Les dépêches de LinuxFr

S'abonner à flux Les dépêches de LinuxFr
Mis à jour : il y a 5 min 21 sec

PacketFence version 9 est disponible

dim, 26/05/2019 - 18:00

PacketFence est une solution de conformité réseau (NAC) et de contrôle d’accès aux réseaux, supportée et reconnue. Le logiciel est publié sous licence GPL v2. PacketFence procure une liste impressionnante de fonctionnalités et de gestion d’équipements réseau. PacketFence peut être utilisé pour sécuriser efficacement aussi bien des réseaux de petite taille que de très grands réseaux hétérogènes.

Inverse a annoncé le 15 mai 2019 la sortie de la version 9 de PacketFence, puis de sa première mise à jour mineur, la v9.0.1 vendredi dernier. Cette dépêche propose de passer en revue la liste des nouveautés de cette version majeure.

Liste des nouveautés Améliorations spécifiques à la mise à jour 9.0.1
  • amélioration des journaux d’audit de Radius [#4473] ;
  • ajout d’une extension -copy à l’identifiant d’une copie de configuration de ressources [#4468] ;
  • distinction visuelle claire lorsque la base de données est en lecture seule [#4464] ;
  • invitation à rejoindre le domaine dès sa création [#4544] ;
  • etc.
Nouveautés et améliorations introduites dans cette Version 9 Nouvelles prises en charge
  • refonte de l’interface Web d’administration, maintenant basée sur Vue.js et Bootstrap 4 ;
  • gestion des certificats Let’s Encrypt pour RADIUS et aussi les portails captifs ;
  • prise en charge des Cisco ASA VPN avec les portails captifs ;
  • gestion des VPN Fortnet ;
  • des attributs personnalisés dans les OFFER et/ou ACK pris en charge dans les filtres des réponses DHCP ;
  • ajout du COA et 802.1X des FortiSwitch de Fortinet ;
  • nouveau module pour les « boîtes blanches » PICOS ;
  • prise en charge des points d’accès Aerohive disposant d’un switch port ;
  • gestion des Aruba Instant Access switch ;
  • PacketFence 9 peut enfin fonctionner sur Debian 9 (Stretch) ;
  • etc.

Améliorations
  • un délai de grâce lors de l’autorisation d’un utilisateur Web sur les équipements de contrôle de points d’accès Ubiquity UniFi ;
  • configuration par défaut des Filtres Apache ;
  • configuration par défaut proposée aussi pour conf/stats.conf ;
  • gestion améliorée des attributs RADIUS pour l’extraction de leurs informations ;
  • tâche de nettoyage : paramètre pour contourner celui des appareils VoIP dans la conf VoIP ;
  • passthroughs ne nécessitant pas ou plus de relance du service PfDNS [#3127] ;
  • gestion de la déconnexion Radius pour les Ruckus SmartZone ;
  • ajout de la gestion des rôles pour les Ruckus ;
  • option de désactivation de la fonction permettant à un système de rejoindre un domaine Windows Active Directory ;
  • ajout de la désactivation de la recherche DNS dans la configuration de MariaDB ;
  • affichage du récapitulatif du compte local avant la validation de sa création et son autorisation à utiliser les ressource réseau [#3615] ;
  • le champ id du SMS_CARRIER est maintenant incrémenté automatiquement [#1270 et PR #3684] ;
  • une nette amélioration du traitement des journaux HA_PROXY pour identifier les éventuels passthroughs manquants ;
  • en configuration CLUSTER, il est possible de se passer de la gestion des nœuds dans le portail spécifique à la gestion de l’équilibrage de charge ;
  • DHCP et DNS ont maintenant des interfaces de gestion séparées si vous le souhaitez ;
  • gestion de la VoIP sur les commutateurs réseau DELL.


Et toujours
  • l’enregistrement des composantes réseau grâce à un puissant portail captif ;
  • le blocage automatique, si souhaité, des appareils indésirables tels les iPad d’Apple, la PlayStation de Sony, les bornes sans fil et plus encore ;
  • l’enrayement de la propagation de vers et virus informatiques ;
  • le freinage des attaques sur vos serveurs ou diverses composantes réseaux ;
  • la vérification de la conformité des postes présents sur le réseau (logiciels installés, configurations particulières, etc.) ;
  • la gestion simple et efficace des invités se connectant sur votre réseau ;
  • des sources d’authentification variées, incluant Facebook et Google ;
  • la prise en charge des équipements réseaux (filaire ou sans fil) tels ceux de 3Com, Aerohive, Allied Telesis, Aruba, BelAir/Ericsson, Brocade, Cisco, Dell/Force10, Enterasys, ExtremeNetworks, Extricom, Fortinet/Meru Networks, Hewlett-Packard/H3C, Huawei, Intel, Juniper Networks/Trapeze, LG-Ericsson US, Meraki, Mojo Networks, Motorola, Netgear, Nortel/Avaya, Ruckus, Xirrus et plus encore.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Wavedrom

sam, 25/05/2019 - 18:38

La nouvelle est tombée cette semaine sur la liste de diffusion du projet. La version 2.1.0 de Wavedrom vient de sortir.

Wavedrom est un « standard » JavaScript permettant de décrire des chronogrammes sous forme de texte. La bibliothèque JavaScript se chargeant de convertir cette description texte en image SVG.

L’idée de base est de pouvoir forger de beaux chronogrammes de qualité pour ses publications, mais en les décrivant en texte à la manière de Markdown ou LaTeX (en plus simple tout de même). Le texte suivant par exemple donnera l’image ci-dessous :

<script type="WaveDrom"> { signal : [ { name: "clk", wave: "p......" }, { name: "bus", wave: "x.34.5x", data: "head body tail" }, { name: "wire", wave: "0.1..0." }, ]} </script>

Wavedrom a été enrichi de nouvelles fonctionnalités permettant notamment de faire des schémas électroniques simples. Mais aussi et surtout de documenter les bits d’un registre comme on peut le lire habituellement dans les fiches techniques (datasheets).

{reg:[ {name: 'OP-32', bits: 7, attr: 0b0111011}, {name: 'rd', bits: 5, attr: 0}, {name: 'func3', bits: 3, attr: ['ADDW', 'SLLW', 'SRLW', 'SUBW', 'SRAW']}, {bits: 10}, {name: 'func7', bits: 7, attr: [0, 0, 32, 0, 32]} ]}

Wavedrom est d’abord une bibliothèque JavaScript pour le Web, mais il existe également un logiciel pour Windows, GNU/Linux et autres permettant de faire le rendu en local. Il existe également un greffon pour MediaWiki ou WordPress.

Cette nouvelle version majeure montre que le logiciel se porte bien et qu’il évolue toujours. On attend avec impatience le greffon pour LibreOffice qui serait très pratique pour faire des fiches techniques.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Agenda du Libre pour la semaine 22 de l’année 2019

sam, 25/05/2019 - 18:35

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 35 événements (France : 34, Allemagne : 1) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire [FR Perpignan] 13ᵉ Rencontres Monnaie Libre – Du jeudi 23 mai 2019 à 16h00 au lundi 27 mai 2019 à 17h00.

Les 13ᵉ Rencontres Monnaie Libre à Perpignan du 23 au 27 mai 2019. C’est la semaine prochaine Venez nombreux on vous attend sous le soleil

N’hésitez pas à vous inscrire sur le site des RML13 « Plus loin + fort ensemble » : https://rml13.monnaie-libre.fr/
(inscription via l’outil Discord puis sélectionner le canal qui vous intéresse). Écrivez-nous si vous avez des questions.

Vous trouverez sur le site internet toutes les infos de ce grand événement international Contenu des programmes, ateliers, rencontres, marchés, sorties, hébergement, transport, infos pratiques.

Que vous soyez développeur, utilisateur ou si vous êtes curieux de découvrir l’expérience de la Monnaie Libre June Ǧ1, vous trouverez le thème qui vous correspond en consultant ces 2 programmes

- Le Programme Grand Public « Plus loin + fort ensemble », destiné au public et aux utilisateurs, l’équipe vous accueille pour des ateliers, des conférences, des marchés, des ballades et des discussions passionnées.
https://rml13.monnaie-libre.fr/programme-grand-public/

- Le Programme technique « Cœur de Ǧ1 » : Une série d’ateliers destinée aux développeurs et à tous ceux qui s’intéressent de près à la programmation, au cœur de la blockchain, à son écosystème et à ses logiciels permettant d’utiliser la Monnaie Libre June (Ğ1) : http://rml13.creationmonetaire.info/

[FR Arles] Présentation du système GNU/Linux – Le lundi 27 mai 2019 de 16h00 à 20h00.

Linux est depuis longtemps une alternative crédible aux systèmes d’exploitation propriétaires

dans le domaine des serveurs, et tend à le devenir sur le segment des systèmes d’exploitation pour poste de travail.

Nous vous proposons de découvrir les fondements et la raison d’être des logiciels libres.

Ils sont une alternative au monopole commercial des systèmes Windows ou Mac.

Arles-Linux vous propose

  • Présentation du système GNU/Linux
  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour des Logiciels Libres.
  • Accompagnement pour l’installation d’un système.
  • Découverte du système
  • Configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Découverte d’un logiciel par échange de savoir faire.

  • Maison de la Vie Associative, 2 boulevard des Lices, Arles, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

  • https://arles-linux.org

  • linux-presentation-day, gnu-linux, arles-linux

[FR Lyon] Entraide et bidouille – Le lundi 27 mai 2019 de 19h30 à 21h30.

Atelier d’entre-aide et de partage de connaissance entre utilisateurs de logiciels libres.

Les participants peuvent installer des logiciels libres sur leur machine personnelle, se faire dépanner après une Install Party et venir poser des questions.

Les membres du groupe d’utilisateurs, en l’occurrence l’ALDIL et ses partenaires des communautés du libre, vous accueillent et vous conseillent.

Vous pouvez indiquer le but de votre venue par avance à l’ALDIL (problèmes, questions)  via le formulaire de la rubrique Activités / Bidouilles.

Rappel Par défaut, les intervenants proposeront des logiciels libres. Et aucune installation de logiciel sous licence ne sera faite sans présentation de la licence et de sa preuve d’achat.

[FR Paris] Atelier Hebdomadaire de Contribution au Libre - Le mardi 28 mai 2019 de 10h00 à 19h00.

Une journée de co-travail sur le thème de la contribution au logiciel libre.

Chacun vient avec son sujet individuel avec l'intention d'y travailler aux côtés d'autres contributrices/teurs.

Le prix d'entrée est de 25 euros pour la journée (tarif Narma).

[FR Paris] Émission Libre à vous » - Le mardi 28 mai 2019 de 15h30 à 17h00.

L'émission Libre à vous de l'April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio. Et l'émission est rediffusée le soir même de 21 h à 22 h 30. Le podcast est disponible rapidement après la diffusion de l'émission.

*Les ambitions de l'émission *Libre à vous **

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Sur le site de la radio on lit Radio associative et citoyenne, les missions de Cause Commune sont de fédérer toutes les initiatives autour du partage et de l’échange de savoirs, de cultures et de techniques.

Nous avons alors proposé de tenir une émission April intitulée Libre à Vous d'explications et d'échanges concernant les dossiers politiques et juridiques que l'association traite et les actions qu'elle mène.

Une partie de l'émission est également consacrée aux actualités et actions de type sensibilisation.

L'émission Libre à vous est principalement animée par l'équipe salariée de l'April mais aussi par des membres bénévoles de l'association et des personnes invitées.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d'action, tel est l'objectif de cette émission mensuelle, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h. Et rediffusée le soir même de 21 h à 22 h 30.

L'émission dispose d'un flux RSS compatible avec la baladodiffusion ainsi qu'un salon dédié sur le webchat de la radio.

[FR Montpellier] Atel’libre Inclusion Numérique - Le mardi 28 mai 2019 de 16h30 à 18h00.

Nous initions et formons aux outils et usages numériques tous les publics qui s’en sentent éloignés, voire exclus.

Dans les années à venir le tout numérique va s’accélérer dans nos démarches quotidiennes accès aux soins, à l’emploi, à l’énergie, aux services bancaires, caisses de retraite, loisirs, etc.
Une grande partie de la population n’a pas jugé utile ou eut l’opportunité d’utiliser des outils numériques, ordinateurs fixes, portables, les smartphones ou les tablettes.

Nous considérons que l’inclusion numérique est fondamentale pour réduire la fracture
numérique, encore bien réelle, entre les générations et réduire les inégalités sociales, culturelles, d’accès à l’emploi.
Dans un monde ultra-connecté avoir des connaissances numériques de base est devenu indispensable quel que soit son âge.

Nous animons avec bienveillance des ateliers collectifs d’initiation et de pratique des logiciels et des outils numériques libres, en fonction de la demande des utilisateurs.

Les thématiques que nous vous proposerons cette année

  • Hygiène informatique
  • Les bons usages sur l’Internet
  • Ranger et m’organiser
  • Entretenir son ordinateur
  • Utiliser une clé USB, un disque dur externe
  • Insérer une image
  • Mettre en page un courrier
  • Créer un tableau simple
  • Débuter sur la mise en forme
  • Progresser sur la mise en forme de textes
  • Classer ses recherches
  • Protéger son identité sur l’Internet
  • Tchatter avec une webcam
  • Utiliser les services administratifs en ligne
  • Débuter sur Internet et la messagerie
  • Le podcasting
  • Transférer et enregistrer sa musique
  • Remplir sa déclaration d’impôts
  • Faire des rencontres
  • Stockez ses données en ligne
  • Vendre, acheter, donner ses objets
  • Préparer ses vacances
  • Débuter sur la messagerie
  • Découvrir les réseaux sociaux
  • Faire des économies grâce à Internet
  • Utiliser les sites / applications pour communiquer
  • Débuter avec son téléphone portable
  • Transférer les photos de son téléphone
  • Utiliser les applications de sa tablette, son téléphone
  • Débuter sur sa tablette, son téléphone
  • Transférer et classer ses photos
  • Créer son livre photo
  • Réaliser un diaporama de photos
  • Le photomontage

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie la Mpt Albert Camus de Montpellier et Montpel’libre.

Mardis 7, 14, 21 et 28 mai 2019 de 16h30 à 18h00
Mpt Albert Camus - 118, allée Maurice Bonafos 34070 Montpellier

[FR Tours] Permanence ADeTI - Le mardi 28 mai 2019 de 18h30 à 20h30.

La permanence d'ADeTI est un moment d'accueil avec des bénévoles pour apprendre à utiliser un ordinateur sous GNU/Linux (Ubuntu, Linux Mint, Debian….)  mais aussi

  • réparer les problèmes de logiciels sur son ordinateur
  • prendre des conseils pour choisir des logiciels alternatifs
  • différencier les logiciels libres utilisables pour répondre aux besoins
  • préserver et réfléchir sur ses usages (vie privée, éthique….)

Mais c'est aussi un moment consacré pour

  • partager des connaissances et échanger des savoirs
  • maîtriser les formats ouverts et la pérennité de ses documents
  • Confidentialité, intégrité et disponibilité des systèmes d'information
  • Diversité des alternatives
  • Indépendance

Nous accueillons également des membres de l'association Touraine Data Network qui peuvent répondre aux questions concernant les réseaux connexion à Internet, alternatives aux « Box » et aux opérateurs commerciaux.

[FR Brignoles] Réunions Formations & Débats - Le mardi 28 mai 2019 de 18h30 à 22h00.

GULLIVAR (Groupe d’Utilisateurs de Logiciels Libres de l’Intérieur du VAR) vous invite à une soirée atelier / présentation qui aura lieu le mardi 28 Mai 2019, dès 18h30, en la salle des Saint Anges, chemin de San Sumian à Brignoles.

– Information sur l’association

À partir de 20h30, ateliers proposés par Eric Rojas
– Outils LibreOffice Modification de document sous WRITER

Cette soirée est ouverte à tous, adhérents et sympathisants.
Un accès haut débit (Ethernet & Wifi) est disponible pour la mise à jour et l’installation de distributions GNU/Linux.

[FR Lille] Permanence associative autour du Libre - Le mardi 28 mai 2019 de 20h30 à 23h00.

Vous avez décidé de faire le grand ménage de printemps dans votre vie numérique Venez nous rencontrer ce mardi 28 mai à 20H30 au Café Citoyen à Lille

La permanence associative autour du Libre est une manifestation conviviale, ouverte à toutes et tous, organisée par Chtinux le dernier mardi de chaque mois.

Rejoignez-nous pour y discuter joyeusement de Logiciel Libre, de Culture Libre, de données ouvertes (open data), de bidouille sous Linux, ou proposer vos idées d’évènements.

C'est aussi l'occasion d'obtenir un coup de main si vous rencontrez une difficulté sous Linux, ou si vous avez besoin de conseils pour migrer sur du Logiciel Libre.

Si vous venez avec votre ordinateur pour obtenir de l'aide technique, pour permettre à l'équipe bénévole de s'organiser, prévenez-nous via un courrier électronique à l'adresse bonjour CHEZ chtinux POINT org

Le Café Citoyen est accessible en métro (station République - Beaux Arts). Une connexion Internet est disponible sur place.

Pour soutenir le Café Citoyen, nous vous demandons d'y acheter au minimum une consommation. Après avoir pris votre boisson au bar, vous pouvez nous rejoindre directement au 2ème étage.

Au plaisir de vous retrouver ce mardi

[DE Berlin] OpenTechSummit Europe - Du mercredi 29 mai 2019 à 09h00 au jeudi 30 mai 2019 à 18h00.

Lectures and discussions around Open Technologies, Open Source, Open Design, Open Hardware and Open Knowledge take place at Himmelfahrt in the middle of Berlin.

[FR Le Mans] Permanence du mercredi après-midi - Le mercredi 29 mai 2019 de 12h00 à 17h00.

Entrée Libre, tout public                                                                                                                                    .

Présentation, initiation et maintenance des logiciels libres.

Remplacement  de Windows par GNU/Linux et formation gratuite.

Venez nombreux

Entrée Libre, tout public.

[FR Marseille] Ateliers numériques pour enfants - Le mercredi 29 mai 2019 de 13h30 à 17h30.

Ateliers d'éducation numérique pour enfants et jeunes de 5 à 15 ans, 100 logiciels libres, tous les mercredis après-midi en période scolaire.

C'est de 13 h 30 à 17 h 30 dans les locaux de Mille Bâbords au 61 rue Consolat.

Plus d'informations, tarifs et inscription sur http://revlibre.org.

[FR Marseille] Atelier Dé-GAFAM-isation - Le mercredi 29 mai 2019 de 16h30 à 18h30.

A l’occasion du Festival Oh les beaux jours à Marseille

Assodev - Marsnet et Revlibre vous invitent à libérer votre vie numérique, découvrir et installer des services et outils libres alternatifs aux GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), ce mercredi 29 mai, au festival Oh Les Beaux Jours à Marseille, lors d’un atelier de dé-GAFAM-isation ouvert à tous, en écho au nouveau roman d’Alain Damasio, Les Furtifs, aux éditions La Volte.

Ordinateur portable, tablette ou téléphone venez équipés à l’atelier Des défenseurs du numérique libre des associations Revlibre et Assodev - Marsnet vous aideront à les sécuriser et à protéger vos données. Une table parents-enfants sera aussi prévue pour apprendre en famille à activer le contrôle parental, à désactiver les publicités et à mieux apprendre avec le numérique.

Pour l’occasion nous habillerons les lieux des affiches de l’action anti-GAFAM de La Quadrature du Net

Prix libre. Places limitées. Réservation conseillée. Pensez à apporter votre ordinateur portable, votre tablette ou votre smartphone.

 Durée 2h
 Date mercredi 29 mai, 16h30
 Lieu Les Magasins 18 et 20 rue de la République 13001 Marseille - Métro Vieux-Port - Tram T2 et T3, arrêt Sadi Carnot - 10 minutes à pied de La Criée - 15 minutes à pied du Mucem

Réservation et infos http://ohlesbeauxjours.fr

[FR Vandoeuvre-lès-Nancy] Atelier/rencontre OpenStreetMap - Le mercredi 29 mai 2019 de 17h30 à 20h00.

Rencontre des contributeurs et curieux du projet OpenStreetMap, la cartographie libre et participative.

Le lieu de réunion est équipé d'ordinateurs.

Ouvert à tous. Entrée Libre.

[FR Beauvais] Atelier hebdomadaire de partage de connaissances autour des logiciels libres - Le mercredi 29 mai 2019 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.
C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Montpellier] Atel’libre Bricolotech Open-Bidouille - Le mercredi 29 mai 2019 de 18h30 à 20h00.

Atel’libre spécial enfants

  • Thymio : robot éducatif open source
  • Ozobot : le petit robot intelligent
  • Scratch : créez des histoires, des jeux et des animations.

Thymio a été créé à l’école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en collaboration avec l’école cantonale d’art de Lausanne (ECAL) en 2011. Le projet Thymio a pour objectif de rendre la découverte de l’informatique et de la technologie accessible à un large public en particulier les enfants.

Ozobot élargissez l’horizon de vos enfants avec Ozobot, le petit robot intelligent.
Tout est possible, votre enfant crée tout un monde d’aventure en jouant et programmant Ozobot.
Imaginez un jouet éducatif qui ouvre les porte de la programmation informatique, des sciences et de la robotique

Scratch est un langage de programmation graphique manipulable et exécutable par le logiciel de même nom à vocation éducative. Ainsi, Scratch est à la fois un environnement de développement et un moteur d’exécution du langage Scratch mais aussi un site web.

Possibilités d’ouvrir d’autres atel’libres Minetest, Warmux, Hedgewars, Godot… sur demandes.

Atelier 1 Fabriquer sa miniville connectée - Smart City (semaines impaires)
Atelier 2 Créer soi-même son PC Grappe de bureau - Desktop Cluster (semaines paires)

GRAPPE DE BUREAU - DESKTOP CLUSTER

Ce projet consiste à créer un cluster à partir de dev board. Rien de nouveau, c’est vrai, encore que… La nouveauté est dans l’utilisation. Nous allons partir de matériel et logiciels entièrement libres afin de créer un PC entièrement libre.

Définition du projet

L’idée est de dénicher un PC entièrement libre. Peu importe la puissance de l’engin, il faut qu’il soit libre, c’est-à-dire qu’il n’a aucun secret. Qu’aucun binaire ne soit indispensable à son fonctionnement, pas d’IME, pas d’AMT, pas de BIOS complexe et fermé. Un PC simple qui permet de naviguer sur le web, faire des travaux multimédia, interfacer avec des périphériques externes et autres composants type microcontrôleurs par exemple. Avec un peu de puissance de calcul pour la compilation. Si nous ne voulons pas de binaire, il nous faut de la puissance nécessaire pour compiler les sources.

Il existe des boards de dev plus ou moins chères et plus ou moins libres en assemblant ces dernières nous pourrons ainsi obtenir mon PC suffisamment puissant et entièrement libre.

Comment faire :

Quel matériel nous pouvons utiliser :

  1. L’Orange Pi PC (v1) semble un bon candidat pour du lowcost
  2. La libre computer board, avec 1GB ou 2GB de ram
  3. L’humming board, parfait pour ceux qui ont les moyens, la board est libre sans bidouille.

MINIVILLE CONNECTÉE - SMART CITY

L’idée est de produire une mini ville interactive. Ce qui nous intéresse ici c’est surtout la route et la circulation, mais avoir des maisons et commerces en plus peut être sympa. Ce projet implique de la conception 2D/3D, de l’électronique, de l’urbanisme et de la programmation. La réalisation devra être accessible à des enfants, contenir peu d’intelligence au début et évoluer de manière interactive. Les éléments qui composent la ville devront être interdépendants mais capable d’entrer en interaction et interchangeable.

Définition du projet

Que peut-on apprendre avec ce projet

  • Fonctionnement et utilisation des composants de bases résistance, led, transistor, condensateur
  • Conception et miniaturisation via circuits intégré ou mini micro contrôleurs
  • Montages électroniques de base branchement d’un moteur, d’un servomoteur, leds, capteurs
  • Se documenter en lisant les spécifications du matériel ou en s’inspirant de montage existant
  • Impressions de circuit imprimé, de décor, de châssis de voiture, de structure de bâtiment à l’aide d’une CNC.

    • Impressions complémentaires de la CNC via une imprimante 3D
    • Réflexion autour de la conception des éléments de base (voiture, route, signalisation)
    • Gestion de l’énergie, comment alimenter les feux, les voitures.
    • Comment gérer la synchronisation des feux
    • Comment gérer les interactions entre les voitures
    • Comment fixer les feux à la route. Je rappelle que la route est éphémère. C’est une feuille de papier avec des lignes au marqueur.
    • Comment associer les plaques de routes (Cela dépend beaucoup de la gestion de l’énergie et de la synchronisation)
  • Programmation de microcontrôleurs.

  • Recyclage de matériel existant avec une reprogrammation de microcontrôleurs ou des assemblages de relais, optocoupleur, etc.

Comment faire :

Le projet se présente sous une forme itérative, afin d’avoir rapidement quelque chose qui fonctionne à chaque itération. C’est pour cela que nous vous donnerons une piste pour commencer, mais rien ne sera imposé

  • Feux tricolores de signalisation
  • Comportement des feux tricolores
  • Ajout de feux piétons
  • Gestion d’interruption

POURQUOI LES LOGICIELS LIBRES :

Pour

  1. Refuser l’obsolescence programmée
  2. Pouvoir mettre fin au chantage lié aux données personnelles
  3. Être capable de s’assurer que le matériel et les logiciels que nous utilisons font bien ce qu’ils sont censés faire.
  4. Réduire la fracture technologique en permettant à chacun de s’intéresser au fonctionnement de ce qui inonde notre quotidien.
  5. Faciliter l’amélioration continue, chacun peut apporter selon son envie, son internet, ses possibilités.

Les places à cet atelier sont limitées, il est donc préférable de s’inscrire avant.
Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Mercredis 15, 22 et 29 mai 2019 de 18h30 à 20h00 (tous les mercredis)
DoTank au 2, rue du Pavillon, 34000 Montpellier

[FR Grenoble] Session Hack du mercredi - Le mercredi 29 mai 2019 de 19h00 à 23h00.

Séance du mercredi soir au LOGal

C'est ouvert à tout le monde, vous êtes les bienvenu.e.s

N'hésitez pas à passer nous voir pour rencontrer nos membres, découvrir leurs projets ou participer

[FR Toulouse] Toulouse Hacker Space Factory #10 - Du jeudi 30 mai 2019 à 15h00 au dimanche 2 juin 2019 à 22h00.

THSF #10 // N.E.A.R

Akira. A.D. 2019 Neo-Tokyo, le manga culte de Katsuhiro Otomo écrit entre 1982 et 1990, nous plonge en 2019 dans une Néo-Tokyo post-apocalyptique et futuriste. Mégapole aliénante, politiciens corrompus, révoltes sociales, expérimentations militaires, pouvoirs psychiques et mutations techno-organiques… Katsuhiro Otomo pose les bases du cyberpunk japonais et questionne avec acuité les modes d’organisation sociale, le rapport de l’homme à la technologie et sa place dans l’environnement.

La 10ème édition de la Toulouse HackerSpace Factory (THSF) se construit en hommage et écho à cette oeuvre majeure tant sur le plan graphique que scénaristique avec un récit profondément politique et social. Malheureusement la 2019 d’Otomo se rapproche par bien des aspects de notre 2019 actuelle, et les questions qu'il soulevait au début des années 80 restent toujours prégnantes. Notamment les inégalités et l'injustice sociale, le rapport à la science et aux technologies, aux contrôles des personnes et des masses, et à l’environnement. Autant de questions que, depuis 10 ans, la THSF entend partager avec des artistes, des hackers, des chercheurs, des militants associatifs et tous les publics.

Pour ces 10 ans donc, et dans le contexte politique, social et climatique actuel, nous nous efforcerons de penser en termes de « contre-fin » du monde. Questionner et repenser les modèles théoriques et les paradigmes sociétaux, mutualiser les compétences et les savoirs, expérimenter et pratiquer l'intelligence collective.

Nous en profiterons également pour rendre hommage aux personnes qui ont permis de concrétiser et faire perdurer l'aventure THSF pendant ces 10 ans, grâce à leur implication, leur énergie, beaucoup d'amour et de bienveillance <3

À PROPOS DE LA THSF

Depuis 2010, la THSF est un rendez-vous autour des différentes facettes de la culture hacker.
Logiciels et matériels libres, DIY, réappropriation et détournement des technologies, art et science, défense des droits et libertés sur Internet, sécurité informatique, médias et investigation citoyenne, politique et société… sont parmi les sujets que nous invitons à venir découvrir, questionner, partager et construire ensemble.

Durant 4 jours, l’événement articule

  • \Conférences, conférences éclair et tables rondes
  • \Ateliers, associations et hackerspaces
  • \Exposition, installations, performances, oeuvres et création numérique
  • \Concerts
  • \Résidence hackers 24H/24H

L'événement est organisé par le Tetalab et Mix'Art Myrys

L'accès à l'événement se fait sur participation libre et nécessaire.

Pour en savoir plus, vous pouvez nous écrire à contact@tetalab.org ou sur le canal IRC freenode#tetalab.

[FR Bordeaux] Jeudi Giroll - Le jeudi 30 mai 2019 de 18h30 à 20h30.

Les membres du collectif Giroll, GIROnde Logiciels Libres, se retrouvent une fois par semaine, pour partager leurs  savoir-faire et expériences autour des logiciels libres.

Le collectif réalise aussi une webradio mensuelle, tous les seconds jeudis du mois, à retrouver en direct sur le site de Giroll.

Ces rencontres sont ouvertes à tous.

[FR Grenoble] Session Hack du jeudi - Le jeudi 30 mai 2019 de 19h00 à 23h00.

Séance du jeudi soir au LOGal

C'est ouvert à tout le monde, vous êtes les bienvenu.e.s

N'hésitez pas à passer nous voir pour rencontrer nos membres, découvrir leurs projets ou participer

[FR Clermont-de-l'Oise] Atelier mensuel de sensibilisation et de partage de connaissances autour des logiciels libres - Le vendredi 31 mai 2019 de 14h00 à 16h30.

Tous les deniers vendredis après-midi du mois, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

L'atelier aura lieu dans les locaux de nos amis du CAL (Centre d'Animation et de Loisirs) du Clermontois.

[FR Montpellier] Permanence Les logiciels libres, parlons-en - Le vendredi 31 mai 2019 de 17h00 à 19h00.

Les logiciels libres parlons-en Ouvrons le dialogue sur l’ouverture des données Partageons nos expériences pour une meilleure répartition des connaissances.

Cette permanence vous permet de rencontrer le groupe Montpel’libre, ses activités, d’être orienté vers nos ateliers et permanences techniques et d’être accompagné pour une transition digitale progressive et adaptée vers les logiciels libres.

Proposition de programme

  • discussions autour de l’organisation d’événements
  • gestion des groupes de travail
  • propositions diverses
  • présentation de l’asso

Montpel’libre est un Groupe d’Utilisateurs GNU/Linux et Logiciels Libres qui promeut les logiciels libres, la culture libre et les biens communs.
Notre association se situe à la jonction des secteurs d’activités du numérique, des industries culturelles et créatives, de l’économie sociale et solidaire, du développement durable, de la recherche et formation ainsi que de l’éducation populaire et de l’éducation scientifique.
Elle s’adresse à l’informaticien comme au néophyte, au particulier comme au professionnel ou à l’étudiant et à un public de tout âge.

Montpel’libre exerce des activités multiples autour de six pôles

  1. PERMANENCES
  2. ATELIERS
  3. CONFÉRENCES / FORMATIONS / EXPERTISE
  4. ÉVÉNEMENTIEL
  5. TECHNIQUE / SÉCURITÉ
  6. PUBLICATION

Et de plusieurs communautés et groupes de travail.

Ces permanences sont suivies d’un Apéro refaire le monde convivial et partagé, de 18h30 à 21h30. Elles ont lieu au Faubourg marché, tous les vendredis de 17h00 à 19h00.
Permanences

  • vendredi 3 mai 2019 de 17h00 à 19h00
  • vendredi 10 mai 2019 de 17h00 à 19h00
  • vendredi 17 mai 2019 de 17h00 à 19h00
  • vendredi 24 mai 2019 de 17h00 à 19h00
  • vendredi 31 mai 2019 de 17h00 à 19h00

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie Le Faubourg Marché et Montpel’libre.

Vendredis 3, 10, 17, 24 et 31 mai 2019 de 17h00 à 19h00 (tous les vendredis sauf fériés)
Le Faubourg - 15, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier

[FR Paris] Apéro April - Le vendredi 31 mai 2019 de 19h00 à 22h00.

Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d'échanger, de partager un verre et manger mais aussi de discuter sur le logiciel libre, les libertés informatiques, fondamentales, l'actualité et les actions de l'April…

Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l'April ou pas.

N'hésitez pas à venir nous rencontrer.

Où et quand cela se passe-t-il

L'apéro parisien aura lieu vendredi 31 mai 2019 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April.

L'adresse
April, 44/46 rue de l'Ouest, bâtiment 8, 75014 Paris (entrée possible par la place de la Catalogne, à gauche de la Biocoop).
Métros Gaîté, Pernety, Montparnasse. Sonner à "April" sur l'interphone.
Le téléphone du local 01 78 76 92 80.

L'Apéro a lieu à Paris notamment parce que le local s'y trouve ainsi que les permanents et de nombreux actifs. Pour les apéros dans les autres villes voir sur le pad plus bas.

En ouverture de l'apéro nous ferons un court point sur les dossiers/actions en cours.

Le glou et le miam

Vous pouvez apporter de quoi boire et manger afin de reprendre des forces régulièrement. Nous prévoirons bien sûr un minimum vital.

Vous pouvez vous inscrire sur le pad.

[FR Beauvais] Publication assistée par ordinateur (PAO) avec Scribus - Le samedi 1 juin 2019 de 09h30 à 12h00.

Scribus est conçu pour permettre la mise en pages de façon flexible, et a la capacité de préparer des fichiers pour des équipements professionnels d'impression.

Il peut également permettre de créer des présentations animées et interactives, et des formulaires PDF.

Il peut servir à réaliser des dépliants, des plaquettes, des livres et des magazines, et tout type de document destiné à être imprimé ou à être visualisé sous forme numérique.

Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Scribus

Site du logiciel https://www.scribus.net/

[FR Roubaix] OS Linux versus MacOS versus Windows - Le samedi 1 juin 2019 de 10h00 à 12h30.

Quels OS pour mon PC, qu'est-que ça va changer si je passe sous Linux, mon PC peut-il convenir, quelle distribution Linux choisir, quel environnement graphique

Et puis d'abord, qu’est-ce qu'un OS et à quoi ça sert

Cette séance est la première des 4 séances du mois Linux organisé chaque année à la Médiathèque de Roubaix.

Pour mémoire,

  • 01/06/2019 - 10h-12h30 quel os choisir pour mes usages, pour mon ordi
  • 08/06/2019 - 10h-17h00 Install-Party Linux
  • 15/06/2019 - 10h-12h30 Prise en main, installations classiques, mises à jour
  • 22/06/2019 - 10h-12h30 suite et fin prise en main, installations applications non présentes dans les magasins de la distrib, quelles différences pour les applications AppImage, FlatPak et Snap

Pour s'inscrire
http://www.mediathequederoubaix.fr/agenda/formation-informatique-installer-utiliser-linux

[FR Aix-en-Provence] Samedi Libre - Le samedi 1 juin 2019 de 10h00 à 18h00.

PROGRAMME

10h00 - 12h30 Interventions sur rendez-vous et démonstrations

11h00 - 12h30 Atelier Nextcloud pour inciter les gens à faire de l'auto-hébergement

12h30 - 14h00 Déjeuner en commun et discussions

14h00 - 18h00 Interventions urgentes et démonstrations

 

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Ces Samedis Libres sont organisés par l'Axul en collaboration avec plusieurs associations de logiciels libres des Bouches-du-Rhône.

Ils proposent des présentations générales et une aide technique pour le dépannage et la mise à jour d'ordinateurs avec des logiciels libres. Ils présentent aussi des démonstrations de matériels libres.

Des informations sont disponibles sur la Culture Libre (OpenStreetMap, Wikipedia…).

 

PRÉSENTATIONS POSSIBLES

Présentation de livres et de sites Internet consacrés au Libre

Présentation du micro-ordinateur micro:bit conçu pour rendre l’enseignement et l’apprentissage facile et amusant.

Présentation du micro-ordinateur PyBoard co-développé avec le langage MicroPython

Présentations liées aux nouveaux programmes scolaires sur le codage

  • Présentations de Pygame, Python, Scratch et Snap.
  • Présentations de modèles éducatifs libres écrits en HTML5 pour PC ou tablettes quel que soit le système d'exploitation exemple du site PhET.
  • Présentation du projet 1, 2, 3… codez: Enseigner l'informatique à l'école et au collège (Fondation La main à la pâte).
  • Présentations d'autres logiciels éducatifs et/ou scientifiques…

Autres présentations

  • Comparaison des environnements Cinnamon, GNOME, KDE, LXDE et Xfce installés avec la même version d'Ubuntu.
  • Distribution Emmabuntüs pour la rénovation d'ordinateurs anciens.
  • Distribution PrimTux 2 pour les élèves de l'école primaire.
  • Distribution Pure OS associée au projet Librem pour des ordinateurs avec des matériels et des logiciels libres.
  • Distribution Ubuntu 18.04.
  • Distribution Ubuntu Touch sur un téléphone mobile.
  • Distributions Linux installées sur des clefs USB insérées dans des ordinateurs Linux, Windows 7 ou Windows 10.
  • Cohabitation Linux - Windows 10 le cas d'Ubuntu 64 bits.
  • Évolution du projet pédagogique OLPC (One Laptop per Child) : ordinateur XO-4, tablette OLPC partiellement libérée avec F-Droid et différentes machines avec la plate-forme pédagogique Sugarizer.
  • Présentation d'Inkscape, logiciel de dessin vectoriel professionnel pour Windows, Mac OS X et GNU/Linux
  • Présentation de logiciels scientifiques libres (SageMath…)

NB Certaines démonstrations pédagogiques sont en libre service. Les autres démonstrations seront normalement possibles toute la journée elles seront lancées en fonction des souhaits des visiteurs et des disponibilités des spécialistes.

Adresse Centre Social et Culturel des Amandiers, 8 allée des Amandiers, Jas-de-Bouffan (cliquer sur ce dernier lien pour avoir un plan détaillé).

Ces samedis libres et gratuits sont ouverts à toutes et à tous, débutant(e)s ou expert(e)s GNU/Linux, membres ou non d'associations du Libre. Les locaux sont au rez-de chaussée et accessibles par tous.

Entrée Libre. Tout Public.

Prochain samedi Libre

[FR Tours] Stand OSM à la fête du vélo - Le samedi 1 juin 2019 de 10h00 à 18h00.

Venez à la rencontre des contributeurs #OSM cyclistes.

On y parlera vélo et #OpenStreetMap (aménagements cyclables, itinéraires cyclables, cartes sur le thème du vélo, équipements pour les cyclistes et leurs vélos…).

[FR Challans] Permanence Linux - Le samedi 1 juin 2019 de 14h00 à 18h00.

L'association Linux Challans vous donne rendez-vous au Centre de la Coursaudière, 9 rue de la Cité 85300 Challans.

Nous vous proposons lors de ces rendez-vous mensuels d'échanger autour du Libre, des conseils ou une assistance technique.

Vous pouvez venir pour vous faire aider, ou aider, à installer et paramétrer une distribution Linux de votre choix ou des logiciels libres sur votre ordinateur.

Recommandations*:*

  • Sauvegardez vos données avant de venir.
  • Libérez de la place sur le disque dur (20 Go minimum) et défragmentez Windows si vous voulez le conserver.

Au plaisir de vous voir bientôt

[FR Saint-Cyr-l'École] Permanence Root66 - Le samedi 1 juin 2019 de 14h00 à 17h00.

Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres le samedi 1 juin

La permanence se tiendra au Centre Pierre Semard à Saint-Cyr-l'École (à deux pas de la gare RER C)

Dans cette permanence nous discuterons des logiciels libres, nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, et cela afin de vous aider à vous familiariser avec.

Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Programme:

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Entrée libre et gratuite

Sur place, l'adhésion à l’association est possible mais non obligatoire

Prochaine permanence

Samedi 08 juin 2019

[FR Marseille] Un système d'exploitation libre Debian - Le samedi 1 juin 2019 de 14h00 à 18h00.

L' association  CercLL organise deux ateliers Debian le 4 mai 2019 et le 1 juin de 14h00 à 18h00 au Foyer du peuple 50 rue Brandis 13005 Marseille

Éric Morino (de l’association CercLL) vous propose de découvrir un système d'exploitation libre Debian pour votre ordinateur.

Un système d'exploitation est une suite de programmes de base et d’utilitaires permettant à un ordinateur de fonctionner.

Debian est bien plus qu'un simple système d'exploitation il est fourni avec plus de 51000 paquets. Ce sont des composants logiciels précompilés, assemblés dans un format ingénieux conçu pour une installation aisée sur une machine. Lire la suite…

Maximum 10 personnes sur inscription 10 euros la séance.

S'inscrire Ici

[FR Paris] Premier Samedi du Libre - Le samedi 1 juin 2019 de 14h00 à 18h00.

Chaque premier samedi de chaque mois, de 14h00 à 18h00, des bénévoles passionnés de logiciels libres se retrouvent au Carrefour Numérique² de la Cité des Sciences, pour une install-party de distributions GNU/Linux ou Android, ainsi que des ateliers.

Venez aider ou vous faire aider à installer et paramétrer des logiciels libres et toute distribution GNU/Linux ou Android avec les associations d'utilisateurs de Fedora, Mageia, Ubuntu, Debian, Trisquel… (pour GNU/Linux) ; Replicant, LineageOS, f-droid (pour Android), sur netbook, portable, tour, PC/Mac (pour GNU/Linux), smartphone ou tablette (pour Android), éventuellement à côté de votre système actuel (pour GNU/Linux).

N'hésitez pas non plus à passer si vous rencontrez des difficultés avec des périphériques, matériels, logiciels libres sous GNU/Linux ou Android.

Ce samedi sera également organisé un Café Vie Privée: venez discuter avec nous à partir de 16h en salle Agora des différentes manières de protéger vos données personnelles et votre intimité numérique

  • 12h30-13h45 déjeuner à la pizzeria Le Verona, 25 avenue Corentin Cariou
  • 14h00-18h00 salle Classe Numérique install party GNU/Linux et Android, toutes distros
  • 16h00-18h00 salle Agora Café Vie Privée
  • 14h00-18h00 salle Atelier atelier Blender3D du BUG (Blender3D Users Group)
  • 14h00-18h00 salle LivingLab atelier Brique Internet/auto-hébergement avec franciliens.net
  • 14h00-18h00 salle Studio wikipermanence de l'association Wikimedia
  • et après 18h, on continue à échanger et discuter (généralement dans un bar avenue Corentin Cariou)

Pour les salles, voir le plan du Carrefour Numérique.

Nous avons besoin de volontaires pour l'accueil et les installations. Il est utile, mais pas obligatoire, de vous inscrire comme parrainé, parrain, ou visiteur sur le site premier-samedi.org en décrivant votre matériel et vos attentes.

Parrainé·e·s

  • Pour l'installation d'une distribution GNU/Linux:

    • venez de préférence dès le début (vers 14h-14h30)
    • sauvegardez sur disque externe, clé usb ou DVD vos fichiers importants
    • supprimez les fichiers et logiciels superflus
    • faites un nettoyage de disque et une défragmentation (utilitaires Windows)
    • n'oubliez pas votre chargeur, vos câbles, etc.
    • prenez connaissance de la présentation, du code de conduite, du document présentant les liens et infos utiles et de la décharge
    • apportez un disque dur externe ou une clé usb ou un dvd
  • Pour l'installation d'une distribution Android

    • venez de préférence dès le début (vers 14h-14h30)
    • sauvegardez les données des applications (SMS, contacts, etc) car elles seront effacées durant l'installation, et si possible les fichiers/dossiers personnels (musique, films, pdf, etc) afin de ne pas risquer de les perdre en cas d'erreur technique
    • Si possible, essayez de vérifier s'il y a des distributions Android compatibles avec votre appareil
    • https://wiki.lineageos.org/devices/: liste des appareils compatibles avec LineageOS
    • https://redmine.replicant.us/projects/replicant/wiki/ReplicantStatus#Replicant-60: liste des appareils compatibles avec Replicant, ainsi que la liste des fonctionnalités (GPS, camera, etc) prises en charge
  • Dans tous les cas:

    • demandez l'autorisation de prendre des photos si vous souhaitez en prendre
    • n'oubliez pas que nous sommes des bénévoles, pas un SAV ;-)

Parrains et marraines

  • ISOs de nombreuses distros installables par serveur local Parinux et Raspberry-Pi 3
  • apportez une clé usb 3 ou un dvd, des ISOs, de vos distros favorites
  • demandez si l'installé·e a bien sauvegardé ses fichiers
  • demandez si l'installé·e a bien nettoyé, défragmenté, CHKDSKé
  • si possible, autonomisez l'installé-e, expliquez, laissez-lui le clavier
  • prenez connaissance de la présentation, du code de conduite, du document présentant les liens et infos utiles et de la décharge
  • évitez de commencer une installation complète après 16h00
  • préférez une réinstallation propre à une longue mise à jour
  • terminez ce que vous avez commencé ou passez le relais
  • incitez l'installé·e à se rapprocher de l'association dédiée à sa distribution
  • si possible, installez et lancez l'utilitaire Bleachbit.

Entrée libre et gratuite, pour tout public.

Transports

[FR Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 1 juin 2019 de 14h30 à 18h30.

Présentation de l'E2L

Quel est le rôle de l'école du logiciel libre

Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

Comme toutes les écoles, son rôle est d'apprendre à ses élèves les logiciels libres, c'est-à-dire

  • comment en trouver de bons parmi les nombreux sites qui en proposent,
  • comment en prendre possession en fonction des licences,
  • comment les installer en fonction de ses besoins,
  • comment les tester et les utiliser,
  • comment en comprendre le fonctionnement pour ensuite les modifier,
  • comment écrire ses propres logiciels libres.

En fait, l'école du logiciel libre est une université populaire, comme celles qui ont vu le jour en France à partir du 19ᵉ siècle, et dont le but est de transmettre des connaissances théoriques ou pratiques à tous ceux qui le souhaitent. Et pour atteindre ce but, sa forme juridique est de type " association à but non lucratif ".

Comment fonctionne l'école

Cette école étant une association, elle possède, comme toutes les autres, un bureau, élu chaque année en assemblée générale, pour l'administrer. Mais elle a aussi des responsables pédagogiques dont le rôle est essentiel, car ce sont eux qui établissent les programmes des cours en fonction des souhaits des adhérents, valident les candidatures des enseignants et affectent les sessions.

Les membres du bureau et les responsables pédagogiques forment « l'encadrement de l'école ». Tous les membres « encadrants » doivent être membres de l'association.

Les locaux où se déroulent les cours seront ceux que l'on veut bien nous prêter une salle des fêtes, un théâtre, une salle de réunion publique, un amphi dans une école publique, ou autre.

Les thèmes des cours sont définis par les adhérents en fonction de leurs envies, de leurs besoins. Les cours sont ensuite décidés par les responsables pédagogiques de l'école en fonction des enseignants disponibles.

Afin de permettre au plus grand nombre de participer et d'assister aux cours, les sessions se tiennent essentiellement le samedi. Une première de 9h à 12h30, et une autre de 14h à 17h30.

Programme détaillé sur le site http://e2li.org

[FR Juvisy-sur-Orge] Permanence GNU/LINUX - Le samedi 1 juin 2019 de 14h30 à 17h00.

Permanence GNU/LINUX, installation et maintenance par LINESS en partenariat avec l*e CIJ* (Club informatique de Juvisy-sur-Orge).

Il s'agit d'une assistance pour vous aider à installer et utiliser LINUX, mais ce n'est pas un cours à proprement parler.

Aucune inscription préalable n'est nécessaire, aucune assiduité n'est requise.

Quand vous avez un problème vous passez nous voir.

ATTENTION Changement de lieu voir détails sur le site de LINESS

Attention du fait des travaux de la gare l'accès en voiture peut être difficile.

Éventuellement stationner parc Danaux (à côté du pont sur la Seine) qui est gratuit le samedi après-midi (3mn à pied après pour aller au CIJ).

Par contre c'est tout à côté de la gare.

[FR Baud] Réemploi de vieux pc autour du logiciel libre - Le samedi 1 juin 2019 de 15h00 à 17h00.

Présentation du ré emploi d'ordinateurs en y installant Linux Ubuntu ou Emmabuntu

Petite présentation sur les logiciels libres et les alternatives aux GAFAM.

Tout Public.

[FR Nantes] Permanences Linux - Le samedi 1 juin 2019 de 15h00 à 18h00.

Les permanences de juin 2019 auront lieu les

samedi 1ᵉʳ, 15 et 29 juin 2019 de 15h à 18h dans l’aile du local associatif Bellamy 17.

Au plaisir de vous voir à l’une de ces dates.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

GIMP 2.10.10 : « c’est dur de colorier ! »

ven, 24/05/2019 - 18:43

Il s’est passé quelques mois depuis la dernière sortie de GIMP. Le résultat vaut probablement l’attente ! De nouvelles fonctionnalités en pagaille, des optimisations, corrections et améliorations de la stabilité font partie de cette version 2.10.10, sortie le 7 avril. Citons notamment :

  • la colorisation par détection de traits dans l’outil de remplissage ;
  • des outils de transformation améliorés ;
  • option « Échantillonner sur tous les calques » maintenant disponible sur l’outil correcteur et amélioré sur l’outil de clone ;
  • les brosses paramétriques maintenant en 32 bits par canal de couleur ;
  • création de nouvelles brosses et modèles simplifiée ;
  • sélection de calque sur canevas ;
  • enregistrement et exportation plus sûrs et rendu de groupe plus rapide ;
  • prise en charge du format DDS ;
  • de nombreuses améliorations dans le moteur graphique GEGL.

  « C’est dur de colorier ! », par Aryeom, CC By-SA 4.0

Sommaire Améliorations remarquables Outils améliorés Outil de remplissage

L'outil de remplissage a connu toute une série d'améliorations le rendant plus utilisable. En outre l'outil dispose maintenant d'un nouveau mode de « Remplissage par détection de traits » (parfois appelé « colorisation intelligente ») !

Prélèvement de couleur rapide

Comme pour les outils de peinture, on peut désormais prélever les couleurs avoisinantes sur le canevas en cliquant avec la touche Ctrl enfoncée, sans avoir besoin de changer d'outil.

Cliquer, déplacer pour remplir

Dans le mode « Remplir des couleurs similaires », ainsi que le nouveau mode « Remplir par détection de traits », vous pouvez désormais laisser le bouton pressé en déplaçant la souris pour continuer à remplir les zones alentours.

Remplissage par détection de traits

Enfin un changement majeur est l'implémentation d'un nouvel algorithme de remplissage pour les peintres numériques. Cet algorithme remplit à l'intérieur de zones de trait, éventuellement non parfaitement fermées, en s'efforçant de ne pas laisser de pixels non coloriés.

Cette fonctionnalité originellement présente dans le greffon G’MIC, accompagnée d'une publication de recherche, fut contribuée par moi-même dans le cadre d'un projet de l'équipe IMAGE du laboratoire GREYC (rattaché au CNRS, l'Université de Caen et l'école d'ingénieur ENSICAEN), avec un retour d'expérience important d'Aryeom du projet ZeMarmot.

Voir aussi mon article plus technique sur cette nouvelle fonctionnalité.

Outils de transformation

Ell a amélioré divers aspects sur plusieurs outils de transformation :

  • L'outil de mise à l'échelle redimensionne en gardant le centre fixe, même lors du redimensionnement par paramètres numériques.
  • L'outil de transformation unifiée garde maintenant les proportions par défaut lors d'un redimensionnement.
  • Nouvelles options « Contraindre les poignées » et « Autour du centre » à l'interface de l'outil perspective, similaires aux options correspondants dans l'outil de transformation unifiée.
  • Nouveau boutton « Réajuster » dans plusieurs outils de transformation autorisant à réajuster les poignées sur le canevas en fonction du niveau de zoom en cours.
  • Les directions de transformation (en avant et en arrière) peuvent maintenant être liées, autorisant le réajustement manuel des poignées sans affecter la transformation en cours.
Outil correcteur et clone

Michael Natterer a amélioré l'outil correcteur en y ajoutant l'option « Échantillonner sur tous les calques » permettant de peindre sur un calque séparé, gardant ainsi les pixels sources intacts. L'outil de clone avait déjà cette même option, qui fut améliorée pour fonctionner de même.

Ces changements sont importants pour manipuler des images sans modifier les pixels originaux, d'une manière non-destructrice.

De meilleures brosses Brosses paramétriques 32 bits

Michael Natterer et Ell ont amélioré la prise en charge des brosses dans GIMP. Une grosse amélioration pour les peintres fut de faire enfin le rendu des brosses paramétriques en nombres flottants sur 32 bits (par canal de couleur), dans la lignée du passage au traitement des couleurs en haute précision. L’avantage principal est d’éviter la postérisation lors de l’utilisation de larges brosses, en particulier dans les couleurs sombres.

Notons cependant que les brosses raster restent en 8 bits pour l’instant. Leur évolution en flottants sur 32 bits est aussi prévue.

Enfin notons que les greffons n’ont encore accès qu’à des versions 8 bits par canal de couleur, même pour les brosses et modèles en haute précision. De nouvelles interfaces de programmation devront être ajoutées plus tard pour la prise en charge de ces données en haute précision par les greffons.

Création simple de brosses et motifs depuis le presse‐papiers

Il était déjà possible de créer de nouvelles brosses et motifs à la volée depuis le presse‐papiers (c’est‐à‐dire à partir d’images copiées, par exemple avec le fameux raccourci Ctrl + C) mais il n’était pas possible de les sauvegarder. Bien que pratique, cette fonctionnalité ne permettait donc que la création de brosses et motifs temporaires.

Ces brosses et motifs temporaires peuvent maintenant être dupliqués comme toute autre donnée, leur permettant ainsi de devenir des données stockées « normales », donc réutilisables. Bien que ce changement ait l'air simpliste, il est le résultat d'une grosse migration de code, par Michael Natterer : ce code était auparavant du code greffon, il fait maintenant partie du cœur de GIMP. Il y a des chances que cette migration ait davantage d'heureuses implications dans un futur proche !

Ouvrir en tant qu'image

L’ancrable « Brosses » propose maintenant un nouveau bouton « Ouvrir la brosse en tant qu’image » permettant l’édition rapide et simple d’une brosse enregistrée.

Sélection de calque depuis la zone de dessin

Quiconque travaillant avec un nombre conséquent de calques a parfois ressenti la frustration de ne pas trouver le bon calque dans la liste même si ses pixels sont visibles sur la zone de travail.

J'ai donc implémenté un nouveau modifieur générique sur canevas (Alt + clic milieu) permettant de sélectionner un calque en cliquant sur les pixels. Le calque le plus haut contenant ce pixel sera sélectionné. En maintenant la touche Alt pressée et en continuant à cliquer, vous pourrez sélectionner chaque calque inférieur l'un après l'autre. Le nom du calque sélectionné sera aussi temporairement affiché dans la barre d'état. Les choix d'intéractions ont bénéficié grandement de l'expérience d'Aryeom, du projet ZeMarmot, laquelle a d'ailleurs aussi eu l'idée de base de cette fonctionnalité.


Sélection de calque sur canevas avec Alt + clic milieu

Plus rapide et plus sûr

Comme d’habitude, de nombreux bogues ont été corrigés et des optimisations faites. Citons notamment :

Enregistrements et exportations plus sûrs

Différentes sections du code dédié à l'écriture de fichier ont été rendues plus robustes en évitant la réécriture du fichier quand survient une erreur. En particulier la sauvegarde au format XCF et l'exportation (vers les formats de rendu d'image) devraient être plus sûres et vous éviter de vous retrouver avec un fichier corrompu (c'est à dire qu'en cas d'erreur, vous n'avez bien sûr pas de copie de la dernière version de l'image, mais au moins vous ne perdez pas votre précédente version).

Rendu des groupes de calque plus rapide

Le rendu des groupes de calque se fait maintenant par plus gros morceaux, plutôt que tuile par tuile (ce qui avait plus ou moins pour effet d'annuler l'avantage du multi-thread pour le rendu des groupes). La vitesse de rendu en est ainsi beaucoup améliorée.

Paquet macOS amélioré

Le support des écrans HiDPI à haute densité de pixels comme Retina a été amélioré pour la version macOS/OSX ce qui corrige des problèmes d'icones floues.

De plus, le binaire pour macOS est enfin signé. L'installation sur cette plate-forme est désormais beaucoup moins pénible !

Et plus encore !

Depuis GIMP 2.10.8, 775 modifications (en moyenne 5 par jour) ont été effectuées dans la branche 2.10 (voire davantage dans d'autres branches de développement). Beaucoup de bogues ont ainsi été corrigés (41 rapports ont été fermés durant cette fenêtre de développement), les performances ont été améliorées et plusieurs tâches sont exécutées de manière plus sûre.

On peut aussi compter 66 modifications pour babl 0.1.62 et 404 modifications pour GEGL 0.4.14

Enfin, 21 traductions ont été mises à jour. Nous souhaitons d'ailleurs remercier nos traducteurs qui permettent de fournir GIMP dans énormément de langages à travers le monde !

Greffons support du format DDS

L'extension DDS, développée à l'origine par Shawn Kirst et Arne Reuter, fait maintenant partie des greffons de base fournis avec le logiciel. Ceci permet donc à GIMP de gérer les fichiers DirectDraw Surface sans installation supplémentaire.

Il est à noter que ce greffon est à la recherche d'un mainteneur actif. Le développement est arrêté et l'intégration n'a consisté qu'en une adaptation minimale donc les patches pour améliorer cette prise en charge sont les bienvenus.

Réécriture du greffon Spyrogimp

Elad Shahar, l'auteur original du greffon Spyrogimp, l'a entièrement réécrit avec davantage d'options et une prévisualisation automatique (dessinant directement dans un calque temporaire à l'opposé d'une prévisualisation via GEGL).


Nouveau greffon Spyrogimp

L'ancien greffon est toujours disponible, par soucis de compatibilité avec des scripts existants, mais il n'est plus disponible via le menu, la nouvelle version le remplaçant.

Filtres

Les flous cinétiques circulaire, linéaire et de zoom sont maintenant dôtés d'une nouvelle intéraction sur canevas permettant des modifications plus visuelles des paramètres.

Autour de GIMP GEGL et babl

Cette version de GIMP est accompagnée d'une importante mise-à-jour de GEGL (désormais en 0.4.14), incluant aussi bien des améliorations internes que des ajouts visibles pour l'utilisateur.

En particulier, l'outil indépendant gegl, lequel peut être utilisé pour traiter des opérations GEGL directement en ligne de commande, a vu son interface graphique énormément retravaillée par Øyvind Kolås.
La nouvelle interface propose maintenant un visionneur d'image et un éditeur de graphes, permettant la manipulation d'image non-destructivement en temps réel.


Le binaire gegl propose un nouvel éditeur graphique

Non seulement cela fait donc office d'éditeur "preuve conceptuelle" non-destructif, proposant même des fonctionnalités avancées basées sur le touché et le scripting Lua, mais en plus cela sert de laboratoire d'essai pour des fonctionnalités GEGL, nouvelles comme existantes, tel que le rendu mipmap.


L'éditeur peut être scripté avec Lua, permettant une interface adapté à chaque opération

Øyvind Kolås a également travaillé dans l'intégration en profondeur du support du CMJN à la fois dans babl, qui est sorti en version 0.1.62 plus tôt cette année, et GEGL. Cela inclut le support des profils ICC CMJN dans babl (actuellement, grâce à LCMS2), le support direct du CMJN dans les fonctions GEGL concernées et les opérations principales, et le support pour la lecture/écriture de données CMJN dans les fichiers TIFF et JPEG. Même si ce n'est pas encore terminé, ce travail est une belle avancée pour ajouter un support CMJN de grande qualité dans GIMP.

Cette sortie s'accompagne bien sûr de diverses corrections de bug et d'amélioration de performance, dont:

  • factorisation de la plateforme de parallélisation;
  • compression des tuiles en swap;
  • suppression de l'interface de développement (API) dépréciée iterator;
  • nouvelles operations dans l'atelier (workshop, la collection des opérations GEGL en cours de développement non jugées stables ou finales);
  • améliorations d'opérations existantes.

Consultez les notes de sortie de GEGL pour plus de détails.

Une note pour les mainteneurs de paquets : pour construire GEGL 0.4.14 sur plateforme Win32, deux commits nécessiteront du picorage (cherry-picking, sélection d'un ou plusieurs commits à appliquer à une branche): les commits 141a7aa7 et b3ff0df0.

Et ensuite ?

Comme souvent, nous rappelons que vous pouvez faire un don au projet GIMP et financer plusieurs des personnes mentionnés dans cette dépêche, dont notamment notre projet ZeMarmot. C'est un moyen de rendre à la communauté si vous appréciez le travail accompli et souhaitez aider GIMP à s'améliorer !

Le travail sur la base de code de GIMP reste très actif, non seulement sur la branche stable 2.10.x mais aussi sur la branche de portage vers GTK+ 3. On peut espérer annoncer sous peu de chouettes nouvelles sur cette partie moins visible du développement !

Entre temps, comme tous les ans, nous serons présent au Libre Graphics Meeting (aussi discuté sur linuxFr), lequel se tient cette année à Saarbrücken en Allemagne du 29 mai au 2 juin. N'hésitez pas à nous aborder pour discuter avec les membres de l'équipe GIMP !

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Sortie de Tryton 5.2

ven, 24/05/2019 - 12:29

Le 7 mai sortait la version 5.2 de Tryton (avec un petit retard d'une semaine).
Tryton est un progiciel de gestion intégré — aka PGI ou ERP — modulaire suivant une architecture trois tiers. Il possède 3 clients différents : application native, application web et script. Tryton est fourni avec une base de plus de 135 modules couvrant la majorité des besoins de l'entreprise (achat, vente, gestion de stock, facturation, comptabilité, etc.).

Pour cette version mineure, les développements se sont focalisés sur l'amélioration de l'interface utilisateur ainsi que sur les performances.

Pour l'interface utilisateur, on peut noter l'amélioration de la visibilité des attachements et notes, l'utilisation d'une plage pour la recherche sur des champs numériques et la réécriture des messages d'erreurs afin de fournir, quand c'est possible, une solution à l'utilisateur.

Au niveau des performances, une partie de l'effort a été concentré sur la gestion des caches. Tout d'abord la synchronisation des caches des serveurs peut se faire via un canal de Postgresql (LISTEN/NOTIFY). Il y a aussi la gestion par les clients d'un cache sur certains appels RPC.
Depuis la version 5.0, Tryton a un bus qui fait du long polling. Cette technique n'est pas très efficace avec un modèle de serveur multi-threadé. Mais maintenant, il est possible de lancer le bus en mode coroutine pour diminuer la consommation de ressource.

Comme à chaque nouvelle version, de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées. Les plus remarquables sont : la recherche sur les clés des champs dictionnaires, un nouveau type de vue list-form, un éditeur HTML WYSIWIG et une console pour le serveur.

Il y a aussi de nouveaux modules :

  • account_statement_rule qui permet de définir des règles pour automatiser l'import des relevés de compte.
  • marketing_automation qui définit des scénario basés principalement sur l’envoi d'e-mail.
  • sale_product_customer qui est le pendant de la fiche fournisseur d'un produit mais pour les clients.
  • user_role qui est une abstraction au dessus de groupe (qui gère les droits d'accès). Elle permet de regrouper un ensemble de groupes sous un même rôle ainsi que de les programmer dans le temps.

Toutes les nouveautés de cette version seront présentées à la conférence annuelle du projet qui aura lieu à Marseille le 6 et 7 juin.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Gestion de volumes RAID avec LVM

ven, 24/05/2019 - 06:33

Vous connaissez déjà LVM, le gestionnaire de volumes logiques qui permet d’agréger et de subdiviser librement vos périphériques de stockage. Eh bien, depuis quelques années, LVM permet également de définir des volumes en RAID.

LVM et RAID, version traditionnelle

Pour utiliser LVM avec du RAID, on utilise d’habitude LVM et MD, qui est l’implémentation du RAID logiciel de Linux. Pour cela, on les empile :

  • soit en agrégeant ses périphériques de stockage en un volume RAID, qu’on utilise ensuite comme un volume LVM physique : il s’agit de LVM au‐dessus de RAID ;
  • soit, à l’inverse, ce qui est plus compliqué, en agrégeant en RAID des volumes LVM logiques soigneusement définis : il s’agit donc de RAID par dessus LVM.
Manque de souplesse

Outre le côté un peu artificiel de cet empilement, cette solution manque de souplesse pour au moins un cas d’usage. En effet, sur un ordinateur disposant de plusieurs périphériques de stockage, on peut vouloir redonder une partie du système de fichiers en RAID, tout en laissant une autre partie sans redondance pour minimiser son utilisation du stockage. Parmi les usages qui ne méritent pas forcément une telle redondance : des films qu’on a par ailleurs sur DVD, les nouvelles Usenet ou encore des caches de divers logiciels.

Bref, ce cas d’usage passe mal. Avec du LVM sur RAID, c’est tout simplement infaisable. On peut toujours partitionner ses périphériques de stockage pour en utiliser une partie en RAID et l’autre sans, mais on retrouve alors un partitionnement statique. Avec du RAID sur LVM, c’est faisable, mais c’est une solution compliquée à gérer.

Cela passe encore plus mal avec GRUB, qui peut ne pas apprécier cet empilement et ne pas réussir à lire le système de fichiers où il doit aller chercher le noyau à démarrer. On se retrouve alors à utiliser une partition statique dédiée à /boot.

Nous en arrivons donc à cette fonctionnalité de RAID intégrée à LVM.

Rappel sur LVM

Avec LVM, on commence par formater ses périphériques de stockage pour en faire des volumes physiques LVM, ou PV pour physical volumes : ce sont des périphériques bloc, visibles dans /dev, qu’on confie simplement à LVM.

# J’ai deux périphériques, sda et sdb, avec une première partition # système EFI, et une seconde partition avec l’essentiel de l’espace, # qui sera utilisé avec LVM pvcreate /dev/sda2 /dev/sdb2

On agrège ensuite un ou plusieurs volumes physiques pour former un groupe de volumes, ou VG pour volume group : contrairement aux volumes physiques, les groupes de volumes ne sont qu’une abstraction de LVM et n’ont, autant que je sache, pas d’existence dans /dev.

# Je donne à mes groupes de volume le même nom que l’ordinateur vgcreate vg-camembert /dev/sda2 /dev/sdb2

On définit ensuite des volumes logiques ou LV pour logical volumes, qui sont des périphériques bloc émulés par LVM, apparaissant dans /dev et prêts à être formatés et montés pour héberger un système de fichiers.

lvcreate --size 10G --name root vg-camembert mkfs.ext4 -L root /dev/vg-camembert/root lvcreate --size 50G --name home vg-camembert mkfs.ext4 -L home /dev/vg-camembert/home

Lorsqu’on crée un volume logique, on doit évidemment indiquer dans quel groupe de volumes il sera mis en œuvre, mais on peut également préciser au besoin, sur quel volume physique en particulier – membre de ce groupe de volumes – il sera effectivement stocké. Cette possibilité est déjà utile pour diverses raisons, par exemple si les volumes physiques ont des caractéristiques différentes ; typiquement pour stocker des films sur un gros disque dur lent et son système d’exploitation sur un petit SSD très rapide, le tout sous LVM avec un seul groupe de volumes.

# sda est petit et rapide, parfait pour héberger / lvcreate --size 10G --name root vg-camembert /dev/sda1 # sdb est gros et moins rapide, ce qui me convient pour /home lvcreate --size 50G --name home vg-camembert /dev/sdb1 RAID intégré à LVM

Au moment de créer un volume logique, on peut donc également indiquer qu’il s’agit d’un volume RAID, en précisant le niveau de RAID et la redondance souhaitée :

# Mieux vaut mettre / en RAID1 # Le --nosync sert à éviter l’inutile synchronisation des données # initialement présentes lvcreate --size 10G --name root --type raid1 --nosync vg-camembert # Soyons fous, /home en RAID0 lvcreate --size 50G --name home --type raid0 vg-camembert

On peut aussi convertir un volume logique existant en RAID, ou à l’inverse, convertir un volume logique RAID en classique, c’est‐à‐dire linéaire — c’est leur vrai nom, ce qui peut être utile en vue d’un changement de périphérique par exemple.

La page de manuel de lvmraid(7) donne toute les informations utiles, en particulier les commandes permettant de lancer une procédure de vérification de la correspondance des données dupliquées :

lvchange --syncaction check vg-camembert/root Avantages

L’utilisation de la fonctionnalité de RAID intégrée à LVM a l’avantage d’être simple à mettre en œuvre, il n’est ainsi plus nécessaire de se demander dans quel ordre empiler LVM et MD, ou comment organiser tout cela : il suffit d’utiliser LVM comme d’habitude, avec quelques options en plus, le fait d’être en RAID ou non étant simplement une caractéristique de chaque volume logique, qui peut même être changée a posteriori.

Les volumes logiques de type RAID sont également pris en charge par GRUB, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de mettre en place une partition /boot séparée.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Appel de plusieurs organisations à imposer un minimum d’interopérabilité pour les GAFA

jeu, 23/05/2019 - 01:00

Lorsque l’on essaie de convaincre des personnes de quitter les vilains réseaux sociaux centralisés des GAFAM comme Facebook ou YouTube, censeurs et piqueurs de données personnelles, l’objection la plus courante qui est faite est « mais, tous mes amis sont sur Facebook, YouTube, Google+ [non, je rigole] et Instagram. Donc, si je pars, je me retrouve seul ». L’idéal serait que tout le monde parte en même temps des GAFAM pour aller vers des réseaux sociaux libres et décentralisés, mais cela semble peu réaliste.

Une solution serait alors de contraindre par la loi les acteurs (tous états‐uniens). Mais serait‐ce efficace ?

Cinquante‐six organisations1 de défense des libertés, dont la Quadrature du Net, ont lancé un appel à ce que la loi impose une interopérabilité minimale aux rézosocios centralisés. L’idée est de les forcer à avoir une connectivité à l’extérieur avec un protocole standard, par exemple ActivityPub : si YouTube avait ActivityPub, les utilisateurs et les utilisatrices de YouTube pourraient partir sur PeerTube tout en continuant à suivre, commenter, etc., leurs amis restés chez GoogleTube. Notez bien que cela n’imposerait rien sur leur fonctionnement interne, leur interface, leur logiciel (libre ou pas), seulement sur une partie de leur connectivité extérieure.

Comme les lecteurs et les lectrices de LinuxFr.org aiment bien pinailler rentrer dans les détails, je précise qu’évidemment, cela ne résout pas tout. Par exemple, Gmail utilise le protocole standard SMTP, mais :

  • ajoute des contraintes non standard, notamment au nom de la lutte anti‐spam (et, pour ActivityPub, ce serait pire car ActivityPub est sous‐spécifié et peu interopérable) ;
  • fait quand même des choses affreuses avec les données personnelles (même si vous avez votre propre serveur de messagerie avec votre Postfix sur Alpine sur Raspberry Pi, Gmail a une bonne partie de vos messages, puisque vos correspondants sont sur Gmail).

Donc, rassurez‐vous, les GAFAM ne risquent pas la mort, même si une telle loi était adoptée et mise en œuvre. Mais cela serait quand même un pas pour desserrer l’étreinte dans laquelle ils emprisonnent actuellement leur clientèle.

Pour en savoir plus, voyez l’étude de Nathalie Rafaralahy concernant le projet ActivityPub.

Nous reproduisons l’appel ci‐dessous :

Lettre commune : pour l’interopérabilité des grandes plates‐formes en ligne

Nous, défenseurs d’un Internet neutre, libre et ouvert, appelons le législateur à agir pour que les grandes plates‐formes deviennent interopérables avec les autres services Internet.

L’interopérabilité garantit à tout le monde de ne pas se trouver captif d’une plate‐forme : de pouvoir librement la quitter, sans perdre ses liens sociaux, et de continuer à communiquer avec ses contacts. L’interopérabilité permet à quiconque de lire depuis un service A les contenus diffusés par ses contacts sur un service B, et d’y répondre comme s’il y était. L’interopérabilité est garantie lorsqu’elle repose sur des standards ouverts.

Des services comme Facebook, Twitter et YouTube tiennent leur pouvoir du nombre élevé d’utilisateurs et d’utilisatrices qu’ils ont rendu captifs : ce grand nombre incite d’autres personnes à rejoindre leur service, et leur captivité permet de leur imposer une surveillance constante à des fins publicitaires. Aujourd’hui, nombreux sont celles et ceux qui souhaiteraient y échapper mais sont contraints d’y rester sous peine de perdre le contact avec leurs relations.

Pourtant, en dehors de ces plates‐formes, des services interopérables réunissent déjà des millions de personnes (Mastodon, Diaspora, PeerTube…), notamment via le protocole d’interopérabilité ActivityPub publié par le W3C en 2018. Ces réseaux décentralisés, basés sur des logiciels libres, sont co‐hébergés par une multitude d’acteurs distribuant largement les coûts entre eux, ce qui contribue à l’émergence de modèles économiques bien plus respectueux des libertés que celui de la publicité ciblée.

Migrer vers ces services permettrait aussi d’échapper à l’environnement toxique entretenu sur Facebook, YouTube ou Twitter. Ces géants favorisent la diffusion des contenus qui maintiennent au mieux notre attention, souvent les plus anxiogènes ou caricaturaux. À l’opposé de la voie prise par les récentes lois de censure, il ne faut pas espérer que ces plates‐formes freinent la diffusion de propos haineux, trompeurs ou dangereux, car leur modèle économique, au contraire, renforce cette diffusion.

Il est urgent de permettre à toute personne d’échapper à la surveillance et à la toxicité de ces grandes plates‐formes en rejoignant des services libres, décentralisés et à taille humaine sans conséquences nocives sur ses liens sociaux. La loi doit imposer cette interopérabilité.

  1. À la date de parution de cette dépêche. 

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Émission « Libre à vous ! » du 21 mai 2019 — Podcasts et références

mer, 22/05/2019 - 23:09

La vingtième‐sixième émission « Libre à vous ! » de l’April a été diffusée sur la radio Cause commune, mardi 21 mai 2019.

Nous avons commencé par la chronique « Les transcriptions qui redonnent le goût de la lecture » de Marie‐Odile Morandi, animatrice du groupe Transcriptions. Sa chronique a porté sur Parcoursup. Nous avons enchaîné avec notre sujet principal qui portait sur des modèles d’organisation d’entreprises du logiciel libre avec Pierre‐Yves Dillard de la société Easter‐Eggs et du Réseau Libre Entreprise et Vincent Laurent de la société 24ᵉ. Nous avons poursuivi avec la chronique « Partager est bon » de Véronique Bonnet, vice‐présidente de l’April, qui portait sur le droit de lire. Nous avons terminé par des annonces diverses.

La prochaine émission sera diffusée en direct sur la bande FM en Île‐de‐France (93,1 MHz) et sur le site Web de la radio mardi 28 mai 2019, de 15 h 30 à 17 h. Notre sujet principal portera sur collectivités et logiciels libres.

La radio Cause Commune dispose d’une messagerie sur laquelle vous pouvez laisser des messages (annonces, rires, poèmes, coups de gueule, vœux…) destinés à passer à l’antenne sur la radio. Le numéro à appeler est le +33 1 88 32 54 33.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Firefox 67 introduit l’acte II du projet Quantum

mer, 22/05/2019 - 19:23

La version 67 de Firefox a été publiée le 21 mai 2019.

Les principales nouveautés portent sur la version bureau et concernent le lancement officiel de WebRender (limité à certaines configurations sous Windows dans un premier temps), des améliorations de performance, des raffinements de l’interface, la prise en charge du décodage de AV1 (pour Windows et macOS dans cette version, et pour GNU/Linux dès la prochaine) et, surtout, des mesures significatives permettant de renforcer la protection de la vie privée.
Comme d’habitude, le détail des nouveautés suit en seconde partie.

N. D. M. : l’équipe de modération tient à remercier antistress pour l’exceptionnelle précision documentaire de sa dépêche.

Sommaire Nouveautés communes pour le bureau et Android

On peut utiliser des clefs USB de sécurité U2F et autres dispositifs biométriques pour se connecter aux sites (ceux de Google pour commencer) grâce à la prise en charge de l’API FIDO U2F (Fast IDentity Online et Universal Second Factor). Cette API, qui permet l’authentification à deux facteurs via le standard FIDO U2F, est implémentée dans Firefox depuis la version 57 Quantum à fins de test. Elle est par ailleurs active dans le cousin Thunderbird depuis la version 60.
Reste que l’API standardisée Web Authentification (WebAuthn), plus récente, est la solution privilégiée par Mozilla qui encourage les développeurs à l’utiliser. Pas simple.

Par ailleurs, la police Twemoji Mozilla prend désormais en charge Emoji 11.0 🥳

Nouveautés pour le bureau À l’affiche : deuxième étape du projet Quantum

WebRender est sur le point d’être être activé par défaut pour certains utilisateurs ! Il s’agit de ceux ayant un PC de bureau tournant sous MS Windows avec une carte NVIDIA, soit trois critères cumulatifs qu’atteignent environ 4 % des utilisateurs. Le déploiement auprès de ceux‐ci va se faire graduellement au cours des prochains jours.

Cette avancée majeure (nom de code : Quantum Render) est la deuxième étape du projet Quantum, après la première étape franchie avec succès en décembre 2017, dans Firefox 57 qui inaugurait Quantum CSS.

WebRender continuera d’être déployé au fur et à mesure des remontées de la version Nightly (où il est activé pour environ 45 % des utilisateurs). Chacun peut le vérifier dans « about:support » à la rubrique « Accélération graphique », ligne « Composition », et faire le choix de l’activer en allant dans « about:config », passer le réglage gfx.webrender.all à true avant de redémarrer Firefox.
À moyen terme, WebRender devrait être activé grosso modo sur les configurations vendues à partir de 2006 [source]. Pour ce qui concerne notre système d’exploitation préféré, nous vous invitons à parcourir ci‐après les actualités.

Pour en savoir plus, deux articles détaillés de Lin Clark traduits par les bénévoles de la communauté Mozilla francophone sur blog.mozfr.org :

Vous pouvez enfin compulser la feuille de route pour WebRender en 2019.

Et pendant ce temps, les optimisations continuent dans tous les recoins possibles du navigateur (projet Quantum Flow, dont les avancées peuvent être suivies sur le blogue de Mike Conley) : voici une liste en français de celles déployées dans cette version qui concernent aussi bien le démarrage du logiciel que le chargement des pages.

En vrac

On peut aussi :

  • épingler les onglets depuis le menu « Actions pour la page » de la barre d’adresse (figuré par trois points médians) ;
  • accéder à ses identifiants depuis le menu principal (bouton « sandwich ») et lors de l’auto‐complétion :
  • voir dans la barre d’outils si la synchronisation est active vers les autres appareils (le bouton est personnalisable avec votre avatar) :
  • importer les données d’un autre navigateur depuis le menu « Fichier » ;
  • lancer plusieurs installations parallèles de Firefox sans devoir manipuler les profils (chaque installation de Firefox a le sien)…
  • … en sachant qu’on est protégé contre les anciennes versions pouvant conduire à une instabilité ou à une perte des données de votre profil ;
  • utiliser dav1d (le décodeur pour AV1 conçu pour être « petit et rapide ») sur Windows et macOS (GNU/Linux dès la prochaine version) ; c’est (la version 0.2.1, qui inclut l’accélération SSSE3 en plus de AVX2, autorisant un gain en vitesse de presque ×3 sur des processeurs moyennement récents – consulter /proc/cpuinfo pour savoir ce que votre processeur permet).
Zoom sur trois nouvelles fonctionnalités de protection de la vie privée

À ne pas confondre avec le projet Fission évoqué la dernière fois, le projet Fusion poursuit la collaboration entre Mozilla et Tor. l’initiative Tor Uplift project avait permis d’intégrer au code de Firefox les modifications du projet Tor (sans forcément les activer pour autant). Cela faisait économiser temps et travail aux développeurs Tor qui construisent leur navigateur protecteur de l’anonymat sur la base de la version ESR de Firefox. Avec cette nouvelle étape, il s’agit d’inclure les fonctionnalités de Tor Browser dans Firefox. À terme, elles seront activées par défaut, soit dans la session normale, soit dans la session Navigation privée. Il a même circulé une rumeur, ni confirmée, ni démentie, selon laquelle la session Navigation privée de Firefox pourrait utiliser le réseau Tor.

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle version de Firefox intègre trois nouveautés en matière de protection de la vie privée :

Blocage des logiciels de cryptominage

Une option du panneau « Vie privée et sécurité » active une liste fournie par Disconnect pour bloquer les logiciels connus de cryptominage et de prise d’empreinte numérique (fingerprinting) :

À ce sujet, relevons qu’il n’est pas possible de désactiver purement et simplement la fonctionnalité Do Not Track (DNT) dans Firefox dès lors que vous avez activé le bloqueur de traqueurs intégré. Or, la balise DNT est, d’une part, à présent ignorée de la quasi‐totalité des sites Web, d’autre part, parfois scannée à des fins de fingerprinting. La raison de cette regrettable limitation est donnée ici.

Anti‐prise d’empreinte numérique

Plus confidentiel, en activant la préférence privacy.resistFingerprinting.letterboxing, vous pouvez contrer certaines techniques de prise d’empreinte numérique en contraignant le redimensionnement de la fenêtre du navigateur à des multiples de 200 × 100 (rapport de bogue, vidéo de démo sur YouTube). Notez les marges grises autour de la page Web :

Navigation privée plus sûre

Les nouvelles extensions que vous installerez à compter de cette version seront désactivées par défaut en mode de navigation privée, à moins que vous ne spécifiiez le contraire. Ce que vous pouvez faire au cours du processus d’installation de l’extension, à partir de l’infobulle de confirmation de l’opération :

Pour éviter d’inutiles incompréhensions et frustrations, les extensions déjà installées lors du passage à la version 67 resteront actives en mode de navigation privée.
Pour celles‐ci comme pour les autres, le réglage peut être modifié depuis la page de gestion des extensions (about:addons). Un badge situé sous le nom de l’extension signale celles autorisées à fonctionner en mode de navigation privée :

Cliquer sur le nom d’une extension permet de faire apparaître différentes options, comme d’autoriser ou refuser une extension à fonctionner dans le mode de navigation privée :

Nouveautés pour Android

Des nouveautés ma foi peu nombreuses (l’explication en est donnée après, dans les actualités) :

  • un widget permettant de lancer une recherche avec Firefox peut être ajouté à l’écran d’accueil à partir du menu « Android Widget » ;
  • la fonctionnalité de session invité a été supprimée « pour rationaliser l’expérience utilisateur »… Mozilla suggère d’utiliser le mode de navigation privée à cet effet !
Actualités afférentes

Nous vous présentons ici un aperçu des projets parallèles de Mozilla, mais aussi de ce qui trame pour la version bureau de Firefox (où l’on parle du déploiement de WebRender sur GNU/Linux), les actualités autour de Firefox pour Android (où l’on évoque tout de même l’avenir du navigateur mobile de Mozilla !), voire pour iOS (pour ceux que ça intéresse).

À noter que deux des actualités présentées ci‐dessous mettent en lumière des actions concrètes de l’Union européenne pour protéger ses ressortissants, en tant qu’individus et consommateurs (ce qui ne veut pas dire que tout soit positif dans l’action régulatrice de l’Union – exemple avec cette vidéo critique de La Quadrature du Net de 13 min décortiquant le processus ayant mené au règlement « relatif à la prévention de la diffusion en ligne de contenus à caractère terroriste » de la Commission européenne).

Trois projets émergents portés par Mozilla : Fluent, Bugbug et BinaryAST

Fluent est un nouveau système de localisation de logiciels (qui servira à Firefox mais pas que) ; Bugbug est une intelligence artificielle pour gérer les bogues (déjà utilisée en production par Mozilla, et probablement bientôt par d’autres : Eclipse, Red Hat, etc.) ; BinaryAST est un format de fichier structuré pour du code JavaScript permettant d’accélérer le chargement de ce dernier par le navigateur (développé par Mozilla, rejoint par Bloomberg, Facebook et Cloudflare).

Ces trois projets vous ont été présentés plus en détails dans cette dépêche.

L’actu commune aux versions bureau et mobile Nouvelle politique pour les extensions

Comme annoncé il y a trois mois, afin « de mieux pouvoir respecter [sa] promesse faite aux utilisateurs de Firefox de protéger leur sécurité et confidentialité », Mozilla met à jour sa politique en matière d’extensions (avec effet rapide, au 10 juin prochain). Au menu, plus de code impénétrable et une chasse renforcée aux violations de la charte, qui se traduira par le blocage et la désactivation des extensions contrevenantes.

Retour sur la catastrophe du 3 mai

Cette nouvelle politique pour les extensions n’a malheureusement rien à voir avec le blocage des extensions du 3 mai dernier, qui était, lui, dû à un bogue fâcheux (un certificat qui n’a pas été renouvelé dans les temps). En effet, vendredi 3 mai, toutes les extensions ont cessé de fonctionner : embêtant ! Le bogue est expliqué avec humour dans cet article de Numerama et, bien évidemment, il existe un journal sur le sujet. Pendant le week‐end un correctif a tout d’abord été déployé pour la version desktop, avant une nouvelle version (66.0.4, pour desktop et mobile, et 60.6.2 ESR) (historique du traitement du problème) mais il restait encore des choses à régler. Une nouvelle mise à jour (66.0.5 pour desktop et mobile et 60.6.3 ESR) a suivi dans ce cadre. Enfin, des extensions ont été publiées pour régler le problème sur les anciennes versions de Firefox, si pour une raison quelconque l’utilisateur ne souhaite pas réaliser la mise à jour (article de Numerama).
Mozilla a ensuite décidé de se laisser un peu de temps en décalant la sortie de cette version 67 d’une semaine.

l’actu de la version bureau Bientôt un décodage plus fluide d’AV1

Avec Firefox 68, la lecture de vidéos encodées avec AV1 ne devrait plus être aussi laborieuse grâce au paramétrage du décodeur embarqué dav1d pour utiliser un deuxième tilethread par image (une image peut être divisée en tuiles indépendantes, et avoir plusieurs tilethreads permet de décoder une seule image sur plusieurs cœurs du processeur, un tilethreads par cœur, si le flux encodé a plusieurs tuiles par image, ce qui diminue la latence du fait de la charge moindre par cœur, et donc améliore le ressenti utilisateur, car il n’y a alors plus besoin d’attendre les images suivantes pour utiliser la pleine puissance des processeurs multi‐cœurs, voir le rapport de bogue). Dans le futur, le nombre de fils d’exécution (threads) utilisés devrait pouvoir être adapté à la vidéo à décoder (par exemple, en adaptant le nombre de tilethreads au nombre de tuiles par image dans le flux encodé), mais il faudra pour cela une évolution de dav1d.
Par ailleurs, la version 0.3 de dav1d vient de paraître, offrant un nouveau gain de performances significatif, notamment sur des processeurs x86-64 moyennement récents à récents (en s’appuyant principalement sur le jeu d’instructions SSSE3) mais aussi AMD64 (mobile) : parions que l’intégration de cette mise à jour dans Firefox ne devrait pas tarder.

À quand la version Wayland ?

C’est un peu l’Arlésienne cette affaire, mais les choses se précisent. Les plans à court terme consistent à activer par défaut sous Nightly la version Wayland pour les utilisateurs dotés d’un bureau GNOME récent (rapport de bogue correspondant). À noter que la version Wayland de Firefox ne prend pas en charge Flash.

Du côté des distributions, la livraison d’une version Wayland de Firefox est reportée à Fedora 31. D’après le wiki de Fedora, les bénéfices attendus d’une version Wayland de Firefox sont de trois ordres :

  • une plus grande rapidité de Firefox ;
  • un rendu des polices plus lisse ;
  • une meilleure exploitation des écrans à haute densité de pixels (HiDPI) et semi-HiDPI, grâce à la mise à l’échelle automatique.

L’étape suivante, attendue par certains d’entre nous, est l’arrivée d’une version Wayland de Thunderbird permettant de supprimer le recours à la surcouche XWayland. Il existe bien une version non officielle pour Wayland, mais c’est à vos risques et périls. Les versions majeures de Thunderbird étant basées sur les versions LTS de Firefox, la prochaine version majeure de Thunderbird devrait suivre la sortie de Firefox 68 LTS et offrir une prise en charge tout à fait correcte de Wayland. Il faudra cependant probablement s’armer de patience : l’année dernière, Thunderbird 60 était sorti près de trois mois après Firefox 60.

L’accélération matérielle sous GNU/Linux, ça en est où ?

Petit historique :

De l’origine à 2010 : rendu logiciel

Au début, Firefox effectuait le rendu d’une page Web à l’écran comme un tout. Tout le travail était fait par le processeur central, sans aide du processeur graphique.

De 2010 à 2019 : rendu matériel via accelerated layers

En 2010, Firefox 4 introduisait, sur les plates‐formes MS Windows Vista et 7, l’accélération matérielle du rendu des pages Web, consistant à découper la page en calques destinés à être ordonnés pour être rendus séparément, et ainsi bénéficier de l’accélération par le processeur graphique lorsque c’est possible. Cette technique a été conçue pour être compatible avec toutes les plates‐formes sur lesquelles tourne Firefox (via Direct3D sous MS Windows, via OpenGL sous macOS et GNU/Linux). Vous pouvez lire en détails (en anglais) le billet de présentation rédigé à l’époque par Bas Schouten, celui qui en est la suite par Robert O’Callahan, ou simplement l’article plus accessible de Paul Rouget. Pourtant ce procédé n’est toujours pas activé à ce jour sous GNU/Linux : le bogue parent correspondant a près de neuf ans maintenant, et c’est un peu déprimant… La dernière déclaration d’un insider date d’il y a un an : « No current timeline or solid plans ». De ce que je comprends, il n’est même pas certain que ce procédé soit jamais activé sous GNU/Linux…

À partir de 2019 : rendu matériel par WebRender

En effet, si vous avez lu attentivement l’article de Lin Clark cité plus haut (« Comment WebRender va rendre l’affichage plus fluide »), vous aurez peut‐être remarqué comme un léger changement de direction :

Utiliser le processeur graphique comme un moteur de jeu
Et si l’on essayait d’arrêter de deviner ce qu’il faut pour les calques ? Et si l’on enlevait la frontière entre dessin et composition et qu’on reprenait au début en essayant tout simplement de rendre chaque pixel pour chaque image ?

C’est en effet ainsi que fonctionne WebRender, mais cette fois en répartissant tout le travail sur les multiples cœurs graphiques qui équipent actuellement nos ordinateurs. Cette « nouvelle » approche est permise à la fois par l’évolution matérielle des puces graphiques et par le développement de langages de programmation comme Rust, capables de créer de façon sûre du code s’exécutant de manière massivement parallèle.

La technique mise en œuvre par WebRender pourrait donc rendre caduque l’approche par calques — qui n’aura finalement jamais vu le jour sur notre système d’exploitation préféré.

Et donc, WebRender sous GNU/Linux, ça en est où ?

Ça avance ! Mais c’est encore réservé aux utilisateurs de Nightly. Jusqu’alors, ça ne concernait que Windows 10. D’abord les utilisateurs possédant un ordinateur de bureau avec carte NVIDIA, puis ceux possédant certaines cartes AMD, et depuis quelques jours ceux possédant certaines puces Intel récentes et dont la résolution n’excède pas 1 900 × 1 200 pixels. Depuis mi‐avril, c’est le tour de GNU/Linux ! Pour citer Jeff Muizelaar (jrmuizel) de l’équipe Gfx de Mozilla :

This is the first time we’ve enabled hardware acceleration by default on [GNU/]Linux

Pour bénéficier du nouveau moteur de rendu graphique, les utilisateurs ne doivent pas avoir d’écran 4K (la résolution maximale pour les tests a été fixée à 3440 × 1440 pixels) et surtout utiliser des puces Intel récentes (pas toutes, voir la sélection des cœurs graphiques débloqués, le plus ancien figurant dans les processeurs Haswell) avec les pilotes Mesa en version 18.2.8 au minimum (voici une méthode pour connaître votre version). À moins que Mesa 19, sortie il y a seulement deux mois, ne devienne le point d’entrée pour permettre une détection satisfaisante du pilote utilisé via la récente extension EGL_MESA_query_driver. C’est, au passage, une reconnaissance de la qualité des pilotes Mesa.

Le méta‐bogue pour suivre les avancées de WebRender sous GNU/Linux est celui‐ci.

Expérimentation pour réduire la gêne occasionnée par les demandes de permission

Différentes pistes explorées, comme expliqué dans ce billet en anglais. Une illustration est déjà dans Nightly [démonstration] [rapport de bogue].

Bientôt une prise en charge améliorée des scripts de personnalisation JavaScript

Après plusieurs mois de conception, d’implémentation et de test, Firefox 68 activerait par défaut la nouvelle API pour WebExtensions prenant en charge les scripts tiers JavaScript de manière fiable, sécurisée et performante (plus d’infos en anglais ici et ). Depuis la version 66 de Firefox, les plus impatients peuvent l’activer manuellement en commutant la préférence extensions.webextensions.userScripts.enabled.
Des extensions comme Greasemonkey [rapport de bogue correspondant] ou Tampermonkey pourront être adaptées pour exploiter cette nouvelle API.

La QuantumBar succédera bientôt à l’Awesomebar

Une réécriture de l’Awesomebar est en cours, nom de code : « QuantumBar ». Cette dernière est testée depuis mi‐avril auprès de certains utilisateurs de Nigthly. Peu de différences, semble‐t‐il, pour le moment ; mais cela ouvre la voie à de futures améliorations (bogue parent, documentation technique).

Tour de quelques extensions : Facebook Container, LastPass Password Manager et Lockwise

L’actu des extensions, c’est tout d’abord la nouvelle version (1.6.5) de l’extension Facebook Container qui est sortie fin mars. Cette extension est une déclinaison spécialisée, applicable à Facebook, Instagram et WhatsApp, de Firefox Multi‐Account Containers (dont l’existence a été rendue possible suite aux ajouts de code issus du Tor Uplift project évoqué plus haut). Il existe d’autres déclinaisons : Twitter container, Linkedin container, YouTube container et Google container (toutes ne sont pas développées par Mozilla).

C’est ensuite l’extension LastPass Password Manager qui a reçu un correctif important de performance, comme signalé dans ce rapport de bogue. Attention, ce n’est pas une extension sous licence libre… Peut‐être l’occasion de tester plutôt l’extension Lockwise (anciennement Lockbox) en cours de développement par Mozilla (si quelqu’un sait comment faire) ? Cette extension pour Firefox desktop vient compléter les applis homonymes pour iOS et Android.

Prochaine ESR prévue pour juillet

Prévu pour le 9 juillet prochain, Firefox 68 sera proposé également en version ESR (Extended Support Release) pour succéder à Firefox 60 ESR sorti le 9 mai 2018.

Du côté d’Android Sortie de l’application Firefox Lockbox

Après la version pour iOS, et en attendant l’extension pour la version bureau de Firefox, Lockbox le gestionnaire de mots de passe développé par Mozilla, est sorti fin mars pour Android.

Écran de choix du navigateur pour les utilisateurs européens d’Android

Depuis mi‐avril, conformément aux demandes de la Commission européenne, les utilisateurs européens d’Android qui ouvrent Google Play devraient voir s’afficher un écran de choix leur permettant d’installer des navigateurs et moteurs de recherche alternatifs à ceux de Google. Cependant, les commentaires ont signalé l’implémentation biaisée de Google qui n’est pas de nature à permettre un choix neutre de l’utilisateur.
Logiquement, Firefox devrait faire partie des cinq navigateurs alternatifs proposés, compte tenu de sa popularité relative (l’ordre d’affichage de ces alternatives étant, lui, aléatoire).

Améliorations à venir dans la prochaine version (déjà dans Nightly) Fenix, l’avenir de Firefox pour Android

Nous avions précédemment levé le voile sur un nouveau projet de navigateur pour Android développé par Mozilla : Fenix est destiné à remplacer (à relativement court terme) Firefox pour Android tel que nous le connaissons.
Voici qui explique la récente baisse du rythme de développement. Du coup, Firefox 68 pour Android sera la dernière version majeure, les itérations suivantes ne contiendront que des corrections, en attendant que Fenix puisse prendre la relève (techniquement, Firefox 68 pour Android recevra des mises à jour comme la version ESR).
Dans les grandes lignes, le moteur de rendu de Fenix sera toujours Gecko (d’autant qu’il est en train d’être sévèrement modernisé dans le cadre du projet Quantum), mais les bases du logiciel seront plus propres grâce à une meilleure modularité :

  1. avec la bibliothèque GeckoView, pour le rendu des pages Web, d’une part ;
  2. les bibliothèques Mozilla Android Components, pour les fonctionnalités attendues d’un navigateur Web, d’une deuxième part ;
  3. et la nouvelle interface, d’une troisième part.

Cette nouvelle architecture vise à rationaliser le développement des différents produits maison sans avoir à réinventer la roue à chaque fois (Fenix, Focus, Firefox Reality, etc.), mais aussi à permettre à des développeurs tiers de construire facilement leurs propres applications autour de Gecko. En bonus, cette architecture nettoyée promet un gain de performances.

Firefox Lite fait son entrée dans F-Droid

Mars a vu gibouler débouler Firefox Lite dans F-Droid : plus besoin de le télécharger manuellement à chaque mise à jour ! Firefox Lite a été présenté dans cette dépêche dédiée.

Sortie de Firefox 16 pour iOS

Mi‐avril sortait la nouvelle version de Firefox pour iOS avec les nouveautés suivantes (rappelons‐le à nouveau, il ne peut utiliser son propre moteur de rendu) :

  • effacement facilité de l’historique (dans l’intégralité ou seulement sur une période donnée : la dernière heure, le dernier jour ou les deux derniers jours) ;
  • nouveaux raccourcis vers les marque‐pages sur l’écran d’accueil de Firefox, l’historique, la liste de lecture ou les téléchargements ;
  • accès facilité aux identifiants et mots de passe grâce à une nouvelle entrée ad hoc du menu.
Du côté du Web Le RGPD s’apprête à fêter son premier anniversaire en Europe

Alors que le Règlement général sur la protection des données aura un an le 25 mai prochain, la CNIL prévient qu’elle sera désormais moins conciliante). Les leviers juridique (le RGPD notamment) et technique avec les mesures proposées par Firefox et son écosystème d’extensions, semblent aujourd’hui indispensables pour limiter le pistage de nos comportements en ligne.

Mozilla dévoile son rapport sur la santé d’Internet en 2019

Par ailleurs, les tendances les plus inquiétantes, selon le rapport 2019 de la Fondation Mozilla sur la santé d’Internet, publié aujourd’hui, sont les abus en matière d’intelligence artificielle, l’utilisation excessive de la technologie biométrique et une censure gouvernementale plus marquée.

Vous pouvez lire le communiqué en français.

L’API d’archivage des publicités de Facebook est très insuffisante

À la suite de l’appel lancé notamment par Mozilla, Facebook avait annoncé l’ouverture de son API d’archivage des publicités, ce qui fut fait fin mars. Mozilla a pu examiner les détails de cette ouverture, qui s’avère toute relative (deux critères remplis sur cinq).

Celle de Google est bien meilleure, mais tout de même insuffisante

Quatre critères sur cinq sont ici remplis : c’est nettement mieux, mais quand même insuffisant (lire le communiqué en anglais).

Du côté de Thunderbird

Alors que 2019 devrait être une grande année pour Thunderbird, dont l’équipe de développement a été considérablement (relativement) renforcée (cf. le billet d’annonce officiel de début d’année), un récent partenariat avec WeTransfer permet dorénavant d’envoyer des pièces de grande taille, jusqu’à 2 Gio, de façon transparente pour l’utilisateur (l’option est automatiquement proposée à l’utilisateur qui tente d’attacher un fichier de grande taille).

Contribuer aux dépêches sur Firefox

Pour contribuer à la prochaine dépêche sur Firefox 68, c’est par ici !

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Le Printemps de l’Innovation Open Source revient pour une cinquième édition

mar, 21/05/2019 - 12:38

Le Printemps de l’Innovation Open Source, dit OSIS, intègre plusieurs rendez‐vous en région parisienne pour mettre en valeur l’excellence scientifique et technologique du Libre. Il a vocation à montrer le travail des équipes de chercheurs, mais aussi la R&D des PME en logiciel libre. C'est fait en présentant des innovations sur les thèmes porteurs actuels (Internet des objets, informatique en nuage, qualité), dont le succès et la visibilité se veulent mondiaux.

Le Hub Open Source du Pôle Systematic (anciennement GTLL) et l’Irill, à l’initiative de cette série de conférences thématiques, vous donnent trois rendez‐vous détaillés ci‐dessous, en plus de l’OW2con’19 qui s’intègre naturellement à ce printemps de l’innovation.

Frama-C & SPARK Day 2019
  • Date : 3 juin, de 9 h à 17 h ;
  • Lieu : La Fabrique Événementielle, Paris X ;
  • Direction de programme : François Bobot (CEA), Claire Dross (AdaCore), Florent Kirchner (CEA), Nikolai Kosmatov (CEA), Claude Marché (Inria), Benjamin Monate (TrustInSoft) et Yannick Moy (AdaCore) ;
  • Thématiques : embarqué, sécurité, voiture autonome.

Découvrez le programme détaillé et les intervenants internationaux sur la page Web dédiée.

Internet des objets et embarqué critique
  • Date : 13 juin de 14 h à 18 h ;
  • Lieu : Sorbonne université, UPMC, Paris ;
  • Direction de programme : Emmanuel Chailloux (LIP6, Unité Mixte de Recherche de Sorbonne Université et du Centre National de la Recherche Scientifique), Pierre Ficheux (SMILE) ;
  • Thématiques : embarqué, sécurité, Internet des objets.

L’événement a pour but de présenter sur un après‐midi les technologies permettant d’assurer la qualité des logiciels et systèmes d’exploitation embarqués dans les équipements de l’Internet des objets.

Cloud
  • Date : 14 juin de 14 h à 18 h ;
  • Lieu : Campus Jussieu, Tour 25/26, salle 105 ;
  • Direction de programme : Julien Sopena (LIP6), Jonathan Rivalan (Alter Way) ;
  • Thématiques : l’informatique en nuage.

Après‐midi de conférence et d’échanges croisés entre industriels et académiques autour de l’écosystème cloud open source. Un des objectifs est d’exposer les dernières solutions (cadriciels et outils) pour les usages actuels et à venir de l’informatique en nuage, de l’optimisation de la planification aux architectures spécifiques. N’hésitez pas à aller consulter la page du programme détaillé.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l’April pour la semaine 20 de l’année 2019

mar, 21/05/2019 - 09:54

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[La Tribune] Open source : quand Internet révolutionne le partage

Le dimanche 19 mai 2019.

« Si le Numérique fait de chaque citoyen un client captif, certains défendent le logiciel libre comme éthique philosophique. État des lieux de la liberté informatique aux quatre coins du monde. »

[Developpez.com] Le gouvernement sud‐coréen veut migrer vers Linux à la fin du support de Windows 7

✍ Michael Guilloux, le samedi 18 mai 2019.

« À quelques mois de la fin du support de Windows 7, le gouvernement de la Corée du Sud envisage de passer à Linux plutôt que de continuer vers Windows 10, une option qui semble logiquement la moins douloureuse vu la comptabilité des OS. »

[Public Sénat] Les propositions du Sénat pour adapter la France au changement climatique

✍ Ariel Guez, le vendredi 17 mai 2019.

« Les sénateurs proposent 18 mesures pour “amplifier l’effort d’adaptation de la France face aux défis du changement climatique”. Parmi elles, un plan national d’adaptation de l’agriculture et la mise en open‐source des données de Météo‐France. »

[Developpez.com] France : quels sont les logiciels libres que l’État recommande en 2019 ?

✍ Olivier Famien, le jeudi 16 mai 2019.

« Dans un souci de minimiser les couts tout en conservant la qualité des logiciels utilisés, l’État français a défini depuis 2012, un cadre de convergence des logiciels libres à privilégier ou à abandonner dans le développement des systèmes d’information de ses ministères. L’ensemble des logiciels libres préconisés se présente sous la forme du socle interministériel de logiciels libres (SILL), c’est‐à‐dire sous la forme d’un tableau actualisé annuellement et répertoriant les logiciels conseillés ou abandonnés par l’État français. »

Voir aussi :

[Developpez.com] Pourquoi Linux n’a‐t‐il pas de succès sur desktop ? Entretien avec Mark Shuttleworth

✍ Michael Guilloux, le jeudi 16 mai 2019.

« Linux est le plus grand projet communautaire dans le monde du développement. S’il est populaire dans de nombreux domaines (serveurs, cloud, mobiles, etc.), sur le marché des PC, il a beaucoup de retard sur ses concurrents Windows et macOS. Actuellement, [GNU/]Linux détient par exemple moins de 3 % de parts de marché d’après les statistiques du baromètre Net Applications. L’adoption de l’OS sur le marché des PC est freinée par de nombreux problèmes, y compris le manque de constructeurs proposant des PC avec [GNU/]Linux préinstallé ; le support des pilotes et des logiciels propriétaires ; des interfaces utilisateur que les gens trouvent parfois très basiques ; ou encore le problème de fragmentation de l’écosystème. Pour Linus Torvalds en tout cas, la fragmentation est l’un des principaux freins à l’adoption de [GNU/]Linux sur desktop. »

[Nouvelle République] Poitiers : Loïc Soulas, coworker de Cobalt, spécialiste en open source

Le mardi 14 mai 2019.

« Installé dans les locaux de Cobalt à Poitiers depuis un an, Loïc Soulas est un militant de l’informatique en général et de l’open source en particulier. »

[Developpez.com] L’April se mobilise pour donner la priorité au logiciel libre dans l’éducation

✍ Michael Guilloux, le lundi 13 mai 2019.

« Contacter les membres du Sénat par e‐mail ou par téléphone pour leur expliquer l’importance du logiciel libre dans le système éducatif, c’est l’appel lancé par l’April afin que soit inscrite dans la loi la priorité au logiciel libre dans le cadre du service public de l’enseignement. »

Et aussi :

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Zoom sur trois projets émergents portés par Mozilla : Fluent, Bugbug et BinaryAST

lun, 20/05/2019 - 20:57

Si vous fréquentez LinuxFr.org, vous le savez déjà : Mozilla, ce n’est pas qu’un navigateur Web. Trois projets émergents portés par Mozilla viennent, si besoin était, nous le rappeler :
Fluent, Bugbug et BinaryAST.

Fluent, un nouveau système de traduction et de régionalisation de logiciels

Mozilla vient de lancer Fluent (sous licence libre Apache 2.0) comme un projet indépendant, ce qui n’empêche pas que Firefox soit en train d’être adapté pour s’appuyer dessus (cf. la page permettant de suivre les progrès en la matière : « Are We Fluent Yet? »). Environ 3 000 entrées sur les 13 000 à traduire chez mozilla-central sont déjà gérées via Fluent.

« Plutôt que d’exiger des développeurs qu’ils prédisent toutes les permutations possibles dans toutes les langues prises en charge, Fluent préserve la langue source aussi claire qu’elle peut l’être. En même temps, il permet de s’adapter à la grammaire et au style d’autres langues, indépendamment de la langue source. »

Le communiqué de presse accompagnant ce lancement est lisible en français.

Bugbug, une intelligence artificielle pour gérer les bogues

Mozilla vient d’annoncer la création de Bugbug, une IA pour la gestion automatique des bogues. Bugbug est déjà utilisé en production pour :

  • le déplacement automatique des bogues dans des composants plus appropriés ;
  • l’identification de métadonnées manquantes (p. ex. : regression) ;
  • le type de bogue (tâche, amélioration ou défaut).

Comme d’habitude chez Mozilla, le projet est libre — publié sous la licence MPL v2. Et il a été conçu pour être réutilisé par d’autres projets (p. ex. : Eclipse, Red Hat, etc.).

BinaryAST, un format de fichier structuré pour du code JavaScript

Mozilla s’associe à Bloomberg, Facebook et Cloudflare pour proposer BinaryAST : un format de fichier structuré pour du code JavaScript, afin d’accélérer le chargement de ce dernier par le navigateur (lire l’article technique en anglais sur le blogue de Cloudflare, voir la conférence en anglais de 30 minutes donnée au FOSDEM 2018 par David Teller de Mozilla, et son diaporama).

Pour bien comprendre à quoi répond ce projet initié début 2017 par Mozilla : JavaScript dans Google Sheets, Google Docs, Yahoo!, LinkedIn ou Facebook, c’est entre 3 Mio et 7 Mio de code compressé, mis à jour fréquemment (parfois toutes les cinq minutes). Pour prendre l’exemple de Facebook : sur Chrome ou Firefox, il faut entre 500 et 900 ms pour analyser le code JavaScript. Et la tendance risque d’aggraver ce phénomène.

BinaryAST propose un fichier :

  1. de taille réduite, pour être téléchargé plus rapidement ;
  2. structuré, pour être analysé beaucoup plus rapidement.

Pour tester ce nouveau format, il vous faut l’activer dans la version Nightly de Firefox en allant dans « about:config » et en modifiant les réglages comme suit :

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Le Libre Graphics Meeting 2019 fin mai à Sarrebruck.

lun, 20/05/2019 - 16:49

Depuis 2006, le Libre Graphics Meeting (LGM), une rencontre internationale autour des logiciels libres graphiques.

De nombreuses communautés du logiciel libre du graphisme (GIMP, Krita, Inkscape, Blender…) de la publication et fonderies numériques (Scribus, Laidout…) de la photo, vidéo, animation (Darktable, Kdenlive, Synfig…) ainsi que d’autres logiciels et projets se sont croisés lors de cet événement annuel qui regroupe autant les développeurs que les utilisateurs.

C’est une conférence nomade, la ville hôte, ainsi que l’équipe d’organisation, est démocratiquement choisie le dernier jour des rencontres… Après Rio et Séville les années précédentes, l’édition 2019 des LGM aura lieu du 29 mai au 2 juin à Sarrebruck en Allemagne, une ville frontalière avec la France.

Au programme, l’annuel état des lieux, State of Libre Graphics, en ouverture des rencontres suivie d’une foule de présentations et d’ateliers. Cette année de nombreuses interventions aborderont le sujet de la photographie numérique, mais la 2D (raster et vectorielle) sera bien représentée avec notamment GIMP, GEGL, Inkscape, Krita. La bande dessinée, l’animation, la fonderie, le creative coding, les fameuses after party et tout plein de pépites à dénicher dans le programme et les couloirs seront aussi au rendez-vous !

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Interview de Cédric Frayssinet contributeur d’OpenStreetMap et formateur

lun, 20/05/2019 - 16:20

Cédric Frayssinet est un fervent utilisateur, contributeur et défenseur d’OpenStreetMap (OSM). À son actif, outre l’enrichissement de la base de données d’OSM, notamment pour la région lyonnaise où il réside, la mise en place de sessions de formation sur la base de données cartographique au sein de l’Éducation nationale.

Non content d’alimenter OpenStreetMap, tu en es un promoteur et un défenseur, qu’est‐ce qui te motive et depuis quand ?

Je suis inscrit sur OSM depuis 2011 avec très peu de contributions au départ. J’utilisais OSM pour mes déplacements à l’étranger, le fait de disposer de cartes hors‐ligne (cartes et guidage par satellite) était pour moi un atout indéniable. De plus, les Points Of Interest (POI) des cartes sont super utiles pour le touriste : fontaines d’eau, lignes de bus, toilettes publiques, parkings, restaurants, attractions touristiques… Bref, une foultitude d’informations.
Puis, de fil en aiguille, j’ai augmenté mes contributions. Je suis réellement plus actif depuis que j’ai intégré OSM dans quelques outils que j’utilise pour le travail.

Puisque tu parles des « outils que tu utilises pour le travail », peux‐tu nous en dire plus ?

C’était surtout la carte ici que j’ai faite à partir d’un fichier CSV (avant de savoir que l’on pouvait faire autrement :() sur le rôle de la DANE et les cartes sur les Espaces Numériques de Travail (ENT) exemple sur le mien. Mais, bon, ce n’est pas exceptionnel.
En fait, je ne sais pas à partir de quand j’ai vraiment plus contribué, je crois que c’est le côté addictif de la chose !

Peux-tu nous dire, aujourd’hui, quel est le résultat de ton action ?

Ah ah, bonne question. :)
Au niveau OpenStreetMap, je fais en sorte que de plus en plus de monde s’intéresse à cet outil en multipliant les petits pas (!) :

Force est de constater que cela n’a pas porté ses fruits puisqu’à peine 5 % des enseignants connaissaient OpenStreetMap avant mon information que je détaille dans la question d’après.

Tu organises des sessions de formation à OpenStreetMap, est‐ce que ça a été facile à mettre en place ? A‐t‐il été facile de recruter des enseignants pour suivre les modules ?

Je tiens d’abord à préciser que ces sessions de formations découlent de l’intégration d’OpenStreetMap dans le programme de seconde, dans la nouvelle matière « Sciences Numériques et Technologie » (SNT). Ainsi, les sessions de formation font partie du plan de formation académique à destination des enseignants qui vont enseigner cette nouvelle matière.
Voir le programme de SNT (page 14, pour la cartographie) [N. D. L. R. : PDF fait avec Word 2010…].
Ces enseignants ont donc été désignés par le chef d’établissement ou sont volontaires pour enseigner les SNT l’année prochaine.

Quel est le contenu de ces sessions et leurs objectifs ?

Ces formations sont plutôt des informations, car la cartographie numérique est juste une des sept thématiques que les élèves devront aborder. On pourrait y passer l’année, on n’y passera que cinq ou six semaines.
Dernièrement, j’ai donc eu trois groupes de vingt‐deux enseignants durant 1 h 30 uniquement (à terme, ce seront trois cent enseignants qui auront cette information). L’objectif majeur est de leur apporter des connaissances sur la cartographie numérique :

  • qu’est‐ce qu’une carte ?
  • produire une carte avec des données statistiques ;
  • présenter OSM et sa particularité, éventuellement comparer avec d’autres solutions ;
  • travailler avec les élèves sur une carte OSM ;
  • contribuer à OSM avec les élèves, les outils disponibles, notamment les smartphones, les points d’attention ;
  • créer une carte numérique avec des photos géolocalisées (uMap) ;
  • créer une carte avec le langage Python (module folium) ;
  • sensibiliser ces enseignants, et donc les élèves, aux enjeux de la géolocalisation. J’ai donc utilisé le film Nothing to Hide pour monter une séquence courte des problématiques (lien en anglais) liées aux méta‐données. Ce sont des éléments de langage qui sont au programme de SNT.

Sur le plan professionnel, avec quel système d’exploitation travailles‐tu et avec quels logiciels libres ?

J’utilise exclusivement Ubuntu, dans sa version 18.04 sur le portable du boulot (initialement livré avec Windows par le rectorat).

Au lycée, j’ai installé du Ubuntu 16.04 dans les salles Informatiques (double boot avec Windows 7), du Ubuntu 14.04 dans les salles de SSI et STI2D (double boot avec Windows 7) et du Xubuntu 14.04 au CDI en simple boot. Tu noteras que j’ai du pain sur la planche pour migrer tout cela.
Mes élèves travaillent donc, avec moi, à 80 % sur du GNU/Linux.

Quelle est ta distribution GNU/Linux préférée et pourquoi, quels sont tes logiciels libres préférés ?

Ma distribution GNU/Linux préférée est sans conteste Ubuntu, même si je n’ai pas été très fan de l’interface Unity. J’apprécie beaucoup la simplicité d’installation, la très bonne compatibilité avec le matériel, le nombre de logiciels disponibles et le suivi de ces logiciels dans des versions récentes… De plus, la documentation est excellente !
J’aime de nombreux logiciels libres, à titre professionnel, j’utilise beaucoup :

  • LibreOffice, pour une partie de mes cours ;
  • Scenari, pour une partie de mes cours et nos supports de formations à la DANE ;
  • AMC qui permet de générer et corriger automatiquement des QCM (et Gummi, pour voir le code LaTeX) ;
  • Geany et Python, mais aussi Shutter et VokoScreen pour les captures ; sinon, Firefox, Thunderbird, Cozy, VLC, Diodon, The GIMP, WireShark

Quelle question aurais‐tu adoré qu’on te pose ? (évidemment, tu peux y répondre).

La question aurait pu être : « De quel projet êtes‐vous le plus fier en lien avec le logiciel libre ? ».
Et ma réponse aurait été : « réussir à faire installer une instance du logiciel libre PeerTube au rectorat de Lyon. »

Suite à cette installation, j’ai été énormément sollicité par divers services informatiques du Ministère, ce qui a été une heureuse surprise.

De nombreux services au Rectorat utilisent à présent cette solution car le logiciel est abouti, très fonctionnel, simple d’usage et se pose en véritable alternative aux solutions grand public dont personne n’est réellement satisfait, surtout dans le milieu professionnel : publicités, vidéos suggérées, données personnelles…
À ce jour, il manque l’intégration d’outils liés à l’annuaire (LDAP, CAS…) et pour le moment, je suis déçu qu’aucune autre académie n’ait franchi le pas. J’attends avec impatience une autre instance académique afin qu’on puisse se fédérer.

Quelle question aurais‐tu détesté qu’on te pose ? (en espérant que je ne l’ai pas posée).

Euh…
Est‐ce que les logiciels libres ont un avenir dans le numérique éducatif ?
Réponse : « Joker ! »

Merci beaucoup Cédric.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Ikki Boot 9.1

sam, 18/05/2019 - 16:41

Ikki Boot, le CD autonome (live CD) de secours à amorçage multiple, vient de sortir ce 18 mai 2019 en version 9.1. Cette version apporte notamment l’amorçage sécurisé UEFI (Secure Boot) pour deux CD autonomes.

Ikki Boot est un média CD/USB autonome qui a pour objectif la maintenance et le dépannage de PC sous GNU/Linux et Windows. Il inclut, selon les versions, entre trois et quatre CD autonomes et plusieurs outils, tels que SuperGrubDisk2 et Darik’s Boot and Nuke. La documentation est précise et claire, avec une présentation soignée qui la rend accessible au plus grand nombre.

Nouveautés

Cette nouvelle version apporte la mise à jour des trois CD autonomes et de Super GRUB 2 Disk :

  • SliTaz 5.0-RC4 20190512 core64 ;
  • GParted 0.33.0-2-amd64 ;
  • Clonezilla 2.6.1-25-amd64 ;
  • Super GRUB 2 Disk 2.02s10.

Désormais, la partie UEFI est basée sur Debian Buster RC 1 qui ajoute à Ikki Boot la possibilité de démarrer en UEFI avec l’amorçage sécurisé (Secure Boot) activé pour GParted et Clonezilla. SliTaz, quant à lui démarre en UEFI mais sans l’amorçage sécurisé.

La version USB

La version USB est incluse dans l’ISO. Toutes les documentations ont été mises à jour récemment. Il existe désormais cinq documentations pour créer une clef USB amorçable, deux pour Windows et trois pour GNU/Linux.

Depuis peu, un script pour GNU/Linux a été mis à disposition pour créer une clef USB avec une partition persistante au format NTFS, amorçable en BIOS et UEFI. Une fois la clef créée, il est possible de reformater la partition persistante en ext3 ou autre, selon les préférences de chacun.

Ce script a été créé et testé sur Debian. Il a été créé pour Ikki Boot mais peu fonctionner pour d’autres CD autonomes (mais pas tous).

Remerciements

Merci à toute l’équipe de TuxFamily qui héberge le projet depuis bientôt douze ans. Sans vous, rien n’aurait été possible. Merci à tous ceux qui partagent et utilisent Ikki Boot. Merci à l’équipe de LinuxFr.org.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Agenda du Libre pour la semaine 21 de l’année 2019

sam, 18/05/2019 - 15:32

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 51 événements (France : 47, Québec : 2, Belgique : 1, Pays‐Bas : 1) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire [CA-QC Montréal] Demande spéciale de Mai 2019 pour la MULLM - Le lundi 20 mai 2019 de 14h00 à 17h30.

Demande spéciale de Mai 2019: Les logiciels libres d’édition vidéo de base et ceux un peu plus évolués, différences et similitudes. Nous parlerons d’Openshot, Cinellera et autres Apportez votre caméra numérique ou votre cellulaire, beaucoup de plaisir et discussions cinématographiquement animées en vue.

Ce sera le 20 Mai 2019 de 14:00 à 17:30 au Rond-point café autogéré, 3213 Ontario est, Montréal. La MULLM et 3L organise cette rencontre pour tous les niveaux d’utilisateurs, mais surtout pour les débutants. Par la présentation d’applications libres de niveau débutant qu’on va vous faire découvrir. Venez nous montrer vos trouvailles.

Carte https://osm.org/go/cIraGwP5v?m=

À quelques minutes de marche de la station de métro Préfontaine ou près d’un arrêt de l’autobus #125.

[FR Lyon] Infographie animée libre - Le lundi 20 mai 2019 de 19h30 à 21h30.

GDevelop Une promenade interactive

Initiez-vous aux différentes facettes de l’image animée avec des logiciels libres utilisables sur tous les ordinateurs (Windows, Mac, Linux).

Dessin animé, effet spéciaux, 3D en action, ça va bouger et interagir. Si vous maitrisez la souris, vous savez où vous enregistrez vos images sur une clé USB, cet atelier d’initiation est ouvert à toutes personnes qui aiment découvrir de nouvelles techniques de création. Logiciels qui seront utilisés au cours de la saison Inkscape, Tupi, SweetHome3D, Blender, OpenToonz, Natron et Gdevelopp. Cet atelier est animé par les étudiantes et étudiants en communication de la licence professionnelle CoLibre.

Gdevelop est un environnement de création de jeu vidéo. Pour commencer, nous allons créer un début d’application dans lequel on pourra balader un personnage un peu à notre guise en interagissant avec un petit monde.

Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

[FR Paris] Atelier Hebdomadaire de Contribution au Libre - Le mardi 21 mai 2019 de 10h00 à 19h00.

Une journée de co-travail sur le thème de la contribution au logiciel libre.

Chacun vient avec son sujet individuel avec l'intention d'y travailler au cotés d'autres contributrices/teurs.

Le prix d'entrée est de 25 euros pour la journée (tarif Narma).

[FR Trappes] Comment protéger notre intimité en ligne - Le mardi 21 mai 2019 de 14h00 à 16h30.

La surveillance exercée par les géants du Net réduit dangereusement nos possibilités d'espaces intimes.

Au cours de cet atelier, nous réfléchirons aux solutions pour nous en protéger et choisir des stratégies adaptées aux situations de chacun·e. Nous discuterons notamment de solutions juridiques (par exemple, avec l'entrée en vigueur du RGPD), mais aussi de solutions techniques extensions à ajouter à son navigateur Web, outils pour gérer ses mots de passe, choix de son moteur de recherche…

L'atelier sera animé par la coopérative La Boussole. L'entrée est gratuite, sur inscription au 01 34 82 82 61 ou par mail à l’adresse cite.metiers@citedesmetiers-sqy.fr.

[FR Paris] Émission Libre à vous » - Le mardi 21 mai 2019 de 15h30 à 17h00.

L'émission Libre à vous de l'April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio. Et l'émission est rediffusée le soir même de 21 h à 22 h 30. Le podcast est disponible rapidement après la diffusion de l'émission.

Les ambitions de l'émission Libre à vous

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Sur le site de la radio on lit Radio associative et citoyenne, les missions de Cause Commune sont de fédérer toutes les initiatives autour du partage et de l’échange de savoirs, de cultures et de techniques.

Nous avons alors proposé de tenir une émission April intitulée Libre à Vous d'explications et d'échanges concernant les dossiers politiques et juridiques que l'association traite et les actions qu'elle mène.

Une partie de l'émission est également consacrée aux actualités et actions de type sensibilisation.

L'émission Libre à vous est principalement animée par l'équipe salariée de l'April mais aussi par des membres bénévoles de l'association et des personnes invitées.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d'action, tel est l'objectif de cette émission mensuelle, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h. Et rediffusée le soir même de 21 h à 22 h 30.

L'émission dispose d'un flux RSS compatible avec la baladodiffusion ainsi qu'un salon dédié sur le webchat de la radio.

[FR Montpellier] Atel’libre Inclusion Numérique - Le mardi 21 mai 2019 de 16h30 à 18h00.

Nous initions et formons aux outils et usages numériques tous les publics qui s’en sentent éloignés, voire exclus.

Dans les années à venir le tout numérique va s’accélérer dans nos démarches quotidiennes accès aux soins, à l’emploi, à l’énergie, au services bancaires, caisses de retraite, loisirs, etc.
Une grande partie de la population n’a pas jugé utile ou eut l’opportunité d’utiliser des outils numériques, ordinateurs fixes, portables, les smartphones ou les tablettes.

Nous considérons que l’inclusion numérique est fondamentale pour réduire la fracture
numérique, encore bien réelle, entre les générations et réduire les inégalités sociales, culturelles, d’accès à l’emploi.
Dans un monde ultra-connecté avoir des connaissances numériques de base est devenu indispensable quelque soit son âge.

Nous animons avec bienveillance des ateliers collectifs d’initiation et de pratique des logiciels et des outils numériques libres, en fonction de la demande des utilisateurs.

Les thématiques que nous vous proposerons cette année

  • Hygiène informatique
  • Les bons usages sur l’Internet
  • Ranger et m’organiser
  • Entretenir son ordinateur
  • Utiliser une clé USB, un disque dur externe
  • Insérer une image
  • Mettre en page un courrier
  • Créer un tableau simple
  • Débuter sur la mise en forme
  • Progresser sur la mise en forme de textes
  • Classer ses recherches
  • Protéger son identité sur l’Internet
  • Tchatter avec une webcam
  • Utiliser les services administratifs en ligne
  • Débuter sur Internet et la messagerie
  • Le podcasting
  • Transférer et enregistrer sa musique
  • Remplir sa déclaration d’impôts
  • Faire des rencontres
  • Stockez ses données en ligne
  • Vendre, acheter, donner ses objets
  • Préparer ses vacances
  • Débuter sur la messagerie
  • Découvrir les réseaux sociaux
  • Faire des économies grâce à Internet
  • Utiliser les sites / applications pour communiquer
  • Débuter avec son téléphone portable
  • Transférer les photos de son téléphone
  • Utiliser les applications de sa tablette, son téléphone
  • Débuter sur sa tablette, son téléphone
  • Transférer et classer ses photos
  • Créer son livre photo
  • Réaliser un diaporama de photos
  • Le photomontage

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie la Mpt Albert Camus de Montpellier et Montpel’libre.

Mardis 7, 14, 21 et 28 mai 2019 de 16h30 à 18h00
Mpt Albert Camus - 118, allée Maurice Bonafos 34070 Montpellier

[FR Tours] Permanence ADeTI - Le mardi 21 mai 2019 de 18h30 à 20h30.

La permanence d'ADeTI est un moment d'accueil avec des bénévoles pour apprendre à utiliser un ordinateur sous GNU/Linux (Ubuntu, Linux Mint, Debian,…)  mais aussi

  • réparer les problèmes de logiciels sur son ordinateur
  • prendre des conseils pour choisir des logiciels alternatifs
  • différencier les logiciels libres utilisables pour répondre aux besoins
  • préserver et réfléchir sur ses usages (vie privée, éthique,…)

Mais c'est aussi un moment consacré pour

  • partager des connaissances et échanger des savoirs
  • maîtriser les formats ouverts et la pérennité de ses documents
  • Confidentialité, intégrité et disponibilité des systèmes d'information
  • Diversité des alternatives
  • Indépendance

Nous accueillons également des membres de l'association Touraine Data Network qui peuvent répondre aux questions concernant les réseaux connexion à Internet, alternatives aux "Box" et aux opérateurs commerciaux.

[FR Grenoble] Install Party - Le mardi 21 mai 2019 de 19h00 à 22h00.

Le but de cette rencontre est que les novices repartent à la fin de la soirée avec leur propre ordinateur fonctionnant sous un nouveau système d'exploitation libre, correctement installé, configuré et agrémenté de nombreux logiciels libres eux aussi.

Au cours de ces réunions, les utilisateurs confirmés tentent de transmettre une partie de leur savoir aux novices, qui deviendront passeurs à leur tour. (Wikipédia ©).

Merci de sauvegarder vos données si vous apportez votre machine

[FR Le Mans] Permanence du mercredi après-midi - Le mercredi 22 mai 2019 de 12h00 à 17h00.

Entrée Libre, tout public                                                                                                                                    .

Présentation, initiation et maintenance des logiciels libres.

Remplacement  de Windows par GNU/Linux et formation gratuite.

Venez nombreux

Entrée Libre, tout public.

[FR Marseille] Ateliers numériques pour enfants - Le mercredi 22 mai 2019 de 13h30 à 17h30.

Ateliers d'éducation numérique pour enfants et jeunes de 5 à 15 ans, 100 logiciels libres, tous les mercredis après-midi en période scolaire.

C'est de 13 h 30 à 17 h 30 dans les locaux de Mille Babords au 61 rue Consolat.

Plus d'informations, tarifs et inscription sur http://revlibre.org.

[FR Vandœuvre-lès-Nancy] Installer un Raspberry Pi - Le mercredi 22 mai 2019 de 15h00 à 17h00.

Est présentée la mise en place des différentes connectiques matériels, ainsi que l’installation d’un système GNU/Linux. Cette dernière s’effectue d’une façon différente que pour les micro-ordinateurs.

Horaires

Les animations débutent à 15 h pour se terminer vers 17 h, la salle multimédia FCCL ouvre ses portes à partir de 14 h ces jours-là.

Inscription gratuite aux animations

La participation aux animations repose sur un système d’inscriptions préalables qui permet de répondre de façon plus ciblée aux attentes des usagers et de les associer au projet.

L'inscription obligatoire au plus tard 30 min avant l’atelier via les contacts proposés ci-dessous ou en vous présentant dès 14 h dans la salle multimédia FCCL.

[FR Mauguio] Permanence Infolibres Logiciels Libres et GNU/Linux - Le mercredi 22 mai 2019 de 17h00 à 19h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence Logiciels Libres, discussions libres et accompagnements techniques aux systèmes d’exploitation libres, pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.

Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Programme

  • Dans le cadre de « Linux Presentation Day 2019  » présentation de plusieurs distributions GNU/Linux
  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Préinscription aux prochains Cafés Numériques et Install-Party ;
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Infolibres

  • Mercredi 9 janvier 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 23 janvier 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 13 février 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 27 février 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 13 mars 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 27 mars 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 10 avril 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 24 avril 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 22 mai 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 12 juin 2019 de 17h00 à 19h00
  • Mercredi 26 juin 2019 de 17h00 à 19h00

Les permanences Infolibres ont lieu à la Médiathèque Gaston Baissette de Mauguio, le deuxième et quatrième mercredis de chaque mois de 17h00 à 19h00, sauf périodes de vacances.

Entrée libre et gratuite, inscription nécessaire auprès de la médiathèque au 04.67.29.50.89 ou sur inscription
Une simple adhésion à l’association est possible et auprès de la Médiathèque de Mauguio.

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie la Médiathèque de Mauguio et Montpel’libre.

Mercredi 22 mai 2019 de 17h00 à 19h00 (2e et 4e mercredi, sauf fériés)
Médiathèque Gaston Baissette - 106, boulevard de la Liberté, 34130 Mauguio
Inscription nécessaire

[FR Beauvais] Atelier hebdomadaire de partage de connaissances autour des logiciels libres - Le mercredi 22 mai 2019 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.
C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Grenoble] Session Hack du Mercredi - Le mercredi 22 mai 2019 de 19h00 à 23h00.

Séance du mercredi soir au LOGal

C'est ouvert à tout le monde, vous êtes les bienvenu.e.s

N'hésitez pas à passer nous voir pour rencontrer nos membres, découvrir leurs projets ou participer

[FR Villeurbanne] Projection et échange autour du film Nothing To Hide - Le mercredi 22 mai 2019 de 19h00 à 22h00.

Dans le cadre des mercredis 3.0 au CCO de Villeurbanne, nous vous invitons à (re)découvrir le film Nothing To Hide.

A l’issue de la projection vous pourrez en discuter avec différents intervenants du Libre.

La rendez-vous Mercredi 22 Mai 2019 à partir de 19h00 (projection pour 19h30) au CCO-La-Rayonne au 24 Rue Alfred de Musset 69100 (nouveau lieu).

Le lieu https://www.cco-villeurbanne.org/la-saison/mercredi-3-0

Le film https://nothingtohidedoc.wordpress.com

[FR Paris] La bataille du libre Ciné Débat - Le mercredi 22 mai 2019 de 19h00 à 22h00.

La bataille du libre

Documentaire de Philippe Borel, 2018, 87'.

Soirée organisée par Ciné-Débat ATTAC, FRANCILIENS.NET et le CECIL

  • 19h : Accueil avec restauration légère
  • 20h00 : Projection
  • Débat

Tous connectés Tous captifs Deux logiques s'affrontent aujourd'hui au cœur de la technologie numérique depuis que les principes émancipateurs du logiciel libre, fondés dans les années 80, sont venus s'attaquer à ceux, exclusifs, du droit de la propriété intellectuelle.

Depuis la généralisation d'Internet dans tous les domaines de la société, la problématique des logiciels propriétaires, opposés aux logiciels libres, est devenue cruciale, quoique toujours ignorée par la grande majorité des utilisateurs.

Par définition, le logiciel libre peut être exploité, amélioré et distribué par tous.

Or, la plupart des logiciels auxquels nous recourons quotidiennement sont dit propriétaires : leur code source appartient à de grandes entreprises, qui en tirent des bénéfices conséquents.

Les résistants du libre y voient ainsi un enjeu philosophique autant qu'un choix de société les nouvelles technologies devraient être contrôlées par leurs utilisateurs.

Bande annonce https://vimeo.com/309626671   

[FR Nantes] Quadrapéro nantais atelier droit - Le mercredi 22 mai 2019 de 20h00 à 22h00.

Dans la lignée de la Quadrature du net, les quadrapéros nantais vous proposent de nous retrouver pour des ateliers et rencontres. AU programme de celui-ci le droit

Vous aimeriez mieux appréhender le droit Venez donc vous outiller lors du prochain #Quadrapero de #Nantes, animé par Laska

Au programme jeu des 7 différences, discussions et savoirs utiles.

C'est ouvert à toutes et à tous, à 20h, le mercredi 22 mai au bar La Perle

[FR Perpignan] 13ème Rencontres Monnaie Libre - Du jeudi 23 mai 2019 à 16h00 au lundi 27 mai 2019 à 17h00.

Les 13ème Rencontres Monnaie Libre à Perpignan du 23 au 27 Mai 2019. C'est la semaine prochaine Venez nombreux on vous attend sous le soleil

N'hésitez pas à vous inscrire sur le site des RML13 "Plus loin + fort ensemble" : https://rml13.monnaie-libre.fr/
(inscription via l'outil Discord puis sélectionner le canal qui vous intéresse). Ecrivez-nous si vous avez des questions.

Vous trouverez sur le site internet toutes les infos de ce grand événement international Contenu des programmes, ateliers, rencontres, marchés,, sorties, hébergement, transport, infos pratiques.

Que vous soyez développeur, utilisateur ou si vous êtes curieux de découvrir l'expérience de la Monnaie Libre June Ǧ1, vous trouverez le thème qui vous correspond en consultant ces 2 programmes

- Le Programme Grand Public "Plus loin + fort ensemble", destiné au public et aux utilisateurs, l'équipe vous accueille pour des ateliers, des conférences, des marchés, des ballades et des discussions passionnées.
https://rml13.monnaie-libre.fr/programme-grand-public/

- Le Programme technique "Coeur de Ǧ1" : Une série d’ateliers destinée aux développeurs et à tout ceux qui s’intéressent de près à la programmation, au coeur de la blockchain, à son écosystème et à ses logiciels permettant d’utiliser la Monnaie Libre June (Ğ1) : http://rml13.creationmonetaire.info/

[FR Lyon] Colib'art, une exposition autour de l'art numérique libre - Le jeudi 23 mai 2019 de 18h00 à 23h00.

Le 23 Mai 2019, aura lieu au Patch Work Café (Lyon 7), la première édition de l'exposition Colib'Art organisée par un groupe d'étudiants de la Licence Professionnelle CoLibre à l'Université Lumière Lyon 2. Cette exposition aura pour thème l'art numérique libre et se déroulera sous la forme d'un AfterWork de 17h à 23h.

L'art Numérique Libre, c'est quoi

L'art Numérique Libre, c'est l'ensemble varié des créations utilisant des logiciels ou autres outils informatiques libres, une alternative aux logiciels dits "propriétaires" qui permettent à l'utilisateur l'étude, la modification, la duplication, et la diffusion de ces programmes. Ces logiciels, souvent gratuits, sont la possibilité pour l'utilisateur de ne plus dépendre du contrôle des développeurs des logiciels propriétaires, souvent l'illustration d'un pouvoir injuste et corruptible.

[FR Bordeaux] Jeudi Giroll - Le jeudi 23 mai 2019 de 18h30 à 20h30.

Les membres du collectif Giroll, GIROnde Logiciels Libres, se retrouvent une fois par semaine, pour partager leurs  savoir-faire et expériences autour des logiciels libres.

Le collectif réalise aussi une webradio mensuelle, tous les second jeudis du mois, à retrouver en direct sur le site de Giroll.

Ces rencontres sont ouvertes à tous.

[FR Grenoble] Session Hack du Jeudi - Le jeudi 23 mai 2019 de 19h00 à 23h00.

Séance du jeudi soir au LOGal

C'est ouvert à tout le monde, vous êtes les bienvenu.e.s

N'hésitez pas à passer nous voir pour rencontrer nos membres, découvrir leurs projets ou participer

[FR Lyon] Jeudi Wiki Wikidata - Le jeudi 23 mai 2019 de 19h30 à 21h30.

Gratuit (Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com)

– de 19h30 à 21h30 -

Jeudi 23 mai 2019 Wikidata

L’objectif est de découvrir les différents projets Wiki (wikipédia, wiktionnaire, wikisource…) et leurs règles.

Chaque séance sera l’occasion de d’approfondir ses connaissances.

Important Participer à l'entièreté du cycle d'ateliers est recommandé.

Venez nombreux

[FR Paris] Soirée de Contribution au Libre et contrib'atelier de Framasoft - Le jeudi 23 mai 2019 de 19h30 à 22h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.

Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).

Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

En cas de difficulté, vous pouvez joindre un des responsables de la soirée, Emmanuel Seyman (emmanuel (at) seyman.fr), Paul Marques Mota mota (at) parinux.org, ou Magali Garnero (Bookynette) tresorier (at) parinux.org.

Pour obtenir le code d'entrée de la porte cochère, envoyez un mail au responsable.

On peut amener de quoi se restaurer (Franprix, 8 rue du Chemin Vert, ferme à 22h)

Regazouillez sur Twitter - Wiki des soirées

Programme non exhaustif

  • Fedora (sa traduction)
  • Parinux, ses bugs et son infrastructure
  • April,… y a toujours quelque chose à faire
  • Open Food Facts/ Open Beauty Facts, sa base de données, ses contributeurs, sa roadmap
  • Schema racktables, son code
  • Agenda du Libre, mise à jour et amélioration du code
  • Ubuntu-Fr, son orga, ses événements
  • En vente libre, maintenance et commandes
  • Open street map, une fois par mois
  • Linux-Fr sait faire
  • en vente libre

tout nouveau projet est le bienvenu.

Tous les 1ers jeudis => Les associations Ubuntu-fr et ouvre-boite organisent une réunion pour leurs membres.

Tous les jeudis du mois, l'association Wikimedia France propose de contribuer à ses multiples projets

Tous les jeudis, dès 18h45, le groupe de travail Sensibilisation de l'April se réunit pour réfléchir à mieux communiquer vers le grand public et à 20h30, le groupe transcriptions prend le relais et transcrit ou relit des transcriptions.

Tous les jeudis, des membres de Framasoft organisent des contrib'atliers et vous invitent à venir participer, tester ou améliorer des logiciels libres

[FR Beauvais] Atelier mensuel de sensibilisation et de partage de connaissances autour des logiciels libres - Le vendredi 24 mai 2019 de 17h00 à 19h00.

Tous les troisièmes vendredis après-midi du mois, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

L'atelier a lieu à l'Ecospace.

[FR Strasbourg] Navigation web à l'aveugle - Le vendredi 24 mai 2019 de 19h00 à 21h30.

Vous êtes vous déjà demandé comment les aveugles faisaient pour naviguer sur Internet

Image libre de droit CC0

Inspiré par les parcours en fauteuil, Alsace Réseau Neutre, votre Fournisseur d'Accès à Internet associatif et local, vous propose un parcours sur le web à effectuer à l'aveugle en un minimum de temps.

Ce petit concours ouvert à toutes et tous introduira le Hackathon "Accessibilité logiciel" organisé pendant le week end.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du Certificat de Contribution Numérique, un cycle de formation complémentaire au Certificat d’Émancipation Numérique.

L'atelier est à destination des adultes et adolescents de plus de 13 ans et ne nécessite aucun pré-requis. Il peut être suivi indépendamment de ce parcours.

— Public adultes et adolescents de plus de 13 ans

— Tarif Gratuit

— Inscription https://arn-fai.net/inscription

[FR Marseille] Soirée spéciale DebConf - Le vendredi 24 mai 2019 de 19h00 à 23h59.

Le PLUG organise une soirée le vendredi 24 mai à La Maison du Chant.

Pour provoquer la rencontre et le croisement entre les participants à la mini-DebConf et notre communauté provençale du Logiciel Libre, nous organisons une soirée spéciale sur les lieux de la conférence.

Ça se passera à partir de 19h à
La Maison du Chant
49 rue Chape
13004 Marseille
GPS 43.300563, 5.392600

Selon la tradition de l’auberge espagnole, les participant·e·s sont invité·e·s à apporter quelque chose à boire et/ou à grignoter. Des pizzas seront également commandées pour celles et ceux qui veulent plus que l’apéro.

Vous pouvez éventuellement confirmer votre présence sur la page Meetup de la soirée

[FR Marseille] Mini-DebConf - Du samedi 25 mai 2019 à 08h00 au dimanche 26 mai 2019 à 18h00.

L'association Debian France organise une mini-DebConf à Marseille le week-end du 25/26 mai 2019.

Cet événement a pour but de réunir les développeurs, mainteneurs, contributeurs, utilisateurs de Debian et personnes intéressées par le projet pour une série de conférences et d'échanges consacrés à Debian.

L'événement se tiendra dans les locaux de la Maison du Chant au 49 rue Chape, dans le 4ème arrondissement de Marseille.

Nous sommes à la recherche de conférenciers et d'idées d'ateliers pour cet événement. Vos propositions seront accueillies jusqu'au 21 avril 2019. Pour plus détails, lire l'annonce sur la liste debian-devel-announce.

[FR Saint Pierreville] Install Party - Le samedi 25 mai 2019 de 09h00 à 19h00.

Venez libérez vos ordinateurs

Nous intervenons chez nos voisins à Saint-Pierre ville pour une Install Party.

Venez aider ou vous faire aider à installer et paramétrer des logiciels libres et toute distribution GNU/Linux avec des utilisateurs de Fedora MageiaUbuntu ou Debian, sur netbook, portable, ou tour, PC ou Mac, éventuellement à côté de votre système actuel. Idem si vous avez des difficultés avec GNU/Linux, un périphérique, ou un logiciel libre.

Nous avons besoin de volontaires pour l’accueil et les installations. Il est utile, mais pas obligatoire, de vous inscrire comme parrainé, parrain, ou visiteur en décrivant votre matériel et vos attentes.

Pensez à amener un casse-croûte pour la pause de midi…

Parrainé·e·s

  • pour une installation, venez de préférence dès le début (début d’après-midi)
  • sauvegardez sur disque externe, clé usb ou DVD vos fichiers importants
  • supprimez les fichiers et logiciels superflus
  • faites un nettoyage de disque et une défragmentation (utilitaires Windows)
  • n’oubliez pas votre chargeur, vos câbles etc.
  • prenez connaissance du code de conduite, du document présentant les liens et infos utiles et de la décharge
  • apportez un disque dur externe ou une clé USB ou un DVD
  • demandez l’autorisation de prendre des photos
  • n’oubliez pas que nous sommes des bénévoles, pas un S.A.V.

Parrains et marraines

  • ISOs de nombreuses distros installables.
  • apportez une clé USB ou un DVD, des ISOs, de vos distros favorites
  • demandez si l’installé-e a bien sauvegardé ses fichiers
  • demandez si l’installé-e a bien nettoyé, défragmenté, CHKDSKé
  • si possible, autonomisez l’installé-e, expliquez, laissez-lui le clavier
  • prenez connaissance du code de conduite, du document présentant les liens et infos utiles et de la décharge
  • évitez de commencer une installation complète après 16h00
  • préférez une réinstallation propre à une longue mise à jour
  • terminez ce que vous avez commencé ou passez le relais
  • incitez l’installé-e à se rapprocher de l’association dédiée à sa distribution
  • si possible, installez et lancez l’utilitaire Bleachbit.

  • Le Local, place du Clos, Saint Pierreville, Auvergne-Rhône-Alpes, France

  • https://linux07.aufildudoux.fr

  • install-party, gnu-linux, linux07

[FR Saint-Raphaël] Rencontre Accès Libre - Le samedi 25 mai 2019 de 09h00 à 12h00.

c'est l’occasion de

  • discuter, échanger, expliquer
  • installer des logiciels libres
  • et, toute autre idée coopérative de solidarité à but non lucratif

Pour vous, vos amis et relations \o/

Salutations ensoleillées,

verow-)

[FR Lyon] Usages de la cartographie interactive - Le samedi 25 mai 2019 de 09h30 à 12h30.

Usages de la cartographie interactive

6 séances Samedis 13 octobre (dans le cadre des expériences numériques), 10 novembre, 8 décembre, 12 janvier, 23 mars, 25 mai de 9h30 à 12h30

Gratuit (inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com)

La série d’ateliers proposée par Altercarto vise à découvrir et à mettre en pratique, de manière accessible et accompagnée, les usages de la cartographie interactive.

À l’aide de plusieurs outils libres (SuiteCairo, uMap), et en mobilisant différents types de données (statistiques, expérientielles ou documentaires), les ateliers prendront la forme d’une enquête exploratoire collective autour d’un thème choisi avec les participant•e•s, à laquelle ils•elles apporteront leur contribution directe (questionnements, connaissances, expertise).

Une réelle motivation à participer à un travail en commun et à explorer des cartes et des données dans une démarche d’enquête collective est recommandée.

Venez nombreux

[FR Courbevoie] Atelier PI-HOLE bloqueur de pubs - Le samedi 25 mai 2019 de 09h30 à 18h00.

L'association StarinuX vous convie à l'atelier PI-HOLE (le bloqueur de pubs)

QUAND: Le samedi 25 mai 2019 de 9h30 à 18h.

LIEU: 48 rue de Colombes 92400 Courbevoie.
(SNCF gare Courbevoie St Lazare <=> La Défense ou Métro Pont-de-Levallois et bus 275 arrêt Stade).

PRÉSENTATION: L'atelier 4 coups en un qui vous fera découvrir le Raspberry-Pi, un rôle serveur, un Virtual Private Network (VPN) et comprendre votre Box.

Vous avez tous utilisé un jour un bloqueur de pub dans votre navigateur
Et bien Pi-HOLE (logiciel Libre) fait la même chose mais en mieux puisqu'il agit directement au niveau de votre box.
Grâce à lui toutes les publicités ou sites indésirables seront filtrés sur chacun de vos appareils connectés à la box de votre maison.
Il s'installe simplement sur un Raspberry-Pi ou sur tout autre machine faisant office de serveur.
Au cours de cet atelier, nous verrons donc comment l'installer, le configurer et l'administrer via un joli tableau de bord.
Si nous avons le temps, nous verrons aussi que Pi-Hole peut être un contrôleur parental basique.

OBJECTIF: Être capable de mettre en place une solution de filtrage des pubs prête à l'emploi, à brancher derrière votre box, à l'aide de 4 outils.

MODALITÉS/PRÉ-REQUIS :
L'idéal, avoir quelques notions de réseau (dhcp, dns, http(s)) même si nous ferons des rappels et exercices utiles à la compréhension. Des connaissances rudimentaires en Bash et GNU/Linux.

MATÉRIELS :
-Un Raspberry-Pi avec une carte SD et la distribution Raspbian installée,
ou
- Une machine virtuelle tournant sous virtualbox avec une Debian (jessie ou stretch) ou Ubuntu(18.04) de préférence.

PROGRAMME :
- Rappels théoriques du fonctionnement d'un réseau local et d?internet (dns, dhcp, https…) exemples pratiques
- Installation du pihole sur le raspberry (ou sur sa VM ),
- Configuration et administration via l'interface admin,
- Pour aller plus loin (contrôle parental…)

FORMATEUR : Benjamin, admin-sys de formation, militant libriste pour une informatique plus respectueuse de notre vie privée et passionné de tout ce qui a trait aux nouvelles technologies.

DOCUMENTATION :
Fourniture d'un diaporama de présentation (qui contiendra le mode opératoire, les principales commandes ainsi que les rappels théoriques sur le fonctionnement d'un réseau LAN/WAN).

INFOS par mail: contact AT starinux POINT org, techniques au formateur benzoga AT free POINT fr

INFOS et INSCRIPTION: https://www.starinux.org/ateliers-sx.php

Comme à l'accoutumée, une participation de 20 est demandée (10 personne privée d'emploi) valable un an pour plus de 10 ateliers.

Au plaisir de votre venue le 25 mai 2019, bien à vous.

Le bureau de StarinuX

[FR Beauvais] Linux Présentation Day - Le samedi 25 mai 2019 de 09h30 à 12h00.

# Linux Presentation Day printemps 2019 à Beauvais

Linux Presentation Day (ou LPD) est l’occasion de découvrir Linux et les logiciels libres. Un grand nombre de groupes d’utilisateurs de Linux (GUL) du monde, ainsi que des entreprises et des universités, organisent deux fois par an, à la même période, des rencontres afin de présenter GNU/Linux et les Logiciels Libres.

Venez nombreux échanger avec nous, les membres de [Oisux][19410_1], à l'écospace.
Discutons de GNU/Linux en général et les logiciels libres en particulier.

Des distributions Primtux, Debian et les autres. Vous y croiserez un Raspberry pi 3 et des PC en réemploi.

[19410_1]: https://oisux.org/index.php

[FR Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 18h00.

Présentation de l'E2L

Quel est le rôle de l'école du logiciel libre

Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

Comme toutes les écoles, son rôle est d'apprendre à ses élèves les logiciels libres, c'est-à-dire

  • comment en trouver de bons parmi les nombreux sites qui en proposent,
  • comment en prendre possession en fonction des licences,
  • comment les installer en fonction de ses besoins,
  • comment les tester et les utiliser,
  • comment en comprendre le fonctionnement pour ensuite les modifier,
  • comment écrire ses propres logiciels libres.

En fait, l'école du logiciel libre est une université populaire, comme celles qui ont vu le jour en France à partir du 19 ème siècle, et dont le but est de transmettre des connaissances théoriques ou pratiques à tous ceux qui le souhaitent. Et pour atteindre ce but, sa forme juridique est de type " association à but non lucratif ".

Comment fonctionne l'école

Cette école étant une association, elle possède, comme toutes les autres, un bureau, élu chaque année en assemblée générale, pour l'administrer. Mais elle a aussi des responsables pédagogiques dont le rôle est essentiel car ce sont eux qui établissent les programmes des cours en fonction des souhaits des adhérents, valident les candidatures des enseignants et affectent les sessions.

Les membres du bureau et les responsables pédagogiques forment "l'encadrement de l'école ". Tous les membres "encadrants" doivent être membres de l'association.

Les locaux où se déroulent les cours seront ceux que l'on veut bien nous prêter une salle des fêtes, un théâtre, une salle de réunion publique, un amphi dans une école publique, ou autre.

Les thèmes des cours sont définis par les adhérents en fonction de leurs envies, de leurs besoins. Les cours sont ensuite décidés par les responsables pédagogiques de l'école en fonction des enseignants disponibles.

Afin de permettre au plus grand nombre de participer et d'assister aux cours, les sessions se tiennent essentiellement le samedi. Une première de 9h à 12h30, et une autre de 14h à 17h30.

Programme détaillé sur le site http://e2li.org

[FR Ivry sur Seine] Fête du Libre - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 18h00.

Fête du Libre – Ivry 2019

Une journée (10h – 18h) pendant laquelle les membres de l’E2L présenteront leurs projets et donneront des exposés/conférences. Un bar proposera boissons et restauration légère.

Les Conférences

Bernard Reinteau journaliste, photographe et historien. Ses présentations ont pour but d’indiquer les logiciels utilisables quotidiennement chez soi, au bureau ou dans des activités de communication simples ou sophistiquées écrire, compter, dessiner et créer des bases de données avec LibreOffice dessiner avec InkScape traiter ses photos avec Rawtherape, Darktable et Gimp réaliser des magazines, des dépliants des flyers et des livres avec Scribus.

Christian Dufour informaticien et membre de l’association Kafemath. Il présente les outils libres scientifiques mais sans qu’il y ait besoin d’un doctorat en mathématique pour comprendre.

Patrick Foubet Directeur Technique de S.E.R.I.A.N.E. Il a trente ans d’expérience dans son métier, enseigne dans les Ecoles d’Ingénieurs en Informatique, et a créé l’E2L en 2015.

  • 10h30 – 12h00 Christian Dufour

        CALCLIB - Calcul scientifique avec les logiciels libres - Diaporama et exemples simples

  • 12h00 – 13h00 Patrick Foubet

        Qu’est ce que les logiciels libres Présentation de l’E2L et des principaux projets

  • 13h00 – 14h00 Bernard Reinteau

        Les outils de base pour écrire, dessiner et préparer les photos.

  • 14h00 – 15h00 Christian Dufour

        Le Problème du Chemin de Steiner Minimal-De Fermat aux Grands Réseaux

  • 15h00 – 16h00 Bernard Reinteau

        Maquetter et préparer son document pour l'imprimer.

  • 16h00 – 17h30 Patrick Foubet

        Sécurité sur Internet. Où vont nos données personnelles Quelles solutions

 Communication sans fil les smartphones sont-ils à l’abri des pirates

Les Démonstrations

Des stands équipés présenteront les principaux projets de l’E2L

  • GoE2Land tous les détails sur le site https://www.e2li.org/Larinaell.php,
  • Bug’s Bunny comprendre les ondes électro-magnétiques et la communication sans fil.
  • Kouglof comment sécuriser ses échanges sur Internet.

Des associations du Libre ont été invitées. Plus de détails dans les prochains jours.

[FR Biarritz] Venez cartographier votre quartier / Zure auzoa maparatu - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 16h30.

Une cartopartie, c’est se promener, partager, découvrir un territoire et participer ensemble à un projet de cartographie collaborative sur le web.
Au programme de la journée: sortie sur le terrain le matin pour faire des relevés selon vos centres d’intérêt (éléments du patrimoine, arbres remarquables, éléments mobilité/handicaps, services publics…). Mise en ligne des données sur la plateforme collaborative OpenStreetMap l’après-midi.

[FR Belle-Isle-en-Terre] Séance infothema - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 12h00.

Troisième et dernière partie du module "Linux… du Raspberry Pi au serveur industriel OVH"

Configuration du serveur YunoHost et découverte d'un panel d'applications dédiées à la protection de la vie privée.

Rouncube - Owncloud - MycryptoChat - Jappix

[FR Figeac] Atelier d'échange autour des logiciels libres - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 13h00.

Atelier gratuit et ouvert à tous pour découvrir et échanger autour des logiciels libres.

Vous utilisez un ordinateur ou un smartphone et vous avez parfois l'impression de ne pas tout maîtriser

Utiliser des outils informatiques non brevetés, collaboratifs et gratuits peut vous aider à y voir plus clair et à devenir maître de vos machines.

Que vous soyez un simple curieux ou une développeuse chevronnée, tout le monde est bienvenu.

Animé par Sylvestre, développeur web et militant du libre.

[FR Cappel] Journée du Logiciel Libre - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 17h00.

Des bénévoles seront à vos cotés pour vous faire découvrir des logiciels toute la journée graphisme, multimédia, bureautique, jeux, électronique, impression 3D, etc.

Ces démonstrations se feront sur des ordinateurs équipés de systèmes Linux: ce sont des systèmes d’exploitation composés de logiciels libres.

Plusieurs ateliers seront proposés venez prendre place dans notre salle informatique pour faire de la retouche d’images, découvrir des jeux vidéos, vous initier à la bureautique…

Une conférence sur les logiciels libres et ses enjeux sera présenté dans l’après-midi.

Entrée libre et gratuite

Conférence

14h30 – Les logiciels libres

La conférence tentera de répondre à toutes vos questions sur le sujet
Qu’est ce que c’est Pourquoi libre et gratuit n’est pas équivalent Où les trouver Pourquoi devrai-je m’y intéresser C’est quoi une licence

Vous découvrirez aussi que le libre ne touche pas que les logiciels, mais tous les domaines où le partage des connaissances est important art, cartographie, films, livres, musique, encyclopédie, matériel…

Ateliers

Attention les horaires et le contenu des ateliers sont susceptibles d’être modifiés.

10h30 – Jeux vidéos

Oui, on peut jouer avec les logiciels libres Venez vous amuser avec nous et les incontournables SuperTuxKart, Hedgewars, Xonotic

Vous retrouverez également vos anciens jeux grâce au émulateurs (démonstration de RetroPie)

11h30 – Retouche d’images avec GIMP

Venez tester le logiciel GIMP, véritable couteau suisse de la retouche d’images. Il permet entre-autres de redimensionner des images, d’ajuster les couleurs, d’utiliser des calques, écrire du texte, et dispose de nombreux filtres.

Pour cet atelier, vous pouvez apporter votre ordinateur portable, ou prendre place sur un poste à disposition (quantité limitée).

13h30 – Bureautique avec LibreOffice

Lors de cet atelier vous verrez les fonctionnalités principales de la suite bureautique libre traitement de texte, présentations (diapos), dessin.

Installations

Nous vous proposerons de vous assister dans l’installation d’un système libre (Linux Mint) sur votre ordinateur. Il est possible de le faire en conservant Windows, et en choisissant au démarrage de l’ordinateur quel système on veut utiliser.

Pour que les installations se passent pour le mieux, veuillez suivre ces conseils

  • Chez vous, effectuez une copie de sauvegarde du contenu de votre ordinateur (photos, documents, musiques…) sur un support externe (DVD, disque dur externe…)
  • Pour les portables, ramenez le chargeur de l’ordinateur
  • Pour les ordinateurs fixes, inutile de ramener l’écran, le clavier, la souris nous avons tout ça sur place.
  • Défragmentez le disque dur de l’ordinateur (si vous souhaitez conserver Windows)

  • Salle polyvalente de Cappel, rue de la Foret, Cappel, Grand Est, France

  • https://enunclic-cappel.fr/

  • enunclic, conférence, atelier, présentation, logiciel-libre, jeux-vidéo, gimp, linux, libreoffice

[FR Ceton] Venez libérer votre PC - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 17h00.

L’Association des parents d’élèves organise une Ubuntu Party à Ceton

Vous voulez essayer une alternative à Windows ou simplement vous informer sur les logiciels libres

Nous vous proposons
- Des installations de systèmes d’exploitation Linux sur des "vieux" PC (tours ou portables) afin de leur redonner un peu de tonus en supprimant le Windows devenu trop lent.

  • Des installations Linux en conservant Windows à coté le "Dual Boot" (il faudra avoir fait des sauvegardes de vos données avant).

  • Une initiation aux logiciels libres (bureautique, retouche photos, gestion des mails, navigation internet, etc.)

Entrée libre  - Renseignements et inscriptions sansblagues@laposte.net
(Flyer joint au message).

[NL Rotterdam] Linux Presentation Day - Le samedi 25 mai 2019 de 10h00 à 16h00.

Linux Presentation Day (LPD) is een gratis evenement waar iedereen kennis kan maken met het vrije (en gratis) besturings­systeem GNU/Linux. Omdat GNU/Linux vrije software is, geeft het jou meer vrijheid dan andere besturings­systemen zoals Microsoft Windows en macOS.

Wat kun je doen

Leren

Leer alles over GNU/Linux. De LPD-medewerkers vertellen je van alles over GNU/Linux uit eigen ervaring.

Stel al je vragen over GNU/Linux. De LPD-medewerkers doen hun best om ze te beantwoorden.

Proberen

Probeer GNU/Linux uit op onze computers. Er zijn verschillende computers met GNU/Linux aanwezig.

Probeer GNU/Linux uit op je eigen computer (zonder installatie). Dus neem je eigen laptop mee Of je desktop, dat mag ook. De software en data op je computer blijven onveranderd.

Installeren

Installeer GNU/Linux op je eigen computer onder begeleiding van een LPD-medewerker. Zorg ervoor dat er geen bestanden op je computer staan die je wilt bewaren of maak een back-up van je bestanden.

Maak een installatie-dvd of installatie-usb-stick, zodat je thuis zelf GNU/Linux kunt installeren. Neem zelf een lege dvd of usb-stick mee

[FR Langres] Election Titre de l'année Ziklibrenbib 2019 - Le samedi 25 mai 2019 de 13h30 à 18h00.

Ziklibrenbib est un projet collaboratif visant à promouvoir la musique en libre diffusion dans les médiathèques.

Votez pour votre titre favori de l'année écoulée parmi les 14 en compétition

RV à la section discothèque où CD, clés USB et bulletins de vote sont mis à disposition, ou en ligne sur ziklibrenbib.fr/election.

[CA-QC Montréal] Assemblée générale annuelle 2019 de FACiL - Le samedi 25 mai 2019 de 13h30 à 16h00.

Vous êtes invité(e)s à assister à l'assemblée générale annuelle de FACiL qui aura lieu le samedi 25 mai prochain, à 13 h 30, au Laboratoire du GRIDD à l'École de technologie supérieure (ÉTS).

Veuillez SVP vous référer à l'avis de convocation sur notre site pour tous les détails

https://facil.qc.ca/aga2019

MERCI de signaler votre intention de participer à l'AGA ici

  • Laboratoire du GRIDD (A-1544) à l'École de technologie supérieure (ÉTS), 1100, rue Notre-Dame Ouest, Montréal, Montréal, Québec
  • Adresse web https://facil.qc.ca/aga2019
  • Tags facil, aga
[BE Grivegnée] Linux Install Party - Le samedi 25 mai 2019 de 14h00 à 17h00.

Venez rencontrer une équipe de passionnés, tous les derniers samedis du mois, de septembre à juin, de 14h00 à 17h00 pour venir installer un Linux sur votre ordinateur.

On y installera ce que vous voulez ou, si vous n’avez pas d’idée, on cherchera avec vous ce qui vous conviendra le mieux.

[FR Marseille] Install Party GNU/Linux - Le samedi 25 mai 2019 de 14h00 à 19h00.

L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 25 mai 2019 de 14h00 à 19h00, dans la salle du Foyer du Peuple 50 rue Brandis 13005 Marseille.

Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.

Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

Au programme

DÉCOUVERTE de l’univers des logiciels libres.

INSTALLATION d’un environnement GNU/ Linux, ainsi que le meilleur des logiciels libres.

Venez avec votre ordinateur, nous installerons ensemble une distribution GNU/Linux avec un ensemble de logiciels libres et gratuits pour une utilisation quotidienne.

Ouvert à tous – accessible aux débutant-e-s

Une participation de 2 euros est demandée.

L’adhésion à l’association est de 20 euros annuelle.(L’adhésion n’est pas obligatoire).

Plan d’accés

[FR Saint-Cyr-l'École] Permanence Root66 - Le samedi 25 mai 2019 de 14h00 à 17h00.

Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres le samedi 25 mai

La permanence se tiendra au Centre Pierre Semard à Saint-Cyr-l'École (à deux pas de la gare RER C)

Dans cette permanence nous discuterons des logiciels libres, nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, et cela afin de vous aider à vous familiariser avec.

Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Programme:

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Entrée libre et gratuite

Sur place, l'adhésion à l’association est possible mais non obligatoire

Prochaine permanence

Samedi 01 juin 2019
Samedi 08 juin 2019

[FR Rennes] Permanence Gulliver - Le samedi 25 mai 2019 de 14h00 à 18h00.

Vous pouvez venir installer GNU Linux ou un logiciel libre, pour diffuser facilement et rapidement vos œuvres grâce aux licences GNU et Creative Commons.

[FR Paris] WikiTopia Party - Archives - Le samedi 25 mai 2019 de 14h30 à 17h30.

Atelier contributif à l'enrichissement de Wikisource via Wikimedia commons avec la numérisation de documents inédits de savants du XIXe siècle.

Objectif déboucher sur un début de biographie des personnes d'Anatole de Barthélemy (1821-1904 / sous-préfet des Côtes-du-Nord, archéologue et numismate français)et d'Ambroise Comarmond (1786-1857 / médecin, conservateur des musées archéologiques de la ville de Lyon et Inspecteur des monuments historiques des départements du Rhône et de l'Ardèche).

Les différents groupes

  • Atelier 1. Traitement des précédentes numérisation pour mise en ligne
  • Atelier 2. Poursuite des numérisation des lettres
  • Atelier 3. Poursuite des lectures et des priorisations

Une formation au téléversement des images et au traitement des fichiers sur Wikisource est réalisé selon les nécessités.

Pré-requis: aucun, mais avoir son ordinateur (pas de smartphone ou de tablette) pour pouvoir participer

[FR Vire] Atelier à thème héberger ses sites web à la maison - Le samedi 25 mai 2019 de 16h00 à 19h00.

Venez assister à l'atelier à thème organisé tous les mois par l'association.

Savez-vous qu'il est possible d'héberger soi-même ses sites Internet à la maison Si votre connexion Internet et que votre site n'est pas trop ambitieux, il est tout à fait possible de partager un blog, une galerie photo et même quelques adresses e-mail.

Tout ceci peut être installé sur un PC ou sur un mini PC appelé Raspberry-Pi pour une cinquantaine d'euros.

Cet atelier est réservé à un public familier de la ligne de commandes ou curieux de voir comment on héberge un site Internet chez soi.

Vous pouvez aussi soumettre vos idées à partir du menu "Contact" du site.

[FR Vandœuvre-lès-Nancy] Premières contributions à OpenStreetMap - Le samedi 25 mai 2019 de 16h00 à 18h00.

Nul besoin d’être expert en géomatique pour contribuer à OpenStreetMap

Venez donc effectuer quelques contributions basiques à OSM afin d’en saisir le concept général.

Horaires

Attention l'animation débute exceptionnellement à 16 h pour se terminer vers 18 h.

Inscription gratuite aux animations

La participation aux animations repose sur un système d’inscriptions préalables qui permet de répondre de façon plus ciblée aux attentes des usagers et de les associer au projet.

[FR Strasbourg] Apéro Open Street Map - Le samedi 25 mai 2019 de 17h00 à 19h00.

Apéro pour rencontrer le groupe local.

Venez comme vous êtes

[FR Montpellier] Ateliers ouverts - Le dimanche 26 mai 2019 de 10h00 à 18h00.

Le Dernier Dimanche du Mois c'est des ateliers ouverts dans un BIB, le hackerspace de Montpellier ouvert de 10h à 18h.

Au cours de chaque dimanche nous proposons une thématique plus ou moins liée à l'actualité mais si tu as envie ou besoin de réparer une machine, discuter d'un sujet, monter un mur, partager une recette, etc. tu es le·a bienvenu·e.

Certains viendront résoudre un problème particulier, d'autres travailleront à améliorer les lieux, d'autres encore viennent simplement partager le repas (tiré du sac).

Si tu veux proposer des sujets, des projets et que tu as des besoins spécifiques tu peux prendre contact avec le BIB à l'avance.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Apports de Fedora à l’écosystème du Logiciel Libre 2e partie

sam, 18/05/2019 - 15:21

Il est courant, au sein de la communauté du Logiciel Libre, de présenter une distribution GNU/Linux comme une simple intégration, ou un assemblage de tous les logiciels qu'elle propose. Une sorte de glu entre eux.

Si c'est sans doute le cas de certaines d'entre elles, nous ne pouvons en conclure que c'est toujours le cas. En particulier, la distribution Fedora va au-delà de ce constat. Ses objectifs et sa communauté lui permettent de réaliser d'autres choses. En effet depuis sa création Fedora est une vitrine technologique et à ce titre a essayé de mettre en avant ou de développer des solutions novatrices pour le Logiciel Libre. Mais depuis Fedora 21, sortie fin 2011, Fedora s'est découpée en trois produits distincts. Si finalement une Fedora Workstation et Server ont accès aux mêmes paquets, le projet a souhaité fournir des expériences utilisateur adaptées à chaque cas d'usage dès la fin de l'installation. Par conséquent, Fedora Workstation a sa liste de travail pour intégrer et développer de nouvelles solutions pour améliorer l'usage bureautique de l'utilisateur.

Et si la distribution Fedora est souvent considérée comme une version de tests pour la distribution Red Hat Enterprise Linux (RHEL) de Red Hat nous allons constater que finalement toute la communauté tire des bénéfices de ses travaux.

Le présent article est une adaptation des articles de blogs ici et de Christian Schaller qui m'en a donné l'autorisation. Il fait suite à un premier article à ce sujet qui avait donné lieu à une conférence lors des JM2L de 2017 et aux RMLL de 2018 dont la vidéo est disponible ici.

Sommaire Expérience utilisateur Pipewire

Wim Taymans, co-auteur de GStreamer et grand contributeur de PulseAudio étend le spectre de ses travaux avec Pipewire. Il souhaite avec ce composant unifier l'audio et la vidéo sous Linux. L'objectif au long terme n'est pas de gérer uniquement la vidéo, mais de prendre en compte également tout type de flux audio. Non seulement il souhaite s'attaquer aux cas d'usage de PulseAudio, mais également à ceux de Jack (qui est plutôt dédié au traitement audio professionnel ou d'amateurs éclairés). Cela passera notamment par une compatibilité avec les applications existantes sans réécriture de leur part.

L'objectif est de rendre la plateforme Linux plus attirante pour les compositeurs et autres artistes du milieu. Pipewire a fait sa première apparition dans Fedora 27. Et son usage commence à produire ses premiers effets.

En effet, grâce à ce composant, GNOME Shell est capable de faire de l'affichage distant de la session avec Wayland via le protocole VNC. Cela permet donc les usages de contrôles à distance graphique. Merci à Jonas Ådahl pour ce résultat.

Séquence de démarrage Affichage de GRUB

Hans de Goede a travaillé pour masquer GRUB par défaut sous Fedora, sauf si plusieurs systèmes sont installés. En effet dans ce cas de figure, GRUB ne sert qu'à démarrer un ancien noyau, ce qui est nécessaire uniquement en cas de soucis. Pour des raisons de cohérence et de simplicité, les messages de démarrage étant cachés par défaut, ce menu est caché pour ne pas perturber l'utilisateur outre mesure et gagner du temps.

Un nouveau mécanisme est mis en place. Le menu caché est finalement affiché si le précédent démarrage n'a pas abouti à une session valide. Cela autorise ainsi une résolution possible du problème. Pour désactiver cette fonctionnalité, vous pouvez manuellement appliquer la commande suivante avec les droits super utilisateurs :

# grub2-editenv - unset menu_auto_hide

Hans de Goede a publié une FAQ à propos de ce changement pour savoir comment l'activer ou le désactiver et quel est le comportement en cas de problèmes. Ce travail documenté permet à d'autres distributions de reproduire ce comportement pour simplifier la séquence de démarrage.

Démarrage sans remise à zéro de l'affichage

Pour les utilisateurs d'une carte graphique Intel et d'un ordinateur avec l'UEFI activé, l'affichage durant le démarrage est continu, sans remise à zéro de ce dernier. Cela rend l'expérience plus fluide et jolie. Le changement fait suite à la modification introduite dans Fedora 29 pour qu'un ordinateur mono-système ait GRUB masqué par défaut. Le nouveau thème plymouth bgrt récupère également le logo du constructeur de l'ordinateur ou de la carte mère durant le démarrage. Si vous ne souhaitez pas voir ce logo, basculez vers le thème spinner. Vous pouvez regarder cette vidéo pour voir le changement en action et les explications en détails et la FAQ par Hans de Goede, son développeur.

Les jeux vidéo

Beaucoup de tests ont été effectués par Olivier Fourdan et Jonas Ådahl pour identifier les problèmes d'exécution des jeux vidéo Steam avec GNOME sous Wayland et ont pu en corriger l'essentiel. Cela permet de repousser les limites des cas d'usage de Wayland et rendre ainsi chaque jour X11 de moins en moins nécessaire.

Pour améliorer également les performances des jeux vidéo, l'entreprise Feral Interactive a développé le projet gamemode pour optimiser la configuration du système dans le but de maximiser les performances lors de l'exécution d'un jeu. Pour l'instant Fedora se contente de proposer par défaut ce paquet mais une réflexion est en cours pour essayer de rendre ce paquet non nécessaire, en améliorant le gouverneur du CPU par exemple.

Gestion du matériel Autonomie

Hans de Goede a travaillé sur une meilleure gestion de l'autonomie des ordinateurs portables avec un processeur Intel. Cela passe par une meilleure gestion de l'énergie des ports SATA pour disques durs et SSD (gain estimé de 1-1,5 W) en reprenant le mode utilisé par Windows : med_power_with_dipm. Intel HDA codec pour le multimédia est mis en sommeil après une seconde d’inactivité (gain estimé de 0,4 W). Et activation de l'économie d'énergie pour les récepteurs Bluetooth en USB (gain estimé de 0,4 W si tous les ports USB sont en repos). Sachant qu'un ordinateur portable récent non orienté puissance consomme moins de 10 W (7,5 W par exemple sur un Lenovo E560) en usage non intensif. Cela peut donner 20% d'autonomie supplémentaire.

Thunderbolt 3

Thunderbolt 3 est une norme concurrente à l'USB sur de nombreux points. Cette norme permet en effet de gérer des transferts de données ou de brancher un écran externe par exemple sur le même port. Cependant ces périphériques pourraient accéder à des informations sensibles de votre machine lors du branchement pour des raisons de performances. En effet pour alléger la charge CPU, ces périphériques peuvent être maîtres de la communication DMA. C'est pourquoi la norme propose une politique de sécurité pour que l'utilisateur autorise ou non l'accès à l'ordinateur et éviter que discrètement un appareil branché sans votre consentement ait un libre accès. Maintenant il est possible de configurer dans GNOME ces accès par le biais des notifications ou du panneau de configuration qui lui est dédié.

Les politiques de sécurité possibles étant :

  • none : pas de restrictions ;
  • dponly : uniquement la sortie vidéo via DisplayPort ;
  • user : les périphériques connectés doivent recevoir une autorisation de l'utilisateur ;
  • secure : l'utilisateur doit autoriser l'appareil également et l'appareil doit prouver son identité avec une clé secrète.
Développement Fedora Toolbox

Debarshi Ray a développé l'outil Fedora Toolbox pour simplifier le développement en utilisant massivement les conteneurs. Ainsi il sera plus simple de développer par exemple votre projet maison avec Fedora pour bénéficier des dernières versions, de le tester sur RHEL pour la compatibilité. Et si c'est un jeu, exécuter cela dans un environnement SteamOS.

Un gros travail est en cours pour améliorer encore l'expérience utilisateur afin de ne pas avoir à réinstaller les mêmes outils dans chaque conteneur, ou d'être confus à propos du contenu de chacun. Il est envisagé de pouvoir plus facilement travailler sur des environnements complexes précis tels que Tensorflow ou CUDA par exemple.

Son intérêt sera particulièrement important dans le cadre du projet Silverblue, détaillé plus bas. En effet dans le contexte d'un système immutable, l'objectif sera de reposer les outils de développement sur des conteneurs manipulés à travers ce genre d'outils.

Et demain ? Le HiDPI fractionnel

Les affichages à haute densité de pixels (HiDPI) sont de plus en plus fréquents dans les configurations milieu et haut de gamme. Ils permettent d'améliorer la finesse de l'affichage sans pour autant réduire la taille des éléments affichés. Cependant sur certains modèles d'écran, les ratios entiers du HiDPI produisent des affichages trop grands ou trop petits. Pour résoudre ce problème, on souhaite introduire des valeurs intermédiaires non entières.

La bonne prise en charge de tels écrans n'est possible qu'avec Wayland, et GNOME dispose à titre expérimental d'une telle fonctionnalité qui a besoin de quelques raffinements encore. Pour ceux qui veulent tester, il suffit d'ajouter la valeur scale-monitor-framebuffer à la clé gsettings org.gnome.mutter.experimental-features pour que le panneau de configuration le propose.

Cela peut être effectué à l'aide de la commande suivante :

$ gsettings set org.gnome.mutter.experimental-features ['scale-monitor-framebuffer']

Ce travail est le fruit de la collaboration entre Jonas Ådahl de Red hat et Marco Trevisan de Canonical. Il devrait être bientôt disponible de manière stable.

Pipewire

Pipewire est encore en voie de maturation. De nombreuses choses restent à faire ou à stabiliser. Par exemple Jan Grulich, Tomas Popela et Eike Rathke travaillent sur la fonctionnalité d'écran partagé avec Wayland pour Firefox et Chrome afin de partager son écran lors d'une visioconférence avec WebRTC par exemple. Cependant cela n'est pas encore assez stable pour être activé par défaut. Si vous le souhaitez avec Chrome, il suffit d'activer l'option chrome://flags/#enable-webrtc-pipewire-capturer.

La gestion de l'audio n'est pas encore en place bien que le chantier soit bien avancé. Pipewire peut utiliser un plugin PulseAudio de GStreamer pour jouer le son de certaines applications GNOME. Wim teste également les applications employant Jack pour corriger les problèmes de compatibilité. Il fait également des tests sur une barre de son Sony HT-Z9F soundbar pour s'assurer du bon fonctionnement de Pipewire avec ce genre de matériel. Ainsi à terme les protocoles SPDIF, HDMI ou Bluetooth seront pris en charge convenablement. Le codec LDAC qui est un codec de haute qualité audio pour le Bluetooth sera également de la partie.

La prise en charge de JACK devrait être disponible avant celle de PulseAudio. Les premiers résultats stables pourraient apparaitre pour Fedora 31 à ce niveau.

OpenH264

Cela fait quelque temps que Firefox dispose de la bibliothèque d'OpenH264 de Cisco pour décoder matériellement le format H264 qui est très répandu. Cependant, le format H264 dispose de ce que l'on appelle des profils. L'objectif est d'activer certaines fonctionnalités du format suivant le cas d'usage de la vidéo. Une visioconférence par exemple a besoin d'une plus faible qualité d'image que le film enregistré sur votre disque dur, et ce afin de limiter le besoin en bande passante et en latence.

OpenH264 ne prenait en charge que le profil baseline. Grâce à une collaboration de Red Hat, Endless, Cisco et Centricular, les profils high et main seront proposés prochainement. Le travail est en fait déjà partiellement disponible mais quelques raffinements restent nécessaires avant de le proposer par défaut. Des plateformes de vidéo en ligne comme YouTube pourront en tirer parti prochainement.

Les applications reposant sur la bibliothèque GStreamer, comme Totem de GNOME seront également bénéficiaires de cette amélioration.

Wayland Firefox

Fedora a beaucoup œuvré pour proposer Wayland par défaut et faire en sorte que les logiciels essentiels fonctionnent bien avec comme LibreOffice et GNOME. C'est également le cas pour Firefox qui commence à voir le bout du tunnel, ce travail étant porté par Martin Stransky.

Fedora avait un dépôt COPR pour tester Firefox avec Wayland, puis un paquet officiel firefox-wayland était proposé depuis Fedora 28. Ce dernier n'étant qu'un script qui lance Firefox avec la variable d'environnement MOZ_ENABLE_WAYLAND défini à 1. Cela a permis de constater de nombreux problèmes qui ont pu être corrigés. Pour Fedora 31, qui devrait sortir en fin d'année 2019, Firefox avec la gestion native de Wayland sera proposé par défaut. Ainsi l'un des derniers composants par défaut de Fedora Workstation pourrait se passer du besoin d'utiliser XWayland.

Pilote propriétaire de nVidia

Il y a également le pilote propriétaire de nVidia qui n'offre pas pleinement une bonne expérience avec une session sous Wayland. Ce qui est bien sûr un problème pour ceux qui veulent tirer le plein potentiel de la carte graphique, en particulier pour les jeux ou le montage vidéo. Des travaux importants de Adam Jackson ont pu résoudre des problèmes pour la gestion des espaces de couleur et des écrans multiples. Mais il manque toujours la compatibilité avec XWayland pour offrir une expérience complète d'une session sous Wayland, si vous n'en avez pas besoin cela devrait fonctionner convenablement dès maintenant.

Les souris à haute résolution

Les souris à destination des joueurs ou des graphistes ont souvent des résolutions plus hautes afin d'améliorer la sensibilité et la précision du pointage. C'est pourquoi Peter Hutterer et Benjamin Tissoires ont proposé une RFC pour Wayland afin de tenir compte de ces cas d'usage. Le périphérique Dell Totem pourrait avoir une prise en charge pour Fedora 31.

La construction des applications Flatpak

Owen Taylor travaille sur l'infrastructure de Fedora pour apporter de quoi construire des applications Flatpak directement, en parallèle des formats RPM classiques. L'objectif est de faciliter la vie du mainteneur qui pourra concevoir en une fois la construction des deux formats et les autres distributions ou utilisateurs pourront récupérer le Flatpak à jour directement s'ils le souhaitent.

Depuis la dernière fois, des progrès sensibles ont été obtenus. Un site web a été mis en ligne pour suivre l'évolution de ce travail pour une dizaine de paquets. Une fois que cet essai sera transformé, l'objectif est bien sûr d'étendre ce système à l'ensemble des paquets concernés.

Une réflexion est menée pour que GNOME Logiciels propose via une option de choisir d'installer un logiciel depuis Flatpak ou le dépôt RPM par défaut. À plus long terme l'option disparaitrait pour laisser place aux Flatpak uniquement, les RPM seraient relégués pour la base du système.

L'outil fleet commander avec Active Directory

Fleet Commander est un outil pour gérer des flottes entières de machines sous Fedora ou RHEL, notamment pour les universités, les grosses entreprises ou les administrations et ainsi, de pouvoir gérer des milliers de machines. Il est possible de configurer les postes avec un navigateur Web ou l'outil Cockpit.

Oliver Gutierrez a intégré la sauvegarde de la configuration avec la solution Active Directory en plus de FreeIPA qui n'attend plus que la mise à disposition de la nouvelle version. Cela permettra de rendre cet outil plus pertinent dans plus d'entreprises ou administrations, qui utilisent plus souvent Active Directory que FreeIPA.

Fedora Silverblue

Fedora travaille beaucoup pour concevoir un système atomique, selon les travaux de Project Atomic. Actuellement c'est la version Cloud qui en bénéficie nativement, mais les travaux sur la version Workstation sont en cours. Le but est d'améliorer la fiabilité du système, il sera ainsi possible de facilement mettre à jour le système en diminuant les risques liés à une procédure exécutée dans un ordre différent que prévu par exemple. Le retour à une situation antérieure en cas de problème sera également plus facile en sélectionnant l'état précédent du système dans GRUB.

Une telle architecture propose aussi un système dans un état immutable, le rendant plus fiable ce qui impose une séparation plus stricte et claire entre le système et les applications. Cela parachève le travail envisagé par le projet Fedora.next. L'objectif est que Fedora propose un système de base et immutable à travers rpm-ostree et que les applications traditionnelles soient installées avec des Flatpak uniquement.

Devant l'intérêt récent pour cette technologie, un groupe de travail a été constitué l'année dernière, le projet a été renommé également en Fedora Silverblue et de grands progrès fonctionnels ont eu lieu depuis.

En effet cela fait deux cycles de développement de Fedora où Fedora Silverblue a bénéficié d'une journée de tests. Ainsi de nombreuses personnes, dont votre serviteur, ont pu le tester pour vérifier la viabilité du système avec l'image de base et les applications provenant du dépôt Flathub. Et les résultats sont positifs.

Aujourd'hui la gestion des Flatpak est complète. GNOME Logiciels permet de gérer un système reposant sur rpm-ostree. Les situations un peu particulières, comme Google Chrome qui installe tout dans /opt ou le pilote graphique propriétaire de nVidia qui ne peut être distribué nativement ont été réglées.

Le travail reste important pour gérer l'ensemble des cas d'usage tout en proposant une expérience utilisateur optimale. Par ailleurs quelques travaux restent nécessaires pour proposer des environnements de développement complets capables de gérer un tel système, la gestion des codecs ou encore des applications complexes comme VirtualBox.

Matthias Clasen a publié un article complet pour ceux qui veulent plus de détails.

Vous pouvez tester Fedora Silverblue en téléchargeant les images mis à disposition régulièrement.

Conclusion

Comme nous pouvons le voir avec cette liste d'exemples, une distribution d’envergure comme Fedora, mais aussi Ubuntu, Debian ou autres peuvent apporter bien plus qu'une liste de logiciels à installer. Ils proposent des nouveaux outils, participent au développement ou à la stabilisation des logiciels qu'ils fournissent, peuvent collaborer avec d'autres entreprises ou communautés pour améliorer la prise en charge de leur produit.

Et encore, nous ne parlons que des travaux significatifs de ces trois dernières années, Fedora a également œuvré pour PulseAudio, systemd, PackageKit, NetworkManager, le pilote libre nouveau et tant d'autres composants par le passé !

Et malgré les liens forts entre Red Hat et Fedora, nous pouvons voir que beaucoup des travaux de Fedora de ces dernières années ont bénéficié à la plupart des distributions aujourd'hui. Et cela n'est pas près de se terminer.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Émission « Libre à vous ! » du 14 mai 2019 — Podcasts et références

ven, 17/05/2019 - 22:48

La vingt-cinquième émission Libre à vous ! de l’April a été diffusée sur la radio Cause commune, mardi 14 mai 2019.

Nous avons commencé par la chronique de Xavier Berne de Next INpact sur le bilan de Mounir Mahjoubi, ancien secrétaire d’État chargé du Numérique. Nous avons enchaîné avec notre sujet principal qui portait sur le métier du développement logiciel libre avec Katia Aresti, ingénieure logiciel chez Red Hat, et Emmanuel Raviart, développeur logiciel libre. Nous avons poursuivi avec une interview de Philippe Borrel, réalisateur du documentaire « Internet ou la révolution du partage », version courte du film « La bataille du Libre ». Nous avons terminé par des annonces diverses.

La prochaine émission sera diffusée en direct sur la bande FM en Île‐de‐France (93,1 MHz) et sur le site Web de la radio mardi 21 mai 2019, de 15 h 30 à 17 h. Notre sujet principal portera sur des modèles d'organisations d'entreprises du logiciel libre.

La radio Cause Commune dispose d'une messagerie sur laquelle vous pouvez laisser des messages (annonces, rires, poèmes, coups de gueule, vœux…) destinés à passer à l’antenne sur la radio. Le numéro à appeler est le +33 1 88 32 54 33.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l’April pour la semaine 19 de l’année 2019

mar, 14/05/2019 - 09:31

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[Numerama] CC Search : un site pour trouver facilement des photos libres de droits sur le Net

✍ Julien Lausson, le mercredi 8 mai 2019.

« L’organisation Creative Commons propose un méta‐moteur de recherche pour dénicher des photos libres de droits sur le Net. »

Et aussi :

[Le Monde Informatique] La Banquiz accélère des start‐ups open source en Nouvelle‐Aquitaine

✍ Véronique Arène, le mardi 7 mai 2019.

« L’accélérateur La Banquiz lance un appel à candidatures pour contribuer au développement de jeunes pousses spécialisées dans les technologies du libre et l’open source en Nouvelle‐Aquitaine. Objectif pour les candidats : passer en 9 mois, du stade d’idée à celui de business model pérenne. »

[Reporterre] À LA TÉLÉ — Le logiciel libre, un enjeu philosophique autant qu’un choix de société

✍ Philippe Borrel, le mardi 7 mai 2019.

« Philippe Borrel, dans son film documentaire « Internet ou la révolution du partage », propose un état des lieux de la liberté informatique aux quatre coins du monde et montre comment le logiciel libre peut apporter des solutions concrètes dans une multitude de domaines. CE MARDI, À 23 H 55, SUR ARTE. »

[Be Geek] Open source : voici les logiciels recommandés par l’État

Le mardi 7 mai 2019.

« Voici la petite parution 2019 de la liste des logiciels libres de la SILL et recommandés par l’État français. »

[Novethic] RSE en open source : les entreprises se mettent à nu

✍ Béatrice Héraud, le mardi 7 mai 2019.

« Laisser libre accès aux données brutes d’une entreprise concernant l’emploi des femmes ou l’impact environnemental de ses activités, c’est la nouvelle tendance. S’y mettent des sociétés publiques comme la SNCF, des industriels comme Vallourec, des banques et des assureurs. Cette transparence poussée à l’extrême vise améliorer le dialogue avec les parties prenantes et à accroître l’attractivité et l’innovation. »

[ouest-france.fr] Le patron de Facebook Mark Zuckerberg reçu vendredi à l’Élysée

Le lundi 6 mai 2019.

« Le président de la République Emmanuel Macron recevra le patron de Facebook Mark Zuckerberg, ce vendredi, pour discuter de la régulation d’Internet. Les deux hommes s’étaient déjà rencontrés il y a tout juste un an en marge du sommet “Tech for good”. »

Et aussi :

[Basta !] Logiciels, semences, éducation : à la rencontre des activistes du « Libre », pionniers d’une société de partage

Le mardi 7 mai 2019.

« Tous connectés ! Tous captifs ? Deux logiques s’affrontent au cœur de la technologie : les principes émancipateurs du logiciel libre s’attaquent à ceux, exclusifs, du droit de la propriété intellectuelle. La révolution du partage ne concerne pas que le Numérique : des pratiques collectives “non propriétaires” essaiment dans l’alimentation avec les semences libres, dans la santé avec des médicaments “open source”, ou dans l’éducation grâce au libre accès à la connaissance… Le nouveau documentaire de Philippe Borrel, “Internet ou la révolution du partage”, part à la rencontre de celles et ceux qui, de l’Inde aux États‐Unis en passant par l’Europe, expérimentent ces outils d’émancipation. Il est diffusé ce mardi 7 mai à 23 h 55 sur Arte. Retrouvez sur Basta ! une série de bonus. »

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Interview de Marja Van Waes, membre du Council de Mageia

mar, 14/05/2019 - 09:30

Lors de la première rencontre trimestrielle de LinuxFr, on a pensé qu’il pouvait être intéressant de lancer une série d’entretiens avec diverses personnes œuvrant dans ou pour le logiciel libre. Pour cette série, pour ma part (d’autres rédacteurs peuvent avoir des optiques différentes), l’idée est d’interviewer des personnes sous des angles différents pour avoir une vision plus « globale » du logiciel libre, les autres membres de l’équipe de modération ont participé à l’élaboration des questions. L’interview avec Marja Van Waes, qui a répondu en français, ouvre cette série.

Marja est membre du Council (Conseil communautaire) de Mageia. Elle est néerlandaise et on peut la rencontrer dans les RMLL C’est d’ailleurs à Strasbourg, en juillet 2018, que j’ai fait sa connaissance. Elle est, notamment, dans l’équipe qui s’occupe des bogues de Mageia.

Tu es impliquée dans le développement de Mageia. Pourrais‐tu dire ce que tu fais et depuis quand ?

J’aide le BugSquad, l’équipe anti‐bogues, qui est en charge du tri, de la maintenance et de la surveillance des rapports d’erreurs dans notre Bugzilla. C’est dans cette équipe que j’ai commencé à contribuer, le 1er septembre 2011, mais après j’ai aussi contribué à d’autres équipe, comme l’équipe de documentation.
Je suis membre du conseil communautaire (le Council) comme représentante de BugSquad et/ou l’équipe documentation depuis le printemps 2012, avec une pause en 2014 pour des raisons familiales.

En tant que contributrice active à une distribution GNU/Linux, qu’est‐ce tu préfères et qu’est‐ce que tu détestes ?

J’aime les logiciels libres. J’aime toutes les inventions libres. Si les premières roues avaient eu des licences propriétaires, où serions‐nous aujourd’hui ? Aurait‐on des bicyclettes, des voitures, des trains ? Je ne le pense pas. Je pense que les brevets et licences propriétaires, ralentissent le développement. Par conséquent, ça me donne beaucoup de satisfaction de contribuer à une distribution GNU/Linux.
Je regrette qu’on n’ait pas encore d’alternatives libres pour beaucoup de pilotes. Je rêve du jour où on pourra se débarrasser de nos dépôts nonfree, qui contiennent des pilotes propriétaires.

Qu’est‐ce qui t’a motivée pour t’investir dans Mageia ?

Mageia est une distribution communautaire, ça m’a toujours plu ; pour moi c’est une distribution sans barrières. Je ne suis jamais parvenue à demander de l’aide à Mandrake ou Mandriva, même pas après avoir acheté des PowerPacks. En revanche, c’est facile de contacter Mageia. La première fois que j’ai demandé de l’aide dans les forums, on m’a si bien aidée, que je me suis sentie très bienvenue. Donc, quand, peu après, j’ai lu un appel de Rémy [Verschelde] pour de nouveaux contributeurs de BugSquad, je n’ai pas hésité.

Quels sont les éléments que tu envies à d’autres distributions, en termes d’outils, d’organisation ou de communautés ?

Si une telle distribution communautaire existe, je souhaiterais bien avoir leur solution pour le manque du temps de la plupart de nos contributeurs et les problèmes que ça donne (comme de ne pas trouver le temps de communiquer, de répondre à des questions, ou de vérifier un patch, ou…, etc.).

Et sur quels points Mageia te semble en avance parmi les distributions ?

C’est très facile de contribuer à Mageia, on n’a pas des vrais obstacles parce que nous, les utilisateurs, construisons Mageia ensemble. À partir du moment où on commence à utiliser Mageia, on en est un contributeur (au moins potentiel).
Mageia est une distribution fondée en France.

Quels sont tes logiciels libres préférés ?

Tous les logiciels libres bien maintenus.

 Quelle est la position et la politique des Pays‐Bas en matière de logiciels libres ?

Je crois qu’on n’a qu’un parti politique, le Piratenpartij (Parti Pirates), qui a la promotion des logiciels libres dans son programme électoral. Mais on a aussi des politiciens intéressés dans d’autres partis.

Y a‐t‐il des incitations à utiliser des logiciels libres ?

Le 20 novembre 2002, la résolution Vendrik (d’un politicien de GroenLinks, la Gauche Verte) a été acceptée par la Seconde Chambre. Vendrik avait demandé au gouvernement de veiller à ce que tous les logiciels utilisés par le secteur public soient conformes aux normes ouvertes en 2006 et de promouvoir activement la distribution et le développement de logiciels libres dans le secteur public. Dans cet objectif, le gouvernement a développé les programmes OSOSS de 2006-2007 et NOiV de 2008-2011.
Le 30 novembre 2016, la Seconde Chambre a accepté une résolution de trois membres de trois différents partis, demandant de rendre le code source des logiciels développés pour le gouvernement, disponible en tant que logiciel open source. En revanche, en octobre 2017, Gartner Inc. rapportait que des lois néerlandaises empêchaient de faire ça et recommandait au ministère de l’Intérieur de lever les obstacles juridiques existants et de lancer ensuite une politique d’encouragement.
Je ne sais pas si on a fait des recommandations, je n’ai rien lu et je ne trouve rien. [N. D. L. R. : comme en France avec le SILL.]

Est‐ce que les administrations sont plutôt équipées en logiciels libres ?

Non, mais plusieurs sites web du gouvernement fonctionnent sur des logiciels libres.
Des municipalités, 27 % utilisaient des SGC (CMS en anglais) libres en 2017.

 Y a‐t‐il des ministères « pilotes » en la matière qui se sont lancés les premiers dans le logiciel libre ?

Pas que je sache. /o\

Existe‐t‐il des associations de défenses et de promotion des logiciels libres comme l’April en France ?

On a plusieurs organisations qui toutes sont, de différentes façons et à des degrés divers, un peu comme l’April : NLUUG, NLLGG, NlNet, FSFE-NLB, Bits of Freedom, Vrijschrift, d’autres dont j’ai oublié les noms et des groupes locaux. Je crois que l’April est plus puissante que ces associations.
Ce mois‐ci, le 11 mai, on a eu le T-DOSE, un événement organisé par un groupe local dont le but est de promouvoir l’utilisation et le développement des logiciels libres.
Le NLLGG a des réunions presque tous les deux mois, la prochaine, le 18 mai. Le 23 mai, le NLUUG va avoir sa conférence de printemps.
[N. D. L. R. : le NLUUG est un Groupe d’Utilisateurs de Linux (GUL) professionnels, le NLLGG est un GUL].

Et enfin, aurais‐tu d’autres choses à ajouter ?

J’aurais dû être plus précise sur les conséquences d’une distribution communautaire : il est nécessaire que tous les utilisateurs et toutes les utilisatrices qui ont un peu de temps libre, aident, dans n’importe quelle équipe et peu importe comment. Mais je dois arrêter, il est trop tard.
Je voudrais bien que Mageia ait une base française encore plus forte que maintenant (sans exclure les étrangers, comme moi). Les contributeurs bossent pour Mageia sur leur temps libre, on n’a pas beaucoup de temps pour la communication. Venant du même pays, parlant la même langue, la communication coûte moins en temps et en énergie et se rencontrer en vrai est aussi plus facile.

Merci beaucoup Marja.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus