, des modèles d’affaires et l’implantation géographique des entreprises concernées ;
  • l’impact de la crise du COVID-19 et le ressenti des dirigeants face à l’avenir ;
  • les enjeux et opportunités, pour ces entreprises, liées aux questions de souveraineté numérique et d'éthique pour un numérique responsable ;
  • l’engagement de ces entreprises et de leurs salariés dans l’écosystème libre et open source ;
  • la dynamique des régions en matière de logiciel libre et open source.

Elle s’adresse aux dirigeants des entreprises de la filière (ou des business unit dédiées à l’open source dans le cas des grandes entreprises concernées) et est ouverte jusqu’au 31 janvier 2021.

Merci par avance pour vos précieuses contributions !

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Mesurer la consommation d'énergie des projets informatique, depuis les serveurs, avec scaphandre

sam, 16/01/2021 - 13:52

Il est compliqué de mesurer l’impact de l’informatique sur le climat. Si bien que les études qui alimentent les débats sur ce sujet se basent sur des estimations à grande échelle et sont parfois contradictoires. On entend, par exemple, parler des émissions de gaz à effets de serre liées à l’envoi d’un courriel, mais comment être sûr de pouvoir s’appuyer sur ces données ?

Scaphandre devrait pouvoir (enfin) nous donner des réponses crédibles.

En clair comment obtenir des métriques fiables et vérifiables ? En particulier, comment savoir si une action ou une décision prise pour plus de sobriété a l’effet escompté ? Lorsque l’on souhaite s’attaquer à la problématique, notamment sur les systèmes de son entreprise, comment savoir par quel bout s’y prendre ?

Scaphandre est un agent de mesure de la consommation d’énergie d’un serveur et des services qui tournent dessus. Il peut également être utilisé pour mesurer la consommation d’un logiciel ou d’une application, d’une version à une autre.

Le projet, sous licence Apache-2.0, est tout jeune et accueille de nouveaux contributeurs chaque jour. Voici un article qui résume ce qu’il permet de faire aujourd’hui, ce qu’il permettra de faire demain et pourquoi il a été lancé.

Bonne lecture et au plaisir d’en discuter.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Wikipédia : vingt ans déjà !

ven, 15/01/2021 - 22:45

L’encyclopédie en ligne vient de fêter ses vingt ans. Vingt années au cours desquelles elle est passée de source douteuse à incontournable. Elle a aussi inspiré d’autres projets comme l’encyclopédie des 8 — 13 ans Vikidia.

À certains égards, Wikipédia avec tous ses projets frères font penser à l'Encyclopedia Galactica d’Asimov qui aurait sans doute adoré le projet.

Sans vraiment revenir sur l’histoire de l’encyclopédie, traitée dans la revue de presse, on verra qu’on peut tout de même la suivre au travers des contenus de LinuxFr.org, on découvrira aussi, peut-être, que le thème « vingt ans » est abordé dans plus d’une page de l’encyclopédie. Pour finir, après le rappel des projets de la galaxie Wikimédia, quelques façons d’utiliser l’encyclopédie. Peut-être les connaissez-vous, peut-être en connaissez-vous d’autres, n’hésitez surtout pas à les faire partager.

Sommaire Un genre de revue de presse

Quelques articles sur cet anniversaire, ce n’est pas du tout exhaustif. Il est intéressant de voir comment l’information et a été traitée, et aussi par qui.

Fiabilité, pseudonymat, sources : Wikipédia et l’intelligence des foules, france-culture.fr

Source ? Wikipédia. En 20 ans d’existence, l’encyclopédie s’est imposée dans le paysage numérique, devenant l’un dix des sites les plus consultés au monde. Soupçonnée à ses débuts d’être peu fiable en raison de sa rédaction ouverte à tous, elle fait désormais face à des critiques et défis nouveaux.

L’encyclopédie en ligne « Wikipédia » fête ses vingt ans, linfo.re

C’est la plus grande encyclopédie de tous les temps. Créée en 2001, Wikipédia contient des millions d’articles sur tous les domaines de notre quotidien.

L’encyclopédie collaborative Wikipédia fêtera en 2021 ses vingt ans, labo.societe.numerique.gouv.fr

le premier article sur Wikipédia, invitant la communauté Internet à participer à un projet encyclopédique. Vingt ans plus tard, Wikipédia touche tous les domaines de notre quotidien. Avec 53 millions d’articles, dans plus de 300 langues, il s’agit de la plus grande encyclopédie de tous les temps.

Wikipédia, dans les rouages de la plus grande encyclopédie du monde, lesechos.fr

Il y a vingt ans était mise en ligne une encyclopédie gratuite et participative qui est devenue pour des milliards de personnes une source d’information primordiale. Wikipédia fait partie des sites les plus consultés à travers le monde, mais reste une fondation à but non lucratif s’appuyant sur des milliers de bénévoles. Pour assurer sa crédibilité, elle a mis en place toute une série de règles strictes et des contrôles permanents contre la manipulation. Voici son histoire - dûment vérifiée.

Il était une fois Wikipédia : 20 ans d’encyclopédie en ligne, cineseries.com

Synopsis et détails — Il était une fois Wikipédia : 20 ans d’encyclopédie en ligne

Révolution en ligne : ces activistes qui tentent de rendre Wikipédia moins macho, franceinter.fr

Wikipédia fête ses vingt ans vendredi. Et même si l’une de ses vocations premières reste l’universalité, dans les faits, on en est loin. Moins de 10% sont des contributrices, à peine 18% des biographies sont sur des femmes. Plusieurs associations tentent de réduire l’écart, non sans difficultés.

Genève met en valeur ses gloires locales, tdg.ch

Les contributions genevoises à l’encyclopédie participative sont nombreuses, régulières et, pour certaines, très détaillées.

Wikipédia dans LinuxFr.org

Les contenus étiquetés Wikipedia remontent à 2002, concernant l’étiquette wikidata, on remonte à 2012. Mais on a parlé de l’encyclopédie avant (une utilisation dans une dépêche ou un commentaire en 2001).

On pourrait presque écrire une histoire de Wikipédia simplement en se plongeant dans les archives du site LinuxFr.org en se basant sur les contenus étiquetés Wikipédia. Il, y a d’autres étiquettes pour les projets de l’encyclopédie : wikimedia, wikimedia-france, wikidata, encyclopédie.

Comme souvent, un contenu peut avoir plus d’une étiquette, on se focalisera plutôt sur le tag Wikimedia, cinq pages au 14 janvier 2021 (NdM : avant un ré-étiquetage massif).

Il y a donc[1] douze dépêches, trente-deux journaux dont des « journaux-bookmarks », vingt-et-un liens et un sondage. Ce qui représente un peu plus de trois contenus étiquetés Wikipédia par an.

La première occurrence date de 2005 et concerne la pertinence de l’encyclopédie, plus précisément son évaluation par la revue Nature. La dépêche la plus récente décrit le projet Wikipédia Abstracts en septembre 2020. Les contenus les plus récents sont des liens qui évoquent, évidemment, les vingt ans de Wikipédia. On trouvera ci-dessous les références vers ces contenus avec une citation du début.

La vie de l’encyclopédie

On y suit la vie de l’encyclopédie et des sites associés, en se demandant même parfois si l’encyclopédie va pouvoir vivre.

Wikipédia passe à l’édition WYSIWYG, 14/12/2011

Le nombre de contributeurs de Wikipédia ne cesse de baisser après avoir culminé en 2007. Il n’y a sans doute pas qu’une seule explication à ce déclin, mais la fondation Mediawiki suppute que l’une d’entre elle est le mode d’édition un peu vieillot en comparaison du reste du web du texte à plat enrichi par les balises wiki pour structurer le document.

→ Qu’en est-il aujourd’hui ?

Wikipédia officiellement sur Android, 20/01/2012

La fondation Wikimedia, qui édite notamment la célèbre encyclopédie collaborative Wikipédia vient de sortir son application officielle pour Android le 13 janvier dernier.

→ Vous l’utilisez ?

Projet Athéna : « un coup de pied dans la fourmilière », 08/08/2012

Tu n’es pas sans connaître la Wikimedia Foundation, qui développe et gère les projets Wikimedia, dont le plus connu est la célèbre (et libre !) encyclopédie en ligne Wikipédia. Eh bien figure-toi qu’ils ont brainstormé à mort pour revoir de fond en comble !

→ Dans la série modifications significatives, en 2020, Wikipédia a adopté de nouvelles CSS.

Wikidata : quelques nouvelles, 12/03/2013

Le petit Wikidata est en pleine croissance. La phase I, la mise en place du système d’identifiant des concepts est en place sur toutes les wikipédias, la ville de Paris s’est ainsi vue attribuer un item avec le très joli identifiant Q90 (vous verrez la page et l’url en cliquant sur le lien suivant : : d: Q90). En regardant vite en bas de la page (le haut est un spoiler de la phase II dont je vous parlerai par la suite, ne regardez pas), vous verrez la liste des pages Wikipédia dans les différentes langues sur Paris.

Le format non-libre MPEG4 en passe d’être supporté sur Wikipédia ?, 16/01/2014

Wikimedia se pose la question si leurs sites (dont Wikipédia) doit supporter le format vidéo MPEG4.

→ Le résultat de la consultation : un consensus pour que l’encyclopédie n’accepte pas ce format.

Wikipédia a soufflé ses 15 bougies, 02/02/2016

L’encyclopédie collaborative libre Wikipédia a fêté ses 15 ans mi‐janvier. Forte de cinq millions d’articles en anglais, de dix autres langues avec plus d’un million d’articles chacune (dont l’allemand avec 1,8 millions et le français avec 1,7 millions) et globalement plus de 35 millions de pages en 291 langues, ce recueil d’informations et de connaissances, tour à tour adulé et décrié, devenu L’encyclopédie, poursuit son chemin. 28 % des Terriens n’ont jamais connu un monde sans ce commun informationnel (source Fondation Wikimédia).

Chroniques de l’automatisation : la guerre des bots, 21/09/2016

Quiconque a traîné sur les canaux de discussions en ligne un peu longtemps – IRC ou autre – a utilisé ou a créé pour s’amuser des robots de discussion. Une fois que deux étudiants en informatiques se sont amusés un peu et ont chacun leur robot, ils sont très tentés de les faire discuter les uns et les autres.

Abstract Wikipédia, 05/09/2020

Tout nouveau projet de la fondation Wikimédia, le premier créé depuis des années, Abstract Wikipédia se propose d’écrire des articles d’encyclopédie une unique fois pour toutes les langues. Il propose la création d’une langue d’écriture « abstraite » munie d’une infrastructure de code de traduction, Wikilambda. Ce dernier projet peut se voir comme une sorte de « Wikipédia du code ».

→ Le plus récent projet de Wikipédia.

Le contenu et les contributions

On se pose des questions sur le contenu, ou son alimentation voire sur les personnes qui y contribuent[1].

Un prof pourris internet pour piéger ses élèves, 22/03/2011

Le professeur a donc modifié Wikipedia et fournis des corrigés faux à des sites spécialisés, sur un obscur poème baroque, qu’il a donné à commenter à des élèves de 1re.

→ Il n’est pas le seul. Le journaliste scientifique Pierre Barthélémy avait eu son compte bloqué pour la même raison (mais on retrouvera cette information plus bas car elle avait été relayée sur LinuxFR).

wikipedia : même les bots sont des Zélotes et ne veulent pas de vos contributions, 14/10/2011

Je crois que vraiment wikipedia va mourir de sa belle mort. Ils ont maintenant des bots stupides pour faire des revers. J’ai déjà eu des revers de personnes se pensant propriétaires de pages. Ce qui m’avait poussé à ne plus perdre mon temps en écriture.

→ Dix ans après, l’encyclopédie est encore tout à fait vivante.

Un coup de main pour mettre en cohérence les pages relatives à Linux sur Wikipédia ?, 22/06/2013

Je trouve qu’il y a des confusions et redondances entre les pages Wikipédia : GNU/Linux qui redirige vers Linux et parle d’Android, etc., distribution GNU/Linux, Noyau Linux.

Wikipédia, Anonymat et honnêteté : un gros réseau d’éditeurs Wikipédia payés demantelé, 04/09/2015

Un bon sujet pour un vendredi, après les Soraliens et les techniques Wikipédiennes : Un gros réseau d’éditeurs payés démantelé sur Wikipédia : Un réseau de plusieurs centaines de faux nez démantelé, un robot a dû être créé pour supprimer en masse les articles créés par ce réseau.

→ Le défaut dans la cuirasse de Wikipédia qui arrive néanmoins à surmonter ce genre d’épreuves.

Pourquoi et comment j’ai créé un canular sur Wikipédia – PasseurDeScience, 12/02/2017

Pourquoi et comment j’ai créé un canular sur Wikipédia Pierre Barthélémy alias « Passeur De Science » sur LeMonde s’est lancé dans la création d’un faux article sur Wikipedia dans le but

Le problème de Wikipedia c’est l’école, 27/07/2017

Wikipedia est une encyclopédie certes colossale. Seulement elle pourrait être 10 fois plus grande… si les internautes possédaient en eux la réflexion scientifique.

Wikimedia pris en otage, 15/10/2019

Je n’ai pas vu de journal sur le sujet alors je me lance. Wikipédia c’est à l’origine un projet de geeks, donc c’est normal d’en parler ici je pense. Le sujet du jour : l’entrisme qui pourrit le projet de l’intérieur.

→ L’entrisme en question est celui des femmes dans le projet.

Jess Wade, chercheuse, a créé les pages Wikipédia de 270 femmes scientifiques, 06/11/2020

Les projets autour ou basés sur

On parle de projets créés avec, autour ou pour Wikipédia.

Nouveau projet : clé USB Framakey Wikipédia, 09/10/2012

J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie d’un projet fait en partenariat avec Wikimedia France, Framasoft et Kiwix, autour de la distribution sur clé USB de contenus et de logiciels : la Framakey Wikipédia.

→ Laquelle clé n’a été que brièvement disponible à la vente sur le site Enventelibre et reste toujours téléchargeable mais l’archive est datée de 2012 et n’a pas dû évoluer depuis. Les Framakeys ne sont plus maintenues.

Mons, le 16 mai 2013 : Qui contribue à Wikipédia, et pourquoi ?, 04/05/2013
Ce jeudi 16 mai 2013 à 19 h se déroulera la dix-neuvième séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique. Le sujet de cette séance : Qui contribue à Wikipédia, et pourquoi ?

Communs numériques : partageons sur la toile 830 ans d’histoire, 07/07/2015

En partenariat avec la mairie du Saix et les amis de l’abbaye de Clausonne, le Centre de ressources des Hauts Pays Alpins et APITUX organisent une journée dédiée à la création de communs numériques, pour mettre en valeur l’Abbaye de Clausonne, Vieille Dame du XIIe siècle.

→ Invitation à participer à Wikipédia et au concours Wiki Loves Monuments

Opération Libre 27 et 28 août 2016 – un week-end en Provence autour des communs numériques, 06/07/2016

Opération Libre, c’est un week-end complet pour contribuer ensemble aux communs numériques, notamment OpenStreetMap, Wikipédia et Wikimedia Commons. Opération Libre a pour objectif de démontrer les opportunités de la libre diffusion des outils et informations des communes.

concep.tz – outil d’exploration de sujets basé sur Wikipédia, Wikidata, Open Library GBIF et autres !, 07/10/2020

Il y a aussi celui pour qui wiki = wikipédia et qui appelle à l’aide (2016). Et, enfin, le sondage Participez-vous à Wikipédia qui s’attire 1098 votes dont 333 affirment y contribuer (soit environ 30,6 % des personnes ayant répondu).

Des étiquettes vers Wikipédia

Dans la cadre du gros travail effectué par Benoît Sibaud pour nettoyer les étiquettes, se pose la question d’associer un tag à un article Wikipédia existant.

Ce pourrait être une réponse à cette entrée de suivi.

Lien Wikipédia et/ou étiquette wikidata

Le plus simple/utile pour les visiteurs serait quelque chose du genre :
Étiquettes : dennis_ritchie ‧ brian_kernighan.
Par contre on pourrait vouloir avoir une association en base du type :
dennis_ritchie = https://www.wikidata.org/wiki/Q45575
brian_kernighan = https://www.wikidata.org/wiki/Q92608
L’intérêt serait si la page Wikipédia fr n’existe pas encore peut-être.

Et si vous voulez savoir comment utiliser les étiquettes : cliquez sur celle qui vous intéresse sur un contenu (d’où l’intérêt de tout bien étiqueter).

Vingt ans dans Wikipédia

Il y a plusieurs pages vingt ans dans Wikipédia. La page d’homonymie donne aussi des références qui, soit n’ont pas de page du tout, soit ne sont que le contenu d’une autre. Elles ne sont pas citées ici.

Des chansons :

Et aussi : l’album 20 ans : Eddy Mitchell Olympia, 1981.

Des films, des téléfilms et programmes de télévision dont le titre commence par « vingt ans » :

Des livres, une BD et un magazine défunt :

  • Vingt ans après d’Alexandre Dumas, 1845, on peut trouver le livre d’Alexandre Dumas, Vingt ans après sur Wikisource, au format HTML, PDF, EPUB et MOBI ;
  • Vingt Ans après de Jean Van Hamme (scénario) et Dany, Le Lombard, 1997 ;
  • Vingt ans et un jour, traduction française du roman de Jorge Semprún, Gallimard, 2004 (version française) ;
  • 20 ans, mensuel féminin français, Filipacchi, 1961 – 2006, repris ensuite en 2009 et 2010 par FT Médias.
Les sites de la galaxie Wikipédia

Wikipédia c’est aussi tout une kyrielle de projets frères. Certains des sites de la galaxie Wikipédia sont plus connus que d’autres. Les voici tous dans l’ordre alphabétique.

Astuce : on peut ajouter Wikipédia ainsi que le Wiktionnaire et Wikimédia Commons à la barre de recherche des navigateurs. Selon la recherche, on gagne du temps à aller là directement que de passer par un moteur de recherche pour aller au même endroit.

Wikibooks : la bibliothèque des livres pédagogiques libres que chacun (et chacune) peut améliorer. À ne pas confondre avec Wikisource.

Wikidata, qui a fait l’objet de plusieurs dépêches et journaux sur LinuxFr.org et a son étiquette, est une base de connaissances libre éditée de manière collaborative. Elle est hébergée par la fondation Wikimedia qui chapeaute tout ça.

Wikinews, l’actualité, Wikinews se définit comme « la source d’information que vous pouvez écrire ».

Wikimedia commons : la médiathèque d’images, de sons, d’autres médias audiovisuels et même de données JSON.

Wikiquote : des citations sur tout, utile et pas uniquement pour briller en société.

Wikisource : la bibliothèque libre (recense environ 308 950 textes libres et gratuits en français (?). Dans tous les domaines. Le but de Wikisource est de rendre accessible au plus grand nombre des textes déjà publiés sur papier. Les livres peuvent être accessibles dans plusieurs formats : HTML (lecture en ligne), PDF, EPUB, MOBI.

Wikispecies (EN) : l’inventaire du vivant, j’aime bien le slogan « Wikispecies est libre parce que la vie est un domaine public ! », c’est pratique pour chercher la petite et la grosse bête.

Wikiversity : des ressources pédagogiques libres et communautaires.

Wikivoyage : des guides de voyage et des infos.

Wiktionnaire : le dictionnaire, très utile aussi pour trouver comment se dit un mot dans une autre langue.

Des usages de Wikipédia

On pourrait passer des jours entiers dans Wikipédia sans en sortir.

Il y a bien des façons d’utiliser l’encyclopédie et pas uniquement chercher une page. En voici quelques-unes. Internet permet à Wikipédia de proposer à la fois une navigation par expression (un terme, une notice) comme dans beaucoup d’encyclopédies de papier, mais aussi une recherche dans un thème, ce qui reprend un peu la forme de l’encyclopédie Diderot D’Alembert qui consacrait le principe d’un volume, un thème ; ce sont les portails, les catégories et les articles connexes qui sont proposés dans le bas des pages.

Trouver une traduction d’un mot, d’une expression : le wiktionnaire n’est pas toujours l’outil idéal. En recherchant le mot ou le concept dans Wikipédia, si sa notice existe dans d’autres langues, il suffit de cliquer sur la langue qui nous intéresse, cela permet en outre d’avoir le contexte d’emploi.

Chercher des personnes répondant à des critères communs. Par exemple si on veut faire une rétrospective des personnes décédées, on peut soit partir de la biographie d’une personne, par exemple Ida Haendel, on clique, en bas sur Décès en juin qui nous amène à ceux de juin puis à ceux de l’année. Ou alors on rentre l’année dans le cartouche de recherche pour se voir proposer la page Category:2020 deaths. Dans le premier cas, on a aussi accès à d’autres catégories : violoniste classique britannique ou encore Commandeur de l’ordre de l’Empire britannique.

Chercher une personne qui répond à un critère spécifique mais dont on ne sait pas trop comment s’écrit son nom exactement. Par exemple, Henriette Renié, harpiste et compositrice française, on entre comme thème de recherche « harpiste française », qui n’a pas de page mais une catégorie et, hop, on a l’information rapidement et sûrement.

Chercher une image, il peut être plus rapide, plus simple de passer par Wikipédia plutôt que par Wikimedia Commons. Pour les logos de logiciel libre, c’est encore la façon la plus efficace de procéder la plupart du temps.

Faire la cuisine : on peut chercher directement le plat que l’on veut mitonner, mais, on peut aussi chercher un ingrédient et regarder ce que Wikipédia nous propose en complément : portail (du dessert par exemple), recettes ou pages connexes qui, à leur tour…

Répondre rapidement à une question : un petit raccourci dans le navigateur associant 'w' à https://fr.wikipedia.org/wiki/%s et 'wf' à https://fr.wikionary.org/wiki/%s, et on peut savoir très vite en tapant 'w Péridot' de quelle couleur est le péridot (vert), ou 'wf couteuses' pour savoir si on écrit coûteuses ou couteuses (les deux). Ça marche aussi pour occuper le temps libre : 'w', on arrive sur la page d’accueil et on peut lire les actualités ou l’article labellisé du jour (sérendipité, par exemple découvrir un lieu où il pleut du fer)

Et vous, quel gâteau d’anniversaire auriez-vous vu pour Wikipédia ? La recette doit figurer dans l’encyclopédie. Je penche pour un kouglof.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

HackInScience : automatiser l'enseignement de Python

ven, 15/01/2021 - 17:35

HackInScience est un logiciel de publication et de correction automatique d'exercices, son instance hackinscience.org est une collection d'exercices Python.

HackInScience est né en 2014 : j'enseignais alors le Python en université (promos d'environ 70 élèves), et avec les collègues on s'est dit qu'il serait bon de passer plus de temps à aider les élèves qu'a les corriger, que la correction c'était automatisable, mais que passer du temps avec eux, ça ne l'était pas.

Deux "on jette tout et on recommence" plus tard, et deux confinements plus tard, on en est là :

Tout le code est open-source, c'est un simple Django pour présenter les exercices, des websockets pour recevoir sans attendre la correction du bot, et un Celery pour "load-balancer" les rendus aux serveurs de correction. Je n'enseigne plus en université mais le site étant toujours en ligne, et les confinements aidant, il a trouvé son public : 1500 exercices sont réussit par semaine en ce moment.

J’essaye de passer deux semaines par an à plein temps sur le projet, en 2019 j’ai travaillé l’internationalisation (être traducteur de la doc de Python et ne pas traduire ses propres projets n’était pas bien sérieux…), et en 2020 la notion de classement et d’équipes.

Du point de vue d'un élève

L'interface est minimaliste (d'abord parce que je suis plutôt nul en front :p) :

À gauche l'énoncé, au milieu l'utilisateur rédige son code, et à droite la réponse du bot. C'est simple et il n'y a pas de place pour de la pub ;)

Du point de vue admin

C'est toute suite plus compliqué et mon but n'étant pas de rédiger la documentation ici je vais passer vite sur les détails les moins intéressants.

Pour l'installation d'une instance HackInScience je pense qu'un bon point de départ serait de s'inspirer de notre playbook Ansible, mais pour un test local un python manage.py runserver suffit.

La création d'exercices se passe dans un django-admin classique :

Mais pour plus de confort j'ai pris l'habitude d'éditer les exercices localement (emacs étant un peu plus confortable que ACE Editor pour éditer du Python), de les versionner, et de tester mes modifications avant de les publier, pour ça j'utilise fetch.py et push.py dans le dossier scripts/.

La partie intéressante de la création d'un exercice, c'est son bot de correction : c'est aussi un script Python qui est appelé dans une sandbox à côté du rendu. La rédaction de ce script est totalement libre, la seule règle c'est : s'il print (sur stderr ou stdout) l'exercice est faux, sinon il est considéré juste.

Pour me faciliter le travail j'ai crée correction-helper qui lui même utilise friendly-traceback, à l'usage, rédiger un bot de correction ressemble à :

for message in test_messages: expected = bencode(message) with student_code(): got = student_encode(message) if expected != got: message = _("Wrong answer while testing `{thing}`").format(thing=f"bencode({message!r})") if type(got) != bytes: message += "\n\n" + f"Expected a `bytes` instance, got a `{type(got)}`." fail(message, _("Got:"), code(got), _("Expected:"), code(expected))

Alors corriger du Python depuis du Python c'est assez simple, je peux soit utiliser subprocess.run pour exécuter le code de l'élève, soit importer ses fonctions et les tester, ça ressemble beaucoup à de la rédaction de tests unitaires, sauf qu'au lieu de se contenter d'un assert on rédige une description explicite de l'erreur, et parfois des conseils pour l'éviter.

Mais corriger du bash, du C, ou n'importe quoi d'autre doit être tout à fait possible aussi : rien n'empêche de rédiger une moulinette qui compile le code de l'élève puis le teste à coup de subprocess.run aussi.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Changeons ces logiciels open source qui nous espionnent

jeu, 14/01/2021 - 21:43

Bonne année chères amies et chers amis du libre,

Et si pour changer notre planète, nous essayions de changer le logiciel ? Je veux dire en créant des tickets et en soumettant des changements respectueux des utilisateurs aux projets libres, non ? (NdM: l’auteur de la dépêche évoque notamment les services de statistiques, de télémétrie, l’obligation d’accepter des conditions d’utilisation de services tiers, et le fait que les requêtes vers ces services tiers fournissent beaucoup d’information sur l’utilisateur, le tout sur trois projets libres dont deux proviennent de Google et un de Microsoft).

Bonne idée de résolution pour ce début de nouvelle année. ¯_(ツ)_/¯

Sommaire Flutter SDK (BSD-3 clauses)

Avec des amis, nous nous sommes lancés dans le développement d’un serveur et de son application web. Après avoir hésité sur quelques cadriciels web, après avoir commencé à développer une ébauche Vue2/JavaScript, puis un PoC Vue3/TypeScrypt, nous avons fait le choix de la technologie Dart/Flutter (notamment pour nous éviter de déboguer la CSS).

Mais sur la page Get started (Débuter) de flutter.dev, nous pouvons lire :

The flutter tool uses Google Analytics to anonymously report feature usage statistics and basic crash reports. […]
To disable reporting, type flutter config --no-analytics. […]
If you opt out of analytics, an opt-out event is sent, and then no further information is sent by the Flutter tool.

Avec un peu d’exagération, nous pourrions traduire par :

L’outil Flutter utilise Google Analytics pour suivre anonymement l’utilisation des fonctionnalités et les plantages logiciels. […]
Pour désactiver l’envoi de ces rapports statistiques, tapez flutter config --no-analytics. […]
Si vous vous désactivez l’envoi de ces rapports statistiques, l’outil Flutter envoie quand même cette information de désactivation à Google.

Un ticket (issue) a donc été créé sur le projet Flutter et cela pourrait vous intéresser.

Pour vous éviter de vous connecter sur GitHub voici un copier-coller du ticket en anglais:

The get started page of flutter.dev says:

The flutter tool uses Google Analytics to anonymously report feature usage statistics and basic crash reports. […]
To disable reporting, type flutter config --no-analytics. […]
If you opt out of analytics, an opt-out event is sent, and then no further information is sent by the Flutter tool.

According to the GDPR and a recent German court decision, analytics are defined as non-necessary services and require explicit, voluntary consent before flutter can send any data. Providing a CLI flag or a first-run opt-out is illegal in the EU/EEC.

🙏 Please, make fluter never send an opt-out event when the user opts out of analytics.
🙏 Please disable analytics by default. You may fix that by adding a CLI flag:

flutter config --enable-analytics

🙏 Please, Alphabet employees, respect the law, don't be evil.

User's privacy matters, please respect them.
I wish you a happy, respectful New Year 2021.

Selon le RGPD, confirmée par une récente décision de justice allemande1, les rapports de statistiques, mêmes (soit-disant) anonymisés, sont définis comme des services non nécessaires et nécessitent un consentement explicite et volontaire avant l’envoie de ces données.

Par conséquent, une option obligatoire dans la ligne de commande pour la désactiver, ou même une option à devoir cocher lors du premier lancement est illégale dans l’Union européenne.   (╯°□°)╯︵ ┻━┻

Je risque donc d’apprendre à coder en Dart avec une première contribution à Flutter (Pull Request). Soit je change de techno, soit je change le logiciel : j’ai choisi la seconde solution. J’espère ne pas devoir maintenir une variante (fork) !   ┬──┬¯╲_(ツ)

De plus, je n’aime pas du tout la phrase suivante, également présente sur la page Get started du site flutter.dev :

By downloading the Flutter SDK, you agree to the Google Terms of Service.

En français :

En téléchargeant le SDK Flutter, vous acceptez les conditions d’utilisation de Google.

C’est triste. Le fait de publier Flutter en open source (sur GitHub), mais d’exiger des utilisateurs qu’elles/ils sacrifient leur vie privée et de se soumettre aux CGU du service Google lors du téléchargement, est exactement la raison pour laquelle les logiciels libres ont été inventés. Don't be evil qu’ils disaient !   ( ఠൠఠ )ノ

Là encore, faudrait créer un ticket…

Visual Code Source (propriétaire) → VSCodium (MIT)

Si vous utilisez Visual Code Source (Microsoft), sachez que la version officielle (l’exécutable) n’est pas libre. Le logiciel se base sur du code source libre (licence MIT), mais n’est pas libre. D’ailleurs le site web officiel code.visualstudio.com ne dit pas que c’est open source :

Free. Built on open source. Runs everywhere.

Traduction :

Gratuit. Construit sur de l’open source. S’exécute partout.

Et bien sûr, Visual Code Source intègre de base son module de télémétrie.réf.

Heureusement, la communauté libriste maintient des variantes (forks) plus respectueuses des utilisateurs, notamment :

  1. VSCodium (celle que j’utilise) ;
  2. Code OSS via AppImage ou via Flatpak ;
  3. Theia IDE de la fondation Eclipse.

J’utilise avec bonheur VSCodium, mais je n’ai pas réussi à l’utiliser via Flatpak, notamment l’extension Go qui a besoin d’accéder à l’exécutable go, même avec l’aide de Flatseal et en passant les arguments --filesystem=/lib --filesystem=/lib64.

Une solution est d’installer go dans /home/$USER, mais j’ai préféré la simplicité : utiliser Snap et l’option --classic qui signifie que VSCodium n’est pas confiné et peut accéder à beaucoup trop de choses. Attention, peut-on faire confiance ?

Installation de VSCodium avec les deux gestionnaires mentionnés précédemment&nbsp:

  1. flatpak install com.vscodium.codium
  2. sudo snap install codium --classic
Google Chrome (propriétaire) → Chromium (principalement BSD) → ungoogled-chromium (principalement BSD)

C’est le même délire avec Google Chrome : ce n’est pas libre, bien que ce soit constitué d’une majorité de code open source. Et pire, que Visual Source Code, partout le code fait appel aux services de Google en contournant les paramètres DNS du système. Même la version libre, Chromium, est engluée de services Google !

Là encore, notre belle communauté libriste maintient plusieurs variantes, dont ma préférée, ungoogled-chromium installable avec APT et Flatpak :

  1. sudo apt install ungoogled-chromium ungoogled-chromium-common ungoogled-chromium-driver ungoogled-chromium-keepassxc ungoogled-chromium-privacy-badger ungoogled-chromium-sandbox ungoogled-chromium-shell ungoogled-chromium-ublock-origin
  2. flatpak install com.github.Eloston.UngoogledChromium
Vos autres astuces ?

Et vous, quels sont les logiciels que vous devez utiliser et qui traquent votre activité ? Partageons nos astuces dans les commentaires.

  1. [NDM] sur des jurisprudences concernant le RGPD, les premières sanctions concernant un hôpital portugais, un réseau social allemand et Google en France (2018 et 2019), les données personnelles, Facebook et l’autorité de la concurrence allemande (mars et août 2019, Facebook l’a emporté en appel). Toujours en Allemagne, le scandale H&M ou comment le RGPD protège les salariés (novembre 2020). 

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

10 minutes pour résumer l'activité de l'April en 2020

mer, 13/01/2021 - 22:42

Depuis 1996, l’April mène un important travail de promotion et de défense du logiciel libre. Malgré une année 2020 éprouvante pour tout le monde, nous avons mené de nombreuses actions. En attendant la publication du rapport d’activités complet nous avons publié un résumé en une dizaine de minutes de lecture :

  • actions institutionnelles ;
  • émission de radio « Libre à vous ! » ;
  • participation au collectif CHATONS (Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires) ;
  • actions de sensibilisation ;
  • logiciel libre et monde associatif ;
  • transcriptions ;
  • traduction de la philosophie GNU ;
  • revue de presse ;
  • activités internes…

Bonne lecture.

Bravo et merci aux bénévoles et à l’équipe salariée. Et merci à toutes les personnes qui nous soutiennent (par une cotisation ou un don).

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Emmabuntüs célèbre ses 10 ans en plusieurs langues

mer, 13/01/2021 - 13:26

Ce lundi 4 janvier 2021, le collectif Emmabuntüs vient d’annoncer la sortie de sa nouvelle version Emmabuntüs Debian Édition Alpha 2, basée sur la Debian 11 Bullseye, disponible en 32 et 64 bits et supportant les environnements Xfce ainsi que LXQt.

C’est donc l’occasion de fêter dignement ses 10 années de présence en ligne, qui ont débuté par une interview donnée à Framasoft en janvier 2011, suivie de la mise en ligne de la distribution en mars 2011.

Rappelons que celle-ci est née au sein d’Emmaüs, pour faciliter le reconditionnement des ordinateurs donnés aux associations, notamment humanitaires, mais aussi pour favoriser la découverte de GNU/Linux par les débutants, tout en prolongeant la durée de vie du matériel informatique, ce qui réduit le gaspillage lié à la surconsommation de matières premières.

Les nouveautés de cette dernière version sont le support de l’installation en mode OEM, et l’intégration des utilitaires VeraCrypt, GtkHash, Warpinator et zram-tools, embarqués récemment sur l’EmmaDE3.

Mais l’évolution la plus marquante de cette version reste l’unification des traductions des menus d’Emmabuntüs, qui a permis l’addition rapide du danois et du japonais dans l’ensemble des langues supportées par cette distribution.

Le collectif profite d’ailleurs de cette annonce pour solliciter l’aide de volontaires afin de traduire les menus dans d’autres langues. N’hésitez pas à vous faire connaître via cette page de contact.

Écran de bienvenue de l’EmmaDE4 Alpha2 en danois

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Ambassadeur pour le numérique - Émission « Libre à vous ! » du 5 janvier 2021 — Podcasts

mar, 12/01/2021 - 20:45

Quatre-vingt-huitième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : discussion avec Henri Verdier, Ambassadeur pour le numérique

  • chronique de Marie-Odile Morandi sur le thème « Une résolution de début d'année pour chacune de nos 36 000 communes »

  • interview de Sarah Fernandez par Isabella Vanni sur le thème « L'association ARCAF (Autodéfense et Ressources pour le Choix et l'Autonomie des Femmes) et les logiciels libres »

Rendez‐vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 MHz en Île‐de‐France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

Vous pouvez laisser un message sur le répondeur de la radio, pour réagir à l’un des sujets de l’émission ou poser une question. Le numéro du répondeur : +33 9 72 51 55 46.

Mardi 12 janvier 2021, notre sujet principal portera sur le logiciel libre et la formation professionnelle.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les mettre en commentaires de cette dépêche.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l'April pour la semaine 1 de l'année 2021

mar, 12/01/2021 - 19:39

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[RTL.fr] Polémique WhatsApp: comment utiliser Signal, l’application la plus téléchargée du moment

✍ Benjamin Hue, le dimanche 10 janvier 2021.

La messagerie sécurisée recommandée par les experts connaît un afflux inédit de nouveaux utilisateurs depuis l’annonce du changement des conditions d’utilisation de WhatsApp.

[ZDNet France] Un spécialiste de l’open source nommé directeur de la technologie à la Maison blanche

✍ Steven J. Vaughan-Nichols, le mercredi 6 janvier 2021.

Reconnu pour son expérience dans le domaine de l’open source, des normes ouvertes et de la sécurité, l’ancien directeur de l’ingénierie de Facebook, David Recordon, sera le prochain directeur de la technologie de la Maison blanche.

[Next INpact] Le Digital Services Act expliqué ligne par ligne (articles 1 à 24) (¤)

✍ Marc Rees, le lundi 4 janvier 2021.

Comme pour le RGPD, Next INpact vous propose une présentation ligne par ligne du fameux DSA. 74 articles précédés de 106 considérants introductifs. En coulisse, se dévoile le futur de la régulation des intermédiaires en ligne, plateformes et hébergeurs compris. Voilà donc notre première partie.

[LeMagIT] Open Data : l’avance prise par la France ne tient qu’à un fil

✍ Gaétan Raoul, le mercredi 30 décembre 2020.

La mission Bothorel a remis son rapport sur la politique publique de la donnée, des algorithmes et des codes sources au Premier ministre Jean Castex le 23 décembre. Les auteurs signent un document sans fard pour l’État français et les administrations dont les tergiversations pourraient ralentir les bienfaits de l’open data.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Une extension pour les remplacer toutes

mar, 12/01/2021 - 10:15

L’extension TabFS (GPLv3) monte les onglets de votre navigateur web (N.D.M. : pour Chromium et Firefox au moins) comme un système de fichiers sur votre ordinateur. C’est astucieux parce qu’à partir de là il est possible d’utiliser nos outils habituels pour manipuler les onglets. C’est comme scripter n’importe quelle partie de l’ordinateur. Plus besoin d’extensions qui alourdissent dès lors qu’on peut interagir avec les onglets et leur contenu à volonté.

Voyons comment cela se présente…

Chaque onglet est monté dans un dossier. Dans chaque dossier, plusieurs fichiers reflètent le contenu et l’état de l’onglet. C’est interactif ! on peut modifier ces fichiers pour changer aussitôt l’état ou le contenu de l’onglet. Ci-dessous, une vidéo exemple de suppression d’un tas de fichiers inutiles de la page :

Vidéo exemple de suppression de composants

D’autres exemples figurent sur la page du projet. Supprimer tous les onglets ouverts de LinuxFr.org ? Hop ! Ne garder que le texte de la page transformé en Markdown ? hop ! Tout envoyer dans Wallabag ? Hop ! J’ai l’estomac dans les talons. On va dévorer du contenu.

C’est expérimental, il y a encore du travail, mais j’imagine un potentiel fabuleux. C’est comme retrouver le Konqueror de KDE 3.5 en encore mieux. Ça tourne sur les Unix (macOS et Linux, au moins), sur Chrome, Chromium, Firefox et sans doute Opera. L’auteur vous encourage à cloner son dépôt pour faire mumuse avec et l’améliorer.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus