Questions et réponses


Framalibre est un annuaire généraliste portant sur les logiciels libres et la culture libre en général. La rédaction des notices se veut communautaire et, à l'image de Wikipédia, tous les utilisateurs sont encouragés à créer, améliorer et modifier les notices. Chaque modification est enregistrée et les contributeurs peuvent comparer les versions des notices ajoutées ou modifiées. Les utilisateurs enregistrés peuvent aussi bénéficier d'un registre de leurs notices préférées avec la possibilité de le rendre public (une case à cocher dans le profil).

Vous trouverez 7 moyens d'ajouter du contenu, chacun incluant des champs spécifiques au type de contenu à ajouter :

  • Logiciel : ajouter un logiciel libre
  • matériel : ajouter une référence pour du matériel, outils, dispositifs, etc.
  • Un article : ajouter un article issu d'une revue, d'un journal, d'un blog, d'un site...
  • Chronique : ajouter une chronique critique à propos d'une ressource de l'annuaire
  • Livre : pour signaler une monographie ou un ouvrage collectif
  • Média : ajouter une ressource multimédia (video, musique, diaporama...)
  • Ressource générique : Ajouter une autre ressource (contenu non spécifique)

Il y a plusieurs types de notices mais toutes disposent de champs à compléter (dont certains sont obligatoires) et d'au moins un champ de texte « libre » limité en nombre de caractères (de 1000 à 1600, selon le type de notice).

Pour ce qui concerne les notices consacrées aux logiciels ou aux dispositifs techniques, pensez surtout au fait que plus vous donnez de détails plus votre notice risque de devenir obsolète au fil du temps à cause des changements intervenant dans le développement du logiciel ou du dispositif. Ce n'est pas rendre service au développeurs que de préciser que tel logiciel va bientôt disposer de telle fonctionnalité si, deux ans après, le logiciel a largement dépassé ce stade sans que cela soit pris en compte dans la notice.

En conclusion, concentrez-vous sur les fonctionnalités principales, le caractère innovant du projet, sa « marque de fabrique », ses capacités au sens large. Le reste est très certainement expliqué et mis à jour sur le site officiel auquel vous renvoyez les lecteurs de la notice.

Pour ce qui concerne les notices consacrées à des contenus culturels, des connaissances générales, de l'info, etc., c'est votre capacité d'analyse et de concision qui seront mis à l'épreuve.

Pour remplir les autres champs (tags, mots-clés, etc.), passez d'abord un peu de temps sur l'annuaire pour évaluer la manière dont les autres contributeurs les ont rempli (cf. « Comment choisir de bons mots-clés (tags)? »).

Dans tous les cas, assurez-vous que les informations sont fiables, généralement tirées du site officiel que vous renseignerez obligatoirement. Insistons de même sur la question des licences : n'oubliez pas que certains contenus, logiciels ou dispositifs peuvent être soumis à plus d'une licence à la fois. De même les illustrations que vous uploadez sur le site à partir des formulaires doivent être sous licence libre ou éventuellement dans le domaine public.

Pour que cet annuaire remplisse son rôle et partager au mieux les informations, voici quelques contre-exemples:

  • Recopier des contenus (de Wikipédia ou depuis le site officiel de la ressource). En effet, d'une part la limitation du nombre de caractères d'une notice vos obligerait à couper la citation, mais d'autre part cela nuit grandement à la pertinence de l'information car vous devez entrer des contenus qui soient accessibles à tout public, ce qui n'est pas obligatoirement le cas pour une approche encyclopédique, par exemple.
  • Remplir trop rapidement le champ des mots-clés. Les mots-clés (tags) sont l'un des piliers de cet annuaire, ils créent des liens entre les notices. Il faut non seulement réfléchir aux meilleurs mots-clés pour votre notice mais aussi les entrer en profitant de l'aide à la saisie, ne pas faire de coquilles, les séparer avec des virgules...
  • Je suis le créateur du logiciel / de la ressource et je présente mon travail. C'est très bien, mais veillez à dépersonnaliser votre notice qui doit présenter la ressource de manière neutre.
  • Sélectionner n'importe quelle entrée par défaut,
  • téléverser des images dans en confondant les champs. Par ex. une capture d'écran n'est pas un logo (il y a des logos par défaut si un logo n'existe pas)...

Dans le champ « tags », lors de l'édition d'une notice, vous êtes libre d'entrer toutes sortes de mots-clés permettant d'affiner la connaissance sur l'objet de votre notice, en plus des champs entrés auparavant.

Aidez-vous de l'auto-complétion pour ne pas créer de fausses redondance entre deux occurrences orthographiées différemment.

Exemples de type de logiciels pour chaque catégorie et de sous-catégories de logiciels à ajouter dans les tags :

  • Bureautique : Traitement de texte, Tableur, Présentation, Suite bureautique, Lecteur PDF , Organisateur d'idée , Comptabilité , Carte heuristique (MindMap), Agenda
  • Cloud/webApps: Hébergement de fichiers, Galerie photo, Gestion de liens
  • Gestionnaire de site web (CMS): Blog, CMS, e-commerce, Forum, Wiki
  • Création: Éditeur d'images, Éditeur de son, Éditeur de vidéos, Publication assistée par ordinateur (PAO)
  • Développement: Éditeur de texte, Environnement de développement intégré (IDE), Base de données , Génie logiciel , Gestion de sources/bugs
  • Éducation: Création de cours, Distributions scolaires, ENT
  • Internet: Navigateur web, Extensions pour navigateurs, Client mail, P2P, Messagerie instantannée (Chat)
  • Jeux: Arcade/action, Aventure et jeux de rôles, Cartes, Classiques, Courses, Jeux en Réseau, Plate-formes, Puzzles et réflexion, Shoot them up, Simulation, Sport, Stratégie, Tir subjectif, Divers
  • Métiers: Agriculture, Bâtiment, Bibliothèque et centres de documentation, immobilier, Médical, Traduction
  • Multimédia: Visionneur d'images, Lecteur de musique, Lecteur vidéo, Convertisseur audio (encodage), Convertisseur vidéo (encodage)
  • Science: Mathématiques, Cartographie, Biologie, Physique
  • Sécurité: Anti-virus, Pare-feu, Cryptographie, Anonymisation (ou dans Internet ?). exemple : Tor
  • Système: Distributions GNU/Linux, Utilitaires, Gestion de fichiers, Décompresseur, Accessibilité, Polices de caractères

D'autres tags seront à placer selon les besoins, par exemple : SMS et téléphone, LaTeX (Développement ou Bureautique...), etc.

Les mots-clés enrichissent une notice. Ils permettent de mettre les notices en relation les unes avec les autres. Leur choix doit donc être stratégique.

Ce n'est pas facile ! c'est pourquoi une petite minute de réflexion s'impose :

  • relisez votre notice : de quoi parle-t-elle ? quel est domaine qui la concerne ?,
  • à quoi sert le logiciel, le dispositif, la ressource que vous répertoriez ?
  • s'agit-il d'une activité spécialisée ? si oui, mentionnez-la,
  • si vous désirez que la notice soit voisine d'une autre notice déjà existante, trouvez des mots-clés qui correspondent.

Certains mots-clés sont inutiles et même contre-productifs :

  • répéter le titre de la notice,
  • répéter des termes déjà présents dans les champs de la notice,
  • des termes trop généraux (libre, open-source, logiciel, etc...).

Lisez la question « quels tags ? » pour voir des exemples.

Il s'agit d'un champ servant à définir la(les) étiquette(s) de référence de la notice que vous entrez. C'est en partie sur ce champ (avec les Tags) que se base la fonctionnalité de suggestion. Ainsi par exemple, si vous créez une notice intitulée « Firefox », vous pouvez entrer dans le champ « référence interne », les mots « Firefox » et « Mozilla ». Ainsi les notices correspondant à Firefox (le logiciel, ses extensions, etc.) et Mozilla (la fondation) seront en lien direct avec votre notice.

Il s'agit de marquer les notices logicielles de manière à créer une vue listant les logiciels propriétaires (ou privateurs) et leurs alternatives en logiciels libres.

Ce champ utilise l'auto-complétion pour pouvoir être correctement rempli. Il est très important d'orthographier correctement les noms des logiciels privateurs concernés, mais aussi de s'accorder sur leur dénomination. Ainsi on préfèrera « Microsoft Excel » à « Excel », et on n'oubliera pas qu'il n'y a qu'un seul L à Excel :)

Lors de la création d'une notice, plusieurs champs sont à votre disposition. Certains sont à remplir obligatoirement.

Renseignez ces champs de la manière la plus complète possible sans éluder les questions : au besoin, complétez vos recherches pour pouvoir y répondre.

Lorsque des champs disposant de l'auto-complétion sont disponibles, aidez-vous des suggestions de manière à ne pas créer de fausses redondances entre deux occurences orthographiées différemment.

Framasoft est un réseau qui promeut la culture et les logiciels libres. Nous faisons le choix de ne proposer que des ressources libres et pas de ressources de libre diffusion (d'autres sites le font très bien).

Par conséquent, toute licence qui contient une clause restreignant la modification (comme le -ND des Creative Commons) ou la vente (comme le -NC) n'ont pas leur place sur cet annuaire.
Toutefois, si vous appréciez une ressource et que celle-ci n'est pas (encore) libre, nous vous encourageons à contacter l'auteur pour l'aider à libérer son œuvre.

En résumé, sont acceptées les licences suivantes (liste non exhaustive) :

  • Licence Publique Union Européenne (EUPL)
  • ODC Public Domain Dedication and Licence (PDDL)
  • Licence Publique Mozilla (MPL)
  • Licence publique LaTeX (LPPL)
  • Licence Publique Générale GNU (GNU GPL)
  • Licence publique générale limitée GNU (LGPL)
  • Open Software License (OSL)
  • Licence Publique Générale Affero (AGPL)
  • Licence Publique Eclipse (EPL)
  • Creative Commons Zero
  • Design Science License (DSL)
  • Creative Commons -By-Sa
  • Creative Commons -By
  • Common Public License (CPL)
  • Licence Apache (Apache)
  • Licence Art Libre (LAL)
  • Licence de Publication Ouverte (OPL)
  • Licence Libre Académique (AFL)
  • Licence de Documentation Libre GNU (GNU FDL)
  • Licence de base de données ouverte (OdbL)
  • Licence CECILL (Inria)
  • Berkeley Software Distribution License (BSD)

Les licences suivantes sont refusées (liste non exhaustive) :

  • toute licence fermée (une liste serait trop longue)
  • creative commons by-nc
  • creative commons by-nd
  • creative commons by-nc-nd
  • verbatim

C'est un cas de figure qui peut arriver. Il est parfois difficile de trouver la bonne information.

S'agissant d'un logiciel, si l'information n'est pas directement accessible sur le site officiel, elle l'est parfois dans les dépôts de contribution du logiciel (souvent un dépôt Git), ou dans l'archive elle-même que vous pouvez télécharger, ou encore dans le système d'aide du logiciel. Pour d'autres œuvres, une enquête peut s'avérer nécessaire. Quoiqu'il en soit l'indication de la licence est obligatoire : cet annuaire recense uniquement des œuvres sous licence libre. L'absence de licence est loin de signifier que l’œuvre est effectivement libre.

Il est possible que nous ayons omis d'ajouter une licence libre dans la liste des licences proposées. Reportez vous à la question sur les types de licences et, après avoir soigneusement vérifié que votre licence est bien libre, contactez-nous à ce propos.

Une chronique est un espace d'expression libre rattaché à une notice, de manière à partager des connaissances, une expertise, des réflexions pertinentes. L'interface de rédaction d'une chronique est accessible via le bouton « rédiger une chronique » en haut d'une notice.

Les contributeurs peuvent catégoriser leurs chroniques sous l'un des ces quatre modes :

  • Analyse technique,
  • Revue critique,
  • Témoignage amateur,
  • Témoignage professionnel.

Chaque utilisateur peut modifier la notice d'un autre (à la manière de Wikipédia). En cas de modification, un courriel est envoyé à l'auteur (de la V.O.). Au besoin, si cet auteur n'est plus disponible, ou avec son accord, il est possible de changer l'auteur de référence.
Dès la première modification, un module de révision (diff.) est disponible pour la notice. Il est alors possible de comparer les révisions entre elles. La modification (sérieuse) des notices est encouragée : cela permet de les maintenir à jour, de corriger des coquilles, d'assurer la qualité de l'annuaire.

Si vous avez une idée lumineuse à laquelle nous n'avons pas pensé pour améliorer le moteur de l'annuaire (basé sur Drupal), ou toute autre aspect technique (bug, problème d'affichage...) vous pouvez entrer une nouvelle « issue » sur le dépôt Git du projet.

Le contenu des notices est placé sous Licence Art Libre, exception faite des illustrations dont les licences (libres) sont éventuellement précisées par les auteurs de notices.

Lors de la création d'une notice, il vous est proposé de téléverser un logo, une illustration ou encore une capture d'écran. Comment créer ces images ?

Un logo

Le site officiel de la ressource que vous proposez au recensement affiche certainement un logo sur sa page d'accueil. Néanmoins, il y arrive que cette image ne soit pas dans un format directement exploitable. Dès lors :

  • Essayez de fouiller le site pour trouver une version au format PNG ou SVG. Il est possible que la page Wikipédia consacrée à votre ressource (s'il y en a une) propose le logo au format SVG.
  • Si vous avez une image SVG, ouvrez-la avec le logiciel Inkscape et exportez-la au format PNG.
  • Si vous avez un format PNG, il y a des chances qu'il s'adapte très bien.

Une capture d'écran

Pour réaliser au mieux une capture d'écran, faites-la vous même. Cela permettra aussi d'éviter, si le site officiel n'est pas en français, d'avoir des captures d'écran des logiciels dans leurs versions non francophones.

Il existe plusieurs logiciels permettant de créer des captures d'écran, y compris en appuyant simplement sur la touche de votre clavier « Impr. écran ». On peut alors retoucher l'image avec un logiciel comme GIMP (qui permet lui aussi de réaliser des captures, via Fichier > créer > capture d'écran).

Une illustration

Lorsque c'est proposé dans le formulaire de création de notice, vous pouvez proposer une illustration (surtout en l'absence de logo). Si vous récupérez une illustration dont vous n'êtes pas l'auteur, assurez-vous de sa licence d'exploitation.

La modération sur Framalibre s'effectue grâce à des utilisateurs qui contribuent activement à ce que Framalibre réponde à quelques objectifs de qualité.

Les rôles ci-après peuvent être endossés :

  1. L'utilisateur enregistré. Il peut éditer et modifier les notices. Il est à noter que ce rôle d'édition / modification peut devenir systématique si vous en avez envie. N'importe qui peut, par exemple réserver un peu de son temps pour vérifier les notices des autres et les enrichir. Il est conseillé de créer / corriger un nombre significatif de notices avant de demander à faire partie de l'équipe de modération.
  2. Le Revizor. En plus du rôle d'utilisateur, il peut :
    • avoir accès à une page où sont listés tous les contenus signalés par les utilisateurs. Il peut alors supprimer des « plaintes » (celles qui ont été traitées) ou, en cliquant sur « tableau », les avoir toutes en une seule vue avec le nom de l'utilisateur qui signale le contenu ;
    • il peut aussi éditer la FAQ et l'améliorer ;
    • un menu « revizor » apparaît dans le profil utilisateur du Revizor. Il donne accès direct au tableau des signalements et à l'ajout de contenu (FAQ comprise).
  3. Le Framarevizor. C'est un Revizor qui, en plus, est membre de Framasoft. Il a accès à d'autres options de mise en page.
  4. L'administrateur : rôle technique.

Tous les utilisateurs ayant ces rôles de modération sont inscrits sur une liste de discussion par courriel dont l'objectif est de parler du site Framalibre et d'échanger sur des cas éventuellement problématiques. Lorsqu'un contenu est signalé, il est envoyé automatiquement sur cette liste de discussion.

Oui, bien sûr ! comme toutes les productions de Framasoft (exceptions faites de certains articles du Framablog parfois sous licence Verbatim ou équivalents selon les volontés des auteurs).

Il existe un dépôt GIT du projet sur Framagit. Vous y trouverez tous les fichiers (c'est une base Drupal). Par contre, si vous désirez simplement nous faire part d'une suggestion d'amélioration, du type « ajout de nouvelles fonctionnalités », le mieux est encore de nous en faire part, de manière argumentée, en guise de commentaire dans la partie Issues du projet.

Pour qu'un blog puisse faire l'objet d'une notice, il faut que son contenu soit sous licence libre (modulo la politique éditoriale du blog qui peut reprendre des contenus non-libres).

Les blogs officiels, par exemple le blog Bits from Debian du projet Debian, peuvent faire l'objet d'une notice sans autre restriction.

En revanche, pour ce qui concerne les blogs personnels, la politique éditoriale de Framalibre oblige à une certaine modération sans pour autant les exclure. En effet, si un blog personnel a son contenu sous licence libre, il n'est pas pour autant forcément pertinent et ne constitue pas forcément une ressource.

Posez-vous les questions suivantes :

  • ce blog est-il renommé ? son auteur est-il connu ? (comme tout le monde ne peut pas être connu, d'où parle l'auteur, en quoi ses propos sont-ils intéressants ?)
  • apporte-t-il des informations fiables ?
  • en cas d'expression d'opinion, est-il assez critique, objectif et constructif pour faire l'objet d'une attention de la part des visiteurs de Framalibre ?
  • Évidemment, ce blog ne doit pas contrevenir à la loi (délits divers liés au cadre de la liberté d'expression : incitation au racime, à la haine ou à la violence (voir aussi ici et ), discrimination etc.).

Dès lors, vous aurez assez d'éléments pour rédiger une notice intéressante à propos d'un blog.

Pour réaliser le site Framalibre, l'équipe Framasoft a élaboré la structure, le cahier des charges, et signé un contrat de mécénat de compétences avec la société Makina Corpus. La collaboration s'est déroulée sur une année, durant laquelle Makina Corpus a délégué ses collaborateurs au fil du temps disponible.

Makina Corpus conçoit, développe et intègre des solutions web et mobiles innovantes, en s'appuyant exclusivement sur des logiciels libres. Cette société est spécialisée dans le développement web d'applications métiers, de portails complexes et de cartographies dynamiques.

Leader du langage Python et des technologies associées (Django, Plone...), Makina Corpus est également un prestataire de référence sur le CMS Drupal, les solutions de SIG open source et sur le développement d'applications mobiles hybrides. Elle propose des prestations globales, allant du conseil (audit, formation) et du développement à l'hébergement et la TMA, incluant l'ergonomie et la création graphique.

Nous sommes une société d'ingénierie web, notre action commence là où celle des agences web s'arrête.

La composante technique des projets web constitue notre domaine de prédilection. C'est dans ce contexte précis que nos experts peuvent donner la pleine mesure de leur savoir-faire.