Les dépêches de LinuxFr

S'abonner à flux Les dépêches de LinuxFr
Mis à jour : il y a 2 heures 54 min

Sortie de l'Emmabuntüs DE4 axée sur le réemploi pour tous avec Ventoy !

mer, 26/01/2022 - 16:03

En ce début d’année, le collectif Emmabuntüs vient d’annoncer la sortie de sa première mise à jour de l’Emmabuntüs Debian Édition 4 1.01, basée sur la Debian 11.2 Bullseye stable, disponible en version 32 ou 64 bits et supportant les deux environnements Xfce et LXQt.

Rappelons que cette distribution est née au sein d’Emmaüs, pour faciliter le reconditionnement des ordinateurs donnés aux associations, notamment humanitaires, mais aussi pour favoriser la découverte de GNU/Linux par les débutants, tout en prolongeant la durée de vie du matériel informatique, ce qui réduit le gaspillage lié à la surconsommation de matière première.

Cette nouvelle mise à jour de notre distribution apporte l’ajout de l’utilitaire Ventoy dans le cadre de notre campagne de réemploi lancée début septembre 2020 en collaboration avec nos amis de Debian-Facile et Tugaleres.com sur la France, Blabla Linux sur la Belgique, car nous venons de mettre en ligne une seconde version de notre clé de réemploi basée maintenant sur Ventoy.

L’avantage d’utiliser Ventoy au lieu de MultiSystem est qu’il permet la création de cette clé sur GNU/Linux et Windows, ce qui n’était pas le cas précédemment. De plus la réalisation de la clé est plus simple avec Ventoy, comme expliqué dans ce tutoriel.

L’intérêt d’une telle clé est de permettre de reconditionner en masse des ordinateurs très facilement et rapidement - de l’ordre de 2 à 10 minutes - en y clonant de manière semi-automatique ou maintenant automatique soit un système GNU/Linux pré-configuré que nous fournissons via cette page, soit votre propre système que vous pouvez créer en suivant ce tutoriel pour la réalisation d’un clone compatible avec notre clé.

Cette nouvelle version servira de base à notre future Emmabuntüs DE5 basée sur Debian 12, pour laquelle nous allons débuter les phases de tests dans les semaines à venir.

Nous cherchons actuellement des personnes pour tester cette future version, ainsi que des idées d’améliorations. Si vous êtes intéressés n’hésitez pas à nous contacter via cette page. Par avance merci.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Ouverture de l'appel à projet pour le Google Summer of Code

mer, 26/01/2022 - 11:42

Le Google Summer of Code est un programme de sponsoring financé par Google pour les contributeurs et contributrices à des projets opensource.

Le fonctionnement a été beaucoup modifié pour les éditions 2021 et 2022 afin de s’adapter au contexte et également aux demandes des projets participants.

Les projets souhaitant participer au Google Summer of Code peuvent soumettre leur candidature à partir du 7 février 2022.

Sommaire Historique

Le projet a été lancé par Google en 2005 sur une idée des deux fondateurs de l’entreprise, Larry Page et Sergey Brin.

L’idée (en dehors de faire de la publicité pour Google) était, d’une part, de financer indirectement des projets de logiciels libres, et, d’autre part, d’encourager les étudiants en informatique (ou dans d’autres domaines) à participer à des projets hors du monde académique, afin qu’ils sortent de leur formation mieux préparés aux besoins des projets de logiciels libres (et des entreprises).

En 2005, 41 projets opensource ont accueilli un total de 419 étudiants (seulement 200 étaient prévus, mais le gros succès du GSoC a fait que Google a décidé d’augmenter le budget).

Ces nombres ont grossi progressivement, et ce sont maintenant environ 200 projets qui participent tous les ans et encadrent entre 1000 et 1300 participants.

Le programme se déroule entièrement à distance, les participants peuvent donc rester chez eux (ou voyager, à condition de ne pas s’éloigner d’une connexion Internet et d’avoir le droit de travailler dans les pays qu’ils traversent).

Nouveautés 2022

Source : annonce du GSoC 2022

Depuis l’an dernier, le Google Summer of Code se transforme.

Certaines de ces évolutions sont inspirées d’autres programmes similaires, par exemple Google Season of Documentation ou Outreachy de l’association Software Freedom Conservancy.

Durée des projets

Initialement, le Google Summer of Code finançait des projets de 350 heures (12 semaines de 30 heures).

En 2021, la durée des stages avait été réduite de moitié à 175 heures, permettant de s’adapter au contexte compliqué avec un calendrier bousculé pour certaines universités. Les étudiants pouvaient donc travailler 15 heures par semaine sur le Google Summer of Code en parallèle de leurs études, ou bien attendre leurs congés d’été et travailler à plein temps sur une durée plus courte.

En 2022, chaque stage pourra être de soit 175 soit 350 heures, selon la disponibilité du contributeur et la complexité du travail à réaliser.

Ouverture des candidatures

Initialement, le Google Summer of Code était réservé aux étudiants. Un certificat de scolarité (ou équivalent selon les pays) était demandé lors de l’inscription.

En 2021, cette règle avait été assouplie en autorisant les participants à des boot camps (formations accélérées et pas forcément dispensées par des universités).

En 2022, la participation est ouverte à tout le monde. Les employés de Google sont donc déchargés du travail de vérification du statut d’étudiant des personnes inscrites. Et les participants auront moins de difficultés à s’inscrire (dans certaines universités, obtenir un certificat de scolarité officiel pendant une période de pandémie et de fermeture partielle était très compliqué).

Possibilité de prolongation

Il est maintenant possible d’étaler le travail sur une plus longue période (jusqu’à 22 semaines). Les personnes ayant peu de temps libre (par exemple cumulant le Google Summer of Code avec un autre emploi ou une autre occupation) pourront bénéficier de cette possibilité pour participer tout de même.

Qui peut participer

Les participants et participantes (mais pas forcément les mentors) doivent avoir plus de 18 ans. De plus, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • être autorisé à avoir un travail rémunéré pendant leur participation (pas possible avec certains types de visas dans certains pays) ;
  • être un contributeur ou une contributrice opensource débutant (le but n’est pas de payer des contributeurs existants) ;
  • ne pas avoir déjà participé plus d’une fois au GSoC ;
  • les personnes résidant dans des pays sous embargo des États-Unis sont également exclus.
Comment s’inscrire

Les dates à retenir sont listées sur le site du GSoC.

De nombreuses informations et documentations sont également disponibles sur ce même site.

Si vous êtes un projet de logiciel libre

Les inscriptions sont ouvertes du 7 au 21 février. La liste des projets acceptés est publiée le 7 mars (après sélection par l’équipe chargée du GSoC chez Google).

Vous devez fournir une liste d’idées de projets pour les contributeurs et vous assurer d’avoir suffisamment de « mentors » pour encadrer les participants.

Si vous participez pour la première fois, attendez-vous à encadrer un ou deux participants maximum. Les projets participant depuis plus longtemps peuvent accueillir plus de monde.

Consultez le guide du mentor pour en savoir plus.

Si vous souhaitez participer en tant que nouveau contributeur

Les candidatures sont ouvertes du 4 au 19 avril. Cependant il est fortement recommandé de contacter les projets qui vous intéressent dès que possible afin d’avoir le temps de discuter avec les mentors éventuels.

Pour candidater vous devez fournir un document de quelques pages présentant ce sur quoi vous pensez travailler. Chaque projet peut avoir des questions spécifiques, ou vous demander de contribuer au moins un patch montrant votre bonne compréhension des outils de développement et votre capacité à écrire du code qui compile et à corriger un bug.

Consultez le guide du participant pour en savoir plus.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Passbolt, le gestionnaire de mots de passe pour équipe, lance ses applications mobiles

mer, 26/01/2022 - 00:29

Passbolt est un gestionnaire de mots de passe libre conçu pour l’utilisation en équipe et la collaboration. La première version du logiciel avait été annoncée ici même sur LinuxFr il y a quelques années.

Depuis son lancement initial en 2016, passbolt a beaucoup évolué : de nombreuses fonctionnalités ont été ajoutées ainsi que le support de nombreux systèmes. Le serveur passbolt peut maintenant être installé sur un large éventail de serveurs Linux (packet debian, ubuntu, centos, redhat…), docker, ou même encore sur Raspberry Pi. Sur le plan de la sécurité, les différents composants de la solution ont été intégralement audités en 2021 par une société indépendante (Cure53).

Passbolt dispose d’un forum communautaire sur lequel les membres peuvent proposer ou voter pour de nouvelles fonctionnalités. La fonctionnalité la plus demandée étant depuis un moment et de loin la disponibilité d’applications mobiles, il devenait important de prioriser ces développements.

Après plus d’un an de travail et beaucoup de sueur, l’équipe passbolt est donc fière d’annoncer la sortie de ses deux applications mobiles iOS et Android, toutes les deux entièrement libres, intégralement auditées, et compatibles avec l’ensemble des éditions du logiciel : communauté, pro et cloud édition.

Avant d’entrer dans les détails, voici une petite vidéo de démonstration (en anglais).

Sommaire Des applications natives, pour une meilleure compatibilité et davantage de sécurité

La première difficulté en amont du développement fût d’établir le cahier des charges et de décider de quelle manière construire ces applications. Le marché disposant à l’heure actuelle d’un grand nombre d’options, il peut être facile de s’y perdre.

Certaines technologies hybrides (React Nativ, Flutter, Iconic, etc… ) peuvent s’avérer tentantes tant du point de vue facilité de développement que réutilisation de la base de code pour plusieurs plateformes. Étant une petite équipe de développeurs à Passbolt, c’est donc naturellement la première option qui a été explorée. Cependant, les nombreuses contraintes liées aux aspects sécuritaires du logiciel et aux besoins d’accès aux couches les plus proches du système (stockage sécurisé, gestion du trousseau de clefs systèmes) nous ont poussé à renoncer à cette option hybride assez rapidement.

Finalement, et malgré les dures implications de ce choix, l’équipe a donc opté pour un développement intégralement natif. C’est en conséquence deux applications complètement différentes, l’une pour iOS, l’autre pour Android, avec des expériences utilisateurs distinctes, qui ont été développées pendant plus de douze mois. L’effort fût coûteux, mais le résultat en vaut largement la chandelle en termes de possibilités logiciels offertes.

Le code source des deux applications, ainsi que les instructions de compilation sont disponibles ici :

La gestion du transfert de clefs OpenPGP

Passbolt étant basé sur OpenPGP pour la partie chiffrement, et chaque utilisateur disposant de sa propre clef privée qui comme son nom l’indique n’est pas transmise au serveur, la première difficulté consistait à permettre le transfert de cette clef entre le navigateur et le mobile.

Après avoir étudié la possibilité d’effectuer le transfert de la clef par certaines méthodes exotiques telles que NFC ou fréquences sonores, nous avons finalement retenu la méthode plus traditionnelle, mais éprouvée du code QR. “La plupart des clefs OpenPGP sont trop grosses pour être contenues dans un code QR” me direz-vous. Vous avez tout à fait raison. C’est la raison pour laquelle le transfert s’effectue au travers du scan de plusieurs codes QR à tour de rôle, s’enchaînant automatiquement sans intervention de l’utilisateur. Cela se déroule en quelques secondes au plus, jugez par vous-mêmes.

Connexion sans mot de passe

De manière plutôt surprenante pour un gestionnaire de mots de passe, la connexion à Passbolt depuis l’application mobile peut se faire sans…. mot de passe. Ceci grâce à la biométrie.

D’un point de vue technique, le stockage sécurisé de l’appareil est utilisé pour stocker la phrase secrète permettant de chiffrer la clef OpenPGP. La phrase secrète est donc débloquée par l'utilisateur en utilisant sa biométrie, laquelle est ensuite utilisée pour déchiffrer la clef OpenPGP, se connecter et accéder aux mots de passe contenus dans passbolt.

Les opérations supportées

Cette première version des applications mobiles supporte les opérations de base du logiciel telles que la création, la lecture, la mise à jour et la suppression de mots de passe. Il est également possible d’accéder aux données méta d’un mot de passe. Enfin, il est possible d’utiliser l’application pour remplir automatiquement les identifiants sur tout site web ou application connu de passbolt.

Avantages liées à l’architecture granulaire

Sur passbolt, chaque mot de passe a sa propre entrée en base de données et sa propre granularité en termes de permissions d’accès au moment d’un éventuel partage sécurisé. Cela a de nombreux avantages par rapport à des solutions de type vault où l'entièreté du vault est partagé avec d’autres utilisateurs posant donc des contraintes de bande passante, d’écritures concurrentielles et de révocations de clefs.

Dans le cas précis des applications mobiles, cela permet de garantir qu’un utilisateur aura toujours accès à la dernière version version d’un secret partagé et que les logs d’accès maintiennent leur intégrité.

Pour en savoir plus sur le modèle de sécurité, n’hésitez pas à consulter le livre blanc du modèle de sécurité (en anglais).

Les prochaines étapes

Malgré la sortie de cette première version pour les applications mobiles, la feuille de route reste relativement ambitieuse. Les prochaines évolutions incluront entre autres la possibilité de partager un mot de passe depuis l’application mobile ou encore la possibilité d’effectuer des opérations passbolt sur desktop intégralement grâce à la biométrie (connexion, déblocage d’un mot de passe, recouvrement d’un compte).

Partagez vos feedbacks

L’équipe derrière passbolt étant en majeure partie francophone, n’hésitez pas à partager vos retours directement dans les commentaires ci-dessous. LinuxFR étant à l’origine de la toute première publication lors de la sortie initiale de passbolt, il y a maintenant presque cinq ans déjà, c’est avec beaucoup de plaisir que nous répondrons à vos questions, messages ou critiques.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l'April pour la semaine 3 de l'année 2022

mar, 25/01/2022 - 12:22

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

[Datanews.be] L'Europe oriente les hackers vers les logiciels open source

✍ Pieterjan Van Leemputten, le vendredi 21 janvier 2022.

Quiconque découvre des bugs dans des logiciels open source populaires, pourra recevoir une récompense de la part de la Commission européenne. LibreOffice et le belge Odoo notamment disposeront ainsi de davantage d'attention pour gagner en sécurité.

[InformatiqueNews.fr] Conseils et bonnes pratiques pour réussir son entrée dans la communauté open source

✍ Loïc Duval, le jeudi 20 janvier 2022.

On dit souvent que les débuts sont difficiles; un constat que peuvent partager les personnes qui souhaitent mettre à profit leurs aptitudes pour aider la communauté open source, et particulièrement les développeurs. Au carrefour entre enjeux économiques, de souveraineté, de sécurité et d’éthique, le monde de l’open source est en plein développement. De récentes recherches ont souligné l’influence du secteur à travers des chiffres clés: il représente un impact économique de 65 à 95 milliards d’euros à l’échelle de l’Union européenne mais également un potentiel d’augmentation du PIB de 100 milliards d’euros à l’échelle mondiale. La production de code qui est à la fois réutilisable par les secteurs privé et public, équivaut à la production de 16 000 développeurs à temps plein. Enfin, l’augmentation de 10% des contributions du code open source contribuerait à créer plus de 600 start-ups technologiques par an.

Et aussi:

[Numerama] Le contrôle parental anti-porno va-t-il interdire la vente de PC sans système d'exploitation en France?

✍ Julien Lausson, le jeudi 20 janvier 2022.

Alors que les débats sur le contrôle parental contre les sites X suivent leur cours au Parlement, la rédaction de la future loi fait craindre un effet de bord néfaste pour la vente d’ordinateur sans système d’exploitation.

[aef info] Attractivité, open data, chantiers informatiques… L’ancien Dinum Nadi Bou Hanna défend son bilan sur LinkedIn

✍ Florianne Finet, le mercredi 19 janvier 2022.

En trois ans, la Dinum a construit "un plan d’action pour développer l’attractivité de l’État employeur du numérique" couvrant les questions de rémunération, de marque employeur ou encore de soutien aux femmes du numérique", affirme Nadi Bou Hanna, le directeur interministériel du numérique, dans un long billet publié sur le réseau social professionnel LinkedIn, la veille de son départ du ministère, le 14 janvier 2022. Il reconnaît qu’il reste à mener une réflexion sur "les filières de fonctionnaires spécialistes du numérique".

[korii.] Au Texas, un vaccin open source et dix fois moins cher snobé par le gouvernement

✍ Barthélemy Dont, le lundi 17 janvier 2022.

Malgré les supplications de pays comme l'Inde et l'Afrique du Sud et les promesses de bonne volonté de Joe Biden, les pays occidentaux ne sont pas parvenus à un accord pour lever les brevets des vaccins contre le Covid-19.

[Silicon] Open source: les leviers pour un modèle durable

Le lundi 17 janvier 2022.

L'open source, modèle durable? À l'heure où la question (ré)attire l'attention, focus sur quelques leviers de financement.

[Le Monde.fr] «La non-maîtrise des technologies affaiblit nos capacités de négociation avec les Big Tech» (€)

✍ Ophélie Coelho, le lundi 17 janvier 2022.

Dans une tribune au «Monde», la chercheuse Ophélie Coelho défend l'idée d'une stratégie industrielle européenne pour le numérique capable de mieux organiser la résistance aux géants du secteur comme Facebook ou Google, qui cherchent à maintenir nos entreprises en situation de dépendance.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

get-tracks.sh : extraire des pistes d'un fichier audio

lun, 24/01/2022 - 09:55

get-tracks.sh est un script qui extrait des morceaux de musique depuis un fichier audio. À partir d’un fichier audio (CD, livre audio, un mix quelconque…) et de la liste de lecture, retrouvez tous vos morceaux dans des fichiers séparés !

Objectif

Disons que vous ayez :

  1. un fichier audio contenant plusieurs morceaux de musique (comme un CD, un mix téléchargé sur le net ou même un livre audio dont vous aimeriez extraire les chapitres) ;
  2. la liste des plages audio et leur horodatage (quand chaque morceau démarre).

À partir de ces deux informations, vous pouvez extraire facilement vos plages ! ffmpeg fait très bien le travail, mais il lui manque une interface simple pour utilisateur, c’est exactement ce que fait get-tracks.sh.

Usage

Vous avez votre fichier audio, disons doom-eternal.opus, et la liste des morceaux de musique dans un fichier texte (doom-eternal.txt). Ce fichier ressemble à ceci :

0:00 DOOM Eternal 4:48 Hell on Earth 9:29 Deag Nilox - First Priest Death 10:14 Barging In 12:32 Demonic Corruption

À partir de ça, les morceaux sont extraits :

$ get-tracks.sh doom-eternal.opus doom-eternal.txt $ ls 01 - DOOM Eternal.opus 02 - Hell on Earth.opus 03 - Deag Nilox - First Priest Death.opus 04 - Barging In.opus 05 - Demonic Corruption.opus Configuration

Le comportement du script peut changer via quelques variables d’environnement.

Par exemple, si vous ne voulez pas le numéro du morceau dans le nom de fichier :

$ NONUMBER=1 get-tracks.sh doom-eternal.opus doom-eternal.txt # Fichiers produits : # DOOM Eternal.opus # Hell on Earth.opus # ...

Si vous souhaitez les numéros, mais que vous voulez changer le séparateur (qui est par défaut -) :

$ SEPARATOR=". " get-tracks.sh doom-eternal.opus doom-eternal.txt # Fichiers produits : # 01. DOOM Eternal.opus # 02. Hell on Earth.opus # ...

D’autres options sont possibles. Par exemple, il est possible de changer le format des fichiers générés, si vous préférez avoir des mp3 plutôt que opus (format libre avec une bonne compression). Allez voir la page du projet pour plus d’informations.

À l’intérieur

Ce simple script est écrit en sh : pas de basheries ou zsheries. Il a été testé sur Linux (Ubuntu et Alpine) et OpenBSD.

get-tracks.sh prend en compte des erreurs courantes de typographie dans l’horodatage des pistes, telles que l’on peut en trouver dans des commentaires en ligne. Par exemple, un commentaire en ligne peut nommer des plages en incluant des caractères qui ne sont pas acceptables pour des noms de fichier comme le caractère /, ou des caractères non affichables.

Contraintes de développement

Je me suis efforcé à produire un outil :

  • avec des technos très répandues (sh, sed, awk, xxd, ffmpeg) ;
  • avec le moins de complexité possible (pas de langage dynamique « simple » codé en plus d’un million de lignes de code comme Python) ;
  • le plus simple possible à maintenir (chose réussie, en n’utilisant que des langages quasi gravés dans le marbre).

Le programme iconv n’est pas appelé, la suppression ou la modification des caractères UTF-8 non acceptables est faite à la main via xxd, sed et awk. Cela permet de ne pas dépendre de cet outil qui, au fond, ne nous est pas indispensable.

Pourquoi ?

Pourquoi avoir fait cet outil avec ces contraintes ? Pour voir où on pouvait aller avec des outils de base du système. J’ai utilisé des programmes qui sont sur nos ordinateurs depuis des décennies et qui répondent pourtant, encore et toujours, à des besoins actuels.

Je pense que le code peut servir d’exemple pour des développeurs débutants : il est très simple (en sh, awk, sed, et xxd), il y a un peu de gestion d’erreurs et je bidouille à la main du code UTF-8 (suppression des caractères qui nous gênent).

J’utilise régulièrement ce script, et je pense qu’il était temps que je le diffuse. Selon moi il peut servir à un paquet de gens.

Si vous voyez des améliorations possibles, n’hésitez pas à m’en faire part ou à contribuer ! Le code peut être compris même par des novices.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Compte rendu de GIMP en 2021 et sortie de GIMP 2.10.30

dim, 23/01/2022 - 23:02

Alors que 2022 a commencé, il est temps de revenir sur l’année 2021. Comme il s’agissait de ma première année en tant que co-mainteneur, j’ai décidé d’écrire ce compte-rendu en mon nom propre sur le site officiel, me permettant ainsi un propos plus personnel sur ce que le projet GIMP représente pour moi.

J’en profite pour annoncer la sortie (fin 2021) de la version corrective GIMP 2.10.30.


"Hello 2022" par Aryeom, Creative Commons by-sa 4.0 - GIMP 2021 annual report

Sommaire Statistiques

En 2021, nous avons eu :

  • 4 versions stables (GIMP 2.10.24, 2.10.26, 2.10.28 et 2.10.30) ;

  • 2 versions de développement (GIMP 2.99.6 et 2.99.8) ;

  • 1179 commits sur la branche de développement instable (2.99.x, la future 3.0) et 407 commits sur la branche de développement stable (2.10.x) du dépôt principal ;

  • 91 contributeurs sur le dépôt principal, dont (certains appartiennent à plusieurs catégories) :

    • 41 développeurs ;
    • 42 traducteurs ;
    • 24 contributeurs de ressources (icônes, thèmes, documentation dans le dépôt de code) ou d’améliorations du système de compilation.
  • 22 personnes ont contribué plus de 10 commits dans le dépôt principal, parmi lesquels 2 contributeurs ont réalisé plus de 100 commits (Jacob Boerema et moi-même), parmi lesquels un seul (moi-même) en a réalisé plus de 500 ;

  • 247 commits sur le dépôt du site web de GIMP par 14 contributeurs ;

  • 31 commits sur le dépôt de babl par 6 contributeurs ;

  • 229 commits sur le dépôt de GEGL par 33 contributeurs ;

  • 1179 commits sur le dépôt de ctx par 3 contributeurs (principalement Øyvind Kolås) ;

  • 255 commits dans le dépôt gimp-help (notre manuel), dont le principal contributeur est Jacob Boerema qui fait un superbe travail de reprise ;

  • 53 commits dans le dépôt gimp-macos-build (notre dépôt pour le système de build de macOS) par 4 contributeurs (principalement Lukas Oberhuber qui a repris la maintenance du paquet macOS) ;

  • 185 rapports de bogues corrigés dans nos versions de 2021 et des centaines de plus gérés, triés, discutés et étudiés… ;

  • de nombreux correctifs réalisés par les contributeurs de GIMP dans divers autres projets que nous utilisons (GLib, GTK, Cairo, GExiv2 et d’autres… trop nombreux à citer) et d’innombrables rapports de bogues remontés par nos contributeurs à d’autres projets ;

  • De l’aide offerte à (ou obtenue par) d’autres Logiciels Libres quand nous le pouvons, par exemple au très sympathique projet Siril pour le traitement d’images d’astronomie, et d’autres logiciels, parce que contrairement à ce que certains pensent, nous ne nous positionnons pas dans un marché ou une compétition ! Nous travaillons ensemble à construire un meilleur environnement de travail graphique ;

  • Et bien plus !

Au final, c’est un sacré travail qui vous est fièrement présenté par GIMP.
Comme vous pouvez le remarquer, nous avons de belles contributions, et pourtant le cœur du développement est en fait toujours réalisé par une poignée de personnes puisque la plupart des contributions sont ponctuelles (sur 91 contributeurs, 69 ont réalisé moins de 10 commits, et parmi ceux-ci, 51 n’en ont réalisé qu’un seul).

Je veux saluer Jacob Boerema en particulier, qui est le plus gros contributeur sur la branche stable cette année, alors que, je dois admettre me concentrer davantage sur la branche instable, quitte parfois à négliger un petit peu la branche stable 😒 ! Merci Jacob ! 🤗

Et nous ne devrions jamais oublier babl, GEGL et le nouveau projet ctx par Øyvind Kolås, puisque ceux-ci constituent le cœur du moteur d’imagerie de GIMP, et sont considérés comme faisant partie intégrante du projet GIMP au même titre que l’interface elle-même.

Constituer une équipe agréable

Vous avez peut-être remarqué une section récurrente dans les quelques dernières nouvelles, appelée "Nouvelles de l’équipe" dans laquelle nous listons les changements dans l’équipe, en particulier les nouveaux contributeurs à qui ont été donné plus d’accès sur le gestionnaire de bogues ou le dépôt de sources. J’essaie d’être de plus en plus proactif dans l’intégration de nouvelles personnes au sein de l’équipe principale.

En effet, comme vous l’avez vu dans les statistiques, Jacob Boerema est le seul autre contributeur qui a réalisé plus de 100 commits en 2021, tandis que j’en ai réalisés un peu plus de 500. Je souhaite améliorer ce ratio pour augmenter le bus factor (nombre de personnes sur lesquelles repose la pérennité d’un logiciel, lequel est de 2 ou 3 en moyenne pour GIMP ces dernières années).

L’équipe de GIMP a toujours été très accueillante, du moins depuis que j’ai commencé à contribuer en 2012 et c’est même la raison qui m’a fait rester. Je veux perpétuer cette tradition. Mon but est d’identifier plus rapidement les personnes à qui donner plus de responsabilités (notez que les compétences techniques sont importantes mais la sociabilité, autrement dit être une bonne personne et agréable avec les autres, est mon critère prioritaire). Bon, en vrai, c’est bel et bien une astuce diabolique 🦹 pour diminuer ma propre charge (notamment comme je constate que je n'arrive plus à développer autant que je le voudrais car je m'occupe de trop de sujets transverses et que j'ai trop de tâches de maintenance), mais je m’attends également à ce que cela rende les contributions au projet plus attrayantes 🎡 (d’expérience personnelle)!

Remercions tout spécialement Jacob Boerema pour son travail sans répit sur l’amélioration de prise en charge des formats de fichier (et plus encore), Niels de Graef pour son aide inestimable et sa grande expertise de GTK, Luca Bacci pour son très joli travail sur la prise en charge des appareils de saisie, son aide sur Windows et son expertise GTK, Daniel Novomesky pour avoir fait de HEIF/AVIF et JPEG-XL des formats de première importance…

N’oublions pas les contributeurs récurrents tels que Massimo Valentini, Lloyd Konneker… (que ferions-nous sans ces personnes qui n’abandonnent pas GIMP après tant d’années ?!) et les nouveaux arrivants prometteurs comme Stanislasv Grinkov.

Maintenant, applaudissons nos empaqueteurs : Jernej Simončič fait partie de GIMP depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, fabriquant sans accrocs les installateurs Windows, un coéquipier solide sur lequel s’appuyer ; l’histoire de macOS est plus chaotique et pourtant Lukas Oberhuber a fait un travail titanesque ces derniers mois, donc j’espère qu’il restera parmi nous ; du côté de Flatpak, Hubert Figuière est d’une grande aide également (et j’espère secrètement 🤫 qu’il prendra ma suite pour la maintenance de nos flatpak stable, beta et nightly !).

Au final, GIMP, c’est beaucoup plus que ses seuls développeurs, c’est une communauté. Que ferions-nous sans les personnes qui aident à maintenir le site web, à trier les bogues, à gérer nos infrastructures et tout le reste ? Et n’oublions pas les traducteurs, si nombreux ! Je vous adore tous ! Désolé de ne pas citer tout le monde (si je vous ai oublié, ne le prenez pas mal, il y a juste trop de gens qui font du bon boulot parmi nous !).

Quand j'en parle, je définis GIMP tout autant comme un logiciel communautaire qu’un Logiciel Libre, ou plus simplement j’appelle cela un Logiciel Libre Communautaire. Ce double concept est extrêmement important à mes yeux et c’est la raison pour laquelle j’aime GIMP et pourquoi Aryeom comme moi-même (du projet ZeMarmot, à partir duquel nos contributions majeures ont réellement débuté) sommes restés. C’est un projet d’humains qui se rencontrent et essaient de construire quelque chose de bien ensemble (même si les buts personnels de chacun peuvent différer). Tout fonctionne merveilleusement du moment que nous nous souvenons d’être bienveillants les uns avec les autres. 🤗

Donc, à tous les contributeurs (quelles que soient leurs spécialités) qui ont aidé GIMP jusque-là, je veux dire un énorme merci ! GIMP est ce qu’il est grâce à vous !
🙏

GIMP 2.10.30 sorti juste avant noël

Sur le site de GIMP, cette sortie avait une dépêche dédiée, mais puisque cette traduction a tardé, j’ai fusionné les deux nouvelles (la sortie et le compte-rendu de l’année) pour LinuxFr.

En bref, GIMP 2.10.30 est principalement une sortie corrective qui contient néanmoins quelques améliorations intéressantes de prise en charge de formats en particulier pour le format PSD (divers sous-cas du format nouvellement ou mieux gérés) et AVIF (utilisation de l’encodeur AOM de préférence à rav1e car les performances du premier ont été améliorées significativement dernièrement).

Nous avons aussi continué à travailler sur la prise en charge améliorée des changements sur les environnements Windows, macOS et Linux/Wayland (car on le sait, tout n’est pas une nouvelle fonctionnalité ou une correction de bogues ; parfois on doit changer du code simplement pour suivre des changements perturbateurs en amont).

GIMP 3.0 en approche

Avec quatre versions de développement déjà sorties, vous savez que nous travaillons très dur sur le futur : GIMP 3.0.

Quelques fonctionnalités ont pris beaucoup de temps, principalement quand nous avons changé la logique du cœur du projet. Je pense en particulier au code de sélection multiple de calques. Le problème n’est pas le fait que sélectionner plusieurs éléments dans une liste serait difficile à implémenter, mais plutôt que l’ensemble des fonctionnalités de l’application ont toujours été implémentées avec le présupposé qu’il n’y a jamais plus d’un seul calque ou un seul canal sélectionné. Donc que se passe-t-il quand il y en a maintenant 2, 3 ou davantage sélectionnés ? Chaque fonctionnalité, chaque outil, chaque greffon et filtre doit être repensé pour ces nouveaux cas d’utilisation. C’est un travail énorme et cela fait deux ans que je m’y attelle cahin-caha, tout en continuant aussi le port vers GTK3 ou le développement d’autres fonctionnalités ainsi que les revues de code des autres contributeurs. Heureusement, ce travail sur la multi-sélection de calques/canaux approche de sa conclusion, sans pour autant être complètement fini.
C’est donc un jalon important vers la sortie de GIMP 3.0.

Au fait, une partie de ce travail a été de se débarrasser du concept d’"éléments enchaînés" (l’icône ⛓ dans la fenêtre ancrable Calques) en faveur de la sélection multiple (ainsi que la recherche et le stockage de sets de calques comme concept remplaçant la capacité à sauvegarder les calques enchaînés). Cette partie est également terminée. J’en parlerai davantage dans la dépêche de sortie de GIMP 2.99.10.


Calques enchaînés remplacés par recherche de calques + icônes de verrous déplacés — version de développement

Parmi les autres éléments bloquants que j’avais listés il y a un an, nous avançons progressivement sur notre port GTK3 et la prise en charge de Wayland, ainsi que sur la stabilisation de l’API des greffons. J’espère que tous cela sera bientôt considéré comme étant dans un suffisamment bon état pour considérer publier une sortie "candidate" (Release Candidate – RC).

D’un autre côté, l'invasion spatiale a été le parent pauvre de 2021 et est certainement le sujet sur lequel il nous faudra revenir très bientôt. Il en est de même pour la platforme d’extensions.

GEGL, babl et ctx

Le cœur 🫀⚙️ du GIMP moderne est GEGL, un projet de bibliothèque presque aussi vieux que GIMP lui-même, développé par les mêmes personnes, quand bien même la première tentative d’intégration a seulement eu lieu dans GIMP 2.6, et qui, depuis lors, fait doucement son chemin pour être le moteur principal derrière la plupart des manipulations de pixel dans le logiciel.

Le développement de GEGL a été ralenti depuis 2019, mais principalement parce qu’il devient chaque jour plus stable, ce qui signifie surtout que le code se consolide. C’est donc une bonne situation.
Maintenant, ce serait tout de même injuste d’oublier de parler des prises en charge récentes du modèle de couleur CMYK dans GEGL, ce qui signifie que nous sommes un pas plus proche d’une meilleure prise en charge dans GIMP.

Une autre aventure excitante est le nouveau projet sur lequel travaille Øyvind Kolås : ctx, une bibliothèque de graphisme vectoriel.

Bien sûr cela peut paraître futile si on développe une application de graphisme matriciel, mais il y a en fait beaucoup de sujets concomitants. Un de ces sujets est l’interface graphique elle-même qui est généralement rendue par des primitives vectorielles. Dans le cas de GTK, le rendu est produit via Cairo. Øyvind a beaucoup travaillé pour faire un rendu à la fois plus joli et plus rapide que Cairo, ou au moins équivalent dans de nombreux cas. ctx inclue également la gestion des couleurs depuis le début tel une partie intégrante de la plateforme.

Bien sûr ctx est en plein développement comme on peut le voir par le nombre de commits. Donc il faut garder raison et observer à ce stade, mais c’est certainement un projet intéressant puisque Øyvind est clairement un développeur R&D aguerri.

Il y a d’autres choses pour lesquelles ctx est utile, telles que les quelques opérations de GEGL avec des composants vectoriels qui ont déjà été portées vers cette nouvelle bibliothèque (par ex. gegl:fill-path) et le rendu de texte aussi se fait dorénavant le plus souvent via des formes vectorielles (donc qui sait ce qu’il se passera quand nous améliorerons la prise en charge du texte ?). GIMP ne va pas se réorienter vers du graphisme vectoriel, mais nous pourrions parfaitement avoir plus de fonctionnalités basées sur du vectoriel dans l’avenir (quiconque suit un peu mon travail sur ZeMarmot par exemple sait que nous cherchons vraiment à améliorer les manières d’intégrer SVG dans GIMP, comme dans mon expérimentation de calque-lien vers des images externes, non encore intégrée).
Quand nous ferons plus de prise-en-charge vectorielle dans GIMP, ctx sera sans aucun doute une solution potentielle de choix.

Je sais que Øyvind me dirait que ctx est en fait beaucoup plus vaste que ces quelques usages que j’ai résumés ici. Donc permets-moi de m’excuser à l’avance, Øyvind ! C’est la raison pour laquelle ce billet est en mon nom, assumant mes propres limitations dans la compréhension de tes plans futurs, et prêt à être agréablement surpris et étonné plus tard ! 🤯

Infrastructures, documentation

Dans tout projet logiciel, il y a une constante qui est pratiquement invisible, et pourtant extrêmement importante : l'infrastructure.

Vous avez peut-être remarqué que nous en avons parlé un peu plus qu’à l’accoutumée en 2021 parce que certains manques m’ont toujours ennuyé dès mes premières contributions à GIMP. J’ai ainsi toujours regretté que nous n’ayons un système de construction de binaires distribuables plus solide, automatisé et transparent (ce qui est aujourd’hui le cas pour Windows, macOS et Linux via Flatpak), une meilleure gestion des miroirs de téléchargement, une meilleure intégration continue pour le développement et une meilleure documentation pour l’utilisateur final (sous l’élan de Jacob ces derniers temps ! Et nous prévoyons d’automatiser davantage la publication et la politique de test en ligne du manuel de GIMP, ce qui devrait voir le jour en 2022)…

2021 a également été l’occasion de réaliser des changements dans la documentation pour les développeurs : Akkana Peck (bien connue pour avoir écrit des livres sur GIMP) et Lloyd Konneker ont aidé à mettre en place un début de documentation pour porter les greffons et scripts de la version 2.10 vers la version 3.0. Akkana a aussi aidé à mettre en place les règles de génération de références de l’API pour Python et JavaScript (avec g-ir-doc-tool). Plus récemment, Niels De Graef a migré la génération de notre documentation C des API depuis gtk-doc vers gi-docgen, produisant une documentation web beaucoup plus moderne pour les développeurs de greffons. Rien de cela n’est encore disponible en ligne mais seulement inclus dans le dépôt des sources pour l’instant. Mettre en place une procédure de mise à jour en ligne pour ces documentations est aussi sur la TODO list.


Nouvelle documentation d’interface pour les développeurs de greffons – version de développment

Tous ces sujets prennent beaucoup de temps et sont aussi nécessaires pour atteindre un niveau d’utilisation de GIMP plus agréable. Donc je suis déjà assez fier de ce que nous avons fait en 2021 et vraiment excité à propos de nos plans pour 2022.

Plans pour 2022

Vous vous demandez peut-être maintenant : quand est-ce que sortira GIMP 3.0 ?

Et non, désolé, comme toujours, nous ne répondons pas à une telle question. 😛
Ce que je peux dire, c’est que nous y travaillons dur et je suis le premier à vouloir que cela advienne au plus tôt.

Comme expliqué, hors le code en lui-même, le travail sur les infrastructures est aussi chronophage. Or je souhaite que nos nouvelles infrastructures de manuels en ligne ainsi que notre cadriciel web d’extensions soient prêts pour la sortie de GIMP 3.0. Idéalement je souhaite également mettre en place un tout nouveau site web pour développeurs avec de la documentation à jour.
Donc les évolutions sont en fait assez nombreuses et il ne s’agit pas seulement du code du logiciel (qui n’est pas tout à fait prêt non plus, de toutes façons).

N’oubliez pas que vous pouvez donner au projet et personnellement financer plusieurs développeurs de GIMP, de manière à en valoriser et accélérer le développement. Comme vous le savez, moi-même en tant que mainteneur de GIMP et Aryeom — qui est, dans l’ombre, responsable d’énormément d’améliorations, design, tests et de nouvelles fonctionnalités — (tous deux via le projet ZeMarmot, notamment sur Patreon et Liberapay; vous pouvez donc considérer ces comptes comme les comptes officiels de maintenance de GIMP, la majorité du code vient de là), de même qu’Øyvind en tant que mainteneur de GEGL (sur Patreon et Liberapay) sommes financés de manière participative pour pouvoir travailler à plein temps essentiellement sur du Logiciel Libre et de l’Art Libre.
Tout financement est apprécié pour nous aider à voir ces efforts aboutir, car nous ne sommes toujours pas pérennes.

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2022. 🥳

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Agenda du Libre pour la semaine 4 de l'année 2022

sam, 22/01/2022 - 17:33

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 21 événements (France: 20, internet: 1) est en seconde partie de dépêche.

N. D. M. : vu le contexte de pandémie de Covid‑19 et les restrictions locales ou nationales (Belgique, France, Québec et Suisse) sur les rassemblements, certains événements sont susceptibles d’être annulés (que les organisateurs aient pensé à mettre à jour l’Agenda du Libre ou non).

Sommaire [internet Chambéry] Mapathon Missing Maps - Le lundi 24 janvier 2022 de 18h00 à 20h00.

Un mapathon c’est quoi? C’est un atelier en ligne de cartographie solidaire et participative en soutien aux organisations humanitaires et/ou de développement.

CartONG organise ce mapathon dans le cadre du projet Missing Maps visant à cartographier toutes les zones encore invisibles sur les cartes, qui permettent par la suite aux communautés locales et acteurs et actrices de l’humanitaire et du développement de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise ou initier des projets de développement local.

Avec quel outil? La plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap(OSM, le «Wikipédia des cartes») où tout le monde peut participer à la cartographie de n’importe quelle zone de la planète: il suffit d’un ordinateur, d’une souris et d’une connexion internet ! Aucune connaissance en cartographie ou en informatique n’est requise.

Grâce à la couverture globale d’images satellites disponibles aujourd’hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d’eau, autant d’informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

Pas besoin d’être un·e expert·e, c’est convivial et accessible à tout le monde!

Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.ca/e/billets-en-ligne-mapathons-missing-maps-2022-2023-133090064967

[FR Villeurbanne] C’est ouvert! - Le lundi 24 janvier 2022 de 19h00 à 22h00.

Le LOV rouvre ses portes régulièrement.
Progressivement mais sûrement…
« Venez tester nos imprimantes 3D open hardware avec du logiciel libre ! »

[FR Brignoles] Visioconférence Groupe Monnaie Libre - Le lundi 24 janvier 2022 de 21h00 à 23h00.

Visioconférences Monnaie Libre chaque lundi à 21h !

La Monnaie Libre Ğ1 qu’est-ce que c’est ?

La monnaie libre s’appelle la June : Ğ1. Elle est différente de l’euro. Elle est aussi numérique (seules quelques unités sont imprimées sur des billets), mais surtout, elle est totalement libre. Et même plus encore, nous pouvons la créer !!

Elle correspond un peu à un revenu complémentaire. Elle n’a pas de frontière, elle peut être créée et utilisée là où les gens le souhaitent !

Pourquoi créer une monnaie libre ?

Pour répondre à de nombreux problèmes…

Endettement, surendettement, faillite, spéculation démesurée, corruption, chômage, pauvreté, inégalités sociales croissantes…

En fait, c’est une autre façon de fonctionner en parallèle de l’euro. Une manière d’être un peu plus libre !

Réapprenons à vivre ensemble !

Pour rejoindre la visioconférence il vous suffit de cliquer sur ce lien => https://meet.jit.si/monnaielibre83

Dans la mesure du possible, il est recommandé de vous équiper d’un casque ou micro-casque, cela sera plus agréable au niveau son.

Les premières sessions seront assez généralistes pour présenter la Monnaie Libre et procéder également à l’ouverture de comptes.

Mais nous aborderons également les idées de projets que les membres ont ou pourraient avoir et nous organiserons des séances dédiées.

Par avance merci de partager et pour votre future participation.

Prenez soin de vous et de vos proches.
Amicalement, Francis.

[FR Paris] Émission « Libre à vous ! » - Le mardi 25 janvier 2022 de 15h30 à 17h00.

L’émission Libre à vous ! de l’April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio.

Le podcast de l’émission, les podcasts par sujets traités et les références citées sont disponibles dès que possible sur le site consacré à l’émission, quelques jours après l’émission en général.

Les ambitions de l’émission Libre à vous !

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Depuis mai 2018, l’April anime une émission d’explications et d’échanges sur la radio Cause Commune sur les thèmes des libertés informatiques.

Libre à vous ! se veut avant tout une émission d’explications et d’échanges sur les dossiers politiques et juridiques que traite l’April, et sur les actions qu’elle mène.

Pour les libertés informatiques en général, et pour le logiciel libre en particulier.

Libre à vous ! c’est aussi un point sur les actualités du Libre, des personnes invitées aux profils variés, de la musique sous licence libre, des actions de sensibilisation.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d’action, tel est l’objectif de cette émission hebdomadaire, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

L’émission dispose :

[FR Vandoeuvre-lès-Nancy] Initiation à la programmation avec Scratch - Le mercredi 26 janvier 2022 de 14h00 à 15h30.

Crée facilement tes propres histoires interactives, jeux vidéos, animations, créations musicales et artistiques.

La FCCL propose avec Les Codeurs en Herbe des ateliers de découverte du codage, de la robotique et de l’électronique.

Destinés aux jeunes de 8 à 14 ans, ces ateliers sont proposés sous la forme de stages de 4 séances consécutives, qui se déroulent les mercredis après-midi de 14h à 15h30.
Les participants pourront découvrir en avant-première le prochain Fab-Lab de la Ville avant son ouverture au public.

Inscription aux ateliers

La participation est limitée au nombre de places. Pré-inscription possible depuis le site web.

Accès locaux

L’espace ESCape est accessible via une allée pour parkings à l’arrière du bâtiment. Il faut monter deux étages d’escaliers extérieurs. Voir le lieu exact sur ce plan : https://www.qwant.com/maps/place/osm:node:5413211634

En cas de difficultés, possibilité de téléphoner : 06 70 52 88 78

[FR Die] Club Python - Le mercredi 26 janvier 2022 de 14h00 à 16h00.

Club Python ouvert à tous, avec un peu d’algo, des gpios, de la robotique, etc.

[FR Vandoeuvre-lès-Nancy] Réunion OpenStreetMap - Le mercredi 26 janvier 2022 de 18h00 à 20h00.

Le groupe local Nancy - Meurthe-et-Moselle d’OpenStreetMap France, vous propose de participer aux réunions mensuelles ouvertes à tou·te·s !

Avec OpenStreetMap, participez à la construction d’une carte en ligne libre et gratuite, partagée avec le monde entier!

Participation aux ateliers

Pré-inscription possible depuis le site web FCCL. À distance, possibilité de participation en web-conférence depuis ce lien.

Accès locaux

Si vous rencontrez des difficultés pour accéder au lieu, téléphonez au 06 70 45 36 75.

Note : passeport sanitaire et port du masque obligatoires pour rentrer dans le bâtiment.

[FR Beauvais] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le mercredi 26 janvier 2022 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l’association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Quimper] Permanence Linuxienne - Le jeudi 27 janvier 2022 de 16h00 à 18h00.

Linux Quimper vous propose de vous aider à installer, paramétrer, réparer un ordi sous GNU/Linux.

Cette aide s’adresse à tout le monde mais plus particulièrement aux bénéficiaires de la re-distribution gratuite d’ordinateurs sous GNU/Linux du Centre social des Abeilles (plan d’accès).

Si vous avez quelques compétences, n’hésitez pas à venir nous aider ;-)

[FR Lyon] Jeudi Graphisme - Le jeudi 27 janvier 2022 de 19h00 à 21h00.

Atelier gratuit - inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et les étudiants de la licence Colibre vous proposent de découvrir des techniques de création visuelle utilisant un logiciel libre pratique et adapté.

Thématique abordée : Créer des diaporamas avec Impress

N’hésitez pas à venir nombreux ce jeudi 27 janvier. En savoir + : cliquez ici

[FR Bressuire] Réunion Logiciel Libre - Le jeudi 27 janvier 2022 de 20h30 à 22h30.

Le jeudi, à la Gob dès 20h30, débutants et utilisateurs expérimentés se retrouvent pour partager leurs connaissances sur le logiciel libre.

[FR Figeac] Découvrir, comprendre et installer Linux – Install Party - Le vendredi 28 janvier 2022 de 13h00 à 16h00.

N’achète pas un nouveau smartphone ou un nouvel ordinateur !
Installons un système libre tout neuf, à jour,
performant et sans virus dans ton ancien appareil.

Dans tous les cas, pensez à sauvegarder vos données sur une clé ou un disque externe avant !

Pour les ordinateurs

Presque tous sont compatibles, c’est l’occasion d’adopter un système gratuit, toujours à jour et qui ne vous trace pas.

Certains systèmes légers permettent de remettre en selle de vielles machines.

Pour les tours, il y a écran et clavier sur place.

Pour les smartphones

C’est le moment de ressortir son vieux smartphone du fond du tiroir, même vieux, une véritable cure de jouvence le fera repartir à jour avec LineageOs ou /e/OS dans une interface Android 10 ou 11 dégooglisée.

Il faut qu’il soit chargé avant l’opération.

Voir la liste des appareils compatibles ici : https://wiki.lineageos.org/devices/

L’atelier se déroulera aux Ricochets, au-dessus de l’Arrosoir, n’hésite pas à te renseigner au bar.

Inscription non obligatoire mais qui permet de prévoir l’affluence : cliquer pour s’inscrire

[FR Bury] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le vendredi 28 janvier 2022 de 14h00 à 16h00.

Tous les deniers vendredis après-midi du mois, l’association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Bégard] Séance Infothema - Le samedi 29 janvier 2022 de 10h00 à 12h00.

Reprise des séances d’initiation de l’association INFOTHEMA

Programme :

  • Présentation du potentiel de la distribution Linux Mint 20.3 Cinnamon

  • Atelier installation Linux Mint 20.3

  • Questions diverses

Pass sanitaire obligatoire

Adhésion annuelle : 25 Euros

[FR Bassens] Install Party Debian/Ubuntu et Raspberry OS - Le samedi 29 janvier 2022 de 10h00 à 16h00.

Rencontre avec des utilisateurs expérimentés de logiciels libres et de systèmes d’exploitation - possibilité d’amener votre ordinateur personnel.

  • NOUVEAU : Installation RASPEBERRY OS.

| | |

Entrée libre, pass sanitaire en vigueur.

À voir sur la ville de Bassens : https://openagenda.com/ville-de-bassens/events/install-party-6733098?lang=fr

[FR Villefranche-sur-Saône] Repair Café - Le samedi 29 janvier 2022 de 14h00 à 18h00.

Prochain Repair Café caladois mensuel à Villefranche et premier de l’année 2022.

Avec la participation habituelle de la CAGULL.

[FR Paris] Install party Gnu-Linux - Le samedi 29 janvier 2022 de 14h00 à 17h00.

Cet atelier de 3h pour une dizaine de participants est à destination du grand public. Niveau débutant. Le seul pré-requis sera ta curiosité et ton désir de faire.

Il te permettra de :

  1. - Relier la problématique du numérique avec celle du changement climatique
  2. - Mieux appréhender le fonctionnement d’un ordinateur
  3. - Comprendre par le faire comment faire durer plus longtemps ton équipement informatique en installant un système d’exploitation libre et open source.
  4. - Découvrir « le monde du libre » pour tendre vers une pratique plus responsable et mieux maîtriser du numérique.

Seront notamment abordées lors de cet atelier :

  • L’Histoire croisée de l’informatique et du développement durable
  • La sobriété numérique et le réemploi d’équipements numériques
  • La philosophie libriste et ses valeurs

La discussion sous forme d’atelier d’intelligence collective partira du questionnement des participants et de leurs connaissances empiriques ou théoriques.
Une occasion également d’installer sur ton PC (ou de le voir faire) via machine virtuelle ou effacement de l’OS présent sur ta machine, l’une des distributions Gnu/Linux les plus populaires. Penser à venir avec une clé USB vide d’au moins 4 Go.

Gratuit sur inscription à https://www.academieduclimat.paris/evenements/install-party-climatique/

[FR Saint-Cyr-l'École] Permanence logiciels libres avec Root66 - Le samedi 29 janvier 2022 de 14h00 à 17h00.

Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres

Attention: Nous avons changé de local, les permanences se tiennent, désormais, dans la nouvelle maison des associations Simone Veil qui se situe au 14 Av. Tom Morel à Saint-Cyr-l’École

Dans cette permanence nous discuterons des logiciels libres, nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, et cela afin de vous aider à vous familiariser avec.

Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Programme:

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes:

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Entrée libre et gratuite

Sur place, l’adhésion à l’association est possible mais non obligatoire

[FR Wintzenheim] Réunion du Club Linux - Le samedi 29 janvier 2022 de 14h00 à 19h00.

Comme tous les 3 samedis, le Club Linux de la MJC du Cheval Blanc se réunit et accueille toutes les personnes qui souhaitent découvrir ou approfondir Linux et les Logiciels Libres. Aucune compétence n’est demandée.

Pendant ces rencontres, informelles,

  • nous accueillons celles et ceux qui cherchent une réponse ou souhaitent découvrir Linux et les Logiciels Libres,
  • nous installons Linux sur des ordinateurs, la plupart des fois en "dual boot"(*), ce qui permet de conserver l’ancien système (par exemple Windows) et d’utiliser quand même Linux, en choisissant au démarrage,
  • nous partageons nos recherches et nos découvertes, les nouveautés.

Le Club Linux est également impliqué dans une démarche de libération des GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) et de promotion de solutions libres comme, entre autres, Wikipedia, OpenStreetMap, les Framatrucs (*), les C.H.A.T.O.N.S (*) et beaucoup d’autres.

(*) : mais on vous expliquera

[FR Marseille] Install Party GNU/Linux - Le samedi 29 janvier 2022 de 14h00 à 19h00.

L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 29 janvier 2022 de 14h00 à 19h00, dans la salle du Foyer du Peuple 50 rue Brandis 13005 Marseille.

Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.

Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

Au programme:

DÉCOUVERTE de l’univers des logiciels libres.

INSTALLATION d’un environnement GNU/ Linux, ainsi que le meilleur des logiciels libres.

Venez avec votre ordinateur, nous installerons ensemble une distribution GNU/Linux avec un ensemble de logiciels libres et gratuits pour une utilisation quotidienne.

Ouvert à tous – accessible aux débutant·e·s

Une participation de 2 euros est demandée.

L’adhésion à l’association est de 20 euros annuels.(L’adhésion n’est pas obligatoire).

Pour garantir la sécurité de chacun, le protocole sanitaire avec respect des mesures barrières restera d’actualité. N’oubliez pas de venir avec votre masque.

Le nombre de personnes simultanément présentes dans les locaux sera limité à 8 personnes.

Les inscriptions sont donc recommandées (les inscrits seront prioritaires).

 

[FR Montpellier] La vie de l’Asso | Anniversaire 10 ans du Groupe HérOSM - Le samedi 29 janvier 2022 de 19h30 à 22h00.

C’est le 6 décembre 2011, lors d’un apéro mobilité, afin de préparer les futures cartoparties OpenStreetMap sur la thématique de l’accessibilité des commerces pour les personnes à mobilité réduite, que fût créé le groupe local des contributeurs de l’Hérault.

Cette première rencontre peut-être considérée comme le point de départ des activités du groupe « HérOSM ».

Cet anniversaire sera célébré lors de la permanence du dernier mercredi du mois, c’est-à-dire le mercredi 29 janvier à partir de 19h30.

HérOSM est le Groupe local sur l’Hérault des contributeurs OpenStreetMap, administré par Montpel’libre qui mène des actions de cartographies sur l’ensemble du territoire héraultais et parfois même bien au-delà.

Montpel’libre et HérOSM, en liens avec d’autres partenaires, ont déjà travaillé sur plusieurs thématiques de cartographies, le street-art, le patrimoine culturel, les écolocartos et bien sûr l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Ces actions ont été menées depuis 2012, initiées par Montpel’libre sur la région en collaboration avec la ville de Montpellier, l’APF et de nombreux autres partenaires.

Montpel’libre s’est engagée dans beaucoup d’autres actions, en organisant ou coorganisant avec plusieurs partenaires des actions d’ampleur, telle que des cartoparties humanitaires en lien avec Médecins Sans Frontière (MSF), CartONG, Humanitarian OpenStreetMap Team (HOT) en Guinée, puis au Népal, mais aussi des événements de la communauté OpenStreetMap comme State of the Map à Montpellier.

Ensuite et après le démarrage de rencontres mensuelles entre contributeurs à Montpellier dès 2012, Montpel’libre a lancé avec le groupe local HérOSM de nouveaux rendez-vous, cette fois-ci à Béziers.

Les activités du groupe HérOSM ce sont bien sûr des cartoparties et saisieparties, mais aussi des rencontres, des événements, des mapathons, des webinaires, des contributions de toute sorte, des opérations libres, une coorganisation de SOTM et plusieurs participations aux autres SOTM, des conférences, plusieurs partenariats, de la sensibilisation, des ateliers et bien sûr, comme vous pouvez bien l’imaginer, beaucoup de réunions et de compte-rendus.

Pour rester en conformité avec le décret du 31 mai 2020, nous vous rappelons que les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. Notez bien que le respect des gestes barrières et des règles de distanciation sociale, restent quant à eux, obligatoire.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible. Rejoindre le groupe Montpel’libre sur Telegram. Nous suivre sur Twitter, Mastodon et Linkedin S’inscrire à l’Infolettre de Montpel’libre.

Tramway lignes 1 et 3, arrêts Port-Marianne et Rives du Lez
GPS Latitude : 43.603095 | Longitude : 3.898166
Carte OpenStreetMap

Mercredi 29 décembre 2021 de 19h30 à 22h00 (en ligne et en présentiel)
Atelier des Pigistes - 171 bis, rue Frimaire, 34000 Montpellier

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Contribuer au Libre - Émission « Libre à vous ! » du 11 janvier 2021 — Podcasts et références

jeu, 20/01/2022 - 08:20

127ème «  Libre à vous !  » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : contribuer au Libre, avec Maiwann pour les Contribateliers et LLAQ pour Contribulle
  • la chronique « Que libérer d'autre que du logiciel » avec Antanak sur le thème « l’écrasement des données sur les disques durs » (rediffusion de la chronique du 12 octobre 2021)
  • la chronique « Les transcriptions qui redonnent le goût de la lecture » de Marie-Odile Morandi sur le thème « le numérique que nous voulons »

Rendez‑vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 FM en Île‑de‑France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

Vous pouvez laisser un message sur le répondeur de la radio, pour réagir à l’un des sujets de l’émission ou poser une question. Le numéro du répondeur : +33 9 72 51 55 46.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l'April pour la semaine 2 de l'année 2022

mar, 18/01/2022 - 10:54

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

[Le Monde Informatique] Open source: les développeurs se rebiffent, la Maison Blanche consulte

✍ Jacques Cheminat, le dimanche 16 janvier 2022.

Les développeurs de projets open source veulent faire payer et contribuer les sociétés qui utilisent leurs initiatives. L'un d'entre eux menace même de jeter l'éponge et de ne plus maintenir sa solution. Un ras-le-bol qui intervient au moment où les acteurs IT étaient sollicités par la Maison Blanche pour réfléchir à la sécurité des projets open source.

Et aussi:

[EurActiv] L'utilisation de Google Analytics viole le droit européen, selon l'autorité autrichienne de protection des données

Le jeudi 13 janvier 2022.

L’utilisation de Google Analytics viole le droit européen, juge l’autorité autrichienne de protection des données.

[ZDNet France] Des projets open source à partager pour les services publics européens

✍ Thierry Noisette, le mardi 11 janvier 2022.

La DINUM a organisé un concours de pitchs de projets numériques de services publics, en majorité open source, de 11 pays, en vue de leur réplicabilité.

Et aussi:

[Le Monde Informatique] Le Gouvernement met le Health Data Hub en pause

✍ Jacques Cheminat, le lundi 10 janvier 2022.

Le gouvernement français a retiré une demande d'autorisation auprès de la Cnil pour le Health Data Hub afin d'héberger la base principale du système national des données de santé. L'hébergement de ce projet sur Azure de Microsoft est critiqué par des associations et des parlementaires.

Et aussi:

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Cloonix et les conteneurs

lun, 17/01/2022 - 19:30

Cloonix est un logiciel de virtualisation basé sur qemu-kvm, dpdk et openvswitch. Il permet une construction d’un réseau virtuel avec création graphique et visualisation de la topologie.

   

En décembre 2021 une nouvelle fonctionnalité a été intégrée dans cloonix : des conteneurs lancés grâce à l’utilisation du logiciel crun par cloonix.

Cet article a une visée plus large que la simple publicité pour l’utilisation de cloonix, il est toujours formateur d’utiliser des commandes de bas niveau afin de créer et lancer un conteneur. Ces commandes sont données en seconde partie.

Sommaire Les constituants logiques d’un conteneur

Avant de présenter les méthodes utilisées par cloonix pour implémenter la fonctionnalité conteneur, il faut préciser les trois constituants logiques d’un conteneur : le système de fichiers privé, la pile IP privée, et enfin l’exécution privée des processus du conteneur.

Pour l’exécution privée, crun s’en occupe, mais il reste le système de fichiers ainsi que la pile IP à gérer par cloonix.

En premier lieu nous allons décrire le format et la création de l’image représentant le disque tel qu’il est utilisé par cloonix. Cette image contient le système de fichiers racine du conteneur.

Puis nous allons voir comment utiliser cette image de façon à présenter aux conteneurs un système de fichier du style copy-on-write, c’est-à-dire donner au conteneur l’impression qu’il peut écrire son système de fichiers racine sans qu’il ne modifie l’image de référence.

Ensuite, pour la pile IP privée, les commandes associées aux namespaces sont utilisées. Ceci permet d’attribuer des interfaces Ethernet au conteneur.

Enfin, pour faire tourner ce conteneur qui possède donc son système de fichiers racine privé et sa pile IP privée, il y a le logiciel écrit en C nommé crun. Ce logiciel prend en entrée un fichier de configuration nommé config.json dans lequel on doit mettre le chemin du système de fichiers et le nom de l’espace de nommage (namespace) pour les interfaces IP.

Si vous exécutez les commandes données ci-dessous, vous pouvez faire tourner manuellement un conteneur avec la même méthode que le fait cloonix. Pour crun il faut installer le logiciel sur votre hôte.

Les commandes

Voici les commandes utilisées sur une Debian pour créer l’image exemple bookworm.img. Vous pouvez aussi télécharger ce fichier à cette adresse bookworm.img.gz.

dd if=/dev/zero of=bookworm.img bs=100M count=10 mkfs.ext4 bookworm.img losetup -fP bookworm.img mkdir -p tmp_mnt DEVLOOP=$(losetup -l | grep bookworm.img | awk '{print $1}') echo $DEVLOOP mount -o loop $DEVLOOP tmp_mnt export DEBOOTSTRAP_DIR=/root/debootstrap-1.0.126+nmu1 INCLUDES="openssh-client,vim,bash-completion,net-tools,tcpdump,tini" cd /root/debootstrap-1.0.126+nmu1 ./debootstrap --no-check-certificate \ --no-check-gpg \ --arch amd64 \ --include=${INCLUDES} \ bookworm \ tmp_mnt \ http://deb.debian.org/debian umount tmp_mnt losetup -d $DEVLOOP rmdir tmp_mnt

Voici les commandes qui permettent de présenter un système de fichiers au conteneur, ce système de fichiers sera en /root/overlay/rootfs, et une écriture dans ce système de fichiers ne va pas modifier l’image bookworm.img, toute écriture se retrouvera dans /root/overlay/upper.

losetup -fP bookworm.img DEVLOOP=$(losetup -l | grep bookworm.img | awk '{print $1}') mkdir -p /root/overlay/{lower,upper,workdir,rootfs} mount -o loop $DEVLOOP /root/overlay/lower LW="/root/overlay/lower" UP="/root/overlay/upper" WK="/root/overlay/workdir" RT="/root/overlay/rootfs" mount none -t overlay -o lowerdir=${LW},upperdir=${UP},workdir=${WK} ${RT}

Voici les commandes qui permettent de générer le namespace et d’ajouter les interfaces, le principe étant qu’on a une paire d’interfaces connectées dans l’hôte puis on envoie l’interface nommée eth0 dans le namespace cloonix_1_1. Avec ce montage, tout paquet IP émis sur vgt_1_1_0 se retrouvera sur eth0 donc dans le container.

ip netns ls ip netns add cloonix_1_1 ip link add name vgt_1_1_0 type veth peer name eth0 ip link set eth0 netns cloonix_1_1 ip netns exec cloonix_1_1 ip link set lo up ip netns exec cloonix_1_1 ip link set eth0 up

Voici les commandes qui permettent de créer le fichier config.json puis de l’adapter de façon à lui donner le répertoire du système de fichiers et le namespace pour l’interface eth0.

crun spec sed -i s"%\"path\": \(.*\)%\"path\": \"/root/overlay/rootfs\",%" config.json sed -i s"/\"readonly\": \(.*\)/\"readonly\": \"false\"/" config.json sed -i s"%\"network\"%\"network\",\n\t\t\t\t\"path\": \"/var/run/netns/cloonix_1_1\"%" config.json sed -i s"/\"terminal\": \(.*\)/\"terminal\": \"false\",/" config.json sed -i s"%\"CAP_KILL\",%\"CAP_KILL\",\n\t\t\t\t\"CAP_NET_RAW\",%" config.json sed -i s"%\"CAP_KILL\",%\"CAP_KILL\",\n\t\t\t\t\"CAP_NET_ADMIN\",%" config.json

Enfin tout est prêt pour que crun tourne, voici les commandes pour que le conteneur tourne. La commande crun exec Cloon1 bash donne un shell dans le conteneur.

crun list crun create --config=/root/config.json Cloon1 crun list crun exec Cloon1 bash crun list

Nettoyage complet quand la manipulation est terminée :

crun list kill -9 <pid> crun list crun delete Cloon1 crun list umount /root/overlay/rootfs umount /root/overlay/lower DEVLOOP=$(losetup -l | grep bookworm.img | awk '{print $1}') losetup -d $DEVLOOP

Et voila une méthode maison pour faire tourner un conteneur, cloonix prend ces manipulations à sa charge lorsque vous lui demandez de créer un conteneur.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Agenda du Libre pour la semaine 3 de l'année 2022

dim, 16/01/2022 - 10:14

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 21 événements (France: 18, internet: 3) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire [internet Chambéry] Mapathon Missing Maps - Le lundi 17 janvier 2022 de 18h00 à 20h00.

Un mapathon c’est quoi? C’est un atelier en ligne de cartographie solidaire et participative en soutien aux organisations humanitaires et/ou de développement.

CartONG organise ce mapathon dans le cadre du projet Missing Maps visant à cartographier toutes les zones encore invisibles sur les cartes, qui permettent par la suite aux communautés locales et acteur·rice·s de l’humanitaire et du développement de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise ou initier des projets de développement local.

Avec quel outil? La plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le «Wikipédia des cartes») où tout le monde peut participer à la cartographie de n’importe quelle zone de la planète: il suffit d’un ordinateur, d’une souris et d’une connexion internet! Aucune connaissance en cartographie ou en informatique n’est requise.

Grâce à la couverture globale d’images satellites disponibles aujourd’hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d’eau, autant d’informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

Pas besoin d’être un·e expert·e, c’est convivial et accessible à tout le monde!

Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.ca/e/billets-en-ligne-mapathons-missing-maps-2022-2023-133090064967

[FR Villeurbanne] C’est ouvert! - Le lundi 17 janvier 2022 de 19h00 à 22h00.

Le LOV rouvre ses portes régulièrement.
Progressivement mais sûrement…
« Venez tester nos imprimantes 3D open hardware avec du logiciel libre! »

[FR Brignoles] Visioconférence Groupe Monnaie Libre - Le lundi 17 janvier 2022 de 21h00 à 23h00.

Visioconférences Monnaie Libre chaque lundi à 21h !

La Monnaie Libre Ğ1 qu’est-ce que c’est ?

La monnaie libre s’appelle la June : Ğ1. Elle est différente de l’euro. Elle est aussi numérique (seules quelques unités sont imprimées sur des billets), mais surtout, elle est totalement libre. Et même plus encore, nous pouvons la créer !!

Elle correspond un peu à un revenu complémentaire. Elle n’a pas de frontière, elle peut être créée et utilisée là où les gens le souhaitent !

Pourquoi créer une monnaie libre ?

Pour répondre à de nombreux problèmes…

Endettement, surendettement, faillite, spéculation démesurée, corruption, chômage, pauvreté, inégalités sociales croissantes…

En fait, c’est une autre façon de fonctionner en parallèle de l’euro. Une manière d’être un peu plus libre !

Réapprenons à vivre ensemble !

Pour rejoindre la visioconférence il vous suffit de cliquer sur ce lien => https://meet.jit.si/monnaielibre83

Dans la mesure du possible, il est recommandé de vous équiper d’un casque ou micro-casque, cela sera plus agréable au niveau son.

Les premières sessions seront assez généralistes pour présenter la Monnaie Libre et procéder également à l’ouverture de comptes.

Mais nous aborderons également les idées de projets que les membres ont ou pourraient avoir et nous organiserons des séances dédiées.

Par avance merci de partager et pour votre future participation.

Prenez soin de vous et de vos proches.
Amicalement, Francis.

[internet] Nextcloud : Synchronisation sur ordinateur et mobile - Le mardi 18 janvier 2022 de 11h00 à 12h30.

Depuis septembre 2021, Koweb et IndieHosters s’associent pour proposer en ligne des ateliers gratuits de formation aux outils libres.

Ensemble, nous avons créé Indie Kafé, une série d’ateliers de formation à l’usage des outils libres Nextcloud, OnlyOffice, Rocket Chat & Jitsi Meet. En plus de cela, les ateliers sont enregistrés, montés et diffusés en replay pour produire des supports pédagogiques vidéo.

Indie Kafé #4 : synchroniser les fichiers Nextcloud en local, sur son ordinateur ou son téléphone mobile, pourquoi, comment ?

>>>Inscription ici<<<

[FR Paris] Émission « Libre à vous ! » - Le mardi 18 janvier 2022 de 15h30 à 17h00.

L’émission Libre à vous ! de l’April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio.

Le podcast de l’émission, les podcasts par sujets traités et les références citées sont disponibles dès que possible sur le site consacré à l’émission, quelques jours après l’émission en général.

Les ambitions de l’émission Libre à vous !

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Depuis mai 2018, l’April anime une émission d’explications et d’échanges sur la radio Cause Commune sur les thèmes des libertés informatiques.

Libre à vous ! se veut avant tout une émission d’explications et d’échanges sur les dossiers politiques et juridiques que traite l’April, et sur les actions qu’elle mène.

Pour les libertés informatiques en général, et pour le logiciel libre en particulier.

Libre à vous ! c’est aussi un point sur les actualités du Libre, des personnes invitées aux profils variés, de la musique sous licence libre, des actions de sensibilisation.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d’action, tel est l’objectif de cette émission hebdomadaire, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

L’émission dispose :

[FR Lyon] OpenStreetMap, rencontre mensuelle - Le mardi 18 janvier 2022 de 18h30 à 20h00.

Attention à la nouvelle adresse du Tubà!

Discussion entre contributeurs lyonnais du projet OSM et acteurs intéressés.

Toute personne intéressée par OpenStreetMap peut s’intégrer à cette rencontre, tout particulièrement les débutants qui souhaiteraient des conseils pour se lancer.

Ordre du jour sur : https://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Lyon/Réunion\_18\_janvier\_2022

[FR Vandoeuvre-lès-Nancy] Initiation à la programmation avec Scratch - Le mercredi 19 janvier 2022 de 14h00 à 15h30.

Crée facilement tes propres histoires interactives, jeux vidéos, animations, créations musicales et artistiques.

La FCCL propose avec Les Codeurs en Herbe des ateliers de découverte du codage, de la robotique et de l’électronique.

Destinés aux jeunes de 8 à 14 ans, ces ateliers sont proposés sous la forme de stages de 4 séances consécutives, qui se déroulent les mercredis après-midi de 14h à 15h30.
Les participants pourront découvrir en avant-première le prochain Fab-Lab de la Ville avant son ouverture au public.

Inscription aux ateliers

La participation est limitée au nombre de places. Pré-inscription possible depuis le site web.

Accès locaux

L’espace ESCape est accessible via une allée pour parkings à l’arrière du bâtiment. Il faut monter deux étages d’escaliers extérieurs. Voir lieu exacte sur ce plan : https://www.qwant.com/maps/place/osm:node:5413211634

En cas de difficultés, possibilité de téléphoner : 06 70 52 88 78

[FR Die] Club Python - Le mercredi 19 janvier 2022 de 14h00 à 16h00.

Club Python ouvert à tous, avec un peu d’algo, des gpios, de la robotique, etc.

[FR Beauvais] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le mercredi 19 janvier 2022 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l’association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Désaignes] Soirée Libre Bidouille - Le mercredi 19 janvier 2022 de 19h00 à 23h00.

La soirée

Soirée ouverte à tous,

nous nous retrouvons pour discuter de logiciel libre, de GNU/Linux, d’alternatives numériques, afin de se réapproprier les outils numériques avec un souci d’éthique et liberté.

Chaque Soirée Libre Bidouille débutera avec un thème, cette soirée sera autour d’un thème. Cette soirée débutera avec une courte présentation sur les commandes de bases du shell (terminal bash).

Pensez à préciser si vous venez participer pour avoir une idée du nombre de participants…

On va commencer avec un simple constat : les informaticiens et les utilisateurs ne parlent pas le même langage…

Nous allons tenter de simplifier au maximum cet univers afin que vous puissiez profiter pleinement de votre ordinateur et des possibilités d’un ordinateur équipé d’une distribution GNU/Linux.

Nous aurons des ordinateurs sur place, un ou deux nano-ordinateur (raspberry pi, orange pi) et disposerons d’une connexion ethernet (si tout va bien) grâce à la mairie de Désaignes.

Vous pouvez apporter votre ordinateur si vous avez un souci avec une distribution Linux ou une question technique. Vous pouvez aussi juste venir découvrir ou discuter.

Si vous avez 5 minutes pour répondre à notre sondage, merci

Suite à la mise en place de nos Services Numériques Linux07, nous aimerions vous proposer un sondage pour estimer la pertinence de notre démarche et éventuellement l’amélioration à apporter à cette initiative.

Ce n’est pas long, prenez le temps de répondre à ce sondage. Les réponses seront anonymisées. Pour participer à ce sondage suivez ce lien: Sondage services numériques Linux07

Covoiturage

J’ajoute ici un lien pour éditer des demandes ou propositions de covoiturage.

COVOITURAGE SOIRÉE LIBRE BIDOUILLE

Librement !

[FR Lyon] Imprimante 3d / Collab - Le mercredi 19 janvier 2022 de 19h30 à 21h30.

Atelier - inscription obligatoire à la Maison Pour Tous / Salle des Rancy

carte d’adhésion (14 euros)

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et les bénévoles de cet Espace Public Numérique vous propose de pouvoir créer des prototypes, modéliser vos petits objets personnalisés sur pc puis mettre en œuvre vos impressions 3d avec l’imprimante 3d de la Maison Pour Tous.

Cet accès est réservé uniquement aux adhérents qui ont participé aux stages Imprimantes 3d proposés par la Maison Pour Tous ou toutes personnes qui ont déjà réalisé des impressions 3D.

Inscription obligatoire aux Mercredis désirés

N’hésitez pas à venir nombreux ce mercredi 19 janvier.

En savoir + : cliquez ici

[FR Quimper] Permanence Linuxienne - Le jeudi 20 janvier 2022 de 16h00 à 18h00.

Linux Quimper vous propose de vous aider à installer, paramétrer, réparer un ordi sous GNU/Linux.

Cette aide s’adresse à tout le monde mais plus particulièrement aux bénéficiaires de la re-distribution gratuite d’ordinateurs sous GNU/Linux du Centre social des Abeilles (plan d’accès).

Si vous avez quelques compétences, n’hésitez pas à venir nous aider ;-)

[internet En ligne] Réunion du groupe de travail Sensibilisation de l’April - Le jeudi 20 janvier 2022 de 17h30 à 19h30.

Le groupe de travail Sensibilisation

Le groupe de travail Sensibilisation de l’April a pour vocation de proposer des outils de communication permettant de sensibiliser le grand public aux logiciels libres et aux formats ouverts. La participation aux activités du groupe est ouverte à tout le monde (que vous soyez membre de l’April ou pas) : n’hésitez pas à nous rejoindre en vous inscrivant sur la liste de discussion.

Le groupe Sensibilisation se réunit un jeudi sur deux. Il est possible de participer aux projets du groupe en dehors des réunions : vous pouvez consulter la liste des projets en cours. Merci de signaler vos contributions en écrivant un message à la liste de discussion. Vous pouvez aussi proposer de nouveaux projets !

Plus d’informations sur le groupe Sensibilisation sur le site de l’April.

Informations pratiques sur la réunion

Une réunion du groupe de travail Sensibilisation aura lieu jeudi 20 janvier 2022, de 17 h 30 à 19 h 30 (accueil à partir de 17 h 15), à distance. Il sera possible de rejoindre la réunion à tout moment.

Ordre du jour: nous continuerons l’élaboration du projet la boussole du Libre, un outil grand public pour orienter les personnes souhaitant reprendre le contrôle de leur informatique à l’aide d’une sélection de liens web.

Nous allons notamment finaliser la sélection des meilleurs liens pour le thème « Trouver des outils pour sensibiliser » (présélection disponible au paragraphe 4.9 du bloc-notes de travail). Puis, nous nous attellerons à la sélection des meilleurs liens pour le thème « Ressources pour les associations » (présélection disponible au paragraphe 4.10 du bloc-notes de travail).

Pour tous les détails et vous inscrire à la réunion, rendez-vous sur le pad. Si vous prévoyez de rejoindre la réunion après 17 h 30, merci de préciser votre horaire d’arrivée en plus de votre nom/pseudo.

[FR Lyon] Jeudi Wiki - Le jeudi 20 janvier 2022 de 19h30 à 21h30.

Atelier gratuit - inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et les membres de Wikimédia vous proposent des ateliers concernant la découverte des projets Wiki : wikipédia, wiktionnaire, wikisource… et de leur fonctionnement.

Thématique abordée : Wiktionnaire

N’hésitez pas à venir nombreux ce jeudi 20 janvier. En savoir + : cliquez ici

[FR Assier] Le Caf’causse libère le numérique - Le jeudi 20 janvier 2022 de 20h00 à 22h00.

Le 3ᵉ jeudi du mois de 20 h à 22 h

Sensibilisation et partage pour un numérique plus libre et éthique.

  • Vous avez envie de mieux comprendre et mieux maîtriser votre smartphone ou votre ordi ?
  • Vous pensez que vos données privées ont de l’importance, ou vous voulez tout simplement en savoir un peu plus sur leur utilisation ?
  • Vous avez envie de découvrir quelques moyens simples de reprendre un peu le contrôle sur vos smartphones et/ou ordinateurs?
  • Venez partager vos questions pratiques, vos interrogations autour des libertés numériques.

Atelier du jeudi 20 janvier à 20 h :

D’autres réseaux sociaux sont possibles

Ce mois-ci Patrice propose de découvrir des réseaux sociaux et outils plus décentralisés et respectueux de nos données personnelles. Ils se nomment Mastodon, Diaspora*, PeerTube, Mobilizon.

Venez avec votre ordiphone (smartphone) ou ordinateur si besoin, pour essayer, installer, réparer…
Les thèmes proposés seront adaptables selon les souhaits des participant·e·s.

[FR Bressuire] Réunion Logiciel Libre - Le jeudi 20 janvier 2022 de 20h30 à 22h30.

Le jeudi, à la Gob dès 20h30, débutants et utilisateurs expérimentés se retrouvent pour partager leurs connaissances sur le logiciel libre.

[FR Beauvais] La solution cloud Nextcloud - Le samedi 22 janvier 2022 de 09h30 à 12h00.

Session sur le serveur et découverte de l’environnement.

Synchronisation en local de ses données personnelles, configuration des clients Windows, Linux, Androïd et IphoneHistorique des versions de document.

Utilisation de Nextcloud dans le cadre d’une organisation : groupes et partages

Tests sur les partages : lecture, modification, re-partage.

Utilisation du planning, de la messagerie et du carnet d’adresses.

Exploration des solutions serveur (hébergement, auto-hébergement).

[FR Journans] Gmarché - Le samedi 22 janvier 2022 de 13h30 à 17h00.

Ce marché est fait près de Bourg-en-Bresse. Dans l’idée de faciliter la rencontre entre des gens du Rhône, de l’Ain, du sud Bourgogne et de Savoie.
Tout le monde est bienvenu à ce ĞMarché ! si vous n’avez pas de compte, nous vous aiderons à en créer un.

Une conférence explicative aura lieu à 14h.

Détails pratiques :
\
- Ce sera en intérieur : Par prudence, prévoyez de porter un masque.
- Il y aura une buvette contributive : apportez ce que vous désirez partager, la buvette sera à prix libre et le solde sera réparti entre les personnes ayant contribué.
- Il y a un peu de place pour garer des voitures. Un parking existe aussi à 200 m, dans la montée de Boisserolles.
- J’ai créé un Pad pour faciliter l’organisation de covoiturages : https://pad.ouvaton.coop/GMarche-Journans

[FR Saint-Cyr-l’École] Permanence logiciels libres avec Root66 - Le samedi 22 janvier 2022 de 14h00 à 17h00.

Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres

Attention: Nous avons changé de local, les permanences se tiennent, désormais, dans la nouvelle maison des associations Simone Veil qui se situe au 14 Av. Tom Morel à Saint-Cyr-l’École

Dans cette permanence nous discuterons des logiciels libres, nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, et cela afin de vous aider à vous familiariser avec.

Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Programme:

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes:

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Entrée libre et gratuite

Sur place, l’adhésion à l’association est possible mais non obligatoire

[FR Juvisy-sur-Orge] Permanence GNU/Linux - Le samedi 22 janvier 2022 de 14h30 à 17h00.

Permanence GNU/LINUX, installation et maintenance par LINESS en partenariat avec le CIJ (Club informatique de Juvisy-sur-Orge).

Il s’agit d’une assistance pour vous aider à installer et utiliser LINUX, mais ce n’est pas un cours à proprement parler.

Aucune inscription préalable n’est nécessaire, aucune assiduité n’est requise.

Quand vous avez un problème vous passez nous voir.

ATTENTION Changement de lieu voir détails sur le site de LINESS

Éventuellement stationner parc Danaux (à côté du pont sur la Seine) qui est gratuit le samedi après-midi (3min à pied après pour aller au CIJ).

Par contre c’est tout à côté de la gare.

[FR Ramonville Saint-Agne] Réunion ordinaire du CULTe - Le dimanche 23 janvier 2022 de 14h00 à 18h00.

Réunion du CULTe, consacrée à aider les visiteurs à installer ou configurer des logiciels libres, y compris Linux (toutes distributions).

Nous faisons aussi du dépannage matériel, mise à jour de RAM, disque dur…

Si vous apportez le matériel (aucune vente sur place).

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

RFC Fast Kernel Headers très prometteur pour le noyau Linux

jeu, 13/01/2022 - 20:49

Ingo Molnár, vieux contributeur du noyau Linux et employé de Red Hat depuis 2013, vient de soumettre sur la mailing-list linux-kernel une gigantesque série de 2300 patchs nommée « Fast Kernel Headers ».

Plus de détails dans la suite de la dépêche.

Comme le savent les utilisateurs de Linux qui recompilent leur noyau eux-même, celui-ci contient plus de 10000 fichiers d'include .h. Au cours des 30 années de développement, ce nombre n'a fait qu'augmenter en ajoutant des dépendances croisées complexes et difficiles à maitriser, ce que les contributeurs nomment « Dependency Hell » (« un enfer de dépendances »).

L'objectif de ces travaux est de réduire cette complexité et par voie de conséquence d'améliorer significativement les temps de compilation du noyau.

À partir de ses travaux qui ont débuté fin 2020, il obtient une amélioration de 50 à 80% des temps de compilation du noyau pour les architectures supportées, suivant la configuration utilisée.

Pour l'instant, les architectures supportées sont : ARM64, MIPS, Sparc et x86. Les autres architectures ne compilent pas à cause d'une modification essentielle qui doit être portée. Un des objectifs est de résoudre ce problème afin que son arborescence de travail puisse être mergée dans la branche principale du noyau

Ingo Molnár décrit dans ses posts les différentes étapes pour arriver aux objectifs fixés, ce qui lui a pris plus d'un an au final. Il fût même surpris des gains de performance obtenus puisqu'il s'était d'abord fixé un gain de performance atteignable de l'ordre de 20%.

Son 1er post est très complet sur les stratégies utilisées pour obtenir ses résultats. Le point principal a été de réduire le post-preprocessing des fichiers include essentiels : taille des fichiers réduite d'1 à 2 ordres de grandeur, calculée à partir du nombre de lignes de code (LOC).

Son post contient plus de précisions techniques pour obtenir ces résultats, qui représente au final 2200 commits répartis dans 25 sous-arborescences : 25,288 files changed, 178,024 insertions(+), 74,720 deletions(-).

L'auteur estime que ces modifications sont tellement importantes que son post est un RFC (Request for Comment). Il n'hésite pas à qualifier son post de « the largest single feature announcement in LKML's history ».

Il a depuis soumis une 2ème version de ses travaux présentant des améliorations de performance de compilation encore plus importantes et le support de Clang/LLVM.

Comme on pouvait s'y attendre, ces soumissions ont suscité un grand intérêt de la part des autres contributeurs du noyau et son lot de compliments (Speed up is very impressive, nice job !). Devant l'ampleur des modifications, il y a déjà beaucoup de discussions techniques sur les apports mais pas de refus ou blocage à priori, d'après ce que j'ai pu lire. On peut espérer que ce travail soit rapidement intégré dans des versions de tests du noyau, avant d'être intégré par Linus Torvalds dans la version mainline.

NdA : vieux contributeur de LinuxFr (1er post en juin 1999 d'après les archives), ça fait plus de 13 ans que je n'avais pas écrit ici :)

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Sortie de Kicad 6, la référence libre pour la CAO électronique

jeu, 13/01/2022 - 11:26

Kicad est une suite logicielle de conception de cartes électroniques assistée par ordinateur. Le projet Kicad a été initié en 1992 par Jean-Pierre CHARRAS, un professeur d’IUT à Saint-Martin-d'Hères (Grenoble) et chercheur au feu LIS (Laboratoire des Images et des Signaux de Grenoble).
À l’origine, c’était un projet pour que l’auteur puisse apprendre le langage C++. Et comme il le disait sur l’ancien site de Kicad : maintenant il connaît le C++ :).

La suite logicielle comporte tout ce qui est nécessaire pour concevoir le PCB d’une carte électronique :

  • la saisie de schéma avec Eeschema,
  • le placement et le routage des composants avec PcbNew,
  • la génération des fichiers nécessaires à la production, à l’assemblage et au test des circuits : fichiers de fabrication Gerber, liste de composants, « netlist » indiquant comment ils sont connectés,
  • et même un logiciel de visualisation 3D des cartes nommé 3D viewer qui exporte dans des formats industriels de 3D pour l’intégration de la carte dans le produit.
Sommaire

Les images et captures d’écran de cette dépêche proviennent de la note de version de Kicad 6 et sont sous licence Creative Commons CC-BY 3.0 ou GPL 3.0 au choix

Pendant très longtemps, Kicad a eu la réputation d’un logiciel complet pour concevoir des cartes électroniques simples, mais réservé à un public de bidouilleurs ou de simples passionnés. La partie routage devait être réalisée entièrement « à la main », ce qui rendait la conception de cartes complexes vraiment fastidieuse. Sans compter les crashs réguliers du logiciel.

Jusqu’en 2006, le projet était développé uniquement par Jean-Pierre Charras et ses étudiants, avec les sources diffusées sous forme d’une archive tar, sans gestionnaire de versions (on en parlait déjà chez Linuxfr en 2005). Ce n’est qu’à partir de 2007 que certains utilisateurs l’ont convaincu de créer un projet SourceForge pour pouvoir gérer les contributions externes. Par la suite, le code a été retravaillé pour harmoniser le formatage, traduire les commentaires du français vers l’anglais, mettre en place un système de compilation basé sur CMake, mettre en place Doxygen

Les premières versions de Kicad n’avaient pas de routeur automatique et il fallait positionner toutes les pistes à la main. Par la suite, le service en ligne Freeroute a été intégré dans Kicad, mais il a ensuite disparu suite à des problèmes de licence.

Depuis 2012, le CERN s’est intéressé à ce logiciel, et a mis des employés à disposition pour l’améliorer.

Le CERN a adapté Kicad pour ses propres besoins, en particulier en ajoutant des outils pour router des pistes en paires différentielles. Il s’agit de pistes qui doivent avoir la même longueur et respecter d’autres règles, pour transporter des signaux résistant mieux aux interférences. Les paires différentielles sont utilisées par exemple pour l’USB, l’Ethernet, et de nombreux autres protocoles nécessitant des signaux à haute fréquence. Ces changements ont été publiés dans la version 4 (et on en parlait encore chez Linuxfr) avec un gros travail sur l’éditeur de PCB : nouveaux modes d’affichage utilisant Cairo ou OpenGL, routage des pistes push and shove qui permet de déplacer automatiquement plusieurs pistes pour faire de la place pour en router une supplémentaire, etc.

Après la publication de cette version, en 2017, Eagle (un logiciel concurrent très populaire chez les amateurs, car il existait une version gratuite limitée) a été racheté par Autodesk qui a mis en place un système de licence par abonnement (avec durée limitée, et connexion obligatoire au serveur de licence au moins tous les 15 jours). Cela a poussé de nombreux utilisateurs de Eagle à migrer vers Kicad, et la version 5 de Kicad permet d’importer directement les projets Eagle pour faciliter cette migration.

Au même moment, Digi-Key (un revendeur de composants électroniques) a commencé à soutenir financièrement Kicad, d’abord avec le rachat du nom de domaine kicad.org (qui appartenait auparavant à un cybersquatteur), puis avec un sponsoring du projet.

Aujourd’hui, Kicad permet la réalisation de circuits complexes (jusqu’à 64 couches superposées) et la plupart des fabricants de composants électroniques fournissent directement les empreintes de leurs composants dans le format utilisé par Kicad, facilitant ainsi l’utilisation de ces composants.

Un exemple de projet assez complexe : certaines cartes électroniques des ordinateurs Thelio de System76 sont conçues avec Kicad (les fichiers sont publiés sur leur compte GitHub). Il est possible que d’autres entreprises conçoivent leurs cartes mères avec, mais sans le crier sur tous les toits.

Nouveautés de la version 5

Il n’y a pas eu de dépêche sur Kicad 5, alors faisons un petit rattrapage des nouveautés :

  • Migration de bazaar vers git pour la gestion des sources. Utilisation de Github pour les dépôts Git d’empreintes de composants et de symboles (mais pas pour le code source)
  • Intégration avec ngspice pour la simulation électrique des schémas.
  • Nombreuses améliorations dans l’éditeur de schémas (recherche par regexp dans la bibliothèque de composants, alignement automatique des labels avec les composants correspondants, possibilité de tracer des lignes avec différentes couleurs et motifs…)
  • Mise à jour directe de l’éditeur de PCB à partir du schéma, sans passer par un fichier netlist intermédiaire.
  • Mise en surbrillance d’un net avec tous les composants connectés, synchronisé entre l’éditeur de schémas et l’éditeur de circuit imprimé.
  • Réécriture du visualiseur 3D avec support du ray-tracing pour des rendus plus réalistes, et aussi avec l’import et l’export de modèles 3D au format STEP. Le format STEP permet par exemple d’importer le modèle 3D du circuit (avec les composants) dans FreeCAD pour concevoir le boîtier qui ira autour.
  • Réécriture de l’éditeur de bibliothèques de symboles qui permet plus facilement de copier un composant d’une bibliothèque vers une autre, renommer un symbole, et éditer sa représentation graphique.
  • Pads rectangles avec des coins arrondis.
  • Étalement automatique des composants lors de la création d’un nouveau PCB.
  • Vue en miroir dans l’éditeur de PCB (pour voir le dos de la carte à l’endroit).
  • Antialising du rendu OpenGL et possibilité d’afficher des couches du circuit imprimé de façon partiellement transparente (pour voir les autres couches en dessous).
  • Export des PCB en GERBER X2.
  • Affichage des clearances lors du routage push and shove.
  • Amélioration des bibliothèques de symboles, d’empreintes de composants, et de modèles 3D.
  • Migration du visionneur de fichiers GERBER (fichiers de production de circuits imprimés) vers OpenGL.
La version 6

Cette version est finalement sortie en avance pour noël. Après la version 6, la date de sortie sera calée sur le salon du FOSDEM. L’idée est de sortir la version majeure le 31 janvier et d’ouvrir la fenêtre des nouvelles fonctionnalités (feature merge window) pour la version suivante le 1ᵉʳ février.

Quelles sont donc ces nouvelles caractéristiques intégrées dans la version 6 ?

  • Migration de Github et Launchpad vers Gitlab pour avoir tous les dépôts Git au même endroit et pouvoir accepter les contributions par "merge requests" (ce n’est pas possible sur Launchpad)
  • Changement des icônes et harmonisation de l’interface des différents outils.
  • Refonte du format des fichiers schématique (cela avait déjà été fait pour les fichiers PCB). Le nouveau format permet d’inclure les symboles de composants utilisés directement dans le fichier, évitant les problèmes si la bibliothèque de symboles utilisée n’est plus disponible.
  • Migration vers Python 3 et GTK 3 pour la version Linux (toujours à travers WxWidgets).
  • Amélioration de l’impression (en utilisant Cairo).
  • Suppression de l’ancien moteur de rendu graphique (il y avait deux moteurs utilisables en parallèle dans Kicad dans les versions précédentes, le nouveau étant plus rapide, mais il manquait certaines fonctionnalités). Utilisation du nouveau moteur pour l’éditeur de schématique permettant de nouvelles fonctionnalités: attribuer une couleur à un net (ensemble de fils connectés ensemble), groupement de signaux dans un bus
  • Dans l’éditeur de PCB: colorisation de chaque piste avec une couleur différente, masquage de parties du ratsnest (marqueurs indiquant les parties du circuit qui n’ont pas encore été connectées), sauvegarde de presets de l’éditeur (pour se rendre facilement dans une zone spécifique du PCB), configuration de l’opacité de l’affichage pour les pistes, vias et pads séparément.
  • Possibilité d’avoir des pistes en arc de cercle et pas seulement en ligne droite, des zones de remplissage hachurées.
  • Amélioration et optimisation du routeur push and shove
  • Dans la visionneuse 3D, mise en surbrillance en temps réel des éléments sélectionnés dans l’éditeur de PCB
  • Un nouveau système pour définir les contraintes à vérifier pour le DRC (Design Rules Check) permettant d’avoir des règles s’appliquant à seulement certaines zones ou certains nets.

Kicad est désormais un logiciel de CAO « qui compte » dans le paysage de la conception électronique. Ce logiciel est pris en charge par la plupart des fabricants de PCB et de cartes électroniques. Soutenue par la fondation Linux depuis 2019, l’équipe de développement peut également compter sur des entreprises sponsors pour assurer sa pérennité et ses futurs développement.

Grâce au support des services de fabrication de PCB en ligne, c’est également devenu l’outil de prédilection de tous les bidouilleurs d’électronique. Il est aujourd’hui beaucoup plus facile et moins cher de faire une carte en quatre couches de qualité industrielle en la commandant sur internet que de faire soi-même un deux couches au perchlorure de fer et à la mini perceuse dans sa cave.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l'April pour la semaine 1 de l'année 2022

mer, 12/01/2022 - 00:10

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

[La Tribune] Coup d'arrêt pour le Health Data Hub, la plateforme controversée qui centralise les données de santé des Français

✍ Sylvain Rolland, le vendredi 7 janvier 2022.

Le gouvernement a retiré auprès de la Cnil sa demande d'autorisation, qui était pourtant indispensable pour que le très controversé Health Data Hub (HDH) puisse fonctionner de manière opérationnelle. Traduction: l'Etat met un coup d'arrêt au HDH sous sa forme actuelle. Selon nos informations, il s'apprêterait à repenser son fonctionnement de fond en comble, pour "repartir sur de bonnes bases". Une manière de sortir, à quelques mois de l'élection présidentielle, des incessantes polémiques autour de sa gestion calamiteuse de ce dossier très sensible. Analyse.

[Next INpact] GnuPG a (enfin) un modèle économique durable (et rentable)

Le jeudi 6 janvier 2022.

«Pendant de nombreuses années, notre travail a été principalement financé par des dons et de petits projets», écrit Werner Koch, le créateur de GnuPG, pour expliquer ce pourquoi il a d'ores et déjà «annulé» les dons récurrents basés sur Paypal et Stripe, et appelle les autres donateurs à les «annuler et rediriger vos fonds vers d'autres projets qui ont davantage besoin d'un soutien financier».

[ZDNet France] Messagerie instantanée: Olvid passe en open source

✍ Louis Adam, le lundi 3 janvier 2022.

La messagerie sécurisée proposée par l'éditeur français Olvid passe en open source sur Github. Cette solution de messagerie est l'une des premières du genre à avoir obtenu un visa de l'Anssi certifiant son respect des bonnes pratiques de sécurité.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Les vingt ans de Dyris !

mar, 11/01/2022 - 10:59

Les vingt ans d’un logiciel libre ne méritent-ils pas un article sur LinuxFr.org ?

Dyris est un générateur d’exercices avec correction et évaluation automatiques écrit en JavaScript. Les questions sont posées les unes après les autres, soit dans l’ordre choisi par le professeur, soit au hasard parmi les questions disponibles. Les exercices se définissent dans le fichier donnees.js, divisé en deux parties : les nombreuses options et le questionnaire.

Au commencement, était JavaScript

Au début des années 2000, je me passionnais pour le JavaScript, le trouvant exceptionnel pour plusieurs raisons :

  • les applications Web basées sur ce langage se plaçaient aussi bien en local que sur serveur, offrant ainsi une grande souplesse ;
  • je pouvais programmer ou installer à peu près ce que je voulais sur des PC dont j’ignorais le mot de passe de l’administrateur.

Parmi mes réalisations figurait un exercice de mécanique, dont les questions s’enchaînaient les unes après les autres, se terminant par une correction et une évaluation automatiques. L’attitude des élèves face à cet exercice variait. Certains se montraient fiers de leurs succès tandis que d’autres, moins habiles, enviaient la réussite de leurs camarades. Ces émotions m’encourageaient à poursuivre dans cette voie, à automatiser la production de ces exercices pour les créer en nombre. C’est ainsi qu’est né Dyris.

À cette époque, quelques auteurs de logiciels libres rencontraient d’affligeantes difficultés avec la justice, à cause du nom maladroitement choisi pour leur œuvre. Pour éviter ces ennuis, je baptisais mon générateur d’exercices du nom d’une petite orchidée sauvage dont la fleur simule un bourdon.

Dyris une application Web singulière, atypique

Qui se souvient du JavaScript du début des années 2000 ? En ce temps-là, il fallait se montrer très astucieux ! Les programmeurs détournaient régulièrement les outils de leur usage normal pour obtenir le résultat souhaité. Pour cette raison Dyris fut, à ses débuts, une application Web singulière, atypique. Au fil du temps :

  • Dyris continua de s’enrichir, conservant cet objectif d’un rapport simplicité/performance favorable ;
  • son code s’adapta aux évolutions des langages du Web, lentement pour garder la compatibilité avec les anciens navigateurs ;
  • d’autres exerciseurs émergèrent, de plus en plus nombreux et variés ;
  • quelques dérivés de Dyris, on dit « fork » en anglais, apparurent également.
Le générateur d’exercice aujourd’hui

Aujourd’hui, Dyris reste un excellent générateur d’exercices, fonctionnant aussi bien en local que sur serveur. Un zeste de PHP permet de sauvegarder, le cas échéant, les scores sur le serveur. Vous trouverez les informations détaillées sur son fonctionnement dans le manuel en ligne. Pour conclure, je remercie chaleureusement les nombreux contributeurs à ce magnifique projet, ainsi que les utilisateurs pour leurs remarques pertinentes.

Ci-dessous, la copie d’écran d’une étape de résolution d’un problème de statique en mécanique.

Ci-dessous, la copie d’écran d’une question de vocabulaire technique en architecture et construction.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

🏆 Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de décembre 2021

lun, 10/01/2022 - 06:59

Nous continuons sur notre lancée de récompenser celles et ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logo, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois de décembre 2021 :

Les livres gagnés sont détaillés en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Les livres 📚 sélectionnés

Certaines personnes n’ont pas pu être jointes ou n’ont pas répondu. Les lots ont été réattribués automatiquement. N’oubliez pas de mettre une adresse de courriel valable dans votre compte ou lors de la proposition d’une dépêche. En effet, c’est notre seul moyen de vous contacter, que ce soit pour les lots ou des questions sur votre dépêche lors de sa modération. Tous nos remerciements aux contributeurs du site ainsi qu’aux éditions Eyrolles et ENI.

             Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

wallabag.it : 5 ans d'activité

dim, 09/01/2022 - 16:58

Wallabag est une application open source (licence MIT) qui sauvegarde des articles et vous permet de les lire plus tard, sur votre smartphone, votre tablette ou votre liseuse.

Début d’année (ne) rime (pas) avec bilan (comme pour les 4e, 3e et 1ère années). Il est donc l’heure de faire le bilan de mon activité wallabag.it, la version hébergée de Wallabag.

Pour rappel

En parallèle de cette activité (en micro-entrepreneur), je suis salarié à 80% en tant que développeur web. Donc wallabag.it n’est pas mon activité principale et je n’y consacre pas énormément de temps. Et je ne fais aucune publicité du service.

Pour info, j’ai démarré wallabag.it le 3 décembre 2016.

Dans cette diffusion de données, je ne vais pas forcément chercher à comprendre / étudier telle ou telle donnée, ou alors réfléchir comment améliorer mon chiffre d’affaires. L’idée est d’être transparent avec mes clients et donner des idées à celles et ceux qui souhaiteraient se lancer.

Je ne vais pas non plus refaire l’historique du changement d’offres, ça se trouve dans les billets cités ci-dessus.

En l’état actuel des choses, aujourd’hui voici les offres disponibles :

  • 3 mois pour 3 €
  • 1 an pour 9 €
  • 1 an pour 25 € (abonnement de soutien)
Nombre de factures

Une facture est un abonnement, peu importe que ça soit pour 3 mois ou 1 an, et peu importe sa valeur.

Année Nombre de factures Moyenne mensuelle 2016 89 (un seul mois d’activité) 89 2017 662 55 2018 787 (+18,9%) 65 2019 959 (+21,9%) 79,9 2020 1266 (+32%) 105,5 2021 1526 (+20,5%) 127 Chiffre d’affaires (CA) Année Chiffre d’Affaires Moyenne mensuelle Abonnement moyen 2016 783 € (un seul mois d’activité) 783 € 8,80 € 2017 6 093 € 507 € 9,19 € 2018 7 593 € (+24,6%) 632 € 9,54 € 2019 9 481 € (+24,9%) 632 € 9,83 € 2020 12 922 € (+36,3%) 1 076 € 10,20 € 2021 15 460 € (+21,5%) 1 288 € 10,09 € Type d’abonnements Année Abonnements 9 € Abonnements 25 € Abonnements 3 € 2017 342 (+145 à 12 €, prix au départ de l’abonnement) 32 80 2018 532 93 161 2019 668 118 173 2020 853 173 240 2021 1084 199 243

Sur cette partie, il est compliqué d’avoir des choses très détaillées surtout pour 2017, car j’ai tenté plusieurs choses (changement d’abonnements), il y a aussi eu une offre « Anniversaire», etc.

Dépenses

En 2020, j’ai dépensé pour 1 685 € de frais (hébergement, nom de domaine, prestation admin sys, etc.), soit 140€ en moyenne par mois. J’ai payé 1 055 € de commissions pour PayPal et PayPlug, mes prestataires de paiement en ligne. J’ai également payé environ 3685 € de cotisations sociales.

Résultat net
  • 2017 : 3 130 €
  • 2018 : 3 454 €
  • 2019 : 4 823 €
  • 2020 : 6 591 €
  • 2021 : 9 034 €
Conclusion

L’objectif que je m’étais fixé l’an dernier (1500 factures et 15 000 € de CA) est rempli. Depuis quelques années, je suis sur une croissance de 20%, ce que j’atteins à chaque fois. Mais, le dernier trimestre de 2021 a montré des signes de ralentissements. Ça ne se voit pas plus haut, car je ne détaille pas mois par mois. Mais un exemple frappant, c’est le dernier trimestre, qui n’a connu une hausse que de 4%, alors que sur les 7 derniers trimestres, je suis en moyenne à +30%.

Premiers signes de fatigue pour ce projet ? Pour rappel, je n’y effectue que du support. J’ai tout de même ajouté quelques fonctionnalités ces derniers mois. Mais toujours aucune publicité…

Objectif pour 2022 — qui serait déjà une belle réussite : +10% de CA. Soit atteindre les 17 000 € de CA (pour 1 700 factures) ? RDV dans un an.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Agenda du Libre pour la semaine 2 de l'année 2022

sam, 08/01/2022 - 21:18

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 17 événements (France: 16, internet: 1) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire [internet Chambéry] Mapathon Missing Maps - Le lundi 10 janvier 2022 de 18h00 à 20h00.

Un mapathon c’est quoi? C’est un atelier en ligne de cartographie solidaire et participative en soutien aux organisations humanitaires et/ou de développement.

CartONG organise ce mapathon dans le cadre du projet Missing Maps visant à cartographier toutes les zones encore invisibles sur les cartes, qui permettent par la suite aux communautés locales et acteur·rice·s de l’humanitaire et du développement de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise ou initier des projets de développement local.

Avec quel outil? La plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap(OSM, le «Wikipédia des cartes») où tout le monde peut participer à la cartographie de n’importe quelle zone de la planète: il suffit d’un ordinateur, d’une souris et d’une connexion internet! Aucune connaissance en cartographie ou en informatique n’est requise.

Grâce à la couverture globale d’images satellites disponibles aujourd’hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d’eau, autant d’informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

Pas besoin d’être un·e expert·e, c’est convivial et accessible à tout le monde!

Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.ca/e/billets-en-ligne-mapathons-missing-maps-2022-2023-133090064967

[FR Lyon] Digital Audio Community (DAC) - Le lundi 10 janvier 2022 de 19h00 à 22h00.

Le DAC est une rencontre bimensuelle autour de l’audio numérique et des arts numériques. Que ce soit pour échanger autour de pratiques comme le live-coding ou la programmation audio, ou tout simplement parce que ces sujets t’intéressent : tu es le/la bienvenu.e !

Ces rencontres sont faites pour :

- Présenter un projet personnel

- Travailler sur un projet commun ou individuel

- Discuter/échanger autour de ces thématiques

Où ? 39 Av. Sidoine Apollinaire, 69 009 Lyon

Nous suivons le berlin code of conduct et vous invitons à faire de même https://berlincodeofconduct.org/fr/

Evenement co-organisé par :

[Le Séquenceur]

Le Séquenceur anime depuis 2016 une communauté d’inventeurs·trices, de bricoleurs·euses et d’artistes passionné·es par la création sonore et les liens étroits qu’elle brode avec les transformations technologiques d’aujourd’hui.

Des rencontres, workshops, concerts et ateliers gratuits sont organisés régulièrement, au cours desquels les membres peuvent échanger des compétences et des savoirs, créer et expérimenter ensemble, et rencontrer de futurs collaborateurs et collaboratrices.

En parallèle, l’association anime des ateliers destinés au grand public, où ses intervenants s’efforcent de vulgariser de manière ludique et inclusive les concepts et outils liés aux musiques électroniques.

[Creative Code Lyon]

L’objet de ce groupe est de développer une communauté d’amateurs de technologie, d’art et design, qui souhaite s’exprimer grâce à la programmation.

Que vous soyez un artiste professionnel ou du dimanche, un développeur confirmé ou un complet débutant, un praticien de longue date ou juste curieux, ce groupe est pour vous!

Nous espérons faire partager des compétences dans le domaine du code, dresser des ponts avec d’autres disciplines, soutenir les projets des uns et des autres et pourquoi pas, vous inspirer pour en lancer un vous-même !

[Localhost]

Place dedicated to Digital Arts, Workshops and Residency

[FR Villeurbanne] C’est ouvert! - Le lundi 10 janvier 2022 de 19h00 à 22h00.

Le LOV rouvre ses portes régulièrement.
Progressivement mais sûrement…
« Venez tester nos imprimantes 3D open hardware avec du logiciel libre! »

[FR Brignoles] Visioconférence Groupe Monnaie Libre - Le lundi 10 janvier 2022 de 21h00 à 23h00.

Visioconférences Monnaie Libre chaque lundi à 21h !

La Monnaie Libre Ğ1 qu’est-ce que c’est ?

La monnaie libre s’appelle la June : Ğ1. Elle est différente de l’euro. Elle est aussi numérique (seules quelques unités sont imprimées sur des billets), mais surtout, elle est totalement libre. Et même plus encore, nous pouvons la créer !!

Elle correspond un peu à un revenu complémentaire. Elle n’a pas de frontière, elle peut être créée et utilisée là où les gens le souhaitent !

Pourquoi créer une monnaie libre ?

Pour répondre à de nombreux problèmes…

Endettement, surendettement, faillite, spéculation démesurée, corruption, chômage, pauvreté, inégalités sociales croissantes…

En fait, c’est une autre façon de fonctionner en parallèle de l’euro. Une manière d’être un peu plus libre !

Réapprenons à vivre ensemble !

Pour rejoindre la visioconférence il vous suffit de cliquer sur ce lien => https://meet.jit.si/monnaielibre83

Dans la mesure du possible, il est recommandé de vous équiper d’un casque ou micro-casque, cela sera plus agréable au niveau son.

Les premières sessions seront assez généralistes pour présenter la Monnaie Libre et procéder également à l’ouverture de comptes.

Mais nous aborderons également les idées de projets que les membres ont ou pourraient avoir et nous organiserons des séances dédiées.

Par avance merci de partager et pour votre future participation.

Prenez soin de vous et de vos proches.
Amicalement, Francis.

[FR Paris] Émission « Libre à vous ! » - Le mardi 11 janvier 2022 de 15h30 à 17h00.

L’émission Libre à vous ! de l’April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio.

Le podcast de l’émission, les podcasts par sujets traités et les références citées sont disponibles dès que possible sur le site consacré à l’émission, quelques jours après l’émission en général.

Les ambitions de l’émission Libre à vous !

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Depuis mai 2018, l’April anime une émission d’explications et d’échanges sur la radio Cause Commune sur les thèmes des libertés informatiques.

Libre à vous ! se veut avant tout une émission d’explications et d’échanges sur les dossiers politiques et juridiques que traite l’April, et sur les actions qu’elle mène.

Pour les libertés informatiques en général, et pour le logiciel libre en particulier.

Libre à vous ! c’est aussi un point sur les actualités du Libre, des personnes invitées aux profils variés, de la musique sous licence libre, des actions de sensibilisation.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d’action, tel est l’objectif de cette émission hebdomadaire, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

L’émission dispose :

[FR Die] Club Python - Le mercredi 12 janvier 2022 de 14h00 à 16h00.

Club Python ouvert à tous, avec un peu d’algo, des gpios, de la robotique, etc.

[FR Beauvais] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le mercredi 12 janvier 2022 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l’association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Lyon] Hadoly: permanence du chaton lyonnais - Le mercredi 12 janvier 2022 de 19h00 à 21h00.

La permanence (mensuelle) d’Hadoly (Hébergeur Associatif Décentralisé et Ouvert à LYon), chaton lyonnais, est l’occasion d’échanger avec les membres de l’asso sur les services et moyens mis à disposition des adhérents afin de se libérer des Gafams tout en grignotant et en en buvant un coup (n’hésitez pas à apporter quelque chose).

!!! COVID: écrire au contact pour obtenir les modalités de la réunion en présentiel et/ou visio, merci!!!

Nous partageons du mail, du cloud, et d’autres services, le tout basé exclusivement sur des logiciels libres avec le respect de la neutralité du net et de la vie privée.

Et en plus l’hébergement est physiquement local!

[FR Lyon] Mercredi 3D - Le mercredi 12 janvier 2022 de 19h30 à 21h00.

Atelier payant - inscription obligatoire à la Maison Pour Tous

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69 003 Lyon) vous propose une série d’ateliers afin de découvrir et d’expérimenter la création, modélisation et animation 3D avec le logiciel libre Blender.

Vous pourrez profiter de 4 cycles de 2 ateliers consécutifs : 12 janvier et 19 janvier : Réalisez un personnage

N’hésitez pas à venir nombreux les mercredis 12 janvier et 19 janvier.

Atelier ouvert à toutes et à tous.

En savoir + : cliquez ici

[FR Quimper] Permanence Linuxienne - Le jeudi 13 janvier 2022 de 16h00 à 18h00.

Linux Quimper vous propose de vous aider à installer, paramétrer, réparer un ordi sous GNU/Linux.

Cette aide s'adresse à tout le monde mais plus particulièrement aux bénéficiaires de la re-distribution gratuite d’ordinateurs sous GNU/Linux du Centre social des Abeilles (plan d’accès).

Si vous avez quelques compétences, n’hésitez pas à venir nous aider ;-)

[FR Lyon] Jeudi Jeux vidéo - Le jeudi 13 janvier 2022 de 19h00 à 21h00.

Atelier gratuit - inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (situé au 249 rue Vendôme - 69 003 Lyon) et l’association Game Dev party vous proposent une série d’ateliers afin de découvrir les bases de la création de jeux vidéo avec Unity3D: game design, intégration de graphismes et de sons, animations, interactions, bref tout ce qu’il faut pour faire un jeu!

Cycles de 6 séances obligatoires

Jeudi 13 janvier : L’animation
Jeudi 3 février : L’interface utilisateur (UI)
Jeudi 7 avril : Finalisation du projet, effets visuels (VFX), Lumières et Audio

N’hésitez pas à venir nombreux ce jeudi 13 janvier. En savoir + : cliquez ici

[FR Bressuire] Réunion Logiciel Libre - Le jeudi 13 janvier 2022 de 20h30 à 22h30.

Le jeudi, à la Gob dès 20h30, débutants et utilisateurs expérimentés se retrouvent pour partager leurs connaissances sur le logiciel libre.

[FR Beauvais] Prise en main de Joomla! pour gérer un site internet - Le samedi 15 janvier 2022 de 09h30 à 12h00.

Composants principaux : articles, pages, menus, titre, etc.

Placement des composants à l’écran.

Page de contact, insertion d’images et de vidéos.

Hébergement du site.

Sauvegarde et duplication.

[FR Lyon] Samedi : Technique de cartographie et d’édition - Le samedi 15 janvier 2022 de 09h30 à 12h30.

Atelier gratuit - inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et les membres de l’association OSM et Wikimédia vous proposent de découvrir la contribution collaborative à la carte libre Open Street Map ou à l’encyclopédie Wikipédia.

N’hésitez pas à venir nombreux ce samedi 15 janvier.

Atelier ouvert à toutes et à tous.

En savoir + : cliquez ici

[FR Aix-en-Provence] AG de l’Axul - Le samedi 15 janvier 2022 de 10h00 à 17h00.

Les membres de l'Axul (Association du Pays d’Aix des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres) vous invitent à leur assemblée générale qui aura lieu le samedi 15 janvier de 10h00 à 17h00 en respectant les règles actualisées de l’ADIS (DISTANCIATION, PORT DU MASQUE + ???).

Si les conditions sanitaires l’exigent, l’AG sera VIRTUELLE avec Jitsi sur le site de Jitsi et avec un accueil par méls sur les listes [Axul-debats] et [contact@axul.org] pour ne pas encombrer la liste [Axul-linux].

Une AG RÉELLE complémentaire sera peut-être organisée dans les semaines suivantes.

  • 10h00 - 10h15 : Accueil
  • 10h15 - 10h30 : Présentation des participants et organisation de la journée
    ^

  • 10h30 - 12h30 : Assemblée générale

    • Rapport moral du Président
    • Rapport financier du Trésorier
    • Projets pour 2022
    • Élection des nouveaux membres du CA
    • Élection par le CA des nouveaux membres du Bureau
    • Questions diverses (n’hésitez pas à les proposer par courriel) ^
  • 14h00 - 17h00 : Suite éventuelle de l’Assemblée générale

Événements ultérieurs

  • Assemblée générale complémentaire éventuelle dans les semaines suivantes
  • Samedi Libre du 5 février 2022

  • ADIS, Centre Social et Culturel des Amandiers, allée des Amandiers, Jas de Bouffan, Aix-en-Provence, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

  • http://axul.org

  • ag, axul, logiciels-libres, culture-libre

[FR Malakoff] Install Partie au Malaqueen - Le samedi 15 janvier 2022 de 14h00 à 18h00.

Venez aider ou vous faire aider à installer et paramétrer des logiciels libres et toute distribution GNU/Linux ou Android avec les associations d’utilisateurs de Fedora, Mageia, Ubuntu, Debian pour GNU/Linux ; et Replicant, LineageOS, f-droid pour Android, sur netbook, portable, tour, PC/Mac, ou smartphone, éventuellement à côté de votre système actuel. Idem si vous avez des difficultés avec GNU/Linux, un périphérique, un logiciel libre, ou avec des logiciels libres sous Android.

Ce sera aussi l’occasion de présenter et/ou de découvrir le mouvement du logiciel libre (qui touche pas mal de domaines comme les encyclopédies, les livres, la musique, etc.).

Station de métro la plus proche  : Malakoff - Rue Étienne-Dolet, ligne 13.

Horaires : entre 14h et 18h.

Vu qu’il y a une grille, pour rentrer, il faut sonner. Il y aura normalement une sonnette en plastic blanc collée au mur.

Pour se faire aider lors de l’installation d’une distribution GNU/Linux :

  • venez de préférence dès le début (vers 14h-14h30)
  • sauvegardez sur disque externe, clé USB ou DVD vos fichiers importants
  • supprimez les fichiers et logiciels superflus
  • faites un nettoyage de disque et une défragmentation (utilitaires Windows)
  • n’oubliez pas votre chargeur, vos câbles, etc.
  • apportez un disque dur externe ou une clé USB ou un DVD

Pour l’installation d’une distribution Android :

  • Venez de préférence dès le début (vers 14h-14h30)
  • Sauvegardez les données des applications (SMS, contacts, etc) car elles seront effacées durant l’installation, et si possible les fichiers/dossiers personnels (musique, films, PDF, etc) afin de ne pas risquer de les perdre en cas d’erreur technique
  • Si possible, essayez de vérifier s’il y a des distributions Android compatibles avec votre appareil :
  • https://wiki.lineageos.org/devices : liste des appareils compatibles avec LineageOS
  • https://redmine.replicant.us/projects/replicant/wiki/ReplicantStatus#Replicant-60 : liste des appareils compatibles avec Replicant, ainsi que la liste des fonctionnalités (GPS, camera, etc) prises en charge

Pour l’installation de Libreboot ou Coreboot :

Il est possible de remplacer le BIOS de certains ordinateurs par du logiciel libre. Libreboot est un remplacement libre du BIOS. Pour se faire installer Coreboot ou Libreboot, apprendre à les installer, ou aider à les installer, il est très fortement conseillé de venir dès le début (vers 14h-14h30) car l’installation de Libreboot et/ou de Coreboot comporte un risque non négligeable de casse pour la machine. Venir tôt permet donc d’avoir plus de temps pour essayer d’éviter et/ou de récupérer les erreurs potentielles. De plus certains ordinateurs nécessitent d’être démontés et remontés lors de la procédure d’installation, ce qui prend du temps. Le fait de pouvoir commencer une installation dépend aussi du nombre de bénévoles disponibles pour cela. Pour l’intant seuls les ordinateurs suivants sont pris en charge :

  • Lenovo Thinkpad X200 (les Thinkpad X200s ou X200 Tablets sont à éviter, car la procédure d’installation est trop risquée et trop compliquée)
  • Lenovo Thinkpad X60
  • Lenovo Thinkpad X60s
  • Lenovo Thinkpad X60 Tablet

Pour les autres Thinkpad supportés par Libreboot, la procédure d’installation et/ou de récupération est trop longue. Et pour le reste des ordinateurs supportés, dans le cas où la procédure ne serait pas trop longue, il faudrait avoir des bénévoles qui connaissent bien ces ordinateurs afin de pouvoir limiter le risque de casse.

Pour les personnes qui aident à installer :

  • Si possible, autonomisez la personne que vous aidez, laissez-lui le clavier
  • Demandez si la personne que vous aidez a bien sauvegardé ses fichiers, bien défragmenté, etc.
  • Expliquer ce que vous faites et mentionnez les risques s’il y en a

 

[FR Saint-Cyr-l'École] Permanence logiciels libres avec Root66 - Le samedi 15 janvier 2022 de 14h00 à 17h00.

Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres

Attention: Nous avons changé de local, les permanences se tiennent, désormais, dans la nouvelle maison des associations Simone Veil qui se situe au 14 Av. Tom Morel à Saint-Cyr-l’École

Dans cette permanence nous discuterons des logiciels libres, nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, et cela afin de vous aider à vous familiariser avec.

Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Programme:

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes:

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Entrée libre et gratuite

Sur place, l’adhésion à l’association est possible mais non obligatoire

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Open Research Webinar Series du 18 janvier (16h)

ven, 07/01/2022 - 17:56

Proposée et co-organisée par OW2 et la Fondation Eclipse depuis décembre 2020, la série de webinaires "Open Research Webinars" présente des innovations open source basées sur des technologies de pointe, qui contribuent à façonner l’avenir des logiciels open source et de l’industrie informatique.

Ces webinaires donnent la parole aux chercheurs développant des projets open source au sein des programmes européens de recherche financés par des fonds publics ou encore aux industriels exploitant des projets issus de la recherche. La série est planifiée sur la base d’un évènement par trimestre. Le prochain à lieu le 18 janvier de 16h à 17h. Toutes les présentations ont lieu en anglais.

PROGRAMME DU WEBINAIRE DU 18 JANVIER

  • On-going research to fuel and enhance Eclipse Steady, Serena Ponta, SAP Security Research
  • Sat4j, from the lab to OW2 with and for Eclipse, _ Daniel Le Berre, Université d'Artois_

L'inscription est gratuite et obligatoire (le lien de connexion sera envoyé sur inscription).

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

📰 Revue de presse — janvier 2022

ven, 07/01/2022 - 17:56

Nouvelle année, nouvelle fournée de bimestriels de vos magazines préférés ! Voici donc un petit tour subjectif et parti{e,a}l de la presse-papier sortie récemment, celle que vous pouvez encore trouver dans vos kiosques à journaux préférés. Parmi les bonnes nouvelles,

  • Les bidouilleurs vont être heureux, Hackable (re)devient bimestriel. Notre ami Denis va avoir plus de travail ;
  • Un petit calendrier 📆 2022 bien sympathique en quatrième de couverture de Planète Linux !

Les nouveautés de janvier 2022 :

  • GNU/Linux Magazine France no 255 scrappe le web avec Puppeteer ;
  • Linux Pratique no 129 protège les sites avec Fail2ban ;
  • Planète Linux no 124 est un spécial « SysAdmins » ;
  • MISC magazine no 119 analyse et répond aux incidents ;
  • Hackable no 40 programme le bare metal (votre Raspberry Pi 😉) ;
  • MagPI no22 met en avant le Raspberry Pi Zero 2 W.

Et toujours disponibles :

  • Le Virus Informatique no 49 qui fricote encore un peu plus avec Pirate Mag' ;
  • MagPI no21 pour devenir un génie du Raspberry Pi.
Les sommaires des numéros sortis en janvier 2022 GNU/Linux Magazine numéro 255

Au sommaire de ce numéro de janvier 2022 :

  • Entre algorithmique et programmation ;
  • Auto-encodeurs probabilistes ;
  • Web scraping avec Puppeteer ;
  • Créer une application React avec Recoil plutôt que Redux ;
  • Jouons avec le bytecode Python !
  • Un postier bien intentionné (tri d’emails et de fichiers joints en Ruby) ;
  • Création de modèles de documents LaTeX.
Linux Pratique numéro 129

Au sommaire de ce numéro de janvier — février 2022 :

  • Perl pour les administrateurs systèmes ;
  • Contrôle automatisé de machines virtuelles par QEMU Monitor ;
  • Explorez votre réseau, démasquez les zones d’ombre avec nmap ;
  • Prémunissez-vous des intrusions avec Fail2ban ;
  • Cas pratique de génération d’un site web statique avec Hugo ;
  • Petit guide du référencement naturel – Partie 1
  • Numérique et sobriété, une alliance antinomique ? Quelques pistes de réflexions et de concrétisation.
MISC Magazine numéro 119

Au sommaire de ce numéro de janvier - février 2022 :

  • Compromission d’un environnement Azure ;
  • L'attaque des cartes HITAG 2 en pratique ;
  • European Cyber Cup : retour sur une victoire au challenge Machine Learning du FIC ;
  • Dossier : Outils et méthodes pour l’analyse et la réponse à incident :
    • Comment construire un processus de renseignement sur les menaces dans votre organisation ?
    • Une introduction à la plateforme libre de renseignements MISP ;
    • Améliorez vos analyses forensiques avec hashlookup ;
  • Voyage en C++ie : un code d’exception ;
  • Les attaques DDOS n’ont qu’à bien se tenir avec DOTS !
  • SMERSH ou la gestion des pentests simplifiée.
Hackable numéro 40

Au sommaire de ce numéro de janvier — février 2022 :

  • Intégrer vos propres bibliothèques dans le SDK Raspberry Pi Pico ;
  • Le premier FPGA avec sa chaîne de développement open source ;
  • Black Magic Probe : déboguez vos codes avec facilité ;
  • Développement baremetal sur Raspberry Pi 3 ;
  • Développement baremetal sur Pi3 : mailbox et framebuffer ;
  • Chisel, construire du matériel en langage Scala.
Planète Linux numéro 124

Au sommaire de ce numéro de décembre 2021 — janvier 2022 :

  • L’actualité LINUX du moment ;
  • Debian 11 Bullseye ;
  • Ubuntu 21.10 Impish Indri ;
  • Redcore Linux 2102 ;
  • Fedora Linux 35 ;
  • 15 extensions pour Ubuntu 20.04 ;
  • Découvrez Chowdhury DSP ;
  • Changer le DNS et sécuriser les transactions ;
  • PhotoRec ou comment récupérer des fichiers effacés ;
  • Modifier les tags ID3 avec Puddletag ;
  • Un peu plus loin avec Musescore ;
  • Formater un support ;
  • Dossier Sysadmin ;
    • gdu, godu et duf ;
    • Configurer un firewall ;
    • Initiation aux scripts bash ;
    • Remplacer ls par Isd ;
  • Des logiciels pour tout faire ;
  • Améliorez votre expérience Linux ;
  • Tribune : La pérennisation des données numériques.
MagPi numéro 22

Au sommaire de ce numéro de janvier — février 2022 :

  • Découvrez le Raspberry Pi Zero 2 W
  • Projets
    • Chemin de fer miniature automatisé commandé par une carte Pico
    • Surveillance agricole à distance
    • DMGPlus
    • Trieur de déchets RACOON
    • Synth6581
    • Détecteur d’ondes gravitationnelles miniLIGO
    • Système de dissuasion pour les voleurs de colis
    • Bras prothétique à apprentissage automatique
    • Planétaire électronique
    • Système de divertissement portable Cyberdeck
    • Zippy
  • Tutoriels
    • Serveur domestique ultime : partage et stockage de fichiers
    • Création d’interfaces graphiques en Python avec guizero : programme Paint
    • Raspberry Pi Pico : protocoles de communication numérique
    • Sonorités rétro avec le Raspberry Pi
    • Serveur domestique ultime : ajouter le son et la vision
    • Diffusion de projets interactifs avec Surrogate.TV
    • Création d’interfaces graphiques en Python avec guizero : GIFmaton
    • Assembler sa propre tablette Android
  • Coup de projecteur : 20 projets Raspberri Pi Pico
  • Interview : Geeky Faye
  • Interview : Matt Gray
  • Bancs d’essai
    • HyperPixel 2.1 Round
    • Kit de surveillance de la qualité de l’air pour Raspberry Pi
    • Horloge électronique pour Raspberry Pi Pico
Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus