Les dépêches de LinuxFr

S'abonner à flux Les dépêches de LinuxFr
Mis à jour : il y a 1 heure 10 min

Démystifier l'activité d'hébergeur

jeu, 10/01/2019 - 20:00

Les Chatons (membres du Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts Neutres et Solidaires) veulent sauver Internet en proposant des services décentralisés pouvant remplacer ceux des GAFAM. Cependant, ils n'invitent pas qu'à utiliser leurs services[0], leur projet est aussi de vous faire devenir vous-même un fournisseur de services, pour héberger vos propres données, et pourquoi pas celles de vos proches.
Cependant, il est normal que vous ayez une appréhension naturelle à vous lancer dans cette activité, parce que vous pensez que vous n'en avez pas techniquement la possibilité ou que les connaissances théoriques à maîtriser sont trop importantes. Sachez qu'il n'en est rien ! La complexité de l'activité n'est qu'une légende uniquement entretenue par les salariés du domaine qui veulent pouvoir négocier un gros salaire[1].

Nous verrons dans cette dépêche les quelques concepts à maîtriser pour passer pour un professionnel, et les outils dont il faut s'équiper pour garantir sa tranquillité. Aucun nom de logiciel ou d'entreprise ne sera donné, le choix est immense dans le monde du logiciel libre : les connaisseurs sont invités à indiquer leurs technologies préférées dans les commentaires[2].

    Sommaire Les trois grands concepts à connaître pour passer pour un hébergeur

    Les architectes de plateformes de services vous impressionnent ? Et pourtant, ils n'utilisent que trois concepts pour monter une telle architecture, cela est tout-à-fait accessible à quiconque ayant un peu étudié le sujet.

    Haute disponibilité : flambants neufs


    La haute disponibilité correspond à la fiabilité de la plateforme dans le temps. Celle-ci s'exprime en pourcentage de temps de bon fonctionnement sur une période donnée (par exemple si la plateforme a été injoignable 3 jours pendant un mois de 30 jours, on dira qu'elle a une disponibilité de 90 %). Pour se la raconter, les administrateurs aiment bien compter en nombre de neufs pour indiquer ce qu'ils peuvent garantir. Ce qui donne les garanties suivantes :

    garantie disponibilité sur 30 jours 3 neufs 99,9 % 43 min 12 s 4 neufs 99,99 % 4 min 19 s 5 neufs 99,999 % 25,9 s 6 neufs 99,9999 % 2,6 s

    En général dans le monde professionnel on prend un engagement entre 3 et 4 neufs, un engagement de 5 neufs est envisageable pour certaines infrastructures. Quant à l'engagement de 6 neufs, qui existe sur le marché, celui-ci est aussi appelé « il bluffe ».

    Lorsque l'on parle de la haute disponibilité d'une plateforme, on peut se le raconter en utilisant le vocabulaire suivant :

    Scalabilité : aller plus haut !


    Lorsque l'on monte une plateforme, surtout si celle-ci est destinée à des services Internet, il n'est pas toujours facile de prévoir quel sera son usage. On peut, par exemple, avoir juste quelques utilisateurs au début, puis suite à une citation à la télévision, en avoir plusieurs dizaines de milliers qui arrivent rapidement. Dans le plan de haute disponibilité, on peut avoir mis en place une limitation en nombre (lorsque le plafond est dépassé, les nouveaux utilisateurs n'ont pas accès au service ou ont accès à une version dégradée), mais si la situation doit durer, il faut adapter la plateforme à cette augmentation de l'usage, afin qu'un maximum d'utilisateurs potentiels puissent accéder au service. La scalabilité correspond à la capacité d'une plateforme à s'adapter à l’évolution de son utilisation. Il y a quatre grands types de scalabilités1 :

    • la scalabilité 0 : la plateforme peut accueillir un maximum d'utilisateurs, et rien n'est prévu en cas de dépassement de ce plafond, on veille simplement à garantir que la plateforme saura encaisser jusque celui-ci et qu'elle refusera de façon élégante au-delà (page d'erreur explicative, redirection vers un autre service, appel à financement, …) ;
    • la scalabilité projet : la plateforme n'est pas prévue pour encaisser un dépassement de plafond, mais est compatible avec d'éventuels projets d'évolution qui permettraient d'ajouter de la capacité. La durée de mise en place de cette extension de capacité peut être ou non prévue contractuellement ;
    • la scalabilité préventive : la plateforme est conçue pour pouvoir encaisser une importante évolution des besoins de capacité. Des systèmes d'alerte préviennent quand des ressources matérielles commencent à manquer pour pouvoir continuer à encaisser les prochaines augmentations afin que le matériel supplémentaire puisse être installé avant tout dépassement ;
    • la scalabilité dynamique : la plateforme est située dans un écosystème permettant une extension bien supérieure aux besoins à venir, et toute son architecture est conçue pour s'adapter aux besoins au fur et à mesure que ceux-ci augmentent ou baissent.
    Exploitabilité : veiller sur les néophytes


    L’exploitabilité d'une plateforme consiste à offrir un même niveau d'information pour toute personne ayant à intervenir dessus. Le meilleur moyen de la mettre à l'épreuve est d'accueillir un nouvel arrivant, parce qu’il souhaitera pouvoir travailler vite et il convient de ne pas le démotiver. Pour cela on veillera à :

    • qu'il sache quoi lire pour se familiariser avec la plateforme ;
    • qu'il comprenne comment celle-ci est conçue ;
    • qu'il soit en mesure de faire des petites tâches ;
    • qu'il participe rapidement à la réparation de pannes et autres problèmes ;
    • qu'il puisse apporter sa pierre à l'édifice sans risque.

    Si la documentation remplit ces conditions, on considérera qu'elle est en mesure de répondre à tous les besoins de toute personne ayant à intervenir sur la plateforme. L'objectif n'est pas seulement que les personnes puissent travailler seules, une documentation simple, à jour et utile ne peut être qu'une conséquence d'un travail d'équipe efficace.

    La conception d'une plateforme : état de l'art

    Depuis les débuts des services Internet ouverts au public, la déclinaison pratique des trois grands concepts a évolué pour suivre les évolutions technologiques et managériales apparues au cours des années. Ainsi, pour concevoir sa plateforme on peut s'inspirer de ce qui a existé, selon ses moyens et compétences.

    Années 1990 : la pl@teforme


    Si vous retrouvez une vielle publicité avec un nom de service contenant un « a » remplacé par « @ », vous êtes en contact avec les années 1990, glorieuse période ayant vu décliner les disquettes, au début de laquelle fut inventé le world wide web (qui changera l'usage d'Internet), et pendant laquelle un gnou et un manchot se sont rencontrés pour former un couple qui mènera à une démocratisation de l'activité d'hébergeur[3].

    Haute disponibilité de la pl@teforme : quand le PRA tique

    Héritées des grosses infrastructures de l'informatique de gestion, les méthodes de conception de plateformes internet sont structurées autour de 4 axes pour assurer leur disponibilité :

    • la redondance : la perte d'un élément ne doit pas causer la perte de la plateforme, tous les éléments faillibles doivent être présents en double ; il y a donc des disques redondés dans les serveurs, deux alimentations électriques différentes et deux circuits de refroidissement dans la salle d'hébergement, et bien sûr deux accès au réseau au minimum ;
    • la duplication : une plateforme miroir de l'existante est présente et peut prendre le relais en cas d'indisponibilité de la plateforme nominale ; si possible le miroir est installé dans un autre site géographique pour éviter qu'un élément puisse rendre indisponibles les deux plateformes en même temps… il est aussi souvent envisagé de réduire les coûts de la seconde plateforme, en n'y implémentant pas de redondance ou en réduisant sa capacité (le service étant dégradé en cas d'utilisation) ;
    • la réplication : les mêmes données et services doivent être présents dans la plateforme nominale et celle de secours ; pour assurer cela, les opérateurs ont comme consigne de faire systématiquement toutes leurs interventions sur les deux plateformes (ce qui dans les faits ne peut pas toujours être fait, et la bascule se révèle pleine de surprises) et/ou une solution logicielle permet la réplication automatique du premier site vers le miroir (ce dernier ayant toujours des données en retard à l'époque, parce que les liens réseau étaient particulièrement coûteux et peu capacitaires) ;
    • le plan de reprise d'activité : le PRA est une procédure indiquant comment basculer du site nominal à celui de secours (et inversement), dans les entreprises les plus sérieuses on le teste régulièrement (cela donnant souvent lieu à une non satisfaction faute de procédure claire et/ou de mauvaise réplication), mais en général on attend que ça casse pour tenter une bascule et regretter de ne pas avoir fait de tests plus tôt, pour améliorer la procédure et/ou le miroir avant qu'on en ait besoin.
    Scalabilité de la pl@teforme : TMC, t’es bath, t’es in


    Les grosses infrastructures des années 1990 étaient démesurément coûteuses et représentaient un investissement sur plusieurs années, il n'était donc souvent pas envisageable de les faire évoluer pendant la période d'amortissement de cet investissement. La scalabilité 0 (souvent cachée par une pseudo-scalabilité projet impossible à mener) est donc de mise, et seul un nombre d'utilisateurs défini sera destiné à être accueilli par la plateforme. Pour définir ce nombre d'utilisateurs, on procède à des tests de montée en charge (TMC), ceux-ci consistant en :

    1. définir les cas d'usage : les différents scénarios d'utilisation du service sont listés (par exemple on aura le scénario de simple lecture, le scénario de connexion, le scénario d'édition, le scénario de recherche, etc.) ;
    2. anticiper l'usage : on définit quelle part de l'usage représentera chaque scénario, grâce à une méthode pifométro-bayesienne et/ou une Étude de marché poussée (par exemple 90 % de lecture, 0,1 % de connexion, 5 % de recherche, etc.) ;
    3. simuler l'usage : à l'aide de logiciels spécialisés ou de programmes internes, on met en place des simulateurs des différents scénarios (permettant de lancer en un clic ou une ligne de commande n'importe quel cas précédemment défini), ceux-ci intégrant une vérification du bon fonctionnement (validant que le résultat attendu est obtenu sans erreur) ;
    4. tirer ! : le tir de TMC consiste à exécuter les scénarios selon l'usage prévu (par exemple sur 1000 scénarios lancés il y en aura 900 de lecture et 10 de connexion) pour voir combien d'utilisateurs en simultané peut accueillir la plateforme (quand les scénarios commencent à remonter des erreurs, on arrête le tir et on compte combien d'utilisateurs étaient simulés) ; les donneurs d'ordres ayant le plus de budget peuvent demander plusieurs tirs de TMC selon différents réglages de l'infrastructure et/ou répartitions des usages envisagés.
    Exploitabilité de la pl@teforme : pas de choix, le DAT


    « Dossier d'architecture technique » ou DAT : sous ce nom qui évoque des moments douloureux aux moins jeunes d'entre nous se cache un monstre documentaire. Il faut envisager la conception d'une plateforme comme un cycle long, faisant intervenir de nombreux acteurs (architectes, installateurs, développeurs, experts système et/ou réseau, etc.). Pour s'y retrouver dans tout cela, on demande à chacun de noter tout ce qu'il fait, pourquoi il le fait et comment il le fait. Puis pour chaque tâche d'exploitation on écrit également le quoi/pourquoi/comment, et pendant toute la vie de la plateforme on doit mettre à jour le DAT, au fur et à mesure qu'on apprend (méthodes de résolution des incidents les plus courants, correction du PRA suite à un test ayant mené à un échec…), que des mises à jour sont effectuées et que des éléments sont ajoutés ou retirés.
    Le problème est qu'il y a de multiples intervenants devant intervenir sur le PRA, et qu'on se retrouve souvent avec plusieurs versions en parallèle de celui-ci, qui seront fusionnées plus ou moins bien lorsqu'on voudra obtenir un document unique. Pire, les mises à jour prennent énormément de temps (il faut vérifier dans toutes les parties qu'une modification n'en entraîne pas d'autres), et les intervenants ne disposent pas de suffisamment de temps et de volonté pour mettre à jour ce document. Ainsi, on voit fleurir sur les bureaux des montagnes de papier avec la mention « ne pas jeter » avec toutes les notes nécessaires à la mise à jour du DAT… qui bien entendu ne sera jamais réalisée.

    Années 2000 : la plateforme 2.0

    Les années 2000, où chaque entreprise se devait d'avoir une stratégie numérique avec un nom finissant par « 2.0 », ont plutôt mal commencé dans le domaine de l'informatique, puisque les pauvres développeurs ont eu à travailler successivement sur la gestion du bug de l'an 2000 et le passage à l'euro. Les métiers de l'informatique en général ont souffert de la grande chute financière du secteur des nouvelles technologies. Mais les services sur Internet ont continué à croître et il n'était plus envisageable pour une structure quelle qu'elle soit de ne pas être présente en ligne.

    Haute disponibilité de la plateforme 2.0 : et on fait tourner les serveurs


    Le matériel coûtant moins cher, on peut se permettre d'avoir plusieurs serveurs qui rendent le même service. Ainsi, en cas de perte d'un serveur il en reste toujours d'autres pour prendre le relai : un équipement ou un logiciel ayant la fonction de répartiteur de charge est utilisé pour diriger le service vers les seuls serveurs en état de fonctionnement. Les coûts d'interconnexion à Internet ayant également baissé, il est possible d'avoir une infrastructure distante répliquée en continu avec l'architecture nominale, ce qui permet d'éviter les problèmes de retard de réplication lors de l'activation du PRA.

     Scalabilité de la plateforme 2.0 : des cas denses


    Puisqu'on dispose d'un répartiteur de charge qui peut envoyer le service à plusieurs serveurs identiques, la scalabilité est en général gérée de façon simple en ajoutant des serveurs au fur et à mesure que le nombre d’utilisateurs augmente. Cependant, si on a beaucoup de services différents, on finit par constater que tous les serveurs ne sont pas chargés en même temps (les sites pros et les sites grand public par exemple) ou de la même façon (certains chargent surtout la mémoire, d’autres les disques, d’autres le processeur, etc.). Des moyens de mettre ces différentes applications sur les mêmes serveurs se sont développés afin de « densifier » la plateforme 2.0 (machines virtuelles et conteneurs) : on peut ainsi utiliser au mieux les capacités totales.

    Exploitabilité de la plateforme 2.0 : Un jeu d'enfants


    Les années 2000 furent celles de la popularisation du wiki, la révolution du travail en équipe : en général la première version saisie rappelle un DAT, mais sa mise à jour est tellement simple que c’en est fini des papiers « à traiter plus tard » qui s’entassent. Chacun peut créer de nouvelles pages hors pseudo-DAT avec des informations plus opérationnelles qu’architecturales (comment réparer un service particulier lorsqu’il a un problème, comment vérifier un bon fonctionnement, etc.), et tous les intervenants sont en mesure de mettre à jour la documentation pendant toute la durée de vie de la plateforme 2.0 (ajout/suppression de serveurs, densification, modification de la méthode de répartition de charge, etc.)

    Années 2010 : Cloud Agility Platform On The Enfuming


    Si on travaille dans les services Internet dans les années 2010, il est absolument nécessaire d'utiliser des mots (pseudo-)anglophones à la mode, surtout si c'est pour les détourner de leur sens (ici on va utiliser l'amphigouri « Cloud Agility Platform On The Enfuming », qu'on résumera par l'acronyme « CAPOTE »). Ces années voient arriver une augmentation exponentielle des usages d'Internet, avec la multiplication des smartphones et des objets connectés. Par ailleurs ce sont les années de la centralisation des services sur Internet, ceux-ci se retrouvant essentiellement dans les mains des GAFAM. Heureusement, cela provoque une prise de conscience qui redonne de la vigueur aux micro-acteurs comme les CHATONS, et laisse encore un peu d'espoir pour les années 2020.

    Haute disponibilité de la CAPOTE : dans ton centre


    L'augmentation continue de la capacité des liens Internet permet de gérer un site distant comme un site proche, si bien que la notion de PRA n'a plus de sens. Les services et les données sont répartis entre plusieurs centres de données, et si l'un d'entre eux est perdu, ça ne pose pas de problème puisque d'autres continuent à rendre le service. On comprend pourquoi certains opérateurs annoncent pouvoir garantir des taux de disponibilité paraissant incroyables : le principe de coupure de service n'existe théoriquement plus.

    Scalabilité de la CAPOTE : Jawad Academy


    Alors que dans les années 2000 on avait commencé à virtualiser les serveurs pour optimiser l'usage de nos serveurs physiques, dans les années 2010 on va un cran plus loin : les serveurs physiques et virtuels sont totalement décorrélés. Pour créer un serveur virtuel on indique seulement au « cloud » les caractéristiques du serveur souhaité et celui-ci est implémenté automatiquement sur un physique dans un centre de données quelconque, sans qu'on ait à s'en soucier2. Le serveur virtuel ne sait pas qui l'héberge, et les serveurs physiques ne savent pas ce qu'ils hébergent, tel un propriétaire qui louerait un appartement sans se soucier de qui sera dedans.
    La création de serveurs devient un simple appel à une interface de programmation applicative, gérée depuis les logiciels métiers des créateurs et exploitants d'infrastructure. De nombreuses expressions en anglais sont utilisées pour vendre ce type de services, finissant souvent par « … as a service » ou « … as code ».

    Exploitabilité de la CAPOTE : un outil bien en main


    Comme l’infrastructure est de plus en plus gérée comme du code, les hébergeurs ont commencé à utiliser les outils des développeurs, notamment les forges logicielles dans lesquelles on peut stocker toutes les informations permettant de :

    • décrire l’infrastructure, à l’aide de fichiers de description d’état cible utilisés par des logiciels pour installer et contrôler automatiquement des machines stockées dans le dépôt logiciel ;
    • suivre les modifications, et mettre en place des processus de validation ;
    • répertorier les incidents et demandes des utilisateurs avec le système de tickets ;
    • gérer plus finement les droits de chacun des administrateurs avec les concepts de groupe ;
    • documenter au fur et à mesure en remplissant le fichier de documentation associé à chaque création ou modification.

    Comme dans les projets logiciels, si l'organisation humaine n'est pas pensée pour utiliser ces outils (auto-validation des changements, absence de relecture des documentations, faible valorisation du traitement des tickets), ceux-ci peuvent créer de nouveaux problèmes plutôt que d'en résoudre, ajoutant de la complexité par rapport aux gestions historiquement manuelles des configurations et documentations.

    Fin de la conception : accouchons de notre plateforme

    L'infrastructure est en place, celle-ci a des conditions de disponibilité et de scalabilité connues, et bénéficie d'une exploitabilité optimale. Maintenant il vous faut l'exploiter, et pour cela 4 plans doivent être obligatoirement mis en place dès le premier jour :

    • la supervision ;
    • la métrologie ;
    • la sécurité ;
    • la sauvegarde (même si on verra que c'est sans intérêt).
    Supervision : le super-héros de la tranquillité


    Le plan de supervision doit prévoir des outils qui permettent de valider en continu :

    • l'état du matériel (défaillance d'un disque, port réseau déconnecté…) et de son environnement (température de la salle trop élevée, intrusion dans un espace protégé…)
    • l'état du réseau (lien perdu, trafic inhabituel, répartiteur de charge défaillant…)
    • l’état du système (espace disque, utilisation processeur, mémoire, etc.)
    • l’état des applicatifs (serveur mail, serveur de base de données, etc.)
    • l’état du service, qui est la seule chose qui intéresse les utilisateurs, en trouvant des moyens de tester celui-ci de bout-en-bout (par exemple en simulant le comportement de la plante connectée qui veut moins d’eau et plus de soleil)
    Métrologie : on va prendre des mesures


    La métrologie se présente en général sous forme de graphes. Ces graphes permettent de voir dans le temps les usages système, applicatifs et services de son infrastructure. Cela permet de faire de l’analyse à chaud (si un disque est plein, on n’interviendra pas de la même façon en sachant que ça a descendu progressivement pendant des mois que si c’est descendu en une fois le jour-même) ou à froid (si un incident survient, on pourra trouver ce qu'on aurait dû superviser pour le détecter avant une coupure de service).
    Les outils de métrologie récents permettent de faire de la corrélation de données, pour pouvoir par exemple surveiller ensemble l'utilisation CPU, le nombre de connexions à la base de données et le temps de réponse du service, cela évite de devoir utiliser des méthodes artisanales de superposition des graphes utilisées jusque dans les années 2000. Il est à noter que l'on peut utiliser le même outil pour la supervision et la métrologie, ou que l'outil de métrologie peut appeler l'outil de supervision pour alerter en cas de mesure anormale.

    Sécurité du réseau : tes parents avaient raison

    Une vision très fausse que l'on peut avoir en montant son infrastructure, est de constater qu'Internet concentre les méchants, et notre plateforme les gentils, mettons un grand mur entre les deux et on sera à l'abri… Mais de quel côté sont vos utilisateurs ? Comment savez-vous que vos services ne sont pas utilisés pour faire le mal ?
    Une autre vision est portée par les commerciaux de certaines entreprises. C'est simple : on doit arrêter les méchants et laisser passer les gentils, avec un super outil bien cher vous pourrez dormir tranquille. Sauf que si avec un outil vous pouvez détecter les méchants sur Internet, il ne devrait plus y en avoir, non ?
    Pour commencer de la sécurité réseau, mettez simplement un pare-feu qui bloque tout, sauf ce qui est nécessaire au bon fonctionnement du service. Quel que soit le sens de passage, votre équipement doit suivre le conseil de grand-maman : « on ne doit pas parler aux inconnus ».

    Sécurité de la plateforme : garde à vous !

    1. il faut faire les mises à jour de sécurité de son système, systématiquement. Le mieux pour ça est d’utiliser une distribution GNU/Linux disposant d’une équipe sécurité réactive ;
    2. il faut faire les mises à jour de sécurité de ses applicatifs, systématiquement. On n'installera pas de logiciel non suivi par une équipe de sécurité (si vous avez fait le choix de compiler un logiciel vous-même, vous devrez suivre les mises à jour de sécurité vous-même). Le mieux est encore d’utiliser les logiciels portés par une distribution GNU/Linux disposant d’une équipe sécurité réactive ;
    3. il faut limiter au maximum les droits des administrateurs (l'expert en e-mails n'a pas à redémarrer la base de données), utilisateurs (les espaces de chacun doivent être cloisonnés) et applications (l'outil de publication de contenu ne doit pas pouvoir accéder à la métrologie) ;
    4. il faut éduquer les utilisateurs et administrateurs, en suivant par exemple une charte. Les CHATONS tiennent beaucoup à cet aspect, mais il faut aussi y veiller autant qu'on peut en milieu professionnel, même si une mauvaise relation opérateur/client rend cela difficile ;
    5. il ne faut jamais oublier que derrière quelque chose de visiblement mignon, peut se cacher quelque chose de bien plus inquiétant : tout ce que vous ne connaissez pas est un danger.
    Sauvegarde de la configuration (comme une espadrille : rien à cirer)


    La sauvegarde de la configuration permet d’espérer que, si on a un gros crash, on sera capable de reconstruire partiellement ou totalement la plateforme en s’aidant des données sauvegardées. Il existe 4 solutions de sauvegarde de la configuration :

    • tenter de deviner tous les répertoires et fichiers contenant des éléments de configuration, et les sauvegarder… mais on est à peu près certains d’en oublier ;
    • sauvegarder totalement à partir de la racine chaque serveur, au moins on est sûr d'avoir les configurations dans la masse… ça peut fonctionner mais c'est extrêmement coûteux ;
    • ou peut compter sur le DAT ou le wiki pour contenir toutes les configurations à jour… pour plus de sécurité, il est prudent de demander au père-noël de veiller à leur mise à jour ;
    • si toute la configuration est dans une forge logicielle, il suffit de sauvegarder la forge logicielle, et, mieux, on peut s'attendre à ce que tous les administrateurs disposent d'au moins une copie des configurations pour pouvoir travailler… si on dispose d'un outil de déploiement automatique des configurations, remonter la plateforme peut ne nécessiter que quelques minutes. Vous pouvez suivre ces conseils, mais de toute façon la sauvegarde de la configuration n'est d'aucune importance.
    Sauvegarde des données (comme la cire chaude : ça nous fait une belle jambe)


    On peut ne pas sauvegarder les données et demander aux utilisateurs de le faire. Cette méthode est la moins coûteuse, et si vous lisiez les CGU de tous les services que vous utilisez, vous sauriez que c'est un usage courant pour les services grand public.
    Si on sauvegarde les serveurs à la racine pour la configuration, cela fera également une sauvegarde des données. Cependant la sauvegarde des fichiers de certains outils comme les bases de données ne permettront pas de reconstruire une base, parce que les données seront corrompues : il faut dans ce cas utiliser un outil spécifique qui pourra générer un format d'export.
    Il faut donc identifier les données à sauvegarder, puis vérifier si une simple copie de fichiers suffit ou s'il faut exporter les données avec un outil spécifique. Enfin à quoi bon faire cela ? Après tout la sauvegarde des données n'a pas le moindre intérêt.

    La sauvegarde : tout à voir avec la choucroute


    On pourrait parler des différents types d'outils de sauvegarde, mais on n'en a rien à secouer. On pourrait aussi parler de l’archivage qui est destiné à stocker pendant une certaine durée des données qui ne sont pas destinées à être modifiées (archivage légal, fermeture d’un service, etc.), mais on s'en câlisse. Pourquoi donc autant de mépris pour la sauvegarde, alors qu'elle semble absolument nécessaire aux utilisateurs comme aux administrateurs ? Pour une simple raison : une donnée sauvegardée n'a de l'intérêt que si on sait la restaurer, autrement dit ce que les utilisateurs et administrateurs demandent, ce n'est pas de sauvegarder, mais de pouvoir restaurer le jour où on en a besoin ! Alors, intégrez des tests de restauration dans la supervision, et vous pourrez commencer à trouver un intérêt à la sauvegarde.

    Conclusion : alors, tu montes ?

    Si vous avez à peu près tout compris de ce billet, vous avez toutes les compétences théoriques pour devenir hébergeur, et vous pourriez même faire illusion devant certains recruteurs. Il ne reste plus qu'à acquérir les compétences techniques.

    Monter sa propre plateforme


    Monter sa propre plateforme pour héberger des services non-critiques est un bon moyen pour commencer à apprendre seul comment gérer une infrastructure. Au niveau matériel on peut faire ça sur son PC ou sur un nano-ordinateur dédié, et si on ne veut pas dépendre de sa connexion à Internet il existe de nombreux services proposant des locations de serveurs (physiques ou virtuels). Côté logiciel, le plus simple pour commencer est d'utiliser une distribution YunoHost destinée spécifiquement aux hébergeurs débutants.

    Intégrer une équipe existante


    Sur le site des Chatons, on peut trouver une carte de tous les chatons existants. S'il y en a un près de chez vous, vous pouvez essayer de le contacter pour rejoindre leur équipe technique.
    Autre solution, vous pouvez proposer au Chapril (chaton de l'April) de gérer un service (ou autant de services que vous voulez, mais vous pouvez n'en gérer qu'un si plus vous effraie). Il suffit pour cela de s'inscrire à la liste de discussion et de se présenter, tout le monde est bienvenu.

    En faire son métier

    Si vous comptez travailler dans ce domaine, sachez qu'il est fort probable que vous ayez un entretien et/ou un test technique pendant la phase de recrutement, il est donc déconseillé d'y aller au bluff. Ce qui fera la différence entre plusieurs candidats sera souvent l'expérience, même si celle-ci est associative ou solitaire.

    Toutes les images contenues dans cette dépêche peuvent, comme le texte, être distribuées sous licence CC-BY-SA. Celles-ci sont dérivées des œuvres de Kotivalo, Hell Pé, Bibi Saint-Pol, Bug_de_l'an_2000, Luigi Chiesa, Darby, Gitlab, RRZEicons, Georges Biard, le projet Debian, Matt92300, Dark Attsios, Arnaud 25, Sinovoip, A.lorenzo et John Markos O'Neill

    1. Oui il manque ici d'autres technologies ayant grandement participé à la domination des protocoles standards sur Internet, mais il y aurait eu trop d'animaux à citer si j'avais voulu les intégrer, citez-les vous-même en commentaire 

    2. certains services de cloud permettent cependant d'imposer des contraintes géographiques 

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus

    Émission « Libre à vous ! » du 8 janvier 2019 — Podcast et références

    jeu, 10/01/2019 - 11:01

    La huitième émission Libre à vous ! de l’April a été diffusée sur la radio Cause commune, mardi 8 janvier 2019. Au programme : chronique « Les transcriptions qui redonnent le goût de la lecture », présentation des actions de la Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication de l’État (DINSIC) ainsi que celles de la mission Etalab, point sur la situation des logiciels libres de caisse par rapport à la réglementation visant à lutter contre la fraude à la TVA, annonce d'événements à venir.

    Le podcast est disponible, ainsi qu’une page qui liste toutes les références citées pendant l’émission (vous trouverez également sur cette page les podcasts par sujet traité). L’émission dispose d’un flux RSS compatible avec la baladodiffusion auquel vous pouvez vous abonner, ainsi qu’un salon dédié à l’émission sur le webchat de la radio.

    L’ambition de Libre à vous ! est d’être une émission d’explications, d’échanges et d’actions concernant les dossiers politiques et juridiques que l’April traite et les actions qu’elle mène. Une partie de l’émission sera également consacrée aux actualités et actions de type sensibilisation.

    Libre à vous ! est une devenue en 2019 une émission hebdomadaire qui est diffusée en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h, et a priori rediffusée le soir même de 21h à 22h30. La prochaine émission sera diffusée en direct sur la bande FM en Île‐de‐France (93,1 MHz) et sur le site Web de la radio mardi 15 décembre 2019, de 15 h 30 à 17 h. Notre sujet principal portera sur les conditions d'accès aux documents administratifs avec Marc Dandelot, président de la CADA (Commission d'accès aux documents administratifs), Xavier Berne (journaliste à Next INpact) et Tangui Morlier (membre du collectif Regards Citoyens).

    La radio a besoin de soutien financier pour notamment payer les frais matériels (loyer du studio, diffusion sur la bande FM, serveurs…). Nous vous encourageons à aider la radio en effectuant un don.

    Une nouveauté sur la radio Cause Commune, il y a une messagerie sur laquelle vous pouvez laisser des messages (annonces, rires, poèmes, coups de gueule, vœux…) destinés à passer à l’antenne sur la radio. Le numéro à appeler est le +33 1 88 32 54 33.

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus

    Sortie de ONLYOFFICE Desktop Editors 5.2 avec la connexion à Nextcloud / ownCloud

    mer, 09/01/2019 - 22:42

    Ascensio System Sia, connu par sa suite bureautique en ligne (déjà présentée sur LinuxFr.org), a annoncé la sortie de la nouvelle version de ses applications de bureau : ONLYOFFICE Desktop Editors 5.2.

    ONLYOFFICE Desktop Editors est distribuée sous licence AGPL v3.

    Les applications de bureau en version 5.2 offrent la possibilité de se connecter non seulement à ONLYOFFICE mais aussi à Nextcloud et ownCloud pour collaborer sur des documents en ligne.

    En ce qui concerne les nouvelles fonctionnalités, ONLYOFFICE Desktop Editors 5.2 offre :

    • les signets et les hyperliens internes dans l’onglet Références pour naviguer rapidement vers un endroit spécifique au lieu de faire défiler plusieurs paragraphes ou pages du document ;
    • la numérotation automatisée pour commencer vite une liste ( lettre/numéro/astérisque + espace ) ;
    • de nouveaux paramètres pour personnaliser l’apparence de votre formulaire créé à l’aide de la fonction contrôle du contenu ;
    • l’onglet Disposition pour configurer l’apparence de votre feuille de calcul ;
    • les paramètres des cellules sont actuellement à portée de main, sur le panneau de droite ;
    • la possibilité de définir les options PDF lorsque on télécharge une feuille de calcul au format PDF : feuille actuelle ou toutes les feuilles, taille et orientation de la page, échelle et marges ;
    • le changement de la langue de l’interface de l’application de la section Paramètres ;

    De plus, les développeurs ont ajouté le support pour Fedora 28/29 et Ubuntu 18.10.

    Le journal complet des modifications est disponible sur GitHub.

    ONLYOFFICE Desktop Editors est disponible en paquets Debian et RPM, ainsi qu’en paquets snap et AppImage.

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus

    Illico Editor : rétrospective 2017-2018

    mar, 08/01/2019 - 18:44

    En quelques mots, Illico Editor est un couteau suisse de la qualification de données qui :

    • s’adresse à tous et à toutes (pas uniquement à des experts en informatique) ;
    • simplifie le nettoyage de données (corriger, restructurer des données issues d’un tableur, d’une base de données, d’une application métier) ;
    • simplifie leur exploitation (indicateurs statistiques simples ou complexes, lister, filtrer, enrichir ou croiser avec d’autres sources, etc.).

    L’application a été entièrement revisitée en 2017 et 2018 pour créer une nouvelle expérience utilisateur…

    Sommaire Philosophie

    Illico…

    • suit la philosophie ASAP (As Simple As Possible) ;
    • mixe HTML 5, JS, CSS 3 ;
    • ne requiert ni installation, ni code tiers, ni serveur Web ou de base de données ;
    • est publié sous licence GPL.

    et s’utilise :

    • en ligne sur le site officiel : http://illico.tuxfamily.org ;
    • en local, en téléchargeant un ZIP (qui contient la copie du site Web).
    Les nouveautés

    Depuis la précédente dépêche d’avril 2017, plus de vingt versions d’Illico ont été publiées.

    Les améliorations portent sur trois aspects majeurs :

    • l’interface utilisateur ;
    • la performance et accessibilité (couverture documentaire) du code ;
    • l’aide aux utilisateurs : qualité de la documentation utilisateur et des tutoriels.

    En plus du périmètre fonctionnel :

    • nouvelles fonctionnalités ou transformations de données ;
    • corrections ;
    • nouvelles options et paramètres.

    Les aspects majeurs et les nouvelles fonctionnalités sont présentés ci‐dessous.

    1. Interface utilisateur 1.1 Concepts

    L’interface utilisateur a été réécrite pour :

    • s’adapter à la généralisation des écrans de plus grande taille : présentation plus claire des paramètres :
      • libellés des paramètres,
      • positionnement des champs et paramètres ;
    • regrouper les fonctionnalités de manière cohérente :
      • chargements de données,
      • transformations et fonctions d’analyse,
      • préférences utilisateur ;
    • préférer des mécanismes standards HTML/JS/CSS pour alléger le code et simplifier la maintenance :
      • info-bulles,
      • règles CSS,
      • réduire l’usage des tableaux HTML ;
    • faciliter la navigation de l’IHM vers la documentation :
      • pour chaque groupe de transformation, un lien pointe vers la documentation correspondante ;
    • utiliser un thème visuel plus agréable.
    1.2 Pour illustrer Menu et chargement de CSV

    Recherche de doublons

    1.3 Exportations

    Les exportations — nom de l’onglet ou nom du fichier — sont désormais systématiquement horodatées.

    1.4 Journal de bord

    Le journal de bord consigne toutes les transformations avec leurs paramètres et les résultats : nombre de valeurs modifiées, nouveau nombre de colonnes, etc.

    Désormais, le journal de bord consigne également le nom des exportations CSV, ce qui permet d’un coup d’œil d’évaluer l’état des données de telle ou telle exportation ou sauvegarde.

    1.5 Restitutions dans de nouveaux onglets

    Le visuel a été retravaillé pour :

    • le journal de bord ;
    • les exportations de données ;
    • les exportations de tableaux de synthèse.
    Exportation de données

    Numérotation des lignes et colonnes + guide visuel sous le curseur (ligne grisée)

    Tableaux de synthèse

    Ce module est équivalent au fait d’enchaîner plusieurs tableaux croisés dynamiques.

    Les boutons (=>) permettent de récupérer le tableau de synthèse (données agrégées) ou les données détaillées.

    2. Accessibilité du code source

    Plusieurs revues de code ont permis d’améliorer :

    • la documentation JSDoc : en moyenne 100 lignes d’instructions strictes (sans compter les lignes vides) sont expliquées par 24 lignes de commentaires ; soit en moyenne une ligne de commentaire toutes les quatre LOC ;
    • les algorithmes : simplification ;
    • les conventions de nommage : noms de variables et des fonctions ;
    • l’empreinte mémoire : minimisation la taille des variables intermédiaires ;
    • l’utilisation de mécanismes natifs CSS : remplacement de code JS par du code CSS lorsque c’était possible ;
    • la gestion de jeu de données volumineux : exportations de données via l’objet JS Blob.

    Pour rappel, les indicateurs de qualité (JSLint, longueurs des fonctions, etc.) sont recalculés à chaque version et consultables au chapitre Architecture.

    3. Documentation utilisateur et tutoriels

    Les textes et captures d’écran de la documentation utilisateur ont été revus et corrigés en cohérence avec la nouvelle interface graphique. Les tutoriels ont été relus/réécrits/corrigés.

    4. Nouvelles transformations Colonnes Recréer une filiation (relation parent‐enfant)

    Dans un jeu de données avec deux colonnes parent‐enfant : retrace une filiation parent, grands‐parents, etc., pour chaque enfant.

    Lignes Compacter les lignes (agrégats : calculs, listes)

    Résume à une seule ligne plusieurs lignes qui ont un même identifiant. En fonction des options, les données sont soit écrasées (celles de la première occurrence prévaut) soit agrégées (somme, liste de valeurs, etc.).

    Décaler vers le haut ou le bas

    Décale toutes les valeurs d’une colonne vers le haut ou le bas, en suivant (selon l’option sélectionnée) une autre colonne d’identifiants. Comportement proche de la fonction LAG du logiciel SAS.

    Valeurs en liste : agrégats et combinaisons Calculer un ratio de similarité entre deux listes de valeurs

    Pour deux colonnes décrivant à chaque ligne des listes de valeurs (séparées par un espace, une virgule, etc.), indique le ratio de similarité. Par exemple, « 4/6 » indique que sur six éléments, quatre éléments sont en communs, indépendamment de leur ordre.

    Agrégats Conversion dans un système de comptage mixte

    Convertit les valeurs d’une colonne dans un système de comptage (jusqu’à sept niveaux). Par exemple :

    • convertir des secondes en : nombre de semaines + nombre de jours + nombre d’heures, etc. ;
    • convertir un stock en : nombre de palettes, de caisses, de camions, etc.
    Intervalles Recherche d’une valeur dans un intervalle

    Pour deux colonnes décrivant un intervalle et une colonne de données, indique à chaque ligne si la donnée est située avant, après ou incluse dans l’intervalle.

    Combiner deux intervalles

    Produit une combinaison de deux intervalles :

    • union : intervalle englobant les deux ;
    • intersection : plus petit intervalle commun.
    Autre nouveauté : nouvelle année…

    Bonne et heureuse année 2019 !

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus

    Les journaux LinuxFr.org les mieux notés de décembre 2018

    mar, 08/01/2019 - 18:41

    LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l'équipe de modération avant publication. C'est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

    Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux-ci s'appellent des journaux. Voici un florilège d'une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois de décembre passé.

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus

    Agenda du Libre pour la semaine 2 de l’année 2019

    dim, 06/01/2019 - 17:10

    Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 43 événements (0 en Belgique, 42 en France, 0 au Luxembourg, 3 au Québec, 1 en Suisse et 0 en Tunisie) est en seconde partie de dépêche.

    Sommaire [FR Montpellier] Framapermanence - Le lundi 7 janvier 2019 de 18h00 à 21h00.

    Réunion du framagroupe montpelliérain. Ces réunions ont pour objectif de monter des projets en droite ligne des activités de Framasoft : Dégooglisons Internet, les Chatons pour Collectif d’Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires, framalibre, framakey, framapack…

     Les thèmes

    • Dégooglisons Internet - P-Y Gosset - TV5Monde
    • Contributopia dégoogliser ne suffit pas
    • discussion autour du projet CHATONS Montpellier
    • BIM Bienvenue sur l’Internet Montpelliérain (BIB, Iloth, Montpel’libre)
    • organiser des Framapermanences
    • des Framapéros
    • discussions libres
    • échanges d’idées
    • faire des perspectives pour les actions futures
    • tout simplement, passer un moment convivial

    Ces dernières années ont vu se généraliser une concentration des acteurs d’Internet (Youtube appartient à Google, WhatsApp à Facebook, Skype à Microsoft, etc.). Cette centralisation est nuisible, non seulement parce qu’elle freine l’innovation, mais surtout parce qu’elle entraîne une perte de liberté pour les visiteurs. Les utilisateurs de ces derniers services ne contrôlent plus leur vie numérique leurs comportements sont disséqués en permanence afin de mieux être ciblés par la publicité, et leurs données, pourtant privées (sites visités, mails échangés, vidéos regardées, etc.) peuvent être analysées par des services gouvernementaux.

    La réponse que souhaite apporter Framasoft à cette problématique est simple mettre en valeur, pour chacun de ces services privateurs de liberté, une alternative Libre, Éthique, Décentralisée et Solidaire.

    Ainsi, nous vous invitons à venir participer aux Framapermanences qui auront lieu à la Maison des Adolescents de l’Hérault, le premier lundi de chaque mois, de 18h00 à 21h00.

    Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible et auprès de la MDA34.

    Cet événement vous est proposé par le partenariat qui lie la Maison des Adolescents de l’Hérault, Framasoft et Montpel’libre.

    [FR Montpellier] Points Libres GNU/Linux et Logiciels Libres - Le lundi 7 janvier 2019 de 19h00 à 21h00.

    L’équipe de Montpel’libre vous propose une permanence Logiciels Libres, discussions libres et accompagnements techniques aux systèmes d’exploitation libres, pour vous aider à vous familiariser avec votre système GNU/Linux au quotidien.

    Le contenu de l’atelier s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

    Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes

    • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
    • Préinscription aux prochains Cafés Numériques et Install-Party
    • Premières explorations du système
    • Installations et configurations complémentaires
    • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
    • Prise en main, découverte et approfondissement du système

    Les Points Libres ont lieu à la Maison des Adolescents de l’Hérault, le premier lundi de chaque mois, de 19h00 à 21h00.

    Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible et auprès de la MDA34.

    Cet événement vous est proposé par le partenariat qui lie la Maison des Adolescents de l’Hérault et Montpel’libre.

    Notre bibliothèque de livres, documents, revues… GNU/Linux, systèmes et logiciels libres est disponible à la consultation dans la salle des partenaires, au premier étage.

    [FR Lyon] Initiation à Blender - Le lundi 7 janvier 2019 de 19h30 à 21h30.

    Initiation à Blender

    Public concerné débutant à avancé.

    A partir du 3 décembre, et chaque 1 lundi du mois, l’ALDIL vous propose une série d’ateliers sur le logiciel Blender (modélisation 3D et animation).

    Nous apprendrons à utiliser le logiciel Open Source Blender.

    Cette initiation se composera de 4 sessions (montée en compétence progressive) durant lesquelles nous allons parcourir les différents outils de ce logiciel pour modéliser des objets, les mettre en couleur, créer un éclairage, lancer un rendu, etc…

    Notre objectif final sera de réaliser un petit film d’animation en équipe.

    Il sera possible d’intégrer les participants tout le long de l’année a condition que ces derniers possèdent un minimum de connaissance dans le logiciel en question.

    D’autres modules pourront être mis en place à la suite de cette première initiation pour explorer les autres possibilités qu’offre l’outil 3D comme par exemple l’impression 3D.

    Blender est disponible pour GNU/Linux, MacOS X et Windows. Il est recommandé d’amener son ordinateur, mais des PC sous GNU/Linux sont disponibles sur place pour les participants qui n’ont pas de machine portable.

     

    [FR Lyon] Éditathon L’empereur Claude - Le mardi 8 janvier 2019 de 09h30 à 19h00.

    Le groupe de wikimédiens lyonnais et le Musée des Beaux-Arts de Lyon organisent deux journées de contribution aux projets Wikimédia (Wikipédia, Commons, Wiktionnaire).

    Autour de l’empereur Claude, à l’occasion de l’exposition temporaire sur celui-ci du 1 décembre 2018 au 4 mars 2019 au musée.

    Venez nombreux

    [FR Paris] Atelier Hebdomadaire de Contribution au Libre - Le mardi 8 janvier 2019 de 10h00 à 19h00.

    Une journée de co-travail sur le thème de la contribution au logiciel libre.

    Chacun vient avec son sujet individuel avec l'intention d'y travailler au cotés d'autres contributrices/teurs.

    Le prix d'entrée est de 25 euros pour la journée (tarif Narma).

    [FR Paris] Émission Libre à vous » sur radio Cause Commune - Le mardi 8 janvier 2019 de 15h30 à 17h00.

    Les ambitions de l'émission Libre à vous

    La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

    Sur le site de la radio on lit Radio associative et citoyenne, les missions de Cause Commune sont de fédérer toutes les initiatives autour du partage et de l’échange de savoirs, de cultures et de techniques.

    Nous avons alors proposé de tenir une émission April intitulée Libre à Vous d'explications et d'échanges concernant les dossiers politiques et juridiques que l'association traite et les actions qu'elle mène.

    Une partie de l'émission est également consacrée aux actualités et actions de type sensibilisation.

    L'émission Libre à vous est principalement animée par l'équipe salariée de l'April mais aussi par des membres bénévoles de l'association et des personnes invitées.

    Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d'action, tel est l'objectif de cette émission mensuelle, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

    Libre à vous était une mensuelle en 2018. Pour pouvoir traiter encore plus de sujets et être réactif par rapport à l’actualité ce rendez-vous deviendra hebdomadaire à partir du 8 janvier 2019.

    Émission du mardi 8 janvier 2019 de 15h30 à 17h00

    L'émission sera diffusée mardi 8 janvier 2019 de 15h30 à 17h00. Au programme

    Pour la première émission de cette nouvelle année, notre sujet principal consistera en la présentation des actions de la Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication de l’État (DINSIC) ainsi que celles de la mission Etalab, chargée de la politique d’ouverture et de partage des données publiques du gouvernement français.

    L'émission dispose d'un flux RSS compatible avec la baladodiffusion ainsi qu'un salon dédié sur le webchat de la radio.

    [FR Montpellier] Rencontre Groupe Blender - Le mardi 8 janvier 2019 de 17h00 à 19h00.

    Nous avons le plaisir de vous annoncer cette réunion du groupe Blender à Montpellier. (Le premier mardi de chaque mois).

    Rencontrer le groupe local d’utilisateurs du logiciel de modélisation 3D Blender pour échanger et actualiser ses connaissances sur ce logiciel à la fois très puissant et riche en potentialités. Attention, il ne s’agit pas d’ateliers d’initiation à Blender.

    Les thèmes que nous vous proposons d’aborder

    Le programme

    • les activités de Les Fées Spéciales et du Groupe Blender de Montpel’libre
    • premiers pas dans l’univers 3d
    • prise en main des outils de base
    • inscriptions aux formations Blender

    Faites passer l’info autour de vous.

    Les compte-rendus et contenus des réunions précédentes.

    Blender est un logiciel libre de modélisation, d’animation et de rendu en 3D. Cette réunion se veut pour partager du temps autour du projet, s’entre-aider, s’émuler, s’amuser, produire, ou tout simplement discuter. Cette réunion s’adresse à toutes les personnes débutantes, confirmées et même curieuses de l’image en 3D.

    Quelques liens utiles

    Magazine sur Blender Linux pratique hors-série n°37. Pour apprendre à créer une séquence d’introduction en 3D.

    Ces rencontres du groupe Blender ont lieu le premier mardi de chaque mois de 17h00 à 19h00.

    Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

    Cet événement vous est proposé par le partenariat qui lie Montpellier Méditerranée Métropole, la Médiathèque Federico Fellini, Les Fées Spéciales et Montpel’libre.

    Tramway ligne 1 arrêt Antigone.
    GPS Latitude 43.608299 | Longitude 3.886453
    Carte OpenStreetMap

    [FR Tours] Permanence ADeTI - Le mardi 8 janvier 2019 de 18h30 à 20h30.

    La permanence d'ADeTI est un moment d'accueil avec des bénévoles pour apprendre à utiliser un ordinateur sous GNU/Linux (Ubuntu, Linux Mint, Debian, …)  mais aussi

    • réparer les problèmes de logiciels sur son ordinateur
    • prendre des conseils pour choisir des logiciels alternatifs
    • différencier les logiciels libres utilisables pour répondre aux besoins
    • préserver et réfléchir sur ses usages (vie privée, éthique, …)

    Mais c'est aussi un moment consacré pour

    • partager des connaissances et échanger des savoirs
    • maîtriser les formats ouverts et la pérennité de ses documents
    • Confidentialité, intégrité et disponibilité des systèmes d'information
    • Diversité des alternatives
    • Indépendance

    Nous accueillons également des membres de l'association Touraine Data Network qui peuvent répondre aux questions concernant les réseaux connexion à Internet, alternatives aux "Box" et aux opérateurs commerciaux.

    [FR Lyon] OpenStreetMap, rencontre mensuelle - Le mardi 8 janvier 2019 de 18h30 à 20h30.

    Discussion entre contributeurs lyonnais du projet OSM.

    Toute personne intéressée par OpenStreetMap peut s'intégrer à cette rencontre, tout particulièrement les débutants qui souhaiteraient des conseils pour se lancer.

    Ordre du jour sur 

    https://wiki.openstreetmap.org/wiki/Lyon/Réunion\_08\_janvier\_2019

    [FR Quetigny] Permanence logiciels libres - Le mardi 8 janvier 2019 de 20h30 à 23h30.

    COAGUL est une association d'utilisateurs de logiciels libres et de GNU Linux en particulier.

    Nous utilisons toutes sortes de distributions GNU / Linux (Ubuntu, CentOs, Fedora, Debian, Arch…) et toutes sortes de logiciels pourvu qu'ils soient libres (VLC, LibreOffice, Firefox, Thunderbird, GPG, Tor, OpenNebula, LXC, Apache…).

    Les permanences servent à se rencontrer et à partager nos expériences et notre savoir sur des logiciels libres.

    Vous pouvez venir sans contrepartie pour découvrir, tester, installer Linux et d'autres logiciels libre.

    Nous offrons également de l'assistance pour des difficultés sur l'usage d'un logiciel libre en particulier.

    Venez nombreuses et nombreux

    [CA-QC Québec] Rencontre du libre de Québec - Le mardi 8 janvier 2019 de 18h00 à 21h00.

    Bonjour à tous

    8 janvier 2019 - Restaurant Normandin
    Vous êtes invités à participer à la prochaine rencontre du libre (remplace le linux-meetup) de Québec qui aura lieu le mardi 8 janvier 2019 au Restaurant Normandin de Ste-Foy (bar au sous-sol) de 18h à 21:00h. Vous pouvez souper sur place avec nous et les discussions commenceront vers 19h.

    Coordonnées

    Restaurant Normandin Ste-Foy

    2500 Ch Ste-Foy, Québec, QC G1V 1T5 (Carte :http://past.is/amwry)

    Nous invitons tous les amateurs de logiciels libres (peu importe la plate-forme) à venir discuter. C'est vraiment une excellente occasion de socialiser et de faire connaissance avec d'autres qui partagent les mêmes intérêts.

    La rencontre est gratuite et ouverte à tous (de débutants à experts) et rassemble des gens de diverses professions gestionnaires, professeurs, administrateurs de systèmes, ingénieurs, programmeurs, retraités, étudiants, etc.

    Au plaisir de vous rencontrer

    --

    Bertrand Lesmerises

    [CA-QC Montréal] Linux-Meetup Montréal - Le mardi 8 janvier 2019 de 19h00 à 22h00.

    Programmation de la rencontre

    Ce mois-ci, vous pourrez rencontrer l'équipe de recherche et développement de la Société des arts technologiques [SAT] qui utilise des logiciels libres, en autre Gnu/Linux, Blender, Ardour, SuperCollider, …

    Formé depuis 2002, le Metalab est le laboratoire de recherche et développement de la Société des arts technologiques [SAT]. La mission du Metalab est double stimuler l'émergence de d'expériences immersives innovantes et rendre leur conception accessible aux artistes et aux créateurs de l'immersion à travers un écosystème de logiciels libres.

    Les thématiques de recherche du Metalab -la téléprésence, l'immersion, le mapping vidéo et le son spatialisé- sont développées à travers des projets de recherche et de production.

    L'écosystème de logiciels libres du Metalab a pour ambition de couvrir l'intégralité de la production de contenu immersif et distribué

    • l'édition in situ (EiS)
    • le video mapping (Splash)
    • la spatialisation du son (SATIE)
    • la transmission basse latence (switcher)

    Ces logiciels sont développés pour être évolutifs sur le long terme ils sont le support des recherches et des partenariats. En interne à la SAT, ces logiciels sont intégrés à la palette d'outils des résidences de création de la [SAT] et sont au coeur des projets de téléprésence, entre bibliothèques (Bibliolab) et entre salles de spectacle (Scènes ouvertes). Nos partenaires comptent notamment des artistes, des chercheurs universitaires, des écoles, des designers et des industriels.

    Extras

    Pour ceux voulant réseauter avec les autres avant, il y aura un souper de 17:00 à 18:30 La Cage Montréal - Complexe Desjardins.

    Nous invitons tous les amateurs de logiciels libres (peu importe la plate-forme) à venir discuter. C'est vraiment une excellente occasion de socialiser et de faire connaissance avec d'autres qui partagent les mêmes intérêts.

    La rencontre est gratuite et ouverte à tous (de débutants à experts) et rassemble des gens de diverses professions gestionnaires, professeurs, administrateurs de systèmes, ingénieurs, programmeurs, retraités, étudiants, etc.

    Les Linux-Meetup se déroulent simultanément à travers le monde tous les premiers mardis du mois ainsi que dans plusieurs régions du Québec.

    Vous pouvez confirmer votre présence sur un ou plusieurs réseaux sociaux afin de promouvoir l'événement Google+, Linkedin, Facebook, Twitter et Meetup

    Au plaisir de vous rencontrer

    Martial

    P.S.: Pour le transport en commun Station de métro Saint-Laurent

    [FR Le Mans] LinuXMaine permanence du mercredi après-midi - Le mercredi 9 janvier 2019 de 12h00 à 17h00.

    Permanence du mercredi après-midi de 12h00 à 17h00.

    Assistance technique et démonstration concernant les logiciels libres.

    Venez nombreux.

    [FR Vandœuvre-lès-Nancy] Surfer protégé sur le web - Le mercredi 9 janvier 2019 de 15h00 à 17h00.

    Cet atelier vous permettra dans un premier temps d’avoir une visualisation concrète sur ce qu’est le pistage numérique via un navigateur web, et vous donnera dans un second les outils nécessaires pour limiter son impact.

    Inscription gratuite aux ateliers

    La participation aux animations repose sur un système d’inscriptions préalables qui permet de répondre de façon plus ciblée aux attentes des usagers et de les associer au projet.

    L'inscription est obligatoire au plus tard 30 min avant l’atelier.

    [FR Caen] Permanence artifaille - Le mercredi 9 janvier 2019 de 16h00 à 19h00.

    Permanence et animation au local Artifaille pour les membres de l'association.

    Entraide informatique pour réparer, reconfigurer, conseiller, échanger à propos des moyens de communication électronique

    mise à disposition de moyens et outils spécifiques,
    conseils d'un professionnel expert en logiciels libres

    Vérifier le maintien de la permanence et inscription (10 places) :
    https://artifaille.fr/attendee/

    [FR Beauvais] Atelier hebdomadaire de partage de connaissances autour des logiciels libres - Le mercredi 9 janvier 2019 de 18h00 à 20h00.

    Chaque mercredi soir, l'association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l'utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d'exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

    C'est l'occasion aussi de mettre en avant l'action des associations fédératrices telles que l'April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

    L'atelier a lieu dans la salle informatique du Centre Georges Desmarquet géré par l'association Voisinlieu-pour-tous.

    [FR Lyon] Atelier Wiki Wikisource et commons - Le mercredi 9 janvier 2019 de 19h30 à 21h30.

    Gratuit (Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com) de 19h30 à 21h30

    Mercredi 9 janvier Wikisource et commons

    animé par Olivier Kawak
    L’objectif est de découvrir les différents projets Wiki (wikipédia, wiktionnaire, wikisource…) et leurs règles.

    Créer son compte personnel, faire des modifications sur les articles et comprendre les règles des espaces de discussion.

    Aucun pré requis n’est demandé, atelier ouvert à toutes et à tous.

    Venez nombreux

    [FR Toulouse] Rencontres Tetalab - Le mercredi 9 janvier 2019 de 20h30 à 23h30.

    Rencontre hebdomadaire des hackers et artistes libristes Toulousains.

    Ouvert au public tous les mercredi soir.

    Venez nombreux.

    [FR Mauguio] Les jeudis du Libre à la CCI - Le jeudi 10 janvier 2019 de 14h00 à 17h00.

    Tous les deuxièmes jeudis de chaque mois, Montpel’libre tiendra une permanence à la CCI Hérault pour fournir un appui au libre à toutes les entreprises et indépendants désireux en savoir plus sur les Logiciels Libres, répertorier avec des rendez-vous, un prestataire local sur le sujet, enfin, utiliser aussi ce créneau pour des ateliers thématiques sur lesquels nous communiquerons.

    Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

    Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie la CCI Hérault et Montpel’libre.

    Tramway lignes 1 et 4, arrêt Place de l’Europe puis Bus Hérault Transport Navette aéroport Ligne 120 Navette Aéroport arrêt ESMA - CCI
    GPS Latitude 43.57869 | Longitude 3.95097
    Carte OpenStreetMap

    [FR Rennes] Atelier Capteurs Citoyens et Qualité de l'Air - Le jeudi 10 janvier 2019 de 17h30 à 18h45.

    Suite aux opérations "Ambassad'Air", autour de micro-stations de qualité de l'air "Luftdaten", un collectif citoyen s'est monté et propose un accompagnement pour

    1. commander (en groupe),
    2. monter ensemble, et
    3. comprendre les résultats de sa station individuelle.

    Ce groupe se réunit chaque 1er jeudi du mois à l'Espace Muséo Cube des Champs Libres, dans le cadre des RD4C.

    Vous pouvez suivre nos travaux en ligne sur Wiki Rennes http://www.wiki-rennes.fr/Capteurs_Citoyens_Qualite_Air
    Ainsi que sur Twitter @CCQA_Rennes

    Voir la carte de la qualité de l'air sur le 35 (et un peu partout dans le monde) : https://rennes.maps.luftdaten.info

    [FR Nîmes] Rencontre Gnu/Linux et les Logiciels libres - Le jeudi 10 janvier 2019 de 18h00 à 22h00.

    BONNE ANNEE 2019 AVEC GNU/LINUX et surtout avec GARD-LINUX

    C'est une soirée rencontre autour de GNU/Linux et des Logiciels Libres.

    Nous sommes le 2° jeudi du mois, donc nous nous réunissons à Nîmes. Le 4° c'est à Vergèze.

    Gard-Linux, groupe d'utilisateurs de GNU/Linux et des logiciels libres est là pour vous accompagner

    Il y aura sans-doute de la "mécanique", genre robotique ou réparation de PC…

    A priori pas d'atelier spécifique ce jour, mais vous n'êtes pas à l'abri d'une surprise si vous passez nous voir.

    Nous comptons sur vous

    Allez voir notre site www.gard-linux.fr

    Ce jour atelier non renseigné pour le moment.

    PS Êtes-vous intéressé par UNE REUNION SUR ALES, SUR UZES Vous pouvez mettre vos commentaires ou nous contacter par courriel.

    [FR Bordeaux] Jeudi Giroll - Le jeudi 10 janvier 2019 de 18h30 à 20h30.

    Les membres du collectif Giroll, GIROnde Logiciels Libres, se retrouvent une fois par semaine, pour partager leurs  savoir-faire et expériences autour des logiciels libres.

    Le collectif réalise aussi une webradio mensuelle, tous les second jeudis du mois, à retrouver en direct sur le site de Giroll.

    Ces rencontres sont ouvertes à tous.

    Attention pour la radio, le second jeudi du mois nous sommes désormais à la Mezzanine le local de nos amis d'Aquilenet

    [FR Nantes] Rencontre mensuelle OpenStreetMap - Le jeudi 10 janvier 2019 de 18h30 à 21h30.

    Deux fois par mois les contributeurs nantais à la carte participative libre OpenStreetMap se réunissent.
    Ces rencontres libres et gratuites sont ouvertes à tout le monde.

    **Thème
    **Pas de thème précis défini.
    À chacun d'apporter ses idées, envies pour les partager avec les autres.

    Nous ferons le bilan de 2018.
    Nous parlerons de la situation de notre projet de "cartographie" des commerces, artisans et services, lancé officiellement en octobre dernier.
    À présent le projet a été étendu à l'ensemble de Nantes.
    Voir la carte de suivi de l'avancement.
    Si vous le souhaitez il est possible de participer à la collecte des informations sur le terrain.
    Venez nous rencontrer, nous vous montrerons comment faire.

    Projet #NantesDansMaCarte - en savoir plus

    **Infos
    **Le lieu de réunion est équipé d'ordinateurs mais n'hésitez pas à apporter vos appareils numériques ordinateurs portables, tablettes, smartphones.

    [FR Lyon] Le top 10 des applications libres sur smartphone - Le jeudi 10 janvier 2019 de 19h00 à 21h30.

    (GRATUIT – inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com)

    Le top 10 des applications libres  sur smartphone

    De nombreuses applications sont installées sur votre smartphone et portent atteintes à votre vie privée.

    En effet, elles envoient de nombreuses informations vous concernant à des entreprises privées.

    Et si des applications alternatives gratuites respectaient mieux votre vie privée N’auriez-vous pas envie d’être accompagner pour les essayer avant de les adopter

    Voici l’objectif de cet atelier…

    N’hésitez plus, venez avec votre smartphone.

    [FR Lyon] Jeudi du libre Parlons tuyaux - Le jeudi 10 janvier 2019 de 19h00 à 21h00.

    Photo © JasonCross, 2007

    Parlons tuyaux

    Venez découvrir comment fonctionnent les réseaux qui transportent nos données.

    Du réseau local jusqu’au grand Internet les réseaux informatiques forment un maillage complexe, mais bien concret. Le cloud n’est rien sans les infrastructures physiques, et notamment tous les tuyaux qui interconnectent les machines ensemble.

    Décortiquons toute la chaîne pour mieux comprendre le fonctionnement des réseaux et savoir établir un premier diagnostic quand Internet ne fonctionne pas.

    [FR Caen] Le First-jeudi Échange dînatoire canneais - Le jeudi 10 janvier 2019 de 19h00 à 21h00.

    Attention Date exceptionnelle pour le mois de janvier 2019

    Tous les premiers jeudis du mois, les membres (et non-membres sont également les bienvenues) se rencontrent pour discuter de l'univers des logiciels libres, tout en dînant (ou juste pour prendre un café). [N.B. le repas n'est pas offert].

    Dans un esprit totalement libre, les sujets vont et viennent en fonction de chacun.

    Venez nombreux.

    [FR Jupilles] Atelier échange de savoirs autour de Mageia (linux local) - Le jeudi 10 janvier 2019 de 19h30 à 23h45.

    Echange de savoir sur tous les sujets tournants autour du système d'exploitation Mageia support , version ß test, contribution, traduction…

    Ouvert à tous, curieux, débutants, utilisateurs.

    Installation possible du système sur votre ordinateur portable ou fixe. Pour un ordinateur fixe, classique n'apportez que la tour.

    [FR Paris] Soirée de Contribution au Libre, invité Wikimedia France - Le jeudi 10 janvier 2019 de 19h30 à 22h00.

    Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.

    Nous nous réunissons donc tous les dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).

    Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

    En cas de difficulté, vous pouvez joindre un des responsables de la soirée, Emmanuel Seyman (emmanuel (at) seyman.fr), Paul Marques Mota mota (at) parinux.org, ou Magali Garnero (Bookynette) tresorier (at) parinux.org.

    Pour obtenir le code d'entrée de la porte cochère, envoyez un mail au responsable.

    On peut amener de quoi se restaurer (Franprix, 8 rue du Chemin Vert, ferme à 22h)

    Regazouillez sur Twitter - Wiki des soirées

    Programme non exhaustif

    • Fedora (sa traduction)
    • Parinux, ses bugs et son infrastructure
    • April, … y a toujours quelque chose à faire
    • Open Food Facts/ Open Beauty Facts, sa base de données, ses contributeurs, sa roadmap
    • Schema racktables, son code
    • Agenda du Libre, mise à jour et amélioration du code
    • Ubuntu-Fr, son orga, ses événements
    • En vente libre, maintenance et commandes
    • Open street map, une fois par mois
    • Linux-Fr sait faire
    • en vente libre

    tout nouveau projet est le bienvenu.

    Tous les 1ers jeudis => Les associations Ubuntu-fr et ouvre-boite organisent une réunion pour leurs membres.

    Tous les jeudis du mois, l'association Wikimedia France propose de contribuer à ses multiples projets

    Tous les jeudis, dès 18h45, le groupe de travail Sensibilisation de l'April se réunit pour réfléchir à mieux communiquer vers le grand public et à 20h30, le groupe transcriptions prend le relais et transcrit ou relit des transcriptions.

    Tous les jeudis, des membres de Framasoft organisent des contrib'atliers et vous invitent à venir participer, tester ou améliorer des logiciels libres

    [CA-QC Coteau du Lac] Émission #163 de bloguelinux - Le jeudi 10 janvier 2019 de 20h00 à 21h00.

    bloguelinux.ca est un blogue québécois offrant la diffusion d'un podcast qui traite des logiciels libres, du système d'exploitation Linux et de la technologie en général il y a un processeur, il y a un système d'exploitation, c'est certain que ça nous intéresse

    bloguelinux.ca est enregistré le jeudi à 20h00 toutes les deux semaines.

    Vous pouvez nous écouter en direct lors des enregistrements à l'adresse http://live.bloguelinux.ca ou directement sur notre site à http://www.bloguelinux.ca en cliquant sur la radio dans le panneau de gauche du site.

    Vous pouvez rejoindre nos conversations avec Telegram en vous abonnant au groupe BlogueLinux en suivant le lien suivant https://t.me/joinchat/ArPfnFAOS1OB0u7pwZFQHA et dans notre salle de chat en vous connectant sur les serveurs de freenode.net dans la salle #bloguelinux.

    Si vous n'avez pas de client IRC, vous pouvez utiliser l'adresse http://webchat.freenode.net

    AVERTISSEMENT Ce podcast peut contenir du langage inapproprié ou vulgaire et peut ne pas convenir à tout le monde.

    Animateurs Patrick et Sandrine

    [FR Quimperlé] Point info GNU/Linux - Le vendredi 11 janvier 2019 de 13h30 à 17h30.

    Mickaël et Johann vous accueillent.

    Conseils, aide et infos pratiques GNU/Linux et Logiciels Libres.
    Pas d’inscription, entrée libre. De 13h30 à 17h30

    Curieux Déjà utilisateur Expert

    Pour résoudre vos problèmes, vous êtes le bienvenue

    N'hésitez pas à venir avec votre PC si vous voulez une installation de GNU/Linux ou de venir avec votre périphérique récalcitrant (imprimante, scanner…) si possible.

    Médiathèque de Quimperlé
    Tél 02.98.35.17.30

    [FR Caen] Permanence artifaille - Le vendredi 11 janvier 2019 de 16h00 à 19h00.

    Permanence et animation au local Artifaille pour les membres de l'association.

    Entraide informatique pour réparer, reconfigurer, conseiller, échanger à propos des moyens de communication électronique

    mise à disposition de moyens et outils spécifiques,
    conseils d'un professionnel expert en logiciels libres

    Vérifier le maintien de la permanence et inscription (10 places) :
    https://artifaille.fr/attendee/

    [FR Paris] Atelier de traduction de la documentation de Python - Le vendredi 11 janvier 2019 de 19h00 à 23h00.

    Cet atelier a pour but d'avancer dans la traduction de la documentation de Python en français, vous présenter les différentes manières et les différents outils pour traduire la documentation de Python, et vous y aider. On s'y partagera des pizza et on sera hébergés à 42 (Merciiii à eux ♥♥♥)

    Les inscriptions (optionnelles mais c'est pratique pour vous compter pour le budget Pizza) c'est ici https://www.meetup.com/fr-FR/Python-AFPY-Paris/events/256274474/

    [FR Le Tholonet] AG de l'Axul - Le vendredi 11 janvier 2019 de 20h00 à 23h50.

    Les membres de l'Axul (Association du Pays d'Aix des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres) vous invitent à leur assemblée générale qui aura lieu le vendredi 11 janvier de 20h00 à 23h50 au 1er étage du centre culturel Georges Duby du Tholonet (859 avenue Paul Julien, à proximité de la place du marché) à Palette, premier village sur la D7n au Sud-Est d'Aix.

    Ordre du jour

    • 20h00 - 20h15 Accueil
    • 20h15 - 20h30 Présentation des participants et organisation de la soirée
      ^

    • 20h30 - 23h50 Assemblée générale

      • Rapport moral du Président
      • Rapport financier du Trésorier
      • Projets pour 2019
      • Élection des nouveaux membres du CA
      • Élection par le CA des nouveaux membres du Bureau
      • Questions diverses (n'hésitez pas à les proposer par courriel)

    Événements ultérieurs

    • Assemblée générale complémentaire éventuelle du vendredi 18 janvier 2019
    • Samedi Libre du 2 février 2019

    Ces réunions libres et gratuites sont ouvertes à toutes et à tous, débutant(e)s ou expert(e)s GNU/Linux, membres ou non de l'Axul.

    Entrée Libre. Tout Public.

    [FR Lyon] Usages de la cartographie interactive - Le samedi 12 janvier 2019 de 09h30 à 12h30.

    Usages de la cartographie interactive

    6 séances: Samedis 13 octobre (dans le cadre des expériences numériques), 10 novembre, 8 décembre, 12 janvier, 23 mars, 25 mai de 9h30 à 12h30

    Gratuit (inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com)

    La série d’ateliers proposée par Altercarto vise à découvrir et à mettre en pratique, de manière accessible et accompagnée, les usages de la cartographie interactive.

    À l’aide de plusieurs outils libres (SuiteCairo, uMap), et en mobilisant différents types de données (statistiques, expérientielles ou documentaires), les ateliers prendront la forme d’une enquête exploratoire collective autour d’un thème choisi avec les participant•e•s, à laquelle ils•elles apporteront leur contribution directe (questionnements, connaissances, expertise).

    Une réelle motivation à participer à un travail en commun et à explorer des cartes et des données dans une démarche d’enquête collective est recommandée.

    Venez nombreux

    [FR Beauvais] Publication assistée par ordinateur (PAO) avec Scribus - Le samedi 12 janvier 2019 de 09h30 à 12h00.

    Scribus est conçu pour permettre la mise en pages de façon flexible, et a la capacité de préparer des fichiers pour des équipements professionnels d'impression.

    Il peut également permettre de créer des présentations animées et interactives, et des formulaires PDF.

    Il peut servir à réaliser des dépliants, des plaquettes, des livres et des magazines, et tout type de document destiné à être imprimé ou à être visualisé sous forme numérique.

    Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Scribus

    Site du logiciel https://www.scribus.net/

    [CH Pully] Intergen.Digital - Le samedi 12 janvier 2019 de 10h00 à 17h00.

    Entraide numérique de 7 à 107 ans, accès libre entre 10h et 17h, avec ses propres équipements, sinon, nous pourrons en prêter.

    Venir avec un peu à boire et à manger, et en famille, c'est plus sympa, seniors et juniors…

    cf http://pully.intergen.digital

    +infos mailto:pully@intergen.digital

    NB Il devrait aussi y avoir un INTERGEN.DIGITAL à Lausanne, Yverdon, et à BEX. Mais à d'autres dates.

    cf. www.INTERGEN.ch (dates à venir), et rejoindre aussi via les meetups http://Lausanne.tech4good.ch et http://Yverdon.tech4good.ch (moins pire que Facebook)

    Si envie de faire chez vous aussi http://new.intergen.digital

    [FR Pessac] Atelier À Libre ouvert install-partie Gnu/Linux - Le samedi 12 janvier 2019 de 10h00 à 13h00.

    Venez à l'espace multimédia de la médiathèque avec votre PC portable ou votre unité centrale.

    Sur place, avec l'aide si besoin des bénévoles présents, vous pourrez

    - installer une distribution GNU-Linux sur votre ordinateur

    - configurer votre appareil en fonction de vos besoins

    - mieux maîtriser les logiciels nécessaires à vos projets

    Entrée libre, tout public.

    [FR Saint-Aunès] Emmabuntüs et Logiciels Libres - Le samedi 12 janvier 2019 de 11h00 à 18h00.

    Rendez-vous mensuel, le deuxième samedi.
    Pour les animateurs, réservez les repas et le covoiturage le jeudi au plus tard.

    Dans le cadre de notre partenariat avec la communauté Emmaüs, l’équipe de Montpel’libre vous donne rendez-vous chez Emmaüs pour une journée d’information et de sensibilisation à l’utilisation des Logiciels Libres. Nous vous présenterons Ubuntu et bien sûr l’une de ses dérivées Emmabuntüs. Assistance à la vente sur les aspects techniques.
    Accompagnement, prise en main et montée en compétence des Compagnons d’Emmaüs.

    • Vous désirez un ordinateur à votre service
    • Vous désirez un ordinateur qui va vite
    • Vous désirez un ordinateur qui ne communique aucune données à des inconnus
    • Vous désirez un ordinateur qui n’a pas besoin d’antivirus

    Il vous suffit pour cela de venir nous rencontrer à la boutique informatique.

    • Vous rencontrerez des personnes qui sont là pour vous parler de Logiciels Libres.
    • Vous rencontrerez un équipe de passionnés prête à répondre à vos questions et vos attentes.
    • Vous pourrez acheter un ordinateur déjà installé et configuré, prêt à être utilisé.
    • Vous pourrez acquérir un ordinateur reconditionné avec la distribution Emmabuntüs.

    Pour cela, il vous suffit de venir nous voir sur les stands informatiques. Les prix sont très attractifs. Toutes les sommes sont intégralement encaissées par la communauté Emmaüs. Nous vous apporterons notre expertise technique.

    Les permanences Emmabuntüs ont lieu à la Communauté Emmaüs de Saint-Aunès, le deuxième samedi de chaque mois, de 11h00 à 18h00.

    Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

    Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie Emmaüs, Emmabuntüs et Montpel’libre.

    Une nouvelle présentation d’Emmabuntüs est disponible ainsi qu’un tutoriel pour la compléter en serveur de culture libre et la vidéo : Emmabuntüs, des ordinateurs pour tous.

    [FR Saint-Cyr-l'École] Permanence Root66 - Le samedi 12 janvier 2019 de 14h00 à 17h00.

    Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres le samedi 12 janvier

    La permanence se tiendra au Centre Pierre Semard à Saint-Cyr-l'École (à deux pas de la gare RER C)

    Dans cette permanence nous discuterons des logiciels libres, nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, et cela afin de vous aider à vous familiariser avec.

    Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

    Programme:

    Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes

    • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
    • Premières explorations du système
    • Installations et configurations complémentaires
    • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
    • Prise en main, découverte et approfondissement du système

    Entrée libre et gratuite

    Sur place, l'adhésion à l’association est possible mais non obligatoire.

    Prochaine permanence

    [FR Rennes] Permanence Gulliver - Le samedi 12 janvier 2019 de 14h00 à 18h00.

    La permanence Gulliver se tiendra samedi 12 janvier 2019 de 14h00 à 18h00

    Venez installer GNU Linux ou un logiciel libre, pour diffuser vos œuvres.

    Venez nombreux.

    [FR Ramonville Saint Agne] Atelier web les CSS - Le samedi 12 janvier 2019 de 14h00 à 18h00.

    Deux nouveaux ateliers organisés très prochainement par le Projet Internet et Citoyenneté à la Maison des Associations de Ramonville. Ces deux ateliers sont complémentaires: c'est une bonne idée de participer aux deux, mais ce n'est pas obligatoire.

    Personnaliser son site Web avec les CSS Initiation aux CSS (feuilles de style, permettent de contrôler la mise en pages).

    Personnaliser son site Wordpress, en écrivant son propre "template", afin de contrôler précisément la mise en pages de son site sous Wordpress. Prérequis = Savoir utiliser Wordpress pour écrire des articles.

    Merci de préciser lors de l'inscription

    1. À quelle(s) séance(s) vous vous inscrivez.
    2. Si vous pouvez venir avec votre machine (équipée d'une carte réseau filaire ou wifi et… en état de marche) ou si vous souhaitez que nous vous en prêtions une.

    Si vous venez avec votre machine, merci d'installer une version récente du navigateur firefox.

    [FR Juvisy-sur-Orge] Permanence GNU/LINUX - Le samedi 12 janvier 2019 de 14h30 à 16h30.

    Permanence GNU/LINUX, installation et maintenance par LINESS en partenariat avec l*e CIJ* (Club informatique de Juvisy-sur-Orge).

    Il s'agit d'une assistance pour vous aider à installer et utiliser LINUX, mais ce n'est pas un cours à proprement parler.

    Aucune inscription préalable n'est nécessaire, aucune assiduité n'est requise.

    Quand vous avez un problème vous passez nous voir.

    ATTENTION Changement de lieu voir détails sur le site de LINESS

    Attention du fait des travaux de la gare l'accès en voiture peut être difficile.

    Éventuellement stationner parc Danaux (à coté du pont sur la Seine) qui est gratuit le samedi après-midi (3mn à pied après pour aller au CIJ).

    Par contre c'est tout à coté de la gare.

    [FR Nantes] Permanences de janvier 2019 - Le samedi 12 janvier 2019 de 15h00 à 18h00.

    Les permanences de Janvier 2019 auront lieu les

    samedi 12 et 26 Janvier 2019 de 15h à 18h dans l’aile du local associatif Bellamy 17.

    Au plaisir de vous voir à l’une de ces dates.

    [FR Vandœuvre-lès-Nancy] L’astronomie par la simulation - Le samedi 12 janvier 2019 de 15h00 à 17h00.

    Cet atelier vous permettra d’acquérir quelques connaissances sur l’univers qui nous entoure, cela de façon ludique à l’aide d’un programme de simulation spatiale.

    Il ne s’agit nullement d’un cours scientifique, mais reste intéressant pour comprendre les concepts de base de l’astronomie.

    Inscription gratuite aux ateliers

    La participation aux animations repose sur un système d’inscriptions préalables qui permet de répondre de façon plus ciblée aux attentes des usagers et de les associer au projet.

    L'inscription est obligatoire au plus tard 30 min avant l’atelier.

    [FR Limay] Défendre nos libertés dans un monde informatisé - Le samedi 12 janvier 2019 de 15h00 à 17h30.

     

    Université Populaire du 78

    Défendre nos libertés dans un monde informatisé

    Avec La Quadrature du Net

     

    Cette rencontre sera l'occasion de présenter les différents dossiers sur lesquels travaillent la Quadrature du Net défense de la liberté d'expression et lutte contre la censure en ligne, lutte contre les surveillances illégitimes, protection de la vie privée et des données personnelles, neutralité du net et défense d'un Internet libre et décentralisé…

    Les questions de surveillance privée (publicitaire) comme publique seront ensuite plus développées afin d'échanger sur les enjeux démocratiques et comment résister à l'échelle individuelle, mais surtout collective pour défendre nos libertés

    Gratuit – Inscription souhaitée par courriel à up78@laposte.net

    En partenariat avec la radio associative de Trappes Marmite FM 88.4

    avec le soutien de la municipalité de La Verrière (78)

    Avec la collaboration des librairies Le Pavé du Canal de Montigny-le-Bretonneux et La Nouvelle Réserve de Limay

    Vous cherchez un covoiturage pour cet événement / Vous proposez un covoiturage pour cet évènement 

    C'est ici http://www.movewiz.fr/participation?PMW=70WCZT1RReJtA4095

    [FR Marseille] Assemblée Générale Ordinaire de l’association CercLL - Le samedi 12 janvier 2019 de 15h30 à 19h00.

    L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopérative autour des Logiciels Libres) vous invite à l’Assemblée Générale Ordinaire clôture de l’exercice 2018 qui aura lieu le samedi 12 janvier 2019 dans la salle du Foyer du Peuple, 50 rue Brandis 13005 Marseille, AG à 15h30 précises.

    Ordre du jour

    • Rapport moral par le Président.
    • Rapport financier par le Trésorier.
    • Vote des Rapports.
    • Élection des membres du bureau.
    • De nos renouvèlements d’adhésions (April, Foyer du peuple).
    • Activités 2019 (prévisionnel).
    • Questions diverses.

    Ouvert à tous, adhérents et sympathisants.

    *Il est rappelé que seuls les membres de l’association à jour de leur cotisation ont le droit de vote.*

    Il sera possible de renouveler sa cotisation sur place.

    Suite à ces échanges un apéro est prévu.

    Vous pouvez vous inscrire rendez-vous sur le pad

    Plan d’accès

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus

    Statistiques 2018 du site LinuxFr.org

    dim, 06/01/2019 - 12:19

    En ce début d’année 2019, commençons par deux marronniers de saison : d'abord bonne année à tous, meilleurs vœux, écrivez de belles dépêches en 2019, partagez et contribuez. Et ensuite un petit regard en arrière sur les douze mois d’activité de LinuxFr.org en 2018 : quelles évolutions en termes de trafic Web, de contenus créés, de commentaires déposés, de navigateurs utilisés, d’utilisation des fonctionnalités du site, de contribution au code, etc. Bref : qu’est‐ce qui a changé et comment durant 2018 ?

    Le site rend accessible un grand nombre de statistiques (faites‐vous plaisir si vous souhaitez vous plonger dedans, c’est fait pour) ; cette dépêche résume les variations constatées en 2018.

    Sommaire Statistiques Web

    La comparaison des statistiques annuelles (voir 2017 et 2018) montre la fin du comportement un poil bourrin d'un (ou plusieurs) yacybot apparus en 2017 et calmé en 2018 par des limitations imposées côté serveur. D'où un retour à un niveau plus habituel de ~900 000 hits par jour (en légère hausse néanmoins), de ~1,1 To par mois (en légère hausse en fin d'année néanmoins) et à ~45/50k visites par jour ;

    Un changement notable cette année : le nombre de contenus publiés en un an remonte, même si le nombre de commentaires publiés diminue.

    Contenus

    Au 31 décembre 2018, le site comportait environ 102 340 contenus répartis ainsi :

    • 25 364 dépêches publiées :
      • 475 dépêches publiées en 2018 (nette amélioration de 10% par rapport à 2017 qui était le niveau le plus bas, en très nette baisse),
      • la taille moyenne (en code Markdown, hors images donc) des dépêches a encore augmenté de 4 % (une partie de l’explication vient des dépêches hebdomadaires tirées de l’Agenda du Libre) ;
    • 37 601 journaux (plutôt stable avec -1% de publications par rapport à 2017) ;
    • 36 654 entrées de forum (nette baisse avec -23% de publications par rapport à 2017) ;
    • 408 sondages (dix-sept publiés dans l’année, soit trois de plus qu'en 2017) ;
    • 130 pages de wiki (une vingtaine de tutoriels publiés) ;
    • 369 liens, le nouveau type de contenus apparus en mars 2018.

    Le pic de publication des contenus reste le mercredi (talonné par le mardi) sur l’ensemble des contenus (mais on note une différence entre les contenus modérés a priori et les autres, voir la partie Modération plus bas). Un jour de semaine compte 70 % de publications en plus qu’un jour de week‐end (chiffre stable par rapport à 2017).

    La publication sous licence Creative Commons By-SA se fait par défaut depuis les dix ans de CC, fin 2012 pour les dépêches (permet explicitement une rédaction collaborative ou un renvoi en re‐rédaction) et les journaux (qui peuvent être convertis en dépêche) : tout naturellement on retrouve 97 % de dépêches et 96 % des journaux sous cette licence au final (les autres étant notamment sous licence Art Libre ou autres, au choix de l’auteur). Les dépêches collaboratives sont toujours aussi nombreuses sur de multiples sujets, vraies réussites du site ; nous sommes cependant toujours à la recherche de volontaires pour couvrir les nombreux sujets qui n’ont pu être abordés. Une liste des thèmes récurrents sur LinuxFr.org peut donner des idées de participation : si une dépêche n’a pas été créée dans les temps, tout inscrit peut la démarrer dans l’espace de rédaction.

    Modération

    Le temps moyen passé entre la création d’une dépêche (en rédaction ou directement envoyée en modération) et sa modération et publication est de 1007 heures (contre 297 h en 2016 et 696 h en 2017) ; la mesure du temps passé uniquement en modération n’est pas actuellement disponible (et la modération retient volontairement des dépêches non-urgentes pour réguler la publication) ; le temps médian est de 15 heures (contre 17 h en 2016 et 20 h en 2017). Il y a des demandes de statistiques dans le suivi, envoyez les pull‐requests. ;-)

    Le jour de modération a priori des contenus est le mardi pour les dépêches et le lundi pour les sondages.

    Les nombres d’interdictions de tribune et d’interdictions de poster des commentaires (pour une durée de un ou deux jours, une semaine ou un mois) sont en augmentation mais restent très faibles à l’échelle du site (respectivement 21 et 35 fois), utilisées surtout comme restrictions immédiates sur les spammeurs en attendant la purge du compte fautif par un admin.

    Commentaires

    Au 31 décembre 2018, le site comporte 1,74 million de commentaires. Le nombre de commentaires par an est en baisse de 15 % (pour la 6e année consécutive) pour arriver à 32 619.

    Il y a désormais, en moyenne, 29 commentaires par journal (36 précédemment en 2017, 23 depuis l’origine du site), 15 par dépêches (17 précédemment et 24 depuis l’origine), 40 par sondage (40 précédemment, mais très dépendant des sondages considérés ; 72 depuis l’origine), 7 par entrée de forum (2 précédemment et 5 depuis l’origine), 4 par entrée de suivi (3 depuis l’origine), 3 par lien et une poignée par page wiki.

    Le jour préféré pour commenter reste le mercredi et un jour de semaine compte deux fois plus de commentaires de plus qu’un jour de week‐end.

    Notes

    Il n’y a (toujours) pas de statistiques disponibles concernant les notes. Les entrées de suivi sur les statistiques ont trop peu avancé en 2018.

    Tags
    • 11 735 tags dont 11 415 tags publics ;
    • 92 735 saisies de tags (tagués en moyenne huit fois pour les tags publics et dix fois pour les tags privés) ;
    • les tags sont répartis ainsi par contenus :
      • 46 900 pour les dépêches,
      • 29 600 pour les journaux
      • 13 900 pour les forums,
      • 1 150 pour les liens,
      • 650 pour les pages wiki,
      • 260 pour les sondages,
      • 250 pour le système de suivi des défauts et évolutions.

    Depuis le début du site, on constate en moyenne 5 tags par pages wiki, 3 par lien 1,9 par dépêche, 0,8 par journal, 0,7 par sondage, 0,4 par entrée de forum et 0,1 par entrée du suivi.

    On peut aussi noter une autre particularité : le jour où le plus de tags sont apposés est le lundi (et non le milieu de semaine, qui est le pic de publication des contenus et des commentaires).

    Équipe de bénévoles

    Il y a actuellement 7 admins Web/système, 11 modérateurs (+1, bienvenue à Julien Jorge) et 7 animateurs de l’espace de rédaction qui font tourner ce site (un admin et un animateur de moins, merci à eux pour le travail accompli). Pour mémoire, il s’agit de bénévoles plus ou moins disponibles et donc absolument pas de 24 équivalents temps plein pour jargonner comme une entreprise.

    Code et développement

    Au 31 décembre 2018, le système de suivi de défauts et de demandes d’évolutions contient 142 entrées (contre 223 en 2017). On voit assez rapidement un manque de développeurs apparaître. En 2018, il y a eu 69 entrées ouvertes (contre 87 en 2017) : 28 entrées encore ouvertes venant s’ajouter à celles datant d’avant, 26 corrigées et 15 déclarées invalides). On peut noter que ceux qui ouvrent le plus d’entrées sont des membres actuels ou anciens de l’équipe du site.

    C’est Bruno qui, de loin, a corrigé le plus d’entrées. Le temps moyen de résolution est de 112 jours (contre 91 précédemment), encore en hausse. La moitié des entrées fermées ont été traitées en moins de sept jours. On ressent donc toujours un besoin de nouveaux contributeurs côté code.

    La charge moyenne sur le serveur est de 1,8 (contre 1,9 en 2017) sur la machine actuelle (baptisée gruik). La charge minimale a été de 1,0 et la maximale de 3,6.

    La consommation mémoire est stable sur la partie de l’année sur laquelle ces statistiques existent. Le trafic réseau sur la partie Web est en moyenne de 5,6 Mbit/s sortants (contre 8,2 précédemment) pour 535 kbit/s entrants (contre 520 précédemment), avec des pics à deux fois ces valeurs). Le trafic réseau total est en moyenne de 7,1 Mbit/s sortants (contre 9,7 précédemment) pour 590 kbit/s entrants (=), avec des pics à 14 Mbit/s sortants.

    Comptes utilisateurs

    Au 31 décembre 2018, sur les 47 990 comptes utilisateurs valides existants, 2 750 ont été utilisés au cours des trois derniers mois (33 % (- 1 point) ont déjà rédigé des dépêches, 38 % (=) des journaux, 38 % (- 1 point) des entrées de forums, 10 % (=) des entrées dans le système de suivi ; 79 % (- 2 points) ont écrit des commentaires et 42 % tagué des contenus (+ 1 point) ; 25 % (- 1 point) des comptes actifs ont indiqué un site personnel, 11 % (=) un identifiant XMPP, 23 % (- 1 point) un avatar et 5 % une signature.

    Côté utilisation des fonctionnalités, 3 % ont demandé à ne pas voir les signatures, 5 % à ne pas voir les avatars et 8% avec le tri chronologique en page d'accueil (chiffres stables) et à peine quelques pourcents ont changé les contenus par défaut en page d’accueil (souvent pour retirer les sondages et ajouter les journaux). Peu de feuilles de style CSS du site sont utilisées : presque quatre visiteurs sur cinq utilisent celle par défaut ; il est facile d’en changer avec le lien Changer de style.

    Une douzaine de comptes ont un karma négatif, soit 0 % des visiteurs actifs ; 18 % des comptes actifs durant les trois derniers mois ont été créés en 2018.

    36 % des visiteurs actifs ont une adresse de courriel GMail, 12 % chez Free, 4 % chez Yahoo et 4 % chez Hotmail ou Outlook, 3 % chez LaPoste et 2 % chez Orange ou Wanadoo.

    Soucis divers

    Le compteur d'années sans mises en demeure reçues s'est incrémenté (passant à 1 donc).

    / Only two formals notice in the default \ \ install, in a heck of a long time! / ---------------------------------------- \ \ .--. / Ouep... \ |o_o | \ Euh coin / |:_/ | ---------- // \ \ \ (| | ) \ /'\_ _/`\ \ >()_ \___)=(___/ (__)__ _

    Depuis la création du site, statistiques liées au légal (dans les sens liés à la force publique ou à du juridique) :

    • deux mises en demeure reçues (pour zéro assignation) ;
    • une réquisition judiciaire reçue (qui au final ne nous concernait pas, mais a donné l’occasion de discuter avec la police nationale) ;
    • un cas d’usurpation d’identité et de harcèlement type « revenge porn » (discussion avec la gendarmerie nationale).
    Test d'autres solutions de statistiques que webalizer

    Une entrée dans le suivi (de 2010) concernait le test d’une autre solution des stats Web (depuis 2010). Une dépêche avait été amorcée en janvier 2017 sur le sujet mais n'avait pas été terminée. Voici donc un test de solutions de statistiques web (Debian Stretch) sur un an de logs (l'année 2017) traité (environ 5 Gio de access.log.xz, à décompresser et traiter).

    Les solutions d'analytique sont appelées depuis la page web, elles tracent en temps réel le visiteur avec des cookies pour suivre de façon très fine son parcours dans le site. On les utilise par exemple sur des objectifs déterminés de parcours visiteur ou de référencement, dont elles mesurent l'efficacité.
    L'analyse de logs intervient à posteriori.

    • les solutions basées sur du code dans les pages (probablement pas la solution idéale pour nous en raison de l'injection de JavaScript, indépendamment de la richesse des fonctionnalités) :
      • Open Web Analytics (GPL) : PHP/MySQL, nécessite d'être appelé depuis du JavaScript (ou du PHP, mais on n'en a pas sur le site…). Non empaqueté Debian ;
      • Matomo (anciennement Piwik) (GPL) : PHP/MySQL, nécessite d'être appelé depuis du JavaScript (ou via Ruby-Rack). Non empaqueté Debian. Projet actif ;
    • les solutions basées sur les logs :
      • Webalizer 2.23.08-1+b3 (GPL) : écrit en C, traite un an de logs en moins de 2h30, le résultat est celui déjà connu car c'est la solution actuelle. La version date de 2013 (hors correctifs Debian) et n'est plus maintenue ; il existe des forks comme Webalizer Xtended (dernière version en 2014) ou Stone Steps Webalizer (dernière version en 2015) ;
      • Analog 6.0-22 (GPL) : écrit en C ; vu que le projet d'origine a perdu son domaine (remplacé par une communauté), que les échanges sont réduits à une liste de diffusion qui semble peu active, qu'il n'y a pas de nouvelle version depuis 2015 et que le paquet Debian est orphelin, ça ne donne pas forcément envie de tester ;
      • Awstats 7.6+dfsg-1 (GPL) : écrit en Perl, dernière version le 7 janvier 2018 ; paquet Debian orphelin (mais il vient de recevoir un correctif sécu chez Ubuntu et Debian) ; il traite un an de logs en 13h40 (sans résolution DNS) ;
      • Matomo : permet aussi d'importer des données depuis des journaux d'un serveur http plutôt que d'utiliser du JavaScript (le test avait échoué début 2017 et serait à refaire) ;
      • GoAccess : écrit aussi en C, le projet a maintenant plus de 8 ans (premier commit sur GitHub le 9 juillet 2010), et reste maintenu (la version 1.3 date de novembre 2018) ;

    Awstats :

    • une visite Awstats correspond à une IP accédant à quatre pages différentes durant une heure.
    • une visite Webalizer est comptée comme le retour d’une même adresse IP après un certain temps, 10  min pour LinuxFr.org.
    • Webalizer annonce 22,6 To téléchargés, 18,5 M de visites, 137 M de pages, 445 M de fichiers et 529 M de hits.
    • Awstats annonce 8,2 To téléchargés, 3,8 M de visiteurs différents, 12,3 M de visites, 90,3 M de pages et 208 M de hits de trafic vu (hors robots), et 13,3 To téléchargés, 291 M de pages et 302,5 M de hits de trafic non vu.
    • Awstats nous apprend aussi
      • que les images PNG+SVG font 40% des hits et 4,8% du volume, les flux Atom font 80% du volume pour 28,2% des hits, css/js/epub font chacun moins de 3% en volume et hit. Enfin les pages web (XML) font 9,3% des hits et 2,1% du volume (stat absente côté Webalizer).
      • que les pages les plus téléchargées sont sans surprise /news.atom, /journaux.atom, /, /journaux, /forums.atom, /news, /sondages.atom, /forums et /board
      • que le système d'exploitation utilisé est Linux pour 40% des pages, inconnu (?) pour 38%, Windows pour 18% et Macintosh pour 4%
      • que le navigateur est inconnu (?) pour 36% des pages, Firefox pour 29%, Google Chrome pour 25%, et que Liferea/Safari/MS Internet Explorer et Opera ont chacun 1 ou 2%.
    Dans les choses toujours à dire et à faire

    Il y a encore bien d’autres choses à dire et à faire concernant les statistiques du site, notamment des statistiques supplémentaires demandées par mjourdan dans le cadre de l’amélioration de l’expérience utilisateur sur le site ou les entrées de suivi concernant les statistiques.

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus

    Chaque mardi à 15h30 : nouveau rendez-vous avec l'émission Libre à vous ! de l'April

    ven, 04/01/2019 - 20:20

    Depuis mai 2018, l'April anime Libre à vous !, une émission mensuelle d'explications et d'échanges sur la radio Cause Commune. Pour pouvoir traiter encore plus de sujets et être réactif par rapport à l’actualité, l'émission devient un rendez-vous hebdomadaire à partir du 8 janvier 2019. Pour la première émission de cette nouvelle année, nous recevrons Laure Lucchesi directrice de la mission Etalab, et Laurent Joubert de la DINSIC.

    En 2018, nous avons démarré une nouvelle action importante pour la promotion et la défense des libertés informatiques : depuis le mois de mai, nous animons une émission de radio mensuelle, chaque premier mardi du mois de 15h30 à 17h, sur Cause Commune. La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en Île-de-France (93.1) et sur le site web de la radio. Sur le site de la radio on lit :

    Radio associative et citoyenne, les missions de Cause Commune sont de fédérer toutes les initiatives autour du partage et de l’échange de savoirs, de cultures et de techniques. ```Nous avons alors proposé de tenir une émission April intitulée _Libre à vous !_ — l'émission pour comprendre et agir avec l'April, l'association de promotion et de défense du logiciel libre —, émission d'explications et d'échanges concernant les dossiers politiques et juridiques que l'April traite et les actions qu'elle mène. Une autre partie de l'émission est consacrée aux actualités et actions de type sensibilisation. En 2018, sept émissions ont été diffusées ([les podcasts et les transcriptions sont disponibles](https://april.org/les_podcasts_libre_a_vous)). Ces émissions ont permis d'aborder des sujets variés allant de l'Open Bar Microsoft/Défense, en passant par la téléphonie mobile et les libertés, sans oublier les relations entre logiciel libre et monde associatif, le projet de directive sur le droit d’auteur, les menottes numériques (DRM), le label Territoire Numérique Libre, le Libre en Fête, les données publiques ouvertes, … Pour pouvoir traiter encore plus de sujets et être réactif par rapport à l’actualité ce rendez-vous deviendra hebdomadaire à partir du 8 janvier 2019. L'émission sera diffusée chaque mardi de 15h30 à 17h. Le podcast sera disponible peu après la fin de l'émission. Pour la première émission de cette nouvelle année, notre sujet principal consistera en la présentation des actions de la Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication de l’État (DINSIC) ainsi que celles de la mission Etalab, chargée de la politique d'ouverture et de partage des données publiques du gouvernement français. L’émission dispose d’un [flux RSS compatible avec la baladodiffusion](https://april.org/lav.xml) auquel vous pouvez vous abonner, ainsi qu’un [salon dédié à l’émission sur le webchat de la radio](https://talk.libre-a-toi.org/channel/libreavous). La radio a besoin de soutien financier pour notamment payer les frais matériels (loyer du studio, diffusion sur la bande FM, serveurs, …). Je vous encourage à [aider la radio en faisant un don](https://cause-commune.fm/faire-un-don/). Une nouveauté sur la radio Cause Commune, il y a une messagerie sur laquelle vous pouvez laisser des messages (annonces, rires, poèmes, coups de gueule, voeux, …) destinés à passer à l'antenne sur la radio. Le numéro à appeler est le 01 88 32 54 33. Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    Catégories: Les actus