Les dépêches de LinuxFr

S'abonner à flux Les dépêches de LinuxFr
Mis à jour : il y a 1 heure 51 min

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés d’avril 2019

dim, 05/05/2019 - 19:16

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux‐ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois d’avril passé :

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Ubuntu Party de Paris — 18 et 19 mai 2019

dim, 05/05/2019 - 15:08
Ubuntu Party de Paris

L’Ubuntu Party est un évènement gratuit et accessible à toutes et tous, visant à faire découvrir Ubuntu et les logiciels libres au grand public. Conférences et ateliers sont détaillés en seconde partie.

On vous y propose :
  • de nombreuses conférences traitant de sujets liés au logiciel libre et ses enjeux ;
  • une salle dédiée à l’accompagnement et l’entraide, pour notamment l’installation d’Ubuntu sur vos ordinateurs personnels ; nous vous invitons à vous inscrire au préalable afin de faciliter le travail de l’équipe bénévole : https://ubuntu-paris.org/inscription.php ;
  • des ateliers pour passer à la pratique ;
  • un espace jeunesse mis en place et animé par nos bénévoles pour les enfants et adolescents qui vous accompagnent ;
  • un village associatif pour en apprendre plus et échanger avec des acteurs du logiciel libre.
Conférences au programme Samedi
  • 11 h : De l’État de droit à l’État de surveillance - Asma Mhalla ;
  • 12 h : Jeux vidéo : La solution ./play.it - Mopi et VV221 ;
  • 13 h : Internet et FAI associatifs - Elzen et Khrys ;
  • 13 h : Un système libre sur votre téléphone : Ubuntu Touch, par la communauté UBports - arudy ;
  • 14 h : Vos traces, dans la pratique - Nanar de Nanardon ;
  • 14 h : À la découverte de réseaux sociaux libres (Hervé) ;
  • 15 h 30 : Movim - Timothée Jaussoin ;
  • 16 h : Libre, Moche, et alors ? - Maiwann ;
  • 17 h : Software Heritage : la bibliothèque d’Alexandrie du logiciel - Nicolas Dandrimont.
Dimanche
  • 11 h : Elzen - Sciences et logiciels libres ;
  • 12 h : Suzanne Vergnolle - Regards Citoyens ;
  • 13 h : Bastien : Soutenir financièrement le Logiciel Libre : L’initiative Fund the code ;
  • 13 h : Un système libre sur votre téléphone : Ubuntu Touch par la communauté UBports - arudy ;
  • 14 h : Exodus Privacy - Applications mobiles et vie privée ;
  • 14 h : La dématérialisation et ses échecs - Nanar de Nanardon ;
  • 14 h, salle studio : Nanar de Nanardon : La dématérialisation et ses fails ;
  • 15 h : Retour sur la Directive du droit d’auteur avec la Quadrature du Net - Lionel Maurel et Arthur Messaud ;
  • 16 h : Pour un design ouvert - Geoffrey Dorne.

Les descriptions des conférences sont sur notre site ubuntu-paris.org

Informations pratiques

L’évènement se tiendra les 18 et 19 mai 2019, de 11 h à 18 h au Carrefour Numérique (étage -1) de la Cité des sciences et de l’industrie, à Paris.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site ubuntu-paris.org.

En espérant vous y voir nombreuses et nombreux !

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Agenda du Libre pour la semaine 19 de l’année 2019

sam, 04/05/2019 - 16:16

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 38 événements (0 en Belgique, 35 en France, 0 au Luxembourg, 2 au Québec, 1 en Suisse et 0 en Tunisie) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire [FR Montpellier] Framapermanence - Le lundi 6 mai 2019 de 18h00 à 21h00.

Réunion du framagroupe montpelliérain. Ces réunions ont pour objectif de monter des projets en droite ligne des activités de Framasoft : Dégooglisons Internet, les Chatons pour Collectif d’Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires, framalibre, framakey, framapack…

Les thèmes

  • Dégooglisons Internet - P-Y Gosset - TV5Monde
  • Contributopia dégoogliser ne suffit pas
  • discussion autour du projet CHATONS Montpellier
  • BIM Bienvenue sur l’Internet Montpelliérain (BIB, Iloth, Montpel’libre)
  • organiser des Framapermanences
  • des Framapéros
  • discussions libres
  • échanges d’idées
  • faire des perspectives pour les actions futures
  • tout simplement, passer un moment convivial

Ces dernières années ont vu se généraliser une concentration des acteurs d’Internet (Youtube appartient à Google, WhatsApp à Facebook, Skype à Microsoft, etc.). Cette centralisation est nuisible, non seulement parce qu’elle freine l’innovation, mais surtout parce qu’elle entraîne une perte de liberté pour les visiteurs. Les utilisateurs de ces derniers services ne contrôlent plus leur vie numérique leurs comportements sont disséqués en permanence afin de mieux être ciblés par la publicité, et leurs données, pourtant privées (sites visités, mails échangés, vidéos regardées, etc.) peuvent être analysées par des services gouvernementaux.

La réponse que souhaite apporter Framasoft à cette problématique est simple mettre en valeur, pour chacun de ces services privateurs de liberté, une alternative Libre, Éthique, Décentralisée et Solidaire.

Ainsi, nous vous invitons à venir participer aux Framapermanences qui auront lieu à la Maison des Adolescents de l’Hérault, le premier lundi de chaque mois, de 18h00 à 21h00.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible et auprès de la MDA34.

Cet événement vous est proposé par le partenariat qui lie la Maison des Adolescents de l’Hérault, Framasoft et Montpel’libre.

[FR Montpellier] Points Libres GNU/Linux et Logiciels Libres - Le lundi 6 mai 2019 de 19h00 à 21h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence Logiciels Libres, discussions libres et accompagnements techniques aux systèmes d’exploitation libres, pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.

Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Préinscription aux prochains Cafés Numériques et Install-Party
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Les Points Libres ont lieu à la Maison des Adolescents de l’Hérault, le premier lundi de chaque mois, de 19h00 à 21h00.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible et auprès de la MDA34.

Cet événement vous est proposé par le partenariat qui lie la Maison des Adolescents de l’Hérault et Montpel’libre.

Notre bibliothèque de livres, documents, revues… GNU/Linux, systèmes et logiciels libres est disponible à la consultation dans la salle des partenaires, au premier étage.

[FR Montpellier] Points Libres GNU/Linux et Logiciels Libres - Le lundi 6 mai 2019 de 19h00 à 21h00.

L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence Logiciels Libres, discussions libres et accompagnements techniques aux systèmes d’exploitation libres, pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.

Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes

  • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
  • Préinscription aux prochains Cafés Numériques et Install-Party
  • Premières explorations du système
  • Installations et configurations complémentaires
  • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
  • Prise en main, découverte et approfondissement du système

Les Points Libres ont lieu à la Maison des Adolescents de l’Hérault, le premier lundi de chaque mois, de 19h00 à 21h00.

Points Libres

  • lundi 3 septembre 2018 de 19h00 à 21h00
  • lundi 1 octobre 2018 de 19h00 à 21h00
  • lundi 5 novembre 2018 de 19h00 à 21h00
  • lundi 1 décembre 2018 de 19h00 à 21h00
  • lundi 7 janvier 2019 de 19h00 à 21h00
  • lundi 4 février 2019 de 19h00 à 21h00
  • lundi 4 mars 2019 de 19h00 à 21h00
  • lundi 1 avril 2019 de 19h00 à 21h00
  • lundi 6 mai 2019 de 19h00 à 21h00
  • lundi 3 juin 2019 de 19h00 à 21h00

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement vous est proposé par le partenariat qui lie la Maison des Adolescents de l’Hérault et Montpel’libre.

Lundi 4 mars 2019 de 19h00 à 21h00 (1e lundi de chaque mois)
Maison des Adolescents de l’Hérault - 9, rue de la République 34000 Montpellier
Inscription nécessaire

[FR Lyon] Initiation approfondie à Blender - Le lundi 6 mai 2019 de 19h30 à 21h30.

Initiation approfondie à Blender

Public concerné initié à avancé.

Chaque 1 lundi du mois à la MJC Montchat, l’ALDIL vous propose une série d’ateliers sur le logiciel Blender (modélisation 3D et animation).

L’objectif final est de réaliser un petit film d’animation en équipe.

Il est possible d’intégrer des participants tout au long de l’année en fonction de leur connaissance du logiciel.

A la suite d’une première initiation sur 4 sessions démarrée en décembre dernier, il est temps d’explorer les autres possibilités qu’offre l’outil 3D.

Blender est disponible pour GNU/Linux, MacOS X et Windows. Il est recommandé d’amener son ordinateur, mais des PC sous GNU/Linux sont disponibles sur place pour les participants qui n’ont pas de machine portable.

[FR Paris] Atelier Hebdomadaire de Contribution au Libre - Le mardi 7 mai 2019 de 10h00 à 19h00.

Une journée de co-travail sur le thème de la contribution au logiciel libre.

Chacun vient avec son sujet individuel avec l'intention d'y travailler au cotés d'autres contributrices/teurs.

Le prix d'entrée est de 25 euros pour la journée (tarif Narma).

[FR Lille] Les logiciels libres et open source pour les entreprises - Le mardi 7 mai 2019 de 11h00 à 12h00.

Quels sont les meilleurs logiciels libres et open source pour les entreprises

Découvrez et échangez entre dirigeants d'entreprises sur les différentes solutions plus ou moins connues mais toujours utiles

[FR Le Mans] Permanence de remplacement du mercredi 8 mai - Le mardi 7 mai 2019 de 13h00 à 17h00.

Présentation, initiation et maintenance des logiciels libres.

Remplacement  de Windows par GNU/Linux et formation gratuite.

Venez nombreux

Entrée Libre, tout public.

[FR Paris] Émission Libre à vous » - Le mardi 7 mai 2019 de 15h30 à 17h00.

L'émission Libre à vous de l'April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio. Et l'émission est rediffusée le soir même de 21 h à 22 h 30. Le podcast est disponible rapidement après la diffusion de l'émission.

Les ambitions de l'émission Libre à vous

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Sur le site de la radio on lit Radio associative et citoyenne, les missions de Cause Commune sont de fédérer toutes les initiatives autour du partage et de l’échange de savoirs, de cultures et de techniques.

Nous avons alors proposé de tenir une émission April intitulée Libre à Vous d'explications et d'échanges concernant les dossiers politiques et juridiques que l'association traite et les actions qu'elle mène.

Une partie de l'émission est également consacrée aux actualités et actions de type sensibilisation.

L'émission Libre à vous est principalement animée par l'équipe salariée de l'April mais aussi par des membres bénévoles de l'association et des personnes invitées.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d'action, tel est l'objectif de cette émission mensuelle, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h. Et rediffusée le soir même de 21 h à 22 h 30.

L'émission dispose d'un flux RSS compatible avec la baladodiffusion ainsi qu'un salon dédié sur le webchat de la radio.

[FR Montpellier] Atel’libre Inclusion Numérique - Le mardi 7 mai 2019 de 16h30 à 18h00.

Nous initions et formons aux outils et usages numériques tous les publics qui s’en sentent éloignés, voire exclus.

Dans les années à venir le tout numérique va s’accélérer dans nos démarches quotidiennes accès aux soins, à l’emploi, à l’énergie, au services bancaires, caisses de retraite, loisirs, etc.
Une grande partie de la population n’a pas jugé utile ou eut l’opportunité d’utiliser des outils numériques, ordinateurs fixes, portables, les smartphones ou les tablettes.

Nous considérons que l’inclusion numérique est fondamentale pour réduire la fracture
numérique, encore bien réelle, entre les générations et réduire les inégalités sociales, culturelles, d’accès à l’emploi.
Dans un monde ultra-connecté avoir des connaissances numériques de base est devenu indispensable quelque soit son âge.

Nous animons avec bienveillance des ateliers collectifs d’initiation et de pratique des logiciels et des outils numériques libres, en fonction de la demande des utilisateurs.

Les thématiques que nous vous proposerons cette année

  • Ranger et m’organiser
  • Entretenir son ordinateur
  • Utiliser une clé USB, un disque dur externe
  • Insérer une image
  • Mettre en page un courrier
  • Créer un tableau simple
  • Débuter sur la mise en forme
  • Progresser sur la mise en forme de textes
  • Classer ses recherches
  • Protéger son identité sur l’Internet
  • Tchatter avec une webcam
  • Utiliser les services administratifs en ligne
  • Débuter sur Internet et la messagerie
  • Le podcasting
  • Transférer et enregistrer sa musique
  • Remplir sa déclaration d’impôts
  • Faire des rencontres
  • Stockez ses données en ligne
  • Vendre, acheter, donner ses objets
  • Préparer ses vacances
  • Débuter sur la messagerie
  • Découvrir les réseaux sociaux
  • Faire des économies grâce à Internet
  • Utiliser les sites / applications pour communiquer
  • Débuter avec son téléphone portable
  • Transférer les photos de son téléphone
  • Utiliser les applications de sa tablette, son téléphone
  • Débuter sur sa tablette, son téléphone
  • Transférer et classer ses photos
  • Créer son livre photo
  • Réaliser un diaporama de photos
  • Le photomontage

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Mardis 2, 9, 16, 23 et 30 avril 2019 de 16h30 à 18h00
Mpt Albert Camus - 118, allée Maurice Bonafos 34070 Montpellier
Inscription nécessaire

[FR Montpellier] Rencontre Groupe Blender - Le mardi 7 mai 2019 de 17h00 à 19h00.

Nous avons le plaisir de vous annoncer cette réunion du groupe Blender à Montpellier. (Le premier mardi de chaque mois)

Rencontrer le groupe local d’utilisateurs du logiciel de modélisation 3D Blender pour échanger et actualiser ses connaissances sur ce logiciel à la fois très puissant et riche en potentialités. Attention, il ne s’agit pas d’ateliers d’initiation à Blender.

Les thèmes que nous vous proposons d’aborder

Le programme

  • les activités de Les Fées Spéciales et du Groupe Blender de Montpel’libre
  • premiers pas dans l’univers 3d
  • prise en main des outils de base
  • inscriptions aux formations Blender

Faites passer l’info autour de vous.

Les compte-rendus et contenus des réunions précédentes.

Blender est un logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Cette réunion se veut pour partager du temps autour du projet, s’entre-aider, s’émuler, s’amuser, produire, ou tout simplement discuter. Cette réunion s’adresse à toutes les personnes débutantes, confirmées et même curieuses de l’image en 3D.

Quelques liens utiles

Magazine sur Blender Linux pratique hors-série n°37. Pour apprendre à créer une séquence d’introduction en 3D.

Ces rencontres du groupe Blender ont lieu le premier mardi de chaque mois de 17h00 à 19h00.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement vous est proposé par le partenariat qui lie Montpellier Méditerranée Métropole, la Médiathèque Federico Fellini, Les Fées Spéciales et Montpel’libre.

Tramway ligne 1 arrêt Antigone.
GPS Latitude 43.608299 | Longitude 3.886453
Carte OpenStreetMap

[FR Montpellier] Wikipermanence - Le mardi 7 mai 2019 de 18h00 à 21h00.

Ces ateliers de contributions animés conjointement avec l’association Montpel’libre et les Archives Départementales de l’Hérault ont pour but de combler le fossé des genres, de rendre plus visibles les femmes dans Wikipédia et amener davantage de femmes à la contribution. C’est une plage horaire où des personnes se réunissent pour découvrir Wikipédia, écrire, modifier, traduire ou illustrer un article.

Les participants pourront soit se créer au préalable un compte sur Wikipédia, soit en créer un le jour même, en venant à la permanence avec un ordinateur. L’espace dispose de quelques postes de travail mais n’hésitez pas à apporter votre propre matériel. Des ressources documentaires (livres, études scientifiques et archives) sur le thème femmes et féminisme en Hérault seront mises à votre disposition.

Pour cette soirée conviviale, chacun amène ce qu’il veut à manger et à boire pour un repas partagé.

Prérequis Pas de connaissance particulière de Wikipédia. Les Wikipermanences s’adressent à tous les publics, qu’ils soient curieux, en questionnement ou des Wikipédien(ne)s chevronné(e)s. Vous pouvez venir pour y découvrir comment débuter, devenir un contributeur, et découvrir comment fonctionne Wikipédia et ses projets frères, partager vos connaissances.

Charte des ateliers Voir la charte de la Wikimedia Foundation.

Informations pratiques Domaine départemental de Pierresvives / 907, rue du Professeur Blayac – Montpellier (34)
Salle de lecture des Archives départementales – entrée libre avant 19h, puis téléphoner au 04 67 67 82 01
Transport Tram ligne 1 arrêt Les Halles ou Tram ligne 3 arrêt Hôtel du département, puis bus n°19 arrêt Léonard de Vinci.
Infos au 04.67.67.30.00 ou serv-educa.archives@herault.fr

Venez participer aux Wikipermanences de Montpellier qui auront lieu aux Archives Départementales de l’Hérault de Pierresvives, le premier mardi de chaque mois, de 18h00 à 21h00.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible et auprès des Archives Départementales de l’Hérault.

Cet événement est proposé dans le cadre du partenariat qui lie les Archives Départementales de l’Hérault, Wikipédia France et Montpel’libre.

S’abonner ou se désabonner à la liste de diffusion.

Tramway Ligne 3, arrêt Hôtel du département, puis bus n°19 en direction de Pierre de Coubertin arrêt Lycée Léonard de Vinci.
GPS Latitude 43.625171 | Longitude 3.823331

[FR Villeurbanne] L’école en laquelle nous aurions confiance - Le mardi 7 mai 2019 de 18h00 à 22h00.

La FCPE Rhône Métropole invite les parents, les enseignants, les élus à venir définir les missions que l’École doit remplir pour que nous ayons confiance en elle.

Doit-elle prioritairement

apprendre à  nos enfants, différents, à vivre ensemble

leur transmettre des savoirs fondamentaux

leur permettre d’accéder à un (beau) métier

les orienter, au mieux de leurs compétences du marché du travail

En ayant ces questions en tête, nous rédigerons des propositions que nous remettrons aux Sénatrices, Sénateurs, au Ministre de l’Éducation afin qu’ils sachent l’idée que des parents, des citoyens ont de l’École en laquelle ils auraient confiance.

Si vous souhaitez à cette occasion promouvoir à l'école l'usage des logiciels libres, des formats ouverts et interopérables, venez nous rejoindre

[CA-QC Québec] Rencontre du libre de Québec - Le mardi 7 mai 2019 de 18h00 à 20h45.

Vous êtes invités à participer à la prochaine rencontre du libre (remplace le linux-meetup) de Québec qui aura lieu le mardi 7 mail 2019 au centre des loisir Saint-Louis de France de 18h à 21:00h. Vous pouvez souper sur place avec nous et les discussions commenceront vers 19h.

Nous invitons tous les amateurs de logiciels libres (peu importe la plate-forme) à venir discuter. C'est vraiment une excellente occasion de socialiser et de faire connaissance avec d'autres qui partagent les mêmes intérêts.

La rencontre est gratuite et ouverte à tous (de débutants à experts) et rassemble des gens de diverses professions gestionnaires, professeurs, administrateurs de systèmes, ingénieurs, programmeurs, retraités, étudiants, etc.

Au plaisir de vous rencontrer

[FR Tours] Permanence ADeTI - Le mardi 7 mai 2019 de 18h30 à 20h30.

La permanence d'ADeTI est un moment d'accueil avec des bénévoles pour apprendre à utiliser un ordinateur sous GNU/Linux (Ubuntu, Linux Mint, Debian,…)  mais aussi

  • réparer les problèmes de logiciels sur son ordinateur
  • prendre des conseils pour choisir des logiciels alternatifs
  • différencier les logiciels libres utilisables pour répondre aux besoins
  • préserver et réfléchir sur ses usages (vie privée, éthique,…)

Mais c'est aussi un moment consacré pour

  • partager des connaissances et échanger des savoirs
  • maîtriser les formats ouverts et la pérennité de ses documents
  • Confidentialité, intégrité et disponibilité des systèmes d'information
  • Diversité des alternatives
  • Indépendance

Nous accueillons également des membres de l'association Touraine Data Network qui peuvent répondre aux questions concernant les réseaux connexion à Internet, alternatives aux "Box" et aux opérateurs commerciaux.

[CA-QC Montréal] Linux-Meetup Montréal - Le mardi 7 mai 2019 de 19h00 à 22h00.

Local de la rencontre E-3037

Programmation de la rencontre

Ce mois-ci, nous aurons une présentation de Marc Laporte sur les Tiki Trackers. Il est un expert des Wikis, de la collaboration en ligne et des logiciels libres, il a participé à plus de 300 projets wiki depuis 2001. En 2011, il a fondé WikiSuite, qui est depuis devenue la suite de logiciels libres pour entreprise la plus complète et intégrée.

Les Tiki Trackers sont le module de base de données de création rapide et facile d’applications web de la plateforme web open source de collaboration Tiki. Avec Tiki Trackers, créez facilement des formulaires web et des rapports pour gérer vos données en ligne sans aucune connaissance en programmation. Décrivez tout simplement la structure de vos données et Tiki Trackers s’occupe du reste et vous offre une application prête à utiliser.

L’objectif de ce meetup est d’expliquer les fonctions de base et les caractéristiques des Tiki Trackers afin que vous puissiez construire votre propre application web quel que soit votre bagage en programmation et commencer à mieux gérer vos données.

Lieu
Le Linux-Meetup aura lieu à l'École de Technologie Supérieure de 19:00 à 22:00.

Extras

Pour ceux voulant réseauter avec les autres avant, il y aura un souper de 17:30 à18:45 (Resto-pub Le 100 génies de l'ÉTS au pavillon B).

Nous invitons tous les amateurs de logiciels libres (peu importe la plate-forme) à venir discuter. C'est vraiment une excellente occasion de socialiser et de faire connaissance avec d'autres qui partagent les mêmes intérêts.

La rencontre est gratuite et ouverte à tous (de débutants à experts) et rassemble des gens de diverses professions gestionnaires, professeurs, administrateurs de systèmes, ingénieurs, programmeurs, retraités, étudiants, etc.

Les Linux-Meetup se déroulent simultanément à travers le monde tous les premiers mardis du mois ainsi que dans plusieurs régions du Québec.

Vous pouvez confirmer votre présence sur un ou plusieurs réseaux sociaux afin de promouvoir l'événement Google+, Linkedin, Facebook, Twitter et Meetup

Au plaisir de vous rencontrer

Martial

P.S.: Pour le transport en commun Station de métro Bonaventure

[FR Montpellier] Atel’libre Centre d’Expérimentations et d’Innovation Sociale - Le mercredi 8 mai 2019 de 10h00 à 12h00.

Ces Atel’libres se déroulent au Centre d’Expérimentations et d’Innovation Sociale sur les lieux du Centre Communal d’Action Sociale de Montpellier.

Atel’libre tout public avec des logiciels libres

  • Les thèmes qui seront abordés
    • Utiliser sa tablette, utiliser son smartphone pour naviguer sur Internet avec des logiciels libres.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Lundi 8 avril 2019 de 10h00 à 12h00
8, rue Jacques Draparnaud, 34000 Montpellier

[FR Montpellier] Atel’libre Centre d’Expérimentations et d’Innovation Sociale - Le mercredi 8 mai 2019 de 10h00 à 12h00.

Ces Atel’libres se déroulent au Centre d’Expérimentations et d’Innovation Sociale sur les lieux du Centre Communal d’Action Sociale de Montpellier.

Atel’libre tout public avec des logiciels libres

  • Les thèmes qui seront abordés
    • Obsolescence programmée matérielle et logicielle
    • Naviguer en toute sécurité sur internet, suite
    • Hygiène informatique.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

[FR Marseille] Ateliers numériques pour enfants - Le mercredi 8 mai 2019 de 13h30 à 17h30.

Ateliers d'éducation numérique pour enfants et jeunes de 5 à 15 ans, 100 logiciels libres, tous les mercredis après-midi en période scolaire.

C'est de 13 h 30 à 17 h 30 dans les locaux de Mille Babords au 61 rue Consolat.

Plus d'informations, tarifs et inscription sur http://revlibre.org.

[FR Beauvais] Atelier hebdomadaire de partage de connaissances autour des logiciels libres - Le mercredi 8 mai 2019 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.
C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Grenoble] Session Hack du Mercredi - Le mercredi 8 mai 2019 de 19h00 à 23h00.

Séance du mercredi soir au LOGal

C'est ouvert à tout le monde, vous êtes les bienvenu.e.s

N'hésitez pas à passer nous voir pour rencontrer nos membres, découvrir leurs projets ou participer

[FR Montpellier] Atel’libre Hébergement de CV web - Le jeudi 9 mai 2019 de 10h00 à 13h00.

Atel’libre création d’un espace web et de mise en ligne et hébergement des CV.

Ateliers CV web pour favoriser l’insertion des jeunes

  • Le 09/04 - Prendre un nom de domaine, apprendre à utiliser GitLab pour conserver et travailler son site web
  • Le 16/04 - Mettre en ligne son site sur Gandi et avec l’appui de l’Afnic ;
  • Proposer à des jeunes de la MLJ3M, portant un projet dans le domaine du numérique, de participer à une série de 5 ateliers permettant la création d’un CV web ;
  • Leur permettre d’acquérir des compétences en programmation mais aussi des outils de recherche d’emploi adaptés au marché avec la possibilité de les mettre à jour et de les personnaliser

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie Gandi, l’Afnic, les MLJ3M, API Action of Public Interest, Montpellier Méditerranée Métropole, le Club de la Presse et Montpel’libre.

Tramway lignes 1, 3 et 4 arrêt Rives du Lez
GPS Latitude 43.603095 | Longitude 3.898166
Carte OpenStreetMap

Jeudi 9 mai 2019 de 10h00 à 13h00
Jeudi 16 mai 2019 de 10h00 à 13h00
Atelier des Pigistes au 171, rue Frimaire, 34000 Montpellier
Inscription nécessaire

[FR Bordeaux] Jeudi Giroll - Le jeudi 9 mai 2019 de 18h30 à 20h30.

Les membres du collectif Giroll, GIROnde Logiciels Libres, se retrouvent une fois par semaine, pour partager leurs  savoir-faire et expériences autour des logiciels libres.

Le collectif réalise aussi une webradio mensuelle, tous les second jeudis du mois, à retrouver en direct sur le site de Giroll.

Ces rencontres sont ouvertes à tous.

[FR Lyon] Jeudi bidouille - Le jeudi 9 mai 2019 de 19h00 à 22h00.

Atelier gratuit - jeudi 19h00 à 22h00

 

L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) et l'association ALDIL (Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre) vous proposent des rendez-vous mensuels pour accompagner les utilisateurs de logiciel libre dans la résolution de leur problème informatique.

L'objectif de ces ateliers sont l'entraide et dépannages entre utilisateurs de logiciel libres débutants et plus aguerris. L’occasion de voir comment ça marche, de demander un coup de pouce, de faire découvrir une astuce.

Avec la participation des bénévoles de l’ALDIL, Illyse et des utilisateurs de GNU/Linux (Ubuntu, Debian, Mageia, LinuxMint…).

Ces ateliers sont ouverts à tous.

N'hésitez pas à venir nombreux.

Rappel aucune installation de logiciel sous licence ne pourra être faite sans présentation de la licence et de sa preuve d’achat. Par défaut, les intervenants proposeront des logiciels libres mais s’adaptent à d’autres demandes.

[FR Grenoble] Session Hack du Jeudi - Le jeudi 9 mai 2019 de 19h00 à 23h00.

Séance du jeudi soir au LOGal

C'est ouvert à tout le monde, vous êtes les bienvenu.e.s

N'hésitez pas à passer nous voir pour rencontrer nos membres, découvrir leurs projets ou participer

[FR Paris] Soirée de Contribution au Libre, invité Wikimedia France - Le jeudi 9 mai 2019 de 19h30 à 22h00.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.

Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).

Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

En cas de difficulté, vous pouvez joindre un des responsables de la soirée, Emmanuel Seyman (emmanuel (at) seyman.fr), Paul Marques Mota mota (at) parinux.org, ou Magali Garnero (Bookynette) tresorier (at) parinux.org.

Pour obtenir le code d'entrée de la porte cochère, envoyez un mail au responsable.

On peut amener de quoi se restaurer (Franprix, 8 rue du Chemin Vert, ferme à 22h)

Regazouillez sur Twitter - Wiki des soirées

Programme non exhaustif

  • Fedora (sa traduction)
  • Parinux, ses bugs et son infrastructure
  • April,… y a toujours quelque chose à faire
  • Open Food Facts/ Open Beauty Facts, sa base de données, ses contributeurs, sa roadmap
  • Schema racktables, son code
  • Agenda du Libre, mise à jour et amélioration du code
  • Ubuntu-Fr, son orga, ses événements
  • En vente libre, maintenance et commandes
  • Open street map, une fois par mois
  • Linux-Fr sait faire
  • en vente libre

tout nouveau projet est le bienvenu.

Tous les 1ers jeudis => Les associations Ubuntu-fr et ouvre-boite organisent une réunion pour leurs membres.

Tous les jeudis du mois, l'association Wikimedia France propose de contribuer à ses multiples projets

Tous les jeudis, dès 18h45, le groupe de travail Sensibilisation de l'April se réunit pour réfléchir à mieux communiquer vers le grand public et à 20h30, le groupe transcriptions prend le relais et transcrit ou relit des transcriptions.

Tous les jeudis, des membres de Framasoft organisent des contrib'atliers et vous invitent à venir participer, tester ou améliorer des logiciels libres

[FR Montpellier] Atel’libre Création de CV web - Le vendredi 10 mai 2019 de 13h30 à 16h00.

Ateliers CV web pour favoriser l’insertion des jeunes

  • Proposer à des jeunes de la MLJ3M, portant un projet dans le domaine du numérique, de participer à une série de 5 ateliers permettant la création d’un CV web ;
  • Leur permettre d’acquérir des compétences en programmation mais aussi des outils de recherche d’emploi adaptés au marché avec la possibilité de les mettre à jour et de les personnaliser
  • Sensibiliser le public de la Mission Locale Jeune au numérique, l’informer sur les logiciels libres et internet
  • Contribuer au développement de « l’estime de soi » à travers la réalisation de ce CV web.

Les échanges entre les comités et à l’égard des jeunes se feront exclusivement sur logiciels libres. Leur l’installation, le paramétrage et la prise en main sera au besoin expliqué par Montpel’libre.

Les outils et services utilisés seront Framaliste, Framaboard, Framadate, Framapad, LibreOffice, Yes Wiki, PDF, Gimp, Gedit, ftp, hébergement, administration, ouverture de compte…

La France est championne d’Europe du Logiciel Libre. On prévoit dans cette filière deux fois plus de création d’emplois que dans le reste du numérique à horizon de cinq ans.

Il apparaît fondamental à la MLJ3M comme à Montpel’libre d’attirer l’attention des jeunes, notamment non diplômés, vers l’utilisation puis la montée en compétences et la professionnalisation dans cette filière.

La Mission Locale des Jeunes Montpellier Méditerranée Métropole, actrice de l’insertion professionnelle et sociale a pour vocation et mission d’être à l’interface entre les jeunes et les employeurs.

Mardi 9 avril 2019 de 9h30 à 12h00
Mercredi 10 avril 2019 de 13h30 à 16h00
Jeudi 11 avril 2019 de 13h30 à 16h00
Vendredi 12 avril de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h00
MLJ3M - 909, avenue de Toulouse 34070 Montpellier

[FR Le Tholonet] Réunion mensuelle de l'Axul - Le vendredi 10 mai 2019 de 20h00 à 23h55.

Les membres de l'Axul (Association du Pays d'Aix des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres) vous invitent à leur réunion du vendredi 10 mai de 20h00 à 23h55 au 1er étage du centre culturel Georges Duby du Tholonet (859 avenue Paul Julien, à proximité de la place du marché) à Palette, premier village sur la D7n au Sud-Est d'Aix.

Ordre du jour

  • 20h00 - 20h15 Accueil
  • 20h15 - 20h30 Présentation des participants et organisation de la soirée
    ^

  • 20h30 - 23h55 Discussion générale

    • Compte-rendu du samedi libre du 4 mai au Centre Social et Culturel des Amandiers
    • Compte rendu d'autres événements libres récents
    • Préparation du Samedi Libre du 1er juin 2019
    • Projets d'ateliers pour 2019
    • Autres interventions de l'Axul…
    • Autres questions

Événements ultérieurs

  • Samedi Libre du 1 juin 2019

Ces réunions libres et gratuites sont ouvertes à toutes et à tous, débutantEs ou expertEs GNU/Linux, membres ou non de l'Axul.

Entrée Libre. Tout Public.

[FR Beauvais] Les différentes solutions d'hébergement web pour mettre en service un site internet - Le samedi 11 mai 2019 de 09h30 à 12h00.

Études des solutions

Hébergement simple type wordress.com, hébergement plus à la carte, gestion entière d'un serveur

[CH Pully] Intergen.Digital - Le samedi 11 mai 2019 de 10h00 à 17h00.

Entraide numérique de 7 à 107 ans, accès libre entre 10h et 17h, avec ses propres équipements, sinon, nous pourrons en prêter.

Venir avec un peu à boire et à manger, et en famille, c'est plus sympa, seniors et juniors…

cf http://pully.intergen.digital

+infos mailto:pully@intergen.digital

NB Il devrait aussi y avoir un INTERGEN.DIGITAL à Lausanne, Yverdon, et à BEX. Mais à d'autres dates.

cf. www.INTERGEN.ch (dates à venir), et rejoindre aussi via les meetups http://Lausanne.tech4good.ch et http://Yverdon.tech4good.ch (moins pire que Facebook)

Si envie de faire chez vous aussi http://new.intergen.digital

[FR Rennes] Grafik Labor - Du samedi 11 mai 2019 à 10h00 au dimanche 12 mai 2019 à 18h00.

Cette 4ème édition des Grafik Labor, organisée par l’AFGRAL, se déroulera dans les nouveaux locaux de l'école du numérique libre Activdesign situé au 11 bis rue Jean Le Hô dans la zone industrielle ouest de Rennes.

L'objectif des ces rencontres Grafiklabor est de faire se rencontrer les développeurs et graphistes pour espérer la création de nouveaux projets de jeux libres.

La thématique de cette année mettra en avant l’intégration Blender et Godot Engine.

[FR Clisson] Terminal / Console de Linux - Le samedi 11 mai 2019 de 10h00 à 17h00.

Ben, gestionnaire de réseaux informatiques à l'université de Nantes viendra faire de la découverte / initiation pour débuter avec le mode console et les commandes de base pour ne pas être dérouté dans un terminal..

C'est aussi pour des curieux en général-D

[FR Saint-Aunès] Emmabuntüs et Logiciels Libres - Le samedi 11 mai 2019 de 11h00 à 18h00.

Rendez-vous mensuel, le deuxième samedi.
Pour les animateurs, réservez les repas et le covoiturage le jeudi au plus tard.

Dans le cadre de notre partenariat avec la communauté Emmaüs, l’équipe de Montpel’libre vous donne rendez-vous chez Emmaüs pour une journée d’information et de sensibilisation à l’utilisation des Logiciels Libres. Nous vous présenterons Ubuntu et bien sûr l’une de ses dérivées Emmabuntüs. Assistance à la vente sur les aspects techniques.
Accompagnement, prise en main et montée en compétence des Compagnons d’Emmaüs.

  • Vous désirez un ordinateur à votre service
  • Vous désirez un ordinateur qui va vite
  • Vous désirez un ordinateur qui ne communique aucune données à des inconnus
  • Vous désirez un ordinateur qui n’a pas besoin d’antivirus

Il vous suffit pour cela de venir nous rencontrer à la boutique informatique.

  • Vous rencontrerez des personnes qui sont là pour vous parler de Logiciels Libres.
  • Vous rencontrerez un équipe de passionnés prête à répondre à vos questions et vos attentes.
  • Vous pourrez acheter un ordinateur déjà installé et configuré, prêt à être utilisé.
  • Vous pourrez acquérir un ordinateur reconditionné avec la distribution Emmabuntüs.

Pour cela, il vous suffit de venir nous voir sur les stands informatiques. Les prix sont très attractifs. Toutes les sommes sont intégralement encaissées par la communauté Emmaüs. Nous vous apporterons notre expertise technique.

Les permanences Emmabuntüs ont lieu à la Communauté Emmaüs de Saint-Aunès, le deuxième samedi de chaque mois, de 11h00 à 18h00.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie Emmaüs, Emmabuntüs et Montpel’libre.

Une nouvelle présentation d’Emmabuntüs est disponible ainsi qu’un tutoriel pour la compléter en serveur de culture libre et la vidéo : Emmabuntüs, des ordinateurs pour tous.

[FR Le Mans] Permanence mensuelle du samedi - Le samedi 11 mai 2019 de 14h00 à 18h00.

Présentation, initiation et maintenance des logiciels libres.

Remplacement  de Windows par GNU/Linux et formation gratuite.

Venez nombreux

Entrée Libre, tout public.

[FR Strasbourg] Libérons-nous du pistage - Le samedi 11 mai 2019 de 14h00 à 17h00.

Lors de cet atelier, des bénévoles d'Alsace Réseau Neutre, vous proposent différents parcours pour reprendre le contrôle sur vos données numériques en vous accompagnant dans l'adoption de solutions alternatives à vos usages numériques courants.

Les parcours au choix

  • configurer votre navigateur et découvrir des services numériques éthiques
  • découvrir et installer Linux (Install Party)
  • prendre en main la solution d'auto-hébergement YunoHost (inscription obligatoire)
  • installer et configurer LineageOS sur votre smartphone (inscription obligatoire)

Si possible, amenez votre ordinateur (et/ou autre équipement que vous utilisez le plus).

Les parcours "configurer votre navigateur" et "Install Party" s’inscrivent dans le cadre du Certificat d’Émancipation Numérique.

Les 2 autres parcours sont liés au Certificat de Contribution Numérique, un cycle de formation complémentaire.

— Public adultes et adolescents de plus de 16 ans

— Tarif Gratuit

— Inscription https://arn-fai.net/inscription

[FR Rennes] Permanence Gulliver - Le samedi 11 mai 2019 de 14h00 à 18h00.

Vous pouvez venir installer GNU Linux ou un logiciel libre, pour diffuser facilement et rapidement vos œuvres grâce aux licences GNU et Creative Commons.

[FR Ivry sur Seine] Cours de l'Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 11 mai 2019 de 14h30 à 18h30.

Présentation de l'E2L

Quel est le rôle de l'école du logiciel libre

Tout d'abord, ce n'est pas une école comme les autres. Elle n'a pas d'établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d'étudiant, ni de diplôme de fin d'année.

Comme toutes les écoles, son rôle est d'apprendre à ses élèves les logiciels libres, c'est-à-dire

  • comment en trouver de bons parmi les nombreux sites qui en proposent,
  • comment en prendre possession en fonction des licences,
  • comment les installer en fonction de ses besoins,
  • comment les tester et les utiliser,
  • comment en comprendre le fonctionnement pour ensuite les modifier,
  • comment écrire ses propres logiciels libres.

En fait, l'école du logiciel libre est une université populaire, comme celles qui ont vu le jour en France à partir du 19 ème siècle, et dont le but est de transmettre des connaissances théoriques ou pratiques à tous ceux qui le souhaitent. Et pour atteindre ce but, sa forme juridique est de type " association à but non lucratif ".

Comment fonctionne l'école

Cette école étant une association, elle possède, comme toutes les autres, un bureau, élu chaque année en assemblée générale, pour l'administrer. Mais elle a aussi des responsables pédagogiques dont le rôle est essentiel car ce sont eux qui établissent les programmes des cours en fonction des souhaits des adhérents, valident les candidatures des enseignants et affectent les sessions.

Les membres du bureau et les responsables pédagogiques forment "l'encadrement de l'école ". Tous les membres "encadrants" doivent être membres de l'association.

Les locaux où se déroulent les cours seront ceux que l'on veut bien nous prêter une salle des fêtes, un théâtre, une salle de réunion publique, un amphi dans une école publique, ou autre.

Les thèmes des cours sont définis par les adhérents en fonction de leurs envies, de leurs besoins. Les cours sont ensuite décidés par les responsables pédagogiques de l'école en fonction des enseignants disponibles.

Afin de permettre au plus grand nombre de participer et d'assister aux cours, les sessions se tiennent essentiellement le samedi. Une première de 9h à 12h30, et une autre de 14h à 17h30.

Programme détaillé sur le site http://e2li.org

[FR Roanne] L’heure du numérique - Le Libre quésaco - Le samedi 11 mai 2019 de 15h00 à 16h30.

Au début des années 90, dans un monde informatique dominé par Windows et Mac, certains spécialistes se sont fait les chantres de systèmes informatiques alternatifs. C’est alors qu’apparaît Linux auprès du grand public.

Mais à moins d’être un tant soit peu débrouillard et bidouilleur (Internet ne sauvant pas encore la mise), ce nouveau monde informatique restait quelque peu déconcertant. Des évolutions significatives ont néanmoins été opérées et, en 2019, il est désormais aisé de travailler sur un ordinateur hors logiciel dit privateur.

Quelle est la philosophie liée aujourd’hui au Libre ?Quelles en sont les communautés, les distributions

L’Heure du Numérique prend des chemins de traverse afin d’explorer ce monde alternatif.

Avec la participation de l'association Chantier Libre (FabLab et logiciel libre autour de Roanne, https://www.chantierlibre.org).

[FR Vire] Atelier libre - Le samedi 11 mai 2019 de 16h00 à 19h00.

Atelier libre ouvert à tous. Venez découvrir, échanger et poser vos questions sur des logiciels ou services libres lors de cet atelier.

Un focus rapide sera présenté à 17h sur un thème spécifique préparé par un bénévole de l’association.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Pass  the SALT 2019 : le programme est en ligne et la billetterie arrive !

ven, 03/05/2019 - 11:35

La seconde édition de Pass the SALT, conférence dédiée à la sécurité et aux logiciels libres (ou aux protocoles et formats ouverts), a publié son programme !

La billetterie (gratuite) sera ouverte autour de la mi‐mai.

Pass the SALT se déroule à l’école Polytech de Lille du 1er au 3 juillet 2019. Son accès est gratuit. Les interventions se font en anglais afin de permettre la venue la plus confortable possible aux conférenciers et participants non francophones (le Benelux et l’Allemagne ne sont pas loin !).

Sur deux jours et demi, vous pourrez suivre vingt‐six interventions longues ou courtes regroupées en sept sessions allant du hacking de bas niveau à la sensibilisation et l’entraînement (ex. : contribution du CERT de la Société Générale) en passant par de l’offensif, les API, la sécurité à l’échelle, celle sur Internet ou enfin les challenges de la vie privée en 2019.

La session offensive verra par exemple Orange Tsaï expliquer comment il a corrompu et pris le contrôle de Jenkins, et J.B. Kempf nous faire découvrir comment VLC gère sa sécurité et son programme de bug bounty.

En parallèle, vous pourrez découvrir et vous former à de nombreux logiciels libres de sécurité en pratiquant lors des neuf ateliers que propose cette édition 2019.

Un grand merci à tous les auteurs (retenus ou pas !), une bonne découverte du programme, et rendez‐vous à Lille en juillet 2019 !

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Sortie de MathMod 9.1

jeu, 02/05/2019 - 13:10

Je suis heureux d’annoncer la publication de la nouvelle version (9.1) de MathMod. MathMod est un logiciel libre de modélisation et de manipulation des objets mathématiques décrits par des équations implicites ou paramétriques. MathMod permet de manipuler les objets mathématiques 3D et 4D. Il permet aussi de changer leur propriétés visuelles (appliquer des textures 3D, une transparence…), calculer leurs intersections en temps réel et exporter le résultat final sous le format de fichier OBJ. MathMod est développé en C++ avec Qt5, il est disponible pour GNU/Linux, Windows et macOS, sous licence GPL v3.

Aussi, MathMod peut être configuré pour exploiter au mieux les ressources matérielles : répartition du calcul sur plusieurs cœurs, accélération graphique OpenGL, allocation de mémoire…

Les améliorations apportées par la dernière version MathMod-9.1 :

  • corrections de plusieurs bogues et réécriture du code pour se conformer aux directives du code C++ (C++ casts) ;
  • ajout de nouveaux scripts pour générer des animations (exemple : https://imgur.com/gallery/4Ujf5ie) et des objets mathématiques d’un niveau élevé de complexité.

Pour finir, n’hésitez pas à apporter vos réactions et vos suggestions !

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Mon nouveau smartphone Android dégooglisé

mer, 01/05/2019 - 13:59

Acheter un smartphone sous Android, ça signifie avec tout plein de Google dedans. Pourtant Android est une distribution Linux, comme celles disponibles sur le desktop. Est-il alors possible d'installer aux petits oignons sa propre distribution Linux sur un smartphone ? Oui, voici comment.

Sommaire

Voilà plusieurs mois que j’ai pour projet de changer mon portable vieillissant. Après avoir lu plusieurs articles sur linuxfr.org, je fais un retour sur la solution que j'ai choisie. Le texte est assez long, si vous êtes pressés, mes conclusions sont en bas de page.

Choix du téléphone

Première étape, choisir un modèle qui corresponde à mes critères :

  • un bon appareil photo ;
  • batterie amovible ;
  • écran agréable ;
  • assez diffusé pour pouvoir changer des pièces en cas de panne ;
  • moins de 200 € ;
  • et, bien sûr, fonctionner avec LineageOS.
Les téléphones reconditionnés :

Assez vite, je me suis dit que ça serait bien d’acheter un haut de gamme qui a quelques années. Cela m’a amené vers le marché du reconditionnement. Utiliser un téléphone de seconde main satisfait ma (petite) fibre écologique.

Comme les critiques et les expériences partagées par les sites qui proposent ces téléphones sont très mauvaises, je me suis dit que j'allais le commander en Chine.

Quel est l’élu ?

J’ai finalement choisi le LG G5 (série H850) que j’ai acheté sur Aliexpress, voici pourquoi :

  • 3 appareils photos dont un grand angle qui ont de bonnes critiques ;
  • très bonnes performances et 32 Go de mémoire ;
  • beaucoup de pièces détachées pas trop chères ;
  • 110 €, cela me laisse une marge au cas où le téléphone reçu a un problème ;
  • LineageOS fonctionne en version 14.1 officielle et 15.1 non officielle, mais qui semble marcher très bien, et il y a même un projet de 16.0 en beta.
Réception de l’appareil

Après trois semaines, je reçois le colis… Je l’ouvre avec une grosse appréhension. L’appareil est nickel, aucune trace. Je l’utilise quelques jours avec le système d'origine que je mets à jour vers Android 7.0. Tout fonctionne : appareil photo, écran, GPS (c’est la maladie de ces téléphones), la batterie tient la charge, etc.

Cool, je pense que je suis tombé sur un bon numéro. C’est quand même un peu la loterie : que faire si quelque chose ne fonctionne pas, sauf mettre une mauvaise note au vendeur et tenter de réparer le problème par soi-même ?

Le parcours du combattant de l’installation de ROM sur Android

Bon, il ne faut pas se le cacher, installer LineageOS sur ce téléphone, c’est beaucoup plus compliqué que d’installer linux sur un PC :-). Il faut suivre des tutos à droite et à gauche, télécharger des fichiers et les installer en les flashant. Il y a bien la documentation officielle LineageOS mais elle n’est pas complète.
À chaque étape, sans toujours comprendre ce que l’on fait, on serre les dents au reboot en espérant que l’on n'a rien cassé. Bref, pas simple et stressant. Je ne vais pas rentrer dans les détails de l’installation (je le ferai peut-être dans un autre article car j’ai tout noté — si cela vous intéresse).

Ce que je veux installer sur mon appareil :

  • LineageOS sans les applications Google (« GApps ») ;
  • quatre applications non libres hors F-droid : Le bon coin, Park4night (pour savoir où passer mes nuits), UE Boom (pour écouter mes enceintes bluetooth en stéréo), RFI pure radio.
Installation de LineageOS 15.1

La version officielle LineageOS pour ce téléphone est la 14.1 (Android 7, Nougat). Mais, après avoir lu quelques forums, j’installe directement la version 15.1 qui semble fonctionner très bien (Android 8, Oreo).
LineageOS est plus fluide que le système Android d'origine, pas de plantage, c’est clair, agréable, efficace, un grand merci aux développeurs… et à Google !
Avec F-droid, je peux installer facilement quelques applications :

  • OSM, pour la navigation ;
  • Opencamera, pour utiliser les appareils photos, j’ai les mêmes performances qu’avec l’application d'origine ;
  • Oandbackup, pour les sauvegardes ;
  • Amaze, pour la gestion de fichiers ,
  • Firefox, vous voulez vraiment que je vous dise à quoi sert firefox ???
  • Yalp, pour installer des application de Google Play sans Google Play.

Ensuite, j’installe mes applications non libres, et là, c’est un peu le drame. Si je n'ai pas de problème avec UE Boom et RFI, park4night et Le bon coin s’installent, mais au démarrage elles me disent qu’elles ont besoin des GApps pour fonctionner.

La solution microG

MicroG est un projet libre qui, en gros, fait croire aux applications que les GApps sont installées et répond à leur requêtes.
Pour l’installer, c’est à nouveau le parcours du combattant. Il faut rooter l’appareil (je l’ai fait avec Magisk, qui permet de cacher le root à certaines applications), installer divers services, configurer, etc. C’est tellement dur à faire, que, malgré mes très hautes compétences, je n’y suis pas arrivé :). En fait, j’y suis arrivé, mais je n’ai pas réussi à installer les Unified Network Location Provider qui permettent d’afficher les maps. Donc, les applications se lancaient, mais sans cartographie (pas grave pour le bon coin, mais ennuyeux pour park4night).

Installation de LineageOS 14.1 for microG

La solution pour moi a donc été d’utiliser le projet LineageOS for microG. Comme son nom l’indique, ils reprennent les ROM officielles LineageOS et ils y ajoutent microG.
Après un peu de configuration, mes applications fonctionnent, mais, cependant, sur Le bon coin, les cartes ne s’affichent toujours pas et sur Park4night, la carte s'affiche mais les infobulles ne sont pas cliquables. Ce n’est pas grave pour moi, cela ne m’empêche pas de les utiliser.

Conclusion

Je suis très content de mon achat d’un LG G5 reconditionné et installé avec LineageOS sans GApps !

Les plus :
  • j’ai un super téléphone pour un petit prix ;
  • tout le matériel fonctionne parfaitement ;
  • c’est du recyclage donc moins mauvais pour la planète qu’un appareil neuf ;
  • il n’est plus lié à un compte Google ;
  • finalement, on peut s’en sortir assez bien avec les applications F-Droid – merci aux développeurs ;
  • LineageOS est vraiment agréable à utiliser – encore merci aux développeurs.
Les moins :
  • grosse sueur froide au déballage – on ne sait pas forcément sur quoi on va tomber ;
  • documentation assez confuse et éparpillée ;
  • grosses sueurs froides (encore!) à l’installation et au déblocage — on a toujours peur de rendre l'appareil inutilisable, un morceau de brique en somme (« briquer » dans le jargon) ;
  • certaines applications non libres ne fonctionnent pas ou mal sans les GApps, on reste dépendant des variations que peut apporter Google à ses API.
La suite

Je n’ai pas dit mon dernier mot, je pense retenter l’installation d’une version 15.1 avec microG. Aussi, je pense tester LineageOS 16.0. Je réfléchis à la solution de ne pas installer microG et de n’utiliser que les applications qui fonctionnent sans les GApps. Bref, j’en reparlerai peut-être dans un autre journal !

Je voulais aussi dire que lorsque je parle de cette expérience, je trouve étonnant que les gens se sentent concernés, curieux, voire intéressés par une installation. Il me semble qu’il y a une prise de conscience du problème de nos vies privées avec nos smartphones. Cela est plus fort que sur PC, c’est peut-être dû au rapport de dépendance que l’on a avec l’objet.
Je vais peut-être donc créer un projet de documentation Android – LineageOS et essayer d’expliquer les différentes étapes de l’installation (si je les comprends) pour mieux comprendre ce que l’on fait.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Fedora 30

mar, 30/04/2019 - 19:01

En ce mardi 30 avril 2019, les utilisateurs du projet Fedora seront ravis d’apprendre la disponibilité de la version 30 de Fedora.

Fedora est une distribution GNU/Linux communautaire développée par le projet Fedora et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora peut se voir comme une sorte de vitrine technologique pour cette multinationale, c’est pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

Fedora garde un rôle central dans le développement de ces nouveautés via le développement en amont. En effet, les développeurs de la distribution contribuent également directement au code d’un certain nombre de logiciels libres contenus dans la distribution, dont le noyau Linux, GNOME, NetworkManager, PackageKit, PulseAudio, X.Org, systemd, la célèbre suite de compilateurs GCC, etc. Suivez ce lien pour voir l’ensemble des contributions de Red Hat.

Sommaire Expérience utilisateur GNOME 3.32

L’environnement de bureau par défaut de Fedora Workstation est mis à jour vers GNOME 3.32. Cette version apporte notamment :

  • un rafraîchissement du thème graphique, qui est un peu plus arrondi ;
  • par ailleurs, les icônes ont été profondément remaniées abandonnant le style très réaliste pour un style plus sobre et plus simple à dessiner ;
  • GNOME avec Wayland prend maintenant en charge les ratios non entiers des affichages à haute densité de pixels (HiDPI), ce qui rendra l’affichage plus propre pour les machines concernées ;
  • il y a eu beaucoup de nettoyages et d’optimisations pour rendre le bureau moins gourmand en ressources graphiques et processeur ; les opérations de recherche notamment sont concernées ou la gestion des fichiers sur Google Drive ;
  • le clavier virtuel prend en charge les émojis ;
  • le navigateur officiel Web, anciennement Epiphany, gère les gestes des pavés tactiles ;
  • les paramètres ont été améliorés : le menu son a un affichage vertical, plus conforme avec les autres, le mode nuit peut utiliser des couleurs plus chaudes ou froides que celles par défaut et l’on peut enfin paramétrer les permissions des applications Flatpak.

Les extensions du gestionnaire de fichiers de GNOME, Nautilus, migrent vers Python 3. En effet, Python 2 ne sera plus maintenu dès janvier 2020. Dans ce cadre, Fedora a travaillé à sélectionner, voire convertir, les extensions de Nautilus vers Python 3.

LxQt 0.14.0

Le bureau léger LxQt bénéficie de la mise à jour vers la version 0.14.0. Le gestionnaire de fichiers pcmanfm-qt peut afficher côte à côte le contenu de deux dossiers. Le bureau peut avoir des icônes interactives comme la corbeille, le dossier utilisateur ou le réseau. En plus de corrections plus mineures et d’une grande mise à jour des traductions.

DeepinDE

Le nouvel environnement de bureau DeepinDE est proposé. Un bureau qui se veut moderne, performant, simple et élégant. L’interface est une synthèse des différentes interfaces. Il repose sur un dock situé en bas, à la macOS, il dispose d’un panneau latéral pour les accès rapides et notifications, comme pour Windows 10. Enfin, l’ensemble des applications installées est affiché sous forme de grille, comme ce que propose GNOME. Pour l’installer vous devez installer le groupe Deepin Desktop.

Pantheon Desktop

Encore un nouvel environnement, Pantheon Desktop, qui débarque dans Fedora. C’est celui utilisé par elementaryOS, qui réutilise les technologies de GNOME mais est écrit plutôt en Vala et qui se veut plus proche de l’expérience utilisateur de macOS. Pour l’utiliser, vous devez au minimum installer le paquet pantheon-session-settings. Les applications ont un nom préfixé par « elementary- ».

 GNU privacy guard (gnupg)

Gnupg 2 devient l’implémentation de GPG par défaut.** Le chemin /usr/bin/gpg pointe donc vers cette nouvelle version, ce qui est plus conforme à l’expérience fournie par d’autres distributions. Si vous avez besoin de l’ancienne version pour des raisons de compatibilité, le chemin /usr/bin/gpg1 doit être explicitement mentionné.

Gestion du matériel Affichage continu lors d’un amorçage UEFI avec une carte Intel

Pour les utilisateurs d’une carte graphique Intel et d’un ordinateur avec l’UEFI activé, l’affichage durant le démarrage est continu, sans remise à zéro de ce dernier. Cela rend l’expérience plus fluide et jolie. Le changement fait suite à celui introduit dans Fedora 29 pour qu’un ordinateur mono‐système ait GRUB masqué par défaut. Le nouveau thème Plymouth bgrt récupère également le logo du constructeur de l’ordinateur ou de la carte mère durant le démarrage. Si vous ne souhaitez pas voir ce logo, basculez vers le thème spinner. Vous pouvez regarder cette vidéo pour voir le changement en action et les explications en détails et la FAQ par Hans de Goede, son développeur.

Amorçage UEFI sous architecture ARMv7

Les architectures ARMv7 disposeront par défaut d’un démarrage en UEFI. Cela permet notamment de passer de U-boot à GRUB 2 comme chargeur de démarrage, ce qui unifie la procédure de démarrage pour l’ensemble des architectures et simplifie la maintenance et la cohérence de la distribution et des procédures fournies.

Internationalisation

Les groupes de composition des langues sont remplacés par les packs linguistiques. Ce dernier était utilisé depuis Fedora 24 pour installer les traductions des paquets nécessaires à l’utilisateur. Maintenant, il gère également les entrées de saisie et les polices de caractères pour une expérience plus cohérente et simple, surtout pour les langues d’origines non latines. Pour rappel, pour bénéficier donc d’une meilleure expérience utilisateur en français, n’hésitez pas à installer le paquet langpacks-fr si cela n’est pas déjà fait.

Administration système Bash 5

Mise à jour de Bash à la version 5.0. Cette version apporte notamment de nouvelles variables natives : BASH_ARGV0, EPOCHSECONDS et EPOCHREALTIME (qui a une granularité à la microseconde). La commande history peut supprimer des intervalles de l’historique ou prendre en charge des arguments négatifs pour les décalages. Les performances sont meilleures en cas d’appel avec un grand nombre d’arguments, et de nombreuses erreurs de gestion mémoire ont été corrigées. Enfin, l’expansion des variables $@ et $* est plus conforme à la norme POSIX.

Fish 3

Le shell Fish évolue également à la version 3.0. Il est plus conforme avec la norme POSIX via l’ajout des instructions &&, || et !, en plus des équivalents en anglais présents jusque‐là. La commande wait a été également ajoutée. Un mode privé a été ajouté, disponible via l’argument --private qui n’enregistre pas les commandes dans l’historique et n’a également pas accès au contenu de celui‐ci. En plus de tout cela, les performances ont été améliorées dans de nombreux scénarios.

Vagrant 2.2

L’outil Vagrant est maintenant à la version 2.2. Il utilise désormais par défaut qemu:///session au lieu de qemu:///system, ce qui permet de s’en servir depuis n’importe quel utilisateur sans manipulation à faire en tant que super‐utilisateur au préalable. Il prend en charge également VirtualBox 6.0 et l’envoi de fichiers du système hôte vers le système invité.

DNF

DNF dispose de l’algorithme de compression zchunk en plus de xz ou gzip pour les métadonnées des dépôts, ce qui permet la prise en charge des deltas pour optimiser la taille des téléchargements, pouvant passer de 60 Mio à moins de 5 Mio si la vérification est faite régulièrement.

BootLoaderSpec

Par défaut les entrées de démarrage, pour choisir la version du noyau à lancer, vont passer au format BootLoaderSpec par défaut. Ceci permettant de ne plus employer l’utilitaire grubby pour réaliser cette tâche, car il est ancien et peu flexible. Il devait en effet se charger de la représentation interne de la configuration de GRUB, LILO, elilo, SILO et Yaboot. Le but est d’uniformiser la manière de représenter les noyaux à démarrer entre les architectures, car elles n’utilisent pas toutes GRUB. En effet, zipl est utilisé pour s390x et Petitboot pour ppc64le. Seule l’architecture ARMv7 n’est pas encore concernée, car U-boot ne gère pas ce format de représentation. Les entrées de démarrage sont donc situées dans le répertoire /boot/loader/entries/ et, en cas de mise à niveau, des scripts comme grub2-switch-to-blscfg font automatiquement la conversion vers ce nouveau format. Vous pouvez trouver plus d’explications sur cette conception et les raisons de cette mise en œuvre.

cryptsetup

cryptsetup utilise dorénavant les métadonnées de LUKS2 par défaut. Cela ne concerne donc que les nouvelles installations nativement. Elle prend en charge la nouvelle fonction de dérivation de clef, Argon2, qui a été conçue pour mieux résister aux attaques par processeur graphique. Il permet également à une application externe de peupler un jeton pour dire où retrouver le mot de passe. Le but étant que le jeton soit généré et vérifié par une carte à puce, par exemple. Enfin, les métadonnées sont agnostiques par rapport aux algorithmes de chiffrement, autorisant des mises à jour de ces derniers sans rupture de compatibilité, pour une meilleure sécurité.

dbus-broker

dbus-broker devient l’implémentation par défaut de D-Bus. Son objectif est de fournir une implémentation qui soit plus performante et fiable tout en gardant la compatibilité avec l’implémentation de référence. Cela passe par une utilisation plus intensive des API spécifiques à Linux pour rendre cela possible.

Il fournit en effet un moyen de limiter par défaut la consommation de ressources, comme la mémoire, entre les différents utilisateurs pour éviter qu’un seul monopolise toutes les ressources du système.

dbus-broker ne supprime plus silencieusement des messages et limite le nombre de situations où une telle action peut être prise. Il ne repose plus sur un mécanisme de communication inter‐processus (IPC) (en étant un lui‐même) pour éviter les cas d’interblocages au niveau système.

Il passe également mieux à l’échelle en supprimant la plupart des structures globales ce qui diminue la taille de l’état et augmente les performances tout en réduisant le risque d’effets de bord.

FreeIPA passe à Python 3

FreeIPA n’est plus utilisable avec Python 2. Cela rejoint la décision prise par le projet en amont cette année, mais permet aussi d’accélérer la transition vers Python 3 en supprimant l’ensemble des paquets qui en dépendaient.

Transition de Python 2 à Python 3

Beaucoup de paquets dépendants ou relatifs à Python 2 ont été supprimés, la fin approche et devrait arriver pour Fedora 31. Cela concerne ici les paquets ne contenant pas une application ou n’étant pas dépendants d’autres paquets existants. L’objectif est de limiter la rupture de compatibilité tout en simplifiant et amorçant la transition devenue nécessaire. Vous trouverez la liste des paquets concernés. Si pour vos développements vous aviez besoin d’un tel paquet, vous pouvez utiliser les environnements virtuels ou porter votre travail vers Python 3.

Configuration de NFS

Le fichier /etc/sysconfig/nfs est maintenant obsolète en faveur de /etc/nfs.conf, pour permettre la configuration depuis un point central.** Cela met fin à une période de transition de près de deux ans. L’objectif est donc de fournir un fichier de configuration unique ce qui simplifie la maintenance et l’automatisation de cette tâche via Ansible par exemple. Le nouveau fichier de configuration est aussi plus conforme à la philosophie derrière systemd, la configuration des démons se faisant par un fichier spécifique au lieu de fournir des arguments de ligne de commande directement. Enfin le nouveau système de configuration bénéficie de l’outil nfsconf qui vérifie la validité du fichier.

Programmes dépréciés

De nombreux outils sont dépréciés : Apache Avalon, Apache Jakarta Commons HTTP client, Apache Jakarta ORO et Regexp, Apache Maven branche 2.x et Sonatype OSS Parent. Ils ne sont en effet plus maintenus depuis un moment et cette étape permet d’amorcer la transition pour leur suppression définitive des dépôts, avec les éventuels paquets qui en dépendent. En effet, plus aucun nouveau paquet, ni une mise à jour d’un paquet existant, ne peut les ajouter en tant que dépendance.

Suppression de MongoDB

MongoDB est supprimé, la licence nouvellement adoptée SSPL n’étant pas considérée comme libre par le projet. Le projet a refusé de garder la dernière version distribuée sous licence AGPL, pour des raisons de maintenance de sécurité qui serait difficile de fournir en l’état.

SSH et les langues

En cas de connexion distante via SSH, l’information sur la langue à utiliser est toujours propagée du client vers le serveur pour la session en cours. Désormais, si la machine distante ne dispose pas de la langue cible, C.UTF-8 sera demandée. Cela peut arriver si le client utilise LANG=fr_FR.UTF-8 pour se connecter dans un conteneur qui ne dispose que de en_EN.UTF-8. L’objectif est de limiter les erreurs dans certains outils ou dans l’affichage en utilisant toujours une langue gérée par le système cible.

Cryptographie

Kerberos modernise sa prise en charge des algorithmes cryptographiques en supprimant la gestion de DES, 3DES, CRC-32 et MD4 pour les clefs de session ou clefs à long terme. MD5 et RC4 sont marqués comme obsolètes et dangereux en attendant une suppression ultérieure. Pour activer ces derniers, il faudra tout de même ajouter la ligne allow_weak_crypto = True dans le fichier de configuration /etc/krb5.conf. Il y a une documentation pour migrer votre installation existante si elle est concernée par ce changement.

OpenScap

Pour ceux intéressés par le standard SWID, l’outil OpenScap est fourni**. Cet outil permet de gérer les drapeaux liés à des paquets RPM, des installations de Fedora ou ses dépôts. Son utilisation apporte de la traçabilité, l’utilisateur pouvant créer ses propres drapeaux pour ses paquets par exemple. Il peut également lister les paquets correspondant à un drapeau, par exemple via dnf.

Développement GCC 9

Mise à jour de GCC qui fait du 9. Cette version apporte une gestion partielle d’OpenMP 5.0 et un début de prise en charge de la norme à venir C++2a. La mise en page de la sortie d’erreur est encore plus claire qu’avant pour simplifier leur lecture et la correction par le développeur. De nombreuses nouvelles alertes ont été ajoutées pour signaler au développeur plus de comportements à corriger dans son code. Avec l’option -fdiagnostics-format=json, il est possible d’obtenir la sortie dans un format plus simple à interpréter par un programme. Quelques nouvelles optimisations du code généré sont également proposées, notamment pour certaines instructions switch.

Glibc 2.29

Glibc n’est pas en reste avec la version 2.29. Les fonctions mathématiques et trigonométriques de base reçoivent de légères optimisations en termes de performance. La bibliothèque propose une interface pour appeler la fonction getcpu() sous Linux, évitant de devoir appeler la fonction indirectement via syscall(). En plus de quelques corrections plus mineures, dont de sécurité.

Boost 1.69

Petit coup de Boost à la version 1.69. Cette montée en version repose essentiellement sur de la correction de bogues. Deux nouvelles bibliothèques sont proposées, Safe Numerics pour avoir une arithmétique garantie correcte sur les entiers et YAP pour exprimer les templates. Les deux étant prévues pour C++14 ou supérieur.

libcrypt

Les fonctions obsolètes et non sûres de libcrypt sont supprimées et encrypt, encrypt_r, setkey, setkey_r, and fcrypt renvoient une erreur systématiquement. En effet, ces fonctions ne sont plus considérées comme sûres pour effectuer des opérations de sécurité. Par conséquent, la bibliothèque libcrypt.so.2 ne propose plus les fonctions précédemment mentionnées. Pour des raisons de compatibilité POSIX, il est possible d’installer la bibliothèque libcrypt.so.1 via le paquet libxcrypt-compat. Si ce dernier implémente ces fonctions, elles renvoient toutes une erreur avec la variable errno mise à ENOSYS et les éventuels tampons remplis de valeurs aléatoires pour des raisons de sécurité.

Ruby 2.6

Mise à jour de Ruby qui pèse 2.6 carats. Cette version propose un début d’implémentation d’un compilateur à la volée, ce qui permet un gain de performance du code Ruby. Il propose aussi à titre expérimental le module RubyVM::AST pour parcourir les nœuds de l’arbre syntaxique abstrait d’un code Ruby. En plus de ceci, certaines fonctions bénéficient d’un gain de performance, et quelques ajouts mineurs sont proposés tout en gardant une compatibilité ascendante.

Java 12

Les programmes Java pourront danser dans la machine virtuelle OpenJDK 12. Elle apporte, entre autres, l’instruction switch comme une expression, pour simplifier le code en évitant de créer une fonction ad‐hoc pour cela, tout en simplifiant l’écriture. La gestion d’UNICODE 11 est également de la partie.

PHP 7.3

Le langage de l’éléphant PHP impose sa version 7.3. Les syntaxes Heredoc et Nowdoc, pour déclarer une chaîne de caractères, sont plus flexibles pour gérer notamment l’indentation en fin de déclaration. Il est possible de vérifier si un élément est énumérable via la fonction is_countable() pour éviter l’appel à count() inutile dans ce cas. Pour la gestion des expressions régulières, le moteur passe de PCRE à PCRE2.

Go 1.12

Go avance à la version 1.12. De grands efforts ont été faits pour améliorer les performances, dont l’éligibilité plus large des fonctions à l’inlining. Il est possible de compiler un programme Go en demandant la version de Go à employer. Au niveau de la sécurité, le protocole TLS version 1.3 est proposé. Notons que l’ABI employée a changé légèrement, ce qui peut causer des soucis de compatibilité si jamais le programme fait appel directement à de l’assembleur.

Erlang 21

L’environnement d’Erlang passe à la version 21. L’amélioration des performances est au rendez‐vous, l’interpréteur BEAM a été réécrit pour diminuer l’usage de la mémoire en augmentant la vitesse d’exécution, alors que le compilateur maison bénéficie de performances augmentées de l’ordre de 10 % à 20 %. Les instructions d’entrées‐sorties ont également été améliorées en ce sens. Enfin, la bibliothèque zlib peut être utilisée en situation de parallélisme. Les bibliothèques liées à CORBA sont séparées dans de nouveaux dépôts, tandis que les fonctions cryptographiques obsolètes ont été supprimées.

Haskell 8.4

Le compilateur Haskell GHC et Stackage LTS passent respectivement à la version 8.4 et 12. La génération du code a été améliorée afin d’augmenter les performances. TypeInType a maintenant des messages d’erreurs bien plus clairs. Ainsi qu’une longue liste de 300 bogues corrigés.

Python

Python progressbar2 devient la version de référence pour le module des barres de progressions. En effet, le premier dérive du second, mais il est mieux maintenu et propose plus de fonctionnalités dans l’affichage tout en restant rétrocompatible. D’où la décision de proposer la version 2 comme celle de référence.

La compilation de modules Python dans Fedora sera plus proche de ce qui se fait en amont, sans nécessiter de recourir à des outils tel que redhat-rpm-macros pour cela. Le but est de séparer les drapeaux de compilation nécessaires à Python et ses extensions et ceux fournis par Fedora. Cependant, cela signifie que les drapeaux utilisés par les paquets de Fedora, comme la position indépendante du code, ne sera pas disponible nativement pour la compilation de telles extensions. Les développeurs doivent donc gérer ce genre d’option par eux‐mêmes.

Projet Fedora Options de compilation et d’empaquetage

L’environnement de compilation minimal ne dépend plus du paquet glibc-all-langpacks pour gagner en poids, de l’ordre de 17 %. Cela rendra la construction de paquets plus rapide et moins gourmande en ressources.

La compilation des programmes Python est en deuxième phase de réécriture pour reposer sur moins d’hypothèses. Ce travail avait débuté pour Fedora 29. L’objectif est d’être plus fiable et plus maintenable.

Les drapeaux group des paquets sont supprimés pour près de 9 600 d’entre eux. Depuis mars 2017, il ne fallait plus les utiliser. En effet, ils servaient à définir la catégorie du paquet pour simplifier la représentation hiérarchique dans les installateurs. Par exemple, le paquet LibreOffice pouvait être dans le groupe Applications/Spreadsheets pour que yumex, par exemple, le propose si l’utilisateur va dans cette catégorie d’applications. Mais cette fonctionnalité a été avantageusement remplacée par Fedora comps et les groupes d’applications que dnf exploite depuis.

L’édition de lien supprime tous les liens excessifs entre les bibliothèques et les exécutables. En effet, l’argument --as-needed est envoyé par défaut à l’éditeur de liens. Seules les bibliothèques réellement nécessaires pour l’exécutable sont liées, ce qui améliore les performances au lancement de l’application, que ce soit en chargeant moins de données depuis l’espace de stockage, mais aussi en évitant l’initialisation complète d’un cadriciel pour rien. Les métadonnées relatives à cette compilation sont également réduites.

Les scriptlets qui étaient obsolètes ont été supprimés, comme ldconfig ou gtk-update-icon-cache. L’objectif est de gagner du temps à l’installation des paquets et de générer des paquets plus rapidement, tout ceci pour des étapes qui ne sont plus nécessaires.

Collecte des données à des fins statistiques

Le projet améliore la façon d’avoir des statistiques sur l’utilisation de Fedora. L’objectif est de connaître plus finement le nombre de machines employant Fedora, mais aussi avoir des informations sur la version utilisée, sa variante (comme le spin), etc. Ce qui permet à l’équipe qualité, mais aussi au projet dans son ensemble, de baser ses décisions sur des données factuelles.

Actuellement le tout reposait sur la collecte de données des différents miroirs pour connaître le nombre d’installation en vigueur, ce qui n’était pas fiable à cause du fait que derrière une adresse IP peut se cacher plusieurs installations. Et cette méthode était plutôt lente pour remonter les informations.

Il fallait également trouver un moyen qui garantisse un respect de la vie privée maximale, ce qui n’autorise pas l’utilisation d’un identifiant unique par installation qui pourrait servir à suivre un utilisateur pour d’autres fins. Et, bien évidemment, il faut que le mécanisme fonctionne si l’utilisateur utilise dnf, GNOME Logiciels ou Cockpit, par exemple, pour gérer ses paquets.

Pour éviter cela, tous les sept jours lors d’une requête vers un dépôt, libdnf va envoyer la chaîne libdnf/VERSION (NAME VERSION_ID; []OS[.BASEARCH](VARIANT_ID;)) comme user agent et incrémenter un compteur interne. Cela permet d’obtenir les informations suffisantes, à savoir la version de Fedora, la variante utilisée et l’architecture. Le user agent peut être changé via l’option user_agent dans le fichier de configuration de dnf. Cette fonctionnalité est également désactivable avec l’aide de l’option countme configurée à False dans ce même fichier, cette option étant activée par défaut.

Empaquetage Python

Les shebangs Python ambigus concernant la version de Python à employer génèrent des erreurs. #!/usr/bin/python devant devenir #!/usr/bin/python2 ou #!/usr/bin/python3 dans les paquets fournis par Fedora ; ceci est fait pour forcer la transition propre vers Python 3 qui doit intervenir d’ici janvier. Cela ne concerne pas les scripts Python de l’utilisateur.

Activation de Python Generators par défaut. Ceci est la généralisation de la nouveauté de Fedora 28. Ainsi, un empaqueteur n’a plus à spécifier dans le paquet RPM les dépendances Python nécessaires à l’exécution du paquet. Et l’utilisateur ne se retrouvera pas avec une erreur en cas d’oubli de ladite dépendance puisqu’elle aura été résolue en amont.

La communauté francophone L’association

Borsalinux-fr est l’association qui gère la promotion de Fedora dans l’espace francophone. Nous constatons depuis quelques années une baisse progressive des membres à jour de cotisation et de volontaires pour prendre en main les activités dévolues à l’association.

Nous lançons donc un appel à nous rejoindre afin de nous aider.

L’association est en effet propriétaire du site officiel de la communauté francophone de Fedora, organise régulièrement des évènements promotionnels comme les Rencontres Fedora et participe à l’ensemble des évènements majeurs concernant le Libre, à travers la France principalement.

Si vous aimez Fedora et que vous souhaitez que notre action perdure, vous pouvez :

  • adhérer à l’association : les cotisations nous aident à produire des goodies, à nous déplacer pour les évènements, à payer le matériel ;
  • participer sur le forum, les listes de diffusion, à la réfection de la documentation, représenter l’association sur différents évènements francophones ;
  • concevoir des goodies ;
  • organiser des évènements type Rencontres Fedora dans votre ville.

Nous serions ravis de vous accueillir et de vous aider dans vos démarches. Toute contribution, même minime, est appréciée.

Si vous souhaitez avoir un aperçu de notre activité, vous pouvez participer à nos réunions hebdomadaires chaque lundi soir à 20 h 30 (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-meeting-1 sur Freenode).

Au début de l’année 2019, Borsalinux-fr a tenu une assemblée générale pour renouveler le conseil d’administration pour deux ans. Bravo à ses membres et bon mandat !

La documentation

Depuis juin 2017, un grand travail de nettoyage a été entrepris sur la documentation francophone de Fedora, pour rattraper les cinq années de retard accumulées sur le sujet.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le travail abattu est important : près de 90 articles corrigés et remis au goût du jour. Un grand merci à Charles‐Antoine Couret, Nicolas Berrehouc et Édouard Duliège et les autres contributeurs et relecteurs pour leurs contributions.

L’équipe se réunit tous les lundis soir après 21 h (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-doc-fr sur Freenode) pour faire progresser la documentation par un travail collaboratif. Le reste de la semaine cela se passe sur les listes de diffusion.

Si vous avez des idées d’articles ou de corrections à effectuer, que vous avez une compétence technique à retransmettre, n’hésitez pas à participer. Afin de vous faire connaître, n’hésitez pas à utiliser le forum ou les listes de diffusion.

Comment se procurer Fedora 30 ?

Si vous avez déjà Fedora 28 ou 29 sur votre machine, vous pouvez faire une mise à niveau vers Fedora 30. Cela consiste en une grosse mise à jour, vos applications et données sont préservées.

Autrement, pas de panique, vous pouvez télécharger Fedora avant de procéder à son installation. La procédure ne prend que quelques minutes.

Nous vous recommandons dans les deux cas de procéder à une sauvegarde de vos données au préalable.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Revue de presse de l’April pour la semaine 17 de l’année 2019

lun, 29/04/2019 - 15:12

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[GinjFo] Distribution Scientific Linux, c’est la fin après 14 ans d’existence, détails

✍ Jérôme Gianoli, le vendredi 26 avril 2019.

« Fermilab annonce que la distribution Scientific Linux n’évoluera plus. Le projet est abandonné après 14 ans. La première version a été publiée le 10 mai 2004. »

[TF1 news] Immobilier : on a testé la nouvelle appli qui vous donne les prix de vente réels à côté de chez vous

✍ Laurence Valdés, le vendredi 26 avril 2019.

« OPEN DATA — Le gouvernement ouvre ses données portant sur les transactions immobilières. Depuis ce mercredi, vous pouvez consulter autant de fois que vous le souhaitez — et sans inscription ni identifiant — les prix des biens qui se sont vendus quasiment partout en France. Mode d’emploi. »

[ZDNet France] L’UE vote pour créer une gigantesque base de données biométrique

✍ Catalin Cimpanu, le vendredi 26 avril 2019.

« Le Parlement européen donne son feu vert à la création du Common Identity Repository (CIR), une gigantesque base de données biométrique. »

Et aussi :

[Le Monde Informatique] Les licences open source sont‐elles aussi importantes qu’avant ?

✍ Matt Asay, le vendredi 26 avril 2019.

« Les efforts de MongoDB pour obtenir l’approbation de l’Open Source Initiative en vue d’une licence, SSPL, plus favorable aux entreprises ont échoué. L’entreprise a donc choisi de faire sans, et cela pourrait bien donner lieu à un moment charnière dans l’histoire de l’open source. »

[France Bleu] Vendée : le potager extraordinaire vend ses curieux légumes avant de fermer pour l’année

✍ Marc Bertrand, le vendredi 26 avril 2019.

« Le potager extraordinaire, à la Mothe‐Achard va fermer ses portes pour l’année à partir de la fin juin, avant un déménagement encore incertain vers La Roche-sur-Yon. Avant de quitter le terrain, les jardiniers mettent en vente 10 000 plants potagers plus curieux les uns que les autres. »

[korii.] Lexiconomy, le dictionnaire en ligne qui privatise le langage

✍ Thibault Prévost, le mardi 23 avril 2019.

« Cet absurde projet permet à quiconque d ’ajouter sa contribution, appelée “lemma”, puis de la vendre ou de l’échanger sur une sorte de marché du signe. »

[Forbes France] Que savons‐nous de Satoshi Nakamoto, l’inventeur du Bitcoin ?

✍ Olivier Bossard, le mardi 23 avril 2019.

« Bien évidemment, cette question n’est absolument pas pertinente pour comprendre le Bitcoin et la technologie de blockchain, mais elle est vraiment excitante pour beaucoup de passionnés des crypto‐monnaies ! Laissez‐moi tenter d’y apporter quelques éléments de réponse. »

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

De Sozi 12 à Sozi 19

lun, 29/04/2019 - 08:19

Sozi est une alternative à Prezi, un logiciel de création de présentations animées.

En lisant un journal récent à propos d’un éditeur de SVG interactif, j’ai réalisé que Sozi n’avait fait l’objet d’aucune publication sur ce site depuis l’annonce de la version 12, sortie en… 2012.

Ce journal résume les principaux changements ayant eu lieu depuis cette version, en évitant une fastidieuse concaténation de release notes.

Sommaire Qu’est‐ce que Sozi ?

Sozi est un logiciel de création de présentations animées. Il se positionne comme une alternative à Prezi, en se différenciant de ce dernier sur les aspects suivants :

  • Sozi est un logiciel libre, diffusé sous les termes de la Mozilla Public License 2 ;
  • Sozi repose sur des standards ouverts ;
  • avec Sozi, l’utilisateur reste maître de ses données.

La création d’une présentation s’effectue en deux temps :

  1. créer un document SVG contenant les éléments visuels de la présentation ; en théorie, n’importe quel logiciel de dessin vectoriel capable d’enregistrer au format SVG peut être utilisé ; en pratique, Inkscape est recommandé et il existe peu de retours d’expérience concernant la compatibilité de Sozi avec d’autres outils ;
  2. importer le document SVG dans l’éditeur de présentation Sozi et définir une séquence de vues ainsi que les transitions entre ces vues.

Sozi n’altère pas le document SVG d’origine. Il enregistre la présentation sous la forme d’un document HTML qui contient : une copie du document SVG, les données définissant le déroulement de la présentation, le code JavaScript de visionnage.

Ce document HTML peut être affiché à l’aide de tout navigateur Web prenant en charge HTML 5, SVG et JavaScript.

Qui développe Sozi et pourquoi ?

Sozi est un projet personnel que je développe seul sur mon temps libre. La majorité des contributions externes concernent la traduction de l’interface utilisateur et du site Web.

Certains utilisateurs croient avoir affaire à une équipe de développeurs qui auraient l’ambition de gagner des parts de marché. Le site Web multilingue et le forum de discussion peuvent donner cette impression.

En réalité, je développe Sozi d’abord pour mon propre usage et parce que ça me fait plaisir. Je le distribue à la communauté en espérant que d’autres le trouveront utile, je donne un coup de main aux utilisateurs en détresse, mais je fais peu d’efforts pour le promouvoir.

Pour ces raisons également, je suis toujours réticent à développer de nouvelles fonctionnalités dont je n’aurais pas besoin, et qui seraient probablement mal testées et mal maintenues… Mais je peux faire une exception si je trouve l’idée amusante et si ça me donne l’occasion d’apprendre quelque chose de nouveau.

Sozi hier et aujourd’hui

Les numéros de version de Sozi sont chronologiques : par exemple, la version 19.04 a été publiée en avril 2019.

Jusqu’à la version 13.11, l’éditeur de présentation était une extension pour Inkscape. Le système d’extensions d’Inkscape n’ayant pas été pensé pour ce type d’usage, cela posait tout un tas de problèmes difficiles à contourner (comme par exemple le gel de l’interface d’Inkscape tant que la fenêtre Sozi était ouverte), et il y avait finalement peu d’avantages comparé à un logiciel séparé.

Sozi paie aujourd’hui pour cette erreur de jeunesse : alors que ce n’est plus vrai depuis 2015, on peut encore lire sur le Web en 2019 que Sozi est « lié à Inkscape » et est « écrit en Python ». :-(

Or, en 2014, l’éditeur de présentation a été entièrement réécrit en JavaScript comme une application indépendante. Cela a permis notamment de passer d’une interface utilisateur de type formulaire, peu ergonomique, à une interface permettant une manipulation directe des calques du document SVG et offrant une prévisualisation des vues et des transitions.

Aujourd’hui, l’éditeur de présentation est une application Electron qui fonctionne aussi bien sous GNU/Linux (des paquets Debian sont disponibles) que sous Windows et macOS.

Sozi 19.04 est disponible pour les utilisateurs d’Arch Linux via AUR. Pour les autres distributions, il n’est pas recommandé d’installer Sozi via les dépôts officiels : Fedora fournit toujours Sozi 13.11, et Debian est resté bloqué sur la version 12.

Que permet de faire Sozi 19.04 ?

Voici un aperçu des fonctionnalités offertes par Sozi aujourd’hui :

Créer une présentation sous la forme d’une séquence de vues sur un document SVG

L’éditeur de présentation permet de construire un parcours dans le plan du document SVG, en définissant à chaque étape la région visible par le spectateur. Les transitions entre ces étapes sont animées et il est possible de configurer leur durée ainsi que la fonction de progression du temps à utiliser.

Si le document est organisé en plusieurs calques, il est possible de créer un parcours et des transitions différentes pour chaque calque. Cela permet de réaliser des effets intéressants, comme par exemple :

  • animer des objets par rapport à un décor en les plaçant dans des calques séparés ; cet usage n’est pas facile à maîtriser car, dans Sozi, les animations sont définies comme des déplacements de la caméra ;
  • faire apparaître ou disparaître des objets en contrôlant l’opacité des calques ; s’il y a de nombreux objets à gérer, il faudra créer de nombreux calques ou réutiliser intelligemment le même calque pour plusieurs objets ;
  • réaliser un effet de parallaxe.
Jouer une présentation en mode présentateur

Il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité dans Sozi 19.04. Plusieurs contributeurs ont proposé des implémentations par le passé, mais j’ai mis beaucoup de temps à me décider sur ce qu’il convenait de faire.

Désormais, l’éditeur enregistre deux fichiers HTML pour une même présentation :

  • un fichier contenant la présentation proprement dite, comme dans les versions précédentes de Sozi ;
  • un fichier contenant une console présentateur qui affiche les vues précédentes, courante et suivante, ainsi que les notes du présentateur.

Le premier fichier s’utilise comme précédemment, lorsque vous souhaitez jouer une présentation sans le mode présentateur. Le second ouvre automatiquement la présentation dans une nouvelle fenêtre et se synchronise avec elle au cours de son déroulement.

Créer des liens entre les vues d’une présentation

Au cours de la lecture d’une présentation Sozi dans un navigateur Web, chaque vue peut être adressée par son identifiant ou son numéro : on ajoute pour cela #id ou #numéro à l’URL du document courant.

Comme HTML, SVG prend en charge la balise <a> qui permet de transformer un élément en lien. On peut faire pointer ce lien soit vers une URL externe, soit vers l’identifiant d’une vue de la présentation. Il est ainsi possible de créer de véritables présentations non linéaires, ou même de réaliser un site Web animé dont chaque page serait une vue d’une présentation Sozi.

Insérer une présentation Sozi dans une page Web

Comme Sozi produit des documents HTML, ces derniers peuvent être insérés dans d’autres pages Web au moyen de la balise <iframe>. Si nécessaire, l’API de Sozi permet de gérer le déroulement de la présentation depuis un script sur la page principale. Par exemple, on peut ajouter des boutons de navigation comme dans l’exemple situé en bas de ce tutoriel.

Depuis Sozi 17.11, il est possible de désactiver les actions au clavier et à la souris dans une présentation. Certains utilisateurs réalisent ainsi des animations destinées à être insérées dans des pages Web, et à être jouées automatiquement sans intervention du spectateur.

Insertion de documents vidéo et audio dans une présentation

Par principe, l’éditeur de présentation Sozi ne gère que le déroulement d’une présentation et ne permet pas d’ajouter des éléments visuels (ou auditifs). L’insertion de documents vidéo ou audio a donc été réalisée sous la forme d’une extension pour Inkscape.

Cette extension ajoute au document SVG un rectangle gris à l’emplacement où le media devra s’afficher. Ce rectangle est remplacé par un éléments HTML <video> ou <audio> lorsque la présentation est jouée.

À ce jour, seul Firefox affiche correctement les vidéos en respectant les transformations géométriques appliquées par Sozi.

Convertir une présentation Sozi en une vidéo ou un document imprimable

Le projet Sozi-export propose un ensemble d’outils en ligne de commande pour convertir une présentation dans différents formats :

  • séquence d’images ;
  • vidéo, avec FFmpeg ;
  • PDF, avec PDFjam ;
  • PowerPoint.

Sozi-export est distribué comme un paquet Node.js. La version la plus récente a été publiée en octobre 2018.

Malheureusement, ces outils ne fonctionnent plus aujourd’hui sur certaines plates‐formes du fait de l’obsolescence de PhantomJS, sur lequel ils reposent. En attendant que ce problème soit résolu, il existe une image Docker qui fournit un environnement stable où Sozi-export fonctionne encore.

Perspectives et évolutions

Les principales fonctionnalités de l’éditeur de présentation sont stabilisées et la plupart des modifications envisagées portent sur l’amélioration de l’ergonomie et des performances.

À moyen terme, les améliorations suivantes sont prévues :

Je réfléchis également à la possibilité de distribuer Sozi sous une forme plus légère qui n’embarque pas une copie de Chromium. Pour une application qui tient en 650 Kio de code JavaScript, on se retrouve avec un paquet Debian de 40 Mio, tandis que le fichier tar.gz pour macOS pèse 133 Mio.

Après tout, Sozi s’exécute très bien dans un navigateur Web. La seule raison d’utiliser Electron dans mon cas est la possibilité d’accéder au système de fichiers et de détecter automatiquement les modifications du document SVG. Je suis preneur de toutes idées qui pourraient m’aider à obtenir le même résultat tout en utilisant le navigateur déjà installé sur l’ordinateur de l’utilisateur.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Jeu de stratégie temps réel et de construction/gestion Unknown Horizons 2019.1

dim, 28/04/2019 - 21:11

Le jeu libre Unknown Horizons mélange la stratégie en temps réel et la construction/gestion de villes (solo ou multi‐joueur, Windows et GNU/Linux). Il avait déjà mentionné sur LinuxFr.org via le Google Summer Of Code 2012 ou en commentaire d’une dépêche sur Zero-K, mais qui n’avait pas encore eu sa propre dépêche. La dernière version parue en janvier 2019 (baptisée 2019.1), plus de deux ans après la précédente 2017.2, est l’occasion rêvée pour combler ce manque.

Le principe est de créer une colonie sur un archipel d’îles avec son navire, en se débrouillant avec les ressources dont on dispose, puis se procurer les ressources permettant d’étendre sa colonie par la suite : agriculture, construction de bâtiments, etc. Les habitants (par ailleurs résidents fiscaux soumis à l’impôt) vont utiliser les ressources et progresser aussi sur plusieurs niveaux (marin, pionnier, colon, citoyen, marchand et aristocrate). Il faudra aussi cohabiter avec les autres colonies, pacifiquement ou non. Donc, globalement, on retrouve du développement urbain, de la gestion de ressources, de la diplomatie, du commerce, de la stratégie, de l’exploration.

Le jeu est en Python 3, sous GNU GPL v2 pour le code et principalement CC BY-SA pour les contenus, et il propose un monde en 2D isométrique. Il utilise le moteur Flexible Isometric Free Engine (FIFE) et cherche à passer sur Godot.

Les nouveautés
  • la mini‐carte est désormais aussi isométrique ;
  • respect des règles XDG/FreeDesktop.org sur les répertoires utilisateur ;
  • objets de décor pour des îles plus naturelles : rochers, champignons, souches d’arbre, etc. ;
  • passage à Python 3 ;
  • diverses corrections de bogues.

Internationalisation

La liste actuelle des langues avec une majorité de textes traduits comporte : allemand, catalan, coréen, croate, espagnol, estonien, finnois, français, galicien, hongrois, italien, japonais, néerlandais, norvégien bokmål, polonais, portugais, portugais brésilien, russe, slovaque, suédois, tchèque, turc et ukrainien.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus

Nouvelles versions logicielles du projet GNU en avril 2019

dim, 28/04/2019 - 12:28

Le projet GNU diffuse tous les mois la liste des nouvelles versions de ses logiciels. Jetons‐y un coup d’œil pour découvrir de nouveaux logiciels inconnus (de moi), des infâmes bogues disparus ou les promesses de solutions à tous nos besoins ; bref, de nouvelles versions annoncées allant de la corrective mineure à la version attendue depuis des années ; et l’on va donc parler de dico, emacs, gama, gawk, gnuastro, gnuhealth-client, gnunet, gnupg, gnutls, libcdio, nano, parallel, rush, taler, shepherd et wget.

Sommaire dico-2.9

Dico est serveur de dictionnaire utilisé pour le protocole de communication DICT, sous GPL 3.0 et LGPL 2.1. Il est « Dédié à la mémoire de Jacques Brel » (on ne sait pas s’il s’y connaissait en RFC 2229). La version précédente était parue en février 2019. Cette version corrige la compilation sur les systèmes 32 bits et offre une option pour changer le chemin du fichier contenant le l’identifiant de processus (PID).

emacs-26.2

Emacs est un éditeur polyvalent, dont la version précédente datait de mai 2018. Les nouveautés sont la possibilité de construire les modules en dehors de l’arbre des sources, d’être compatible avec Unicode 11, et la commande « Z » dans Dired (Directory editor) pour compresser tous les fichiers d’un répertoire.

gama-2.04

La version précédente de ce logiciel d’ajustement des réseaux géodésiques était parue en février 2019. Cette version amène une prise en charge expérimentale de qmake lorsque CMake n’est pas disponible sur Windows, ajoute la fonction de hachage pour PointID et quelques corrections formelles mineures.

gawk-5.0.0

La version précédente de cette implémentation GNU du langage de traitement de lignes awk était parue en février 2018. Cette version majeure apporte la prise en charge de %a et %A dans printf, une amélioration de l’infrastructure de test, le remplacement des expressions rationnelles par celles de GNULIB, une mise à jour des dépendances de compilation, le retrait d’une fonction non documentée pour gérer des caractères non latins, le retrait de l’option --with-whiny-user-strftime, une meilleure prise en charge de l’environnement C99, PROCINFO["platform"] pour retenir la plate‐forme de compilation, un changement de comportement causant une erreur en cas d’utilisation de non‐variables dans SYMTAB, une réécriture de la gestion des commentaires, les espaces de nommage, l’utilisation des locales pour ignorer la casse sur les locales à un octet, et de nombreuses corrections de bogues.

gnuastro-0.9

La version précédente de cet ensemble d’utilitaires pour l’astronomie était parue en décembre 2018. Dans la longue liste des changements, l’option --checkconfig, de nouveaux opérateurs et fonctions, des opérations à multiples fils d’exécution pour divers opérateurs, diverses évolutions et de nombreuses corrections de bogues.

gnuhealth-client-3.4.4

La version précédente de ce progiciel libre dans le domaine de la santé datait de janvier 2019. Il s’agit d’une version corrective. GNU Health est basé sur Tryton.

gnunet-0.11.3

Plusieurs versions de ce réseau et ensemble d’outils permettant une communication sécurisée, décentralisée et résistante à la censure sont parues depuis février 2019 (0.11.0). Il s’agit d’une version corrective.

gnupg-2.2.15

GnuPG est un programme en ligne de commande qui permet de signer, chiffrer et déchiffrer les données et les communications. Il s’agit d’une version de maintenance.

gnutls-3.6.7

Cette bibliothèque pour gérer les protocoles SSL, TLS et DTLS connaît une version de corrections de bogues, dont des correctifs de sécurité. Elle amène une affectation à NULL des pointeurs libérés par gnutls_free, une correction d’un double free GNUTLS-SA-2019-03-27, une correction d’un accès à un pointeur invalide GNUTLS-SA-2019-03-27, un meilleur contrôle des limitations d’usage des clefs dans TLS 1.3, une facilitation des connexions TLS 1.3 multiples, diverses corrections (sur la vérification des paramètres de certificat, sur l’exécution en parallèle (multithread) en cas de faux départ, etc.) et une option -logfile pour rediriger la sortie standard.

libcdio-2.1.0

La version précédente de cette bibliothèque de gestion des CD (les galettes de polycarbonate) datait du 31 décembre 2017. Cette version dite Mercredi de Pâques est corrective, tout en ajoutant un pilote pour OpenBSD.

nano-4.1 et nano-4.2

L’éditeur de texte nano a connu en avril deux versions baptisées « ¿Qué corchos será eso? » et « Tax the rich, pay the teachers », pour éviter un plantage sur un « spell » manquant, améliorer le renvoi à la ligne des lignes longues, ajouter le retour chariot final dans un fichier, lire les fichiers de syntaxe par ordre alphabétique, améliorer la coloration syntaxique du préprocesseur en C, désactiver les commandes externes pendant la visualisation et corriger divers bogues.

::: The iLE88Dj. :jD88888Dj: .LGitE888D.f8GjjjL8888E; .d8888b. 888b 888 888 888 iE :8888Et. .G8888. d88P Y88b 8888b 888 888 888 ;i E888, ,8888, 888 888 88888b 888 888 888 D888, :8888: 888 888Y88b 888 888 888 D888, :8888: 888 88888 888 Y88b888 888 888 D888, :8888: 888 888 888 Y88888 888 888 D888, :8888: Y88b d88P 888 Y8888 Y88b. .d88P 888W, :8888: "Y8888P88 888 Y888 "Y88888P" W88W, :8888: W88W: :8888: 88888b. 8888b. 88888b. .d88b. DGGD: :8888: 888 "88b "88b 888 "88b d88""88b :8888: 888 888 .d888888 888 888 888 888 :W888: 888 888 888 888 888 888 Y88..88P :8888: 888 888 "Y888888 888 888 "Y88P" E888i tW88D Text Editor Homepage parallel-20190422

Cet outil shell permet d’exécuter des tâches en parallèle sur un ou plusieurs ordinateurs. La version du mois est baptisée Invitation et amène une invitation pour les dix ans du projet en 2020, des corrections de bogues et une mise à jour des pages de manuel.

rush-1.9

La dernière version de ce shell restreint (Restricted User Shell) datait d’octobre 2016. Cette version amène la référence aux groupes parenthésés dans les expressions rationnelles, les variables définies par l’utilisateur, les syntaxes shell comme VAR:-WORD, VAR:=WORD, VAR:?WORD et VAR:+WORD, et la réécriture du script rush-po pour l’internationalisation.

shepherd-0.6.0

La précédente version de GNU Shepherd, le berger à daemons (anciennement dmd), date de septembre 2018. Cette version apporte le lancement une seule fois, l’absence d’erreur à l’arrêt d’un service s’il est déjà arrêté, un code non nul en cas d’erreur, la non‐prise en compte du redémarrage dans un conteneur et des améliorations des traductions (plus une nouvelle langue : le tamoul).

wget-1.20.2 et wget-1.20.3

La précédente version de ce client HTTP, HTTPS et FTP datait de décembre 2018. Ces deux versions corrigent un cas de nouvel essai dans l’authentification NTLM et un débordement de tampon.

Conclusion

Dans une dépêche précédente, la question était « Y a‐t‐il un intérêt à écrire une telle dépêche ? ». À titre personnel, la réponse était oui, et d’après les commentaires, d’autres personnes étaient intéressées. N’hésitez donc pas à participer à sa rédaction et aux dépêches à venir.

Télécharger ce contenu au format Epub

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

Catégories: Les actus